Michèle Rivasi et la nébuleuse ésotérico-complotiste

Partager sur : TwitterFacebook

Le 3 mars 2021, le magazine Nexus a mis en ligne sur son site un entretien avec Michèle Rivasi sur la question du Covid-19 et des vaccins. L’eurodéputée écologiste a ainsi pu faire pendant plus d’une heure son laïus sur les « vaccins OGM », l’opacité de Big Pharma ou sur le fait qu’« on a beaucoup financé le vaccin comme solution miracle, et là on s’aperçoit que ce n’est pas la solution miracle ». Ou encore que « les gens ne s’imaginent pas dans quelle société autoritaire et discriminatoire on va aller ». Bref, rien de très nouveau dans son discours.

Ce qui peut toutefois interpeller, c’est que Michèle Rivasi ait accepté de s’exprimer sur le site de cette revue. Certes, accorder un entretien à un média n’implique pas de cautionner sa ligne éditoriale. Mais là, avec Nexus, nous sommes à des années-lumière du journalisme, et même du journalisme militant. En effet, cette revue bimestrielle de 112 pages véhicule théories ésotériques, médecines alternatives, parasciences et théories du complot. Ainsi, en 2019, à l’occasion du cinquantième anniversaire d’Apollo 11, la revue consacre tout un dossier remettant en cause les premiers pas de l’homme sur la Lune. Ou en 2016, Nexus s’intéresse au « phénomène prânique », affirmant qu’« ils sont des milliers à ne plus avoir besoin de manger pour vivre ». Autre exemple, la revue sort en 2012 un dossier intitulé « L’imposture scientifique VIH=SIDA décryptée ». Et, évidemment, la revue est farouchement antivaccins, avec notamment un article en 2017 en défense d’Andrew Wakefield, dont les travaux montraient – à tort – un lien entre vaccination et autisme.

Mais si l’on retrouve Michèle Rivasi faire la causette avec Nexus, c’est aussi parce que Charles-Maxence Layet, son assistant parlementaire et proche collaborateur, rédige ponctuellement des articles pour la revue ésotérique au moins depuis dix ans. Avec une certaine prédilection sur la question des vaccins, écrivant des articles comme « Covid-19 : des variants issus des essais cliniques du vaccin AstraZeneca » (2021), « Vaccins OGM : la grande accélération » (2020), « Vaccination, quand le supranationalisme est à l’œuvre » (2018). En janvier 2018, Charles-Maxence Layet a même participé à une conférence organisée par Nexus avec des militants antivaccins comme Senta Depuydt et Serge Rader. Ce dernier est aussi coauteur avec Michèle Rivasi du livre Le Racket des laboratoires pharmaceutiques. Le monde est petit !

Cette incursion de Rivasi dans la nébuleuse ésotérique n’est pas nouvelle. En 2017, déjà, elle était intervenue à plusieurs reprises sur BTLV, une webradio spécialisée sur les sujets d’occultisme et de New Age et dont l’une des émissions de l’époque était présentée par… Charles-Maxence Layet. Elle n’est d’ailleurs pas du tout un cas isolé, puisque diverses personnalités écologistes flirtent avec les mouvances écolospiritualistes. Il nous semblerait donc pertinent, surtout dans la perspective d’échéances électorales importantes, que les tenants de l’écologie politique se positionnent clairement par rapport aux tenants de ces pseudo-sciences.

Sources

Gestion Covid-19 à l’UE : Michèle Rivasi, la députée qui s’engage pour la liberté et la transparence

14 commentaires sur “Michèle Rivasi et la nébuleuse ésotérico-complotiste

  1. Ben qu’est-ce qui s’est passé dans la présentation et l’ergonomie de notre site préféré? Une catastrophe naturelle due au réchauffement de la planète?

    1. 😳

      Zygomar, peut-être un variant du virus (informatique 🙄 ), qui avait affecté le site, il n’y a pas si longtemps ?

      1. D’une part, une bizarrerie…
        Répondre à mon propre commentaire ne nécessite pas de remplir les champs obligatoires marqués avec *.
        En revanche, si je souhaite produire un commentaire nouveau, dans la continuité du fil de discussion, je dois renseigner une nouvelle fois les champs marqués avec * – même si j’ai coché la case « Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire » .

        D’autre part, l’absence de colonne dédiée aux « Derniers commentaires » ne permet pas aux lecteurs et contributeurs éventuels du site de suivre les échanges, avec une certaine commodité, au fur et à mesure de la publication des commentaires, ceux-ci pouvant concerner par ailleurs différents fils de discussion.
        J’avais déjà fait la même remarque lors de la précédente évolution du site, à propos de cette absence.

        P.S. : Ce ne sont là qu’observations personnelles de ma part et de simples suggestions formulées à l’Administrateur.

        1. +1 : l’absence de colonne dédiée aux « Derniers commentaires » ne permet pas aux lecteurs et contributeurs éventuels du site de suivre les échanges.
          L’intérêt de ce site est la qualité des échanges qui y ont lieu. Pourquoi vouloir à tout prix en changer la forme ?

      2. >>> Silence radio!
        Si ce problèmes est géré « façon covid » on n’est pas sorti de l’auberge….

  2. @ JG2433

    …. même si j’ai coché la case « Enregistrer mon nom…….

    >>> J’ai le même problème!

  3. « Gestion Covid-19 à l’UE : Michèle Rivasi, la députée qui s’engage pour la liberté et la transparence »

    >>>>> Question « transparence » la Rivasi fait plutôt dans l’obscurantisme le plus crasse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *