Le business de la peur a de beaux jours devant lui

Partager sur : TwitterFacebook

Hier encore, les ONG devaient trouver des idées, réaliser des études, orchestrer les plans de communication pour leur donner un écho médiatique important. Depuis des années, c’est devenu une véritable industrie avec ses champions, comme Générations Futures. L’association et son porte-parole expérimenté, François Veillerette, est ainsi l’une des plus efficaces pour alimenter le business de la peur. Ce n’est bien entendu pas la seule. En février 2020, l’ONG suisse Public Eye et la cellule enquête de Greenpeace UK, Unearthed, publiaient une « étude » intitulée « Les géants de l’agrochimie gagnent des milliards grâce à des pesticides cancérogènes ou néfastes pour les abeilles ». Un titre plus com’ que scientifique. A l’époque, sa diffusion avait donné lieu à d’importantes retombées médiatiques, notamment dans Le Monde avec un titre accrocheur, « Les chiffres noirs des ventes de pesticides « extrêmement dangereux ». Six mois plus tard, une nouvelle vague d’articles reprennent le contenu de l’étude, notamment l’AFP dont la dépêche s’affiche sur le site du Figaro : « Pesticides interdits dans l’UE : des entreprises européennes exportent 41 de ces produits, dénoncent deux ONG ». Et voilà que 18 mois après sa publication, l’étude est une nouvelle fois relayée dans la presse, cette fois-ci dans Up Magazine qui annonce une « enquête sur le marché juteux des produits interdits ». Daté du 17 août 2021, l’article date en réalité de février 2020 et a tout simplement été republié, le tout en modifiant la date. Les ONG n’ont même plus besoin de publier pour entretenir la peur sur l’alimentation et les pratiques agricoles. Elles peuvent donc dormir tranquillement et passer un bon été.

2 commentaires sur “Le business de la peur a de beaux jours devant lui

  1. Ecolo Vs antivax : le bizness de la désinformation et plus encore .
    D’ailleurs j’aimerai bien connaitre la taux de vaccination chez les écolos ainsi que chez les agriculteurs bio !
    A mon avis ça ne vole pas bien haut .
    PS ; je ne généralise pas sur tous les écologistes mais une bonne partie tout de même .

  2. Le business de la peur qui fonctionne et court en tout domaine comme un poulet sans tête.
    Ainsi, hier soir (francinfo entre 20h et 20h30), à propos des incendies dans le Var : un des intervenants dans l’émission de nous expliquer que ce drame (il y a eu 2 morts) était une conséquence du réchauffement climatique (même plus besoin de préciser « anthropique, tellement c’est évident de la part d’un réchauffiste).
    Alors que les hauts gradés des sapeurs-pompiers eux-mêmes ne se prononcent jamais dans les médias sur les causes à l’origine du feu ! Seules la gendarmerie et la justice seront habilitées à donner les éléments de leurs investigations.
    Aujourd’hui, il s’avère que la cause soit tout autre que climatique.
    https://www.sudouest.fr/justice/incendie-dans-le-var-un-appel-a-temoins-lance-pour-connaitre-l-origine-du-feu-5293780.php

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *