You are here: Home » Pesticides » Les végans et végétariens ont plus de fractures que les omnivores

Les végans et végétariens ont plus de fractures que les omnivores

Une étude réalisée par le scientifique Tommy Tong et son équipe de l’Université d’Oxford, en Angleterre, constate que les régimes végétaliens et végétariens augmentent le risque de fractures.

Les conclusions de ces recherches ont été publiées dernièrement dans la revue spécialisée BMC Medicine. Pour ce travail, 54 898 participants (15 499 végétariens qui ne consomment ni viande ni poisson, 1 982 végétaliens qui ne consomment ni viande, ni poisson, ni œufs, ni produits laitiers, 8 037 consommateurs de poissons et 29 380 consommateurs de viandes) ont été suivis pendant près de 18 ans. Les chercheurs ont eu accès aux données médicales, socio-économiques ou encore au style de vie des participants.

Les consommateurs de viande ont des os en bien meilleure santé
Durant tout ce temps, un total de 3941 fractures a été constaté au sein des volontaires. Un lien de cause à effet concret a pu être établi entre régime alimentaire restrictif et augmentation du nombre de fractures. Ainsi, les végétaliens font face à un risque général de fracture 43% plus élevé que les personnes qui mangent de la viande. Les consommateurs de poisson et les végétaliens ont respectivement 26% et 25% de chances supplémentaires d’avoir une facture.

C’est au niveau de la fracture de la hanche que le risque est augmenté (x 2,31), aucun impact n’ayant été par contre observé au niveau des bras, des poignets et des chevilles.

Même si la distinction entre les fractures causées par une mauvaise santé osseuse et celles causées par des accident n’a pas pu être faite en raison d’un manque de données disponibles, les scientifiques notent que l’indice de masse corporelle (IMC) est moins élevé chez les participants qui ne mangent pas de viande et consomment ainsi moins de calcium et de protéines. Conséquence, leurs os ont une santé bien moins bonne, se fragilisent et cassent plus facilement.

12 commentaires

  1. J’aurais dit les vég*** sont plus sportifs et se blessent plus souvent…
    Ils n’auraient pas plus de vélos ausi?

    • Justin
      Je pense comme vous. Si l’activité sportive est plus élevée, les risques d’accident augmentent. Comme les données ne sont pas précises, les conclusions ne le sont pas non plus.

      • Lisez l’article en intégralité avant de conclure, https://bmcmedicine.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12916-020-01815-3

        • c’est con de mélanger vegan et vegetariens, puisque la raison donnée est l e calcucium du lait alors que les vegetariens en mangent mais pas les vegans…
          étude => poubelle

          • Ce sont d’excellents arguments scientifiques, continuez, je sens que vous êtes sur la bonne voie …

          • Ah, encore un qui ne sait ni lire ni comprendre !!!
            Régime végan = 43% de plus de risque de fracture
            Régime poissons = 26% de plus de risque de fracture
            Régime végétariens = 25 % de plus de risque de fracture
            Il apparait donc bien que plus la part de végétaux est importante et plus le risque de fracture augmente.
            L’étude met l’accent sur le manque important de calcium dans régimes végans et la faiblesse des apports par les régimes poissons et végétariens.
            Il y a donc bien une relation de cause à effet !

      • Non , ils ont une bonne assurance mutuelle et pas de jour de carence dans leur convention collective.

    • Personnellement je ne vois pas bien la raison qui fait qu’un végan soit plus sportif !!
      Cette famille de bipède niche principalement dans les villes , non !
      C’est comme les écolos du Marais (3 et 4 arrondissements de Paris) qui roule en SUV .
      Enfin bon , du moment qu’il ne fasse pas de vieux os , moi , cela me convient très bien .

      • Et pourquoi donc un urbain serait moins sportif qu’un rural ? Finalement votre jugement à l’emporte pièce est le même que végan = sportif… Quant à votre dernière remarque « du moment qu’il ne fasse pas de vieux os », on pourrait dire la même chose des agriculteurs, des automobilistes, des vieux, des écolos, des fonctionnaires,…

        • Je vous lance la rhétorique : En quoi ou pourquoi les vég*** (puisque c’est bien de eux à laquelle je fais allusion) sont plus sportifs et se blessent plus souvent…!
          Vous ne croyez pas que c’est plus vite votre jugement qui est à l’emporte pièce !!
          Pour ma dernière remarque elle n’est qu’une simple métaphore mais visiblement pas compris par un érudit .
          Je vous trouve complexé mon z’ami….
          Et puis au final c’est nouvelle famille de bipède ne représente qu’un pet dans l’histoire de l’humanité , non !

        • @ Eric17 16/12/2020 | 7:05

          Hello 17/12/2020 | 8:15
          >>>> Semble pas avoir la lumière à tous les étages celui-là……

  2. Simplement pour vous dire que le premier auteur est une scientifique et s’appelle Tammy Y. N. Tong et non pas Tommy Tong comme indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *