« Le grand public n’est pas alerté de l’objectif réel de L214 qui est l’abolition de toute forme d’élevage »

Partager sur : TwitterFacebook

Géraldine Woessner, journaliste au Point, signe cette semaine une enquête intitulée « L214 : la cause animale dévoyée » qu’elle résume dans cette vidéo où elle rappelle bien que l’objectif de l’association antispéciste n’est pas l’amélioration des conditions d’élevage (un objectif pratique louable) mais l’abolition de toute forme d’élevage (un objectif politique reposant sur l’idéologie antispéciste qui place sur un pied d’égalité l’homme et l’animal) :

 

Un internaute rappelle au passage que les actions de L214 à destination des écoles ne peuvent être relayées par les enseignants, l’école devant rester un lieu de neutralité idéologique :

 

> Tous nos papiers sur L214 et sur le véganisme.

18 commentaires sur “« Le grand public n’est pas alerté de l’objectif réel de L214 qui est l’abolition de toute forme d’élevage »

  1. Association déconnecté du réel , de la vie réel des animaux dans la nature ou il faut tuer pour vivre .
    il suffit simplement de prendre l’exemple du loup (animal médiatiquement très tendance actuellement) qui tue d’autres animaux (le pauvre mouton qui lui n’a rien demandé) ceci
    dans une indifférence totale des ces associations soi-disant protectrice des animaux , de tous les animaux .
    Alors d’accord que la maltraitance des animaux « d’élevages »est abject mais dans la vie , la vrai vie , c’est autrement plus cruel .

    1. Eric 17
      Le loup est un carnivore, pas l’homme.
      Effectivement le mouton n’a rien demandé, mais s’il se fait tuer par un loup, au moins il va nourrir cet animal. Alors que s’il se fait tuer par un être humain, sa mort sera inutile car ce dernier est omnivore et la viande n’est pas indispensable à son organisme.

      1. Vous noterez, néanmoins, qu’après leur mort, les humains deviennent exclusivement végétariens ?
        Selon l’expression populaire consacrée, un défunt est en effet incontestablement et définitivement voué à devoir « manger les pissenlits par la racine » ? 😉

      2. @Marc , vous m’avez l’air de vous en tenir une couche……
        Comment dire , à l’heure de l’ARN messager , il y a un abîme entre vos idées et le monde civilisé .
        Chacun d’entre nous à droit d’avoir des convictions mais les vôtres sont à ras les pâquerettes .

      3. @Marc

        « Le loup est un carnivore, pas l’homme. »

        >>> Décidément vous en loupez pas une vous!
        Pouvez-vous nous donner des arguments expliquent pourquoi et comment les hommes préhistoriques cueilleurs se sont mis un jour à se décider à d’abord « charogner », c’est à dire consommer des cadavres d’animaux puis ensuite « chasser », c’est à dire prendre de gros risques poursuivre et abattre des animaux avec des outils qu’ils se sont mis à fabriquer? Par pure fantaisie surement ou pour meubler leurs loisirs?

      4. Si, la viande lui est indispensable car sinon il lui faut une complémentation et c’est pour cela qu’on le dit Omnivore et non herbivore! Vous êtes terriblement pénibles les …….. à nous refaire les définitions suivant vos délires.

        1. Je n’ai lu nulle part que Marc affirmait que l’homme était herbivore. J’ai même cru lire de sa part « ce dernier est omnivore ». Des problèmes de lecture et/ou de compréhension Yann ? Ou alors un petit sentiment de persécution ?

          1. @Slc
            plutôt un ras le bol que des extrémistes se permettent d’affirmer toujours les mêmes mensonges pour conforter leurs idéologie!

            1. Donc vous confirmez que vous interprétez de façon erronée certains propos, surtout quand ça vous arrange, histoire de décrédibiliser votre interlocuteur. Belle méthode. La profession agricole n’a vraiment pas besoin de gens comme vous.

      5. Si la viande est indispensable pour son équilibre naturel alimentaire . Vous pouvez répéter mille fois l’inverse cela restera faux ! Rien que pour les enfants c’est indispensable pour leurs bonne croissances et tous les diététicien déconseillent vivement de les mettre ainsi que les femmes enceintes a un régime végétarien! La complémentation qui serait nécessaire (artificiel) ne serait pas impossible mais très difficile a faire et surtout a tenir tous les jours .

  2. L214 est abolistionniste et ne s’en cache pas puisqu’elle prouve que l’on peut vivre sans aliment d’origine animale et que toutes formes d’élevages sont sources de maltraitance. D’autres associations sont welfaristes ( CIWF,Welfarm, etc). L214 a malgré tout des actions welfaristes, par exemple ses actions pour interdire les élevages de poules en cage.

    Résumer l’antispécisme a « placer sur un pied d’égalité l’homme et l’animal » est bien réducteur. Pour en savoir plus il suffit de lire Les cahiers antispécistes en ligne et gratuits.
    L214 n’a pas fait que des vidéos, son site internet détaille chaque type d’élevage, des liens utiles, des recettes, des conseils en nutrition. Plusieurs livres ont été édités , des actions dans toutes la France , des conférences ( hors période de covid), des stands dans les rues avec parfois des dégustations, c’est assez varié. Le sujet est tellement vaste qu’une vidéo de quelques secondes est insuffisante, c’est juste une accroche ensuite c’est à chacun d’aller à la recherche des informations.
    Faux. Des associations non agrées par l’Education Nationale peuvent intervenir dans les établissements scolaires ( rappelez -vous des interventions d’Interbev dans les écoles, pas du tout agrée l’association). C’est le chef d’établissement qui donne son accord. Le développement durable est dans tous les programmes scolaires donc la nutrition végétale a toute sa place.
    Concernant le financement obscur c’est une rumeur, un fake de la part de ceux qui veulent trouver une faille à cette association. Sur leur site, il existe une longue explication à ce sujet.

    Elle fait bien rire cette p’tite dame en parlant de budget. Supprimer seulement la viande, le poisson ou tous les aliments d’origine animale coûte forcément moins cher. Le budget alimentaire diminue, ça peut faire peur à l’industrie agroalimentaire. Encore plus si la personne achète des produits bruts, locaux, de saison et qu’elle cuisine un minimum en apprenant toutes les astuces pour ne rien gaspiller.

  3. @ Marc
    « L214 est abolistionniste et ne s’en cache pas »

    >>> Si! Un petit peu quand même! Son objectif affiché : défendre l’antispécisme et, à terme, mettre une fin complète à l’élevage quel qu’il soit!.

  4. @ Marc

    « Concernant le financement obscur c’est une rumeur, un fake de la part de ceux qui veulent trouver une faille à cette association. Sur leur site, il existe une longue explication à ce sujet. »

    https://www.ege.fr/infoguerre/2019/10/19955#:~:text=Un%20financement%20partiellement%20nordam%C3%A9ricain.%20L214%20a%20b%C3%A9n%C3%A9fici%C3%A9%20de,startups%20qui%20d%C3%A9veloppent%20des%20projets%20de%20viande%20artificielle.

    Un financement partiellement nord-américain. L214 a bénéficié de financements de deux associations américaines : l’HUMAN LEAGUE (2016) et l’OPEN PHILANTHROPY PROJECT (1 350 000 dollars en 2017) . Ces deux fondations américaines financent directement et indirectement des entreprises et des start-ups qui développent des projets de viande artificielle.

    Pourtant les preuves sont éclatantes. Les éléments révélés par l’analyse des comptes de L214 et un article de Libération mettent en lumière le double jeu de deux acteurs sans aucun scrupule : – L214 qui a dissimulé à ses militants et à l’opinion ses financements étrangers et son alliance tactique avec une enseigne de la grande distribution pour accroître ses revenus – CARREFOUR, l’un des principaux distributeurs de produits carnés, laitiers et d’œufs en France, qui a trahi agriculteurs et éleveurs en passant un accord avec le mouvement activiste qui cherche le plus à leur nuire et à détruire leur image, leur marché et leur activité – le plus souvent en faisant croire à l’opinion que les quelques cas isolés qu’elle identifie sont la règle de la profession. Ainsi, l’appât du gain a-t-il conduit ces deux acteurs à une compromission avec un « partenaire » se situant aux antipodes de leurs valeurs. C’est une surprise de taille concernant L214 ; cela parait moins étonnant de la part de CARREFOUR, aujourd’hui poursuivi pour fraude et soupçonné de corruption au Brésil. Cela devrait davantage faire réfléchir les soutiens et donateurs de L214 quant à l’honnêteté, la transparence et aux buts réels des dirigeants de l’association. Cela devrait également conduire l’actuelle Commission parlementaire sur la grande distribution à interroger Alexandre Bompard, le PDG de CARREFOUR, sur l’éthique au regard des pratiques particulièrement discutables de son entreprise.

    Jamil Abou Assi
    Consultant en intelligence économique
    Co-auteur de Ecoterrorisme (Tallandier, 2016)

  5. Voir les nouveaux Tweets
    Conversation
    Cyril Dion
    @cdion
    « Il existe déjà des alternatives à l’emploi du glyphosate et des néonicotinoïdes » L’agronome Marc Dufumier dénonce l’incapacité de l’Etat à respecter ses engagements écologiques et fait quelques préconisations Revers de main avec index pointant vers le bas

    >>>>> DUFUMIER est à l’agronomie ce que BELPOMME est à la médecine…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *