ONG : Encore une action en justice opportuniste contre l’État

Partager sur : TwitterFacebook

À l’occasion du Congrès de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) qui se tient à Marseille, les association Notre Affaire à Tous et Pollinis tentent de faire le buzz en lançant « la première étape d’une action en justice sans précédent contre l’État français » pour « manquement à ses obligations de protection de la biodiversité ». Les deux associations visent notamment « les défaillances notoires du processus d’autorisation et de mise sur le marché des pesticides, cause majeure du déclin massif de la biodiversité ». Tant pis si l’utilisation des phytos est en baisse depuis 20 ans :

Notre Affaire à Tous, procédurière par objet social, et Pollinis, connue pour ses pétitions visant à récolter des courriels pour ensuite solliciter financièrement leurs propriétaires, entendent ni plus ni moins « faire reconnaître la faute de l’État dans la sixième extinction de masse ».

Apocalypse now

« Par son ampleur et sa visée, ce recours constitue une première mondiale, se vante Cécilia Rinaudo coordinatrice de Notre Affaire à Tous, déjà à l’origine de l’Affaire du siècle, l’action en justice pour le climat. Les récentes actions pour le climat ayant abouti à de nombreux succès, nous avons décidé cette fois de saisir les tribunaux pour lancer la première action en justice citoyenne dans le monde pour la biodiversité. Il est temps que l’État français soit tenu responsable de l’effondrement du vivant et respecte ses engagements ».

« Malgré tous les discours, et au mépris des lois et des conventions nationales, européennes et internationales, l’État français a failli à mettre en place un système d’homologation des pesticides réellement protecteur des pollinisateurs et de la faune en général, estime quant à lui Nicolas Laarman, délégué général de Pollinis. Les chiffres de l’effondrement en cours sont effroyables. Ce déclin généralisé de la biodiversité aura des conséquences dramatiques sur les équilibres du vivant et menace l’avenir des prochaines générations ».

Bref, ils nous décrivent l’apocalypse. Qu’en est-il, dans les faits ?

Fact-checking

Dans les faits, justement, les causes de la perte de la biodiversité en France sont bien plus diversifiées et multifactorielles que certains veulent bien le dire :

Les phytos, toujours les phytos…

À Pollinis et Notre Affaire à Tous, nous aimerions demander : Pourquoi se focaliser uniquement sur les phytos ?

Ont été interdits, à la demande de ces ONG, le gaucho et le régent… innocentés depuis. Puis les néonicotinoïdes ont suivi (sauf dérogation très restrictive pour la betterave). Les ONG devraient crier victoire et constater une amélioration. Elles n’ont jamais été aussi agressives et menaçantes pour nos libertés…

Marchands de peurs

Vous l’avez compris, les marchands de peurs professionnels Pollinis et Notre Affaire à Tous mènent une campagne marketing opportuniste (ils répondent à la demande) dans le seul but de récolter des fonds. Le tout sur fond d’ouverture d’une boîte de Pandore (faire condamner en justice l’État, donc nous tous, à leur payer des dommages et intérêts).

Si elles voulaient être utiles au bien commun, les ONG dénonceraient les espèces invasives comme la très allergène ambroisie. Certes, le sujet est moins sexy… mais Pollinis pourrait attaquer l’État, la DGS et l’ARS pour mise en danger de la vie d’autrui et perte de biodiversité.

Moneymen

La réalité, mais nos lecteurs ne le savent que trop bien, c’est que les ONG sont réalité des agences de communication et de marketing qui cherchent des financements et créent des « territoires d’image » basés sur la peur. Des agences de communication bien dotées financièrement : 19,75 millions d’euros pour Greenpeace France (dont 8 millions d’euros… pour collecter de nouveaux fonds), 4 millions d’euros pour France Nature Environnement (dont 60% de subventions publiques), etc.

3 commentaires sur “ONG : Encore une action en justice opportuniste contre l’État

  1. Notre affaire à tous a comme logo un avocat…
    C’est une ONG faite par des avocats pour qu’il y ai le plus possible d’affaires… ce qui donne plus de boulot pour les avocats…
    C’est donc gagnant gagnant pour les avocats.
    Au passage ils ont ~120 bénévoles dont une centaine vient de 2 fac de droit (j’ai oublié les noms)

    1. « …….ce qui donne plus de boulot pour les avocats…
      C’est donc gagnant gagnant pour les avocats. »

      >>>>> Cf l’interminable et extrêmement onéreuse saga « Glyphosate/ Monsanto/avocats/………

  2. La situation est encore pire que tout ce qu’on pouvait imaginer : en effet, la plupart de ces lobbyistes sont convaincus d’avoir raison…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *