You are here: Home » L'œil agricole » USA : Un célèbre anti-Monsanto arrêté pour tentative d’extorsion, silence des médias français…

USA : Un célèbre anti-Monsanto arrêté pour tentative d’extorsion, silence des médias français…

Timothy Litzenburg

Quand on vous dit qu’en matière d’écologie, le « camp du bien » est avant tout un business (très) juteux :

Pour l’instant, pas un article en français à part sur le site de La France Agricole. Vérifiez par vous-même sur Google Actualités… Les médias francophones ne sont pas pressés de relayer la nouvelle :

Addendum 28/12/2019 :

52 commentaires

  1. Rien à voir avec le sujet, mais entendu au JT de 13 h que les ZNT seraient établies à 10 m des habitations et des voies…..Entre temps , je viens de recevoir un mail d’une aimable rond de cuir de la chambre agri qui me proposait un stage de conversion en bio , je lui ai répondu aussi sec ceci : »
    Madame , Monsieur,

    Je viens d’apprendre il y a à peine une heure via le JT de 13 heures que les ZNT autour des habitations et des voies étaient établies à 10 mètres……Je suis viticulteur en zone d’habitat diffus et vient donc d’apprendre que je ne pourrai plus exercer mon métier en conventionnel comme en bio .mon avenir étant scéllé , permettez moi de décliner votre aimable invitation. Cap sur l’arrachage…..

    Bien à vous.

    PS:Si j’ai un petit conseil venant d’un humble bouseux qui a cotisé déjà plus de 42 ans à la MSA , c’est déjà pour vous et vos collègues de penser à votre reconversion…..

    • L’autre question est de savoir à quoi serve les chambres d’agricultures ceci depuis 1980
      Aujourd’hui les chambres servent à mon avis plus à servir les intérêts du syndicat majoritaire (je n’ai rien contre eux mais je n’ai pas de carte syndical tout comme la majorité des agriculteurs) que les intérêts des agriculteurs voir de l’agriculture ( ils
      ont depuis quelques années des « agents » plutôt bobo bio écolo , il est préférable de
      le savoir ) .
      En plus , suite à leur baisse de dotation attribué par l’état en 2015 et bien se sont les
      agris eux-mêmes qui sont mis à contribution (pour disons-le se faire sabrer)
      Elle est pas belle la vie !

      • je partage à 100% !

  2. Il faut envoyer cette information aux Torquemada des pages « planète » du Monde, vous savez, le Journal-de-Référence (dont même la date est fausse).
    Excellente fin d’année à tout le monde (sans la majuscule) !
    Grand merci à Alerte Environnement de contrer les medias qui tentent de nous farcir comme des dindes.

  3. Je suis un peu surpris de la remarque de Gus. Depuis des années, il est marqué sur les étiquettes des produits phytos de respecter une zone non traitée de 5 m par rapport à la zone non cultivée adjacente.

    • A l’origine les ZNT ont été établies par rapport aux points d’eau , et rien d’autre….

      • Je suis allé voir mes étiquettes. Sur tous mes herbis, on voit :Spe3 Pour protéger les plantes non-cibles, respecter une zone non traitée de 5 mètres par rapport à la zone non cultivée adjacente. Sur tous mes insecticides, on voit : SPE3 Pour protéger les arthropodes non-cibles, respecter une zone non traitée par rapport à la zone non cultivée adjacente de …. mètres. Le … mètres ça dépend des cultures : 5, 10 , 20 m. Pour les fongis, la phrase est là ou pas, ça doit dépendre de l’effet du phyto en question sur les plantes ou les insectes. Sur la bouillie bordelaise que j’ai, il n’y pas pas de distance, mais pour l’Amistar Gold, il y a 5 m pour les plantes et 5 m pour les insectes.

        • @ Alain Valeyrac
          Vous avez raison pour ces SPe 3 ! Pb la définition de la « zone non cultivé adjacente » n’a jamais pu être donnée clairement ! Pour en avoir discuté avec le SRAL des Pays de la Loire qui en 2014 suite a l’incident de l’école voulait les contrôler, la discision final fut de la part du SRal de nous demander de les faire appliquer (tech.coop ou autres) au minimum vis à vis des habitations. Car si SPE3 appliquer de façon « rigoureuse » vis à vis de la définition, un chemin pédestre (mise en place par des agri sympa) , les haies (planté par des agri malin…) rentraient aussi dans l’application de cette obligations réglementaire. Les zones d’exclusions de traitements devenaient énormes en surface et pas toujours judicieuse. Le responsable du SRAL avait alors compris après discussion que ce n’était pas judicieux car la réaction du monde agri aurait été alors de ne plus laisser de chemin pédestre traverser leurs parcellaires (gentil mais bon ne s’écrit pas avec un C) et les plantation de haies allaient avoir un nouveau frein pénible à leurs réimplantations … Par la suite jamais entendu parler de contrôle réel et application de cette règle mal fagoté . Par contre le discours des TC était bien de la respecter au minimum vis à vis des habitation……

        • https://www.matevi-france.com/uploads/tx_matevibase/Respecter_les_zones_non_traitees_au_voisinage_des_points_d_eau.pdf
          « En l’abscence de mentions relatives aux ZNT sur l’étiquette du produit , une ZNT minimale de 5 mètres doit être respectée dès 2007 « . En viticulture , les 5 m correspondaient en gros aux tournières , donc pas impactant économiquement. Passer à 10 m changera immanquablement la donne :arrachage de rangées contiguës , recul des piquets de tête et amarres , bref que des frais en plus et en contrepartie de la récolte en moins…..Investir dans un appareil de traitement confiné ? A l’âge que j’ai , il vaut mieux que je laisse les 40 000 à 50 000 euros d’Agilor nécessaires à ça chez mon banquier ! Passer en bio ? Sur mon emballage de Kocide (hydroxyde de cuivre) , ZNT de 20 m (il se parle même de l’étendre à 50 m) , Pyrevert ZNT de 50 m !!!!!!!
          A un moment donné , il faudra que l’état soit cohérent et accompagne d’une façon ou d’une autre les agris dans ce défi qu’il leur lance si brutalement …..

  4. Ce qui parait supprenant dans cette affaire est que ces même acteurs ne demandent pas une distance de sécurité comparable par rapport à l’émission des moteurs thermiques infiniment plus dangereux que les pesticides agricoles, voitures à essence, voitures diesel mal filtré ( anciennes), camions étrangers non aux normes françaises et de l’UE mais autorisés à circuler sur les routes.
    Dans ce cas l’effet sur la santé, notamment celle des enfants en bas age est avéré, leucemies augmentée d’autant plus importante que la distance à la route est proche et le linéaire important.
    La distance des 5 mètres à la route ne s’applique que pour les constructions neuves et démarre à la construction, pas au jardin du particulier.
    ww.nouvelle-aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_implantation_150601_cle2cb61e.pdf

    Pour le danger lié à la proximité des routes à fort trafic:
     » Les concentrations en polluants des émissions du trafic automobile sont très importantes à proximité immédiate des routes, et diminuent graduellement en s’éloignant, pour se disperser au-delàde 500 mètres. EnEurope, environ 10% de la population réside à moins de 500 m d’une route à fort trafic (5) »

    https://bvs.anses.fr/sites/default/files/BVS-mg-029-Lasserre.pdf

    On notera cependant un phénomène de confusion au plan statistique dans ce type d’étude, pour les enfants plus agés ou les adultes, l’impact du lieu de scolarisation pour les enfants ou de travail pour les adultes ou autre lieu de vie modifie l’effet lié au seul domicile, ce qui est observable pour les enfants en bas ages ( avec toutefois un effet de confusion lié à l’exposition pour le temps passé en crêche qui peut modifier l’exposition à ces polluants), l’est plus difficilement pour des enfants ou des adultes par définition plus mobiles et plus ou moins exposés par ailleurs.
    Les valeurs des OR (risque relatif ) seraient vraisemblablement améliorées donc majorées si l’on pouvait modéliser avec précision l’exposition de l’individu durant la totalité de ses déplacements lors de sa vie. Une étude qui ne prend en compte que le domicile ( par simplication ) va minorer l’impact de la proximité à la route, impact qui est déjà ici très significatif sans mesure de protection appropriée et surtout pas réclamée par les ONG s’intéressant à la santé des populations, nos fameuses ONG vertes.
    Surprenant !!!

    •  » 10% de la population réside à moins de 500 m d’une route à fort trafic »
      ce chiffre me semble très sous estimé : la grande majorité des gens en ville habite à moins de 500 m d’une route/rue passante. A cela s’ajoutent les quantités astronomiques de particules rejetées par les fumées du chauffage domestique ( puisque la France n’a pas fait le choix d’encourager l’électrique, plus propre et non cancérigène, dans les grandes villes).
      Il faudrait aussi voir les légumes, y compris bio, produits le long des routes.

    • L’habituel syndrome du gars qui veut continuer de foutre la planète en l’air parce que d’autres polluent encore plus que lui !
      Chacun doit faire sa part, comme le colibri

  5. Particules rejetées par les fumées de chauffage domestique… celles de chauffage au fioul ou au bois lorsque foyer ouvert, combustion incomplète et bois humide.
    Pour les véhicules même les voitures électriques rejettent des microparticules puisque 50% viennent de la circulation elle-même, abrasion des pneus et de la chaussée ou des freins.

    Sur un autre plan excellent article sur ceux qui manipulent la jeune Greta, enfant manipulée par des adultes sans scrupules, ses parents entre autres.
    Une formidable mise en scène, rien de plus.
    Un gamin d’un bidon ville des PVD aurait mille fois plus de raisons de reprocher à l’occident de lui avoir volé sa jeunesse, qu’une ado qui voyage le plus souvent en première en train, classe affaire en avion et même sur des yachts privés, pour se rendre à NY, par exemple.
    https://www.contrepoints.org/2019/12/22/360829-greta-thunberg-represente-t-elle-tout-ce-quelle-deteste.

    • @Alzine , vous voulez casser le bizness d’Ingmar Rentzhog !!!
      C’est comme le bio , juste un nouveau bizness qui nous promet des jours meilleurs (qu’ils nous disent) .
      Tout est bon pour se faire une place dans le commerce , même si cela ne représente aucun avantage qualitatif , l’important c’est de se faire une place .
      Après ils ne vont pas réussir à berner tout le monde mais petit à petit ils progressent les bougres (ou plutôt les kons) .
      Allez , joyeux noël à vous et à vous tous .

    • @alzine
      je ne vois pas en quoi l’occident aurait 1000 raison d’avoir volé la jeunesse de gamins de bidonvilles!! Avec les bolcheviks les patrons et propriétaires étaient responsables ( bien à tort, comme l’histoire l’a montré) des problèmes des ouvriers et maintenant c’est l’occidental ( quand on n’ose pas dire les blancs) qui sont responsables des miséreux dans les PVD.Bien au contraire, les occidentaux font bénéficier le monde entier des inventions qu’ils ont faites ( voitures, électricité, vaccins, antibios ….) : sans eux il y aurait certes moins de miséreux car ils seraient morts bien avant car les gens vivraient encore dans des grottes ou des cabanes en bouse de vache. Les responsables des bidonvilles sont les politiques des pays concernés et les citoyens eux mêmes . Il est pourtant plus facile de copier ce qui marche que d’inventer une société prospère.

      • Aline, je n’explique pas votre aversion envers ceux qui « vivent dans des cabanes en bouse de vache », est-ce de la jalousie, de l’ignorance ou de la bêtise pure et dure de vouloir ignorer qu’il existe différentes manières de vivre, différents rythmes et que si notre modèle capitaliste à généré des avancées (médicales ou autre) il concourt par sa surconsommation à la destruction de la planète et donc à notre destruction.

        • @ valdor

          « … notre modèle capitaliste……..concourt par sa surconsommation à la destruction de la planète et donc à notre destruction. »

          >>> Ben voyons!! Amen.

  6. Vu a Villers-Bocage ,sur un panneau d information: Gestion de la flore spontanee suivi d’illustrations sur les methodes utilisees.

    flore spontanee , quel euphemisme! Ne pas stigmatise ces putains de saloperies de mauvaises herbes et autres chienlit..

  7. @ Visor,
    Il faut voir un terme de comparaison.
    L’occident à certes apporté de nombreux progrès techniques, qui ont permis à des populations en situation de famine chronique, comme celles de l’Inde, de faire en sorte que l’on ne meure plus vraiment de faim, ou que les maladies ne déciment plus 6 enfants sur dix avant l’âge adulte. Nous sommes d’accord, mais l’occident par différents moyens, dont un écologisme politique et mortifère, cherche à maintenir les PVD dans une situation de dépendance.
    Il s’agissait juste d’une comparaison, la société a apporté beaucoup à Greta Thunberg, surtout en situation de handicap, enfant choyée en relatif, ses reproches sonnent comme ceux d’une enfant fragile et en situation de handicap mais gâtée par le milieu dans lequel elle est née par rapport à ces millions de gamins qui vivent comme ils le peuvent dans des bidonvilles et souhaiteraient le centième des miettes du festin que l’occident et sa famille offrent à Greta.
    Cette « pauvre » gamine n’a aucune part de responsabilité dans les propos qu’elle tient, simple instrument entre les mains d’adultes sans scrupules, dont ses parents.

    • D’accord pour Greta mais les écologistes -mondialistes ne cherchent pas à appauvrir les PVD: au contraire, ils cherchent des arguments pour culpabiliser l’occident et organiser un formidable transfert des pays riches vers les pays pauvres. Cela ne sera pas forcément efficace car le développement n’est pas qu’une affaire d’argent , c’est aussi une question de civilisation. Si la civilisation occidentale (gréco-latine- chrétienne) a fait faire un bond à l’humanité c’est grâce à la raison des Grecs, le droit romain et l’humanisme chrétien ( liberté individuelle, responsabilité,conscience, sens du devoir etc..). Sans éducation , sans gout de l’effort, sans respect de la propriété, sans morale.. il n’y a pas de développement possible.

      • « ils cherchent des arguments pour organiser un formidable transfert des pays riches vers les pays pauvres » ?

        Vraiment ?

        • l’argument employé par les réchauffistes est qu’il faut taxer les pays responsables de l’émission de co2 ( pays développés) pour aider les pays qui souffrent des conséquences ( pays pauvres). Ex de la taxe carbone.Il est logique que ceux qui veulent abolir les frontières auront à coeur d’uniformiser la populace ( métissage  » forcé  » , comme le recommandait Sarkozy,redistribution des richesses produites, destruction des traditions et des conservatismes, adoption d’un type de vie uniforme et mondialisé etc..). Déconstruire avant de créer LA société nouvelle et radieuse ( selon eux).

          • Autrement dit : un international-socialisme dirigé par une nomenklatura de privilégiés…

          • « ils cherchent des arguments pour organiser un formidable transfert des pays riches vers les pays pauvres »
            C’est le prétexte habituel, prétendre vouloir aidé les pauvres. Mais on sait très bien que l’argent n’arrive jamais chez les pauvres. La redistribution c’est « je te prend 100€ et je redonne 40€, comment ça 60€ on disparue ? ».

            • Il faut bien faire tourner les usines d’armes et de voitures de luxe.

  8. >>> Complètement hors sujet mais les rubriques « homéopathie » ici sont toutes désactivées alors je fais suivre ce site intéressant qui apparemment répondrait à certaines « suspicions » concernant l’intense activité de « lobbying » de Boiron :

    https://www.msn.com/fr-fr/divertissement/cinema/la-reine-des-neiges-roule-t-elle-pour-les-laboratoires-boiron/ar-BBYo4uP?MSCC=1577441213&ocid=spartandhp

    Tous les avis et commentaires (polis, décents, et surtout argumentés) sont bien entendu et comme d’hab’ les bienvenus!! Bonnes Fêtes à tous!!

  9. https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/12/22/le-kenya-approuve-pour-la-premiere-fois-une-culture-ogm_6023792_3244.html

    Le Kenya approuve pour la première fois une culture OGM
    Le pays, qui interdisait jusqu’ici les OGM, a décidé d’autoriser le coton transgénique. Il rejoint ainsi la poignée d’Etats africains commercialisant ces cultures.
    Par Marion Douet Publié le 22 décembre 2019 à 14h01 – Mis à jour le 23 décembre 2019 à 07h52

  10. Proximité des routes pour l’asthme également :
    https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/25466-Pollution-proximite-d-une-route-fort-trafic-engendre-l-asthme-enfants

    Actuellement phénomène particulaire dans pas mal de régions de France, circulation automobile, avec une échelle plus large que dans le cas précédent mais aussi travail du sol et émission de particules de sol.
    Noter que les diesels des véhicules automobiles modernes n’impactent pas ces émissions, toutes les voitures y compris électriques sont concernées en revanche par l’abrasion de la chaussée avec le roulage et l’usure des freins. Moteur électrique comme moteur thermique.
    Les camions notamment étrangers et anciens sont de gros contributeurs, comme les tracteurs agricoles y compris (et surtout) en production bio, moteur diesel non filtré, tracteurs plus sollicités lorsque l’on abandonne les herbicides modernes pour le travail du sol.

    https://www.20minutes.fr/societe/2685487-20200101-pollution-particules-fines-vitesse-reduite-chauffage-bois-interdit-ile-france

    Et les ONG vertes à la noix nous rabattront les oreilles avec les distances d’utilisation des pesticides modernes. Ces ONG ne s’intéressent pas ou marginalement à la proximité des routes. Elles ne militent pas non plus pour le retour à la traction hippomobile en agriculture. Dommage !

    Tous mes vœux aux lecteurs d’AE, pour un peu plus de rationalité dans les décisions politiques mais sans beaucoup d’illusion pour 2020. En 2025 peut-être ?

  11. Le pb avec la traction hippomobile est qu’il faut 1 ha d’avoine ou d’orge et 2 ha de prairie pour nourrir le cheval.
    Autant que n’auront pas la biodiversité.
    Avec un seul ha de colza ou un seul ha de betterave, on peut alimenter pendant un an une voiture avec 100% de biocarburant, environ 15 000 km avec les moteurs actuels, bien plus avec des moteurs économes, non polluant et recyclable, 0 carbone fossile.
    Lorsque la traction était hippomobile, le petit peuple marchait beaucoup à pied et au mieux à bicyclette, pour les plus chanceux.
    L’écologie c’est vraiment une histoire de riches, pour les riches, par les plus riches.

    Dans un autre genre, lu pour vous : https://www.nouvelobs.com/planete/20190911.OBS18306/secoue-dans-c-a-vous-fabrice-nicolino-persiste-tous-les-pesticides-doivent-etre-interdits.html
    L’argument : les agriculteurs ont une espérance de vie supérieure à la moyenne des français, ils ont aussi en moyenne moins de cancers que le reste de la population.
    Gênant pour démontrer la dangerosité extrême des pesticides qu’ils ont utilisé, sans protection et pour de nombreux, les plus dangereux, désormais interdits depuis plus de 10 ans .
    Ce que ne dit pas ou très mal le journaliste de l’obs , c’est que plus que l’exercice physique ou l’alimentation équilibrée, c’est la proportion d’agriculteurs qui fument qui explique le meilleur état de santé des agriculteurs .

    Donc avant d’interdire les pesticides, il faut interdire la consommation de tabac, plus radicalement qu’en Australie. A coté du tabac la pollution des villes, où l’air est en permanence détestable et à certains moments plus particulièrement lorsque les anticyclones empêchent cette pollution d’aller vers les campagnes environnantes. Donc là aussi mettre la ville à la campagne pour permettre aux populations de mieux respirer, plus sainement, même avec un voisin agriculteur qui épand du fumier ou pulvérise du glyphosate.

    Deux vœux très pieux pour 2020 qui n’ont aucune chance de se réaliser. Dommage pour les citadins et les fumeurs , ils mourront bien plus jeunes que les agriculteurs, qu’ils militent écolo ou pas.

    • Un des mots d’esprit les plus connus de Pierre Dac est la petite annonce :
       » Cherche cheval sérieux connaissant bien Paris pour faire livraisons seul ».
      Pour dire que derrière un cheval qui laboure, il faut un laboureur. Il serait intéressant de calculer combien de personnes seraient nécessaire pour faire l’équivalent du travail d’un tracteur.

      • Avec une charrue de 12 pouces, le cheval ou les chevaux et le laboureur et éventuellement celui qui guide les chevaux parcourent au minimum… 33 km par hectare labouré. A 5 km/h, cela fait 6,5 heures + le temps nécessaire pour les tournières + plus le temps nécessaire pour parvenir au champ et en revenir à 5 km/ (vitesse que j’ai citée ici au pif) + le temps pour les chevaux de se reposer..

        Dans le temps, il existait une unité de mesure qui s’appelait le journal, correspondant à la surface labourée en une journée d’attelage, souvent 35-40 ares.

        Tracteur : de l’ordre d’une heure par hectare, ou moins :

        https://webtrame.net/uploads/sites/a97f7da83952fe154e7589e2dc4a79fea24bfcee.pdf

        • Votre lien – fort intéressant pour le béotien que je suis sur ces sujets, et que je garde en archive – aborde, parmi d’autres techniques, la question du « labour« .
          Une remarque qui manque totalement de sérieux….
          Cette présentation est signée :
          Jasmine BAYLE-LABOURÉ. … 😉
          [Je sors…]

        • Euhhh il y a quand même quelques grosses approximations dans votre lien .
          Quand je lis qu’il faut 85 à 100 litres de fioul/ha , ben j’ai failli m’étouffer.
          Même mon New Holland (marque qui n’est pas réputé pour sa sobriété) je suis
          à 25-30 L/Ha .
          Sinon avec des chevaux la vitesse à plus de 2 ou 3 Km/h que 5 (dixit ma mère)
          En théorie pour labourer 1 ha il faut une charrue 5 socs en 16 pouces et roulant à 5 km/h (en pratique il faut rouler à 6 km/h pour une parcelle de 300 -400 métres de long) .
          Pour les TCS ou autre semis direct et bien je dirais que cela dépend beaucoup
          de son type de sol et du précédent cultural .

      • Oui, ce calcul serait intéressant à faire. Bonne suggestion, plutôt qu’indemniser des sans emplois, il serait sage de repeupler nos campagnes.

    • @ » alzine  »
       » zéro carbone fossile … avec un hectare de colza  » Ce n’est pas le cas car le tracteur a consommé du carburant fossile et les engrais épandus aussi. La conception de la voiture a aussi nécessité la consommation d’énergie fossile. Les biocarburants à base de colza et de betterave ne sont pas une solution. De plus, la diabolisation du co2 , pourtant aliment des plantes, conduit à se détourner des vrais enjeux ( pollutions..; comme vous le souligner)

      • @ Visor,
        Certes, mais il existe un bénéfice de moindre consommation de CO2 fossile en roulant si le biocarburant vient de l’agriculture conventionnelle.
        Toutefois le principal avantage est sanitaire.
        Les tracteurs émettent des microparticules avec le diesel agricole en campagne, assez fort effet de dilution alors que les voitures automobiles émettent des microparticules pour les anciens diesels pour partie en ville ou proche des habitations si route nationale ou pour les véhicules à essence, différents HAP et du benzène, les deux étant peu sympas pour le riverain qui respire ce qui sort des pots d’échappements.
        Certes avec les biocarburants, il restera toujours la friction des pneus sur la route et de la route par les pneus et l’abrasion des freins qui représentent 50% des microparticules produites par la circulation pour des véhicules y compris électriques (PM10), mais c’est quand même mieux. Ce que la presse et les politiques évitent de dire.
        https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/freins-et-pneus-l-autre-pollution-aux-particules-fines_2037239.html

        • Pas de probleme , on va supprimer les freins ou les pneus … ou bine les taxer trés fort !!!

        • L’hypothèse de départ ( il faut absolument faire la guerre au co2 anthropique car il serait la cause d’un réchauffement néfaste) est contestable. Les mesures qui en sont déduites sont donc aussi contestables.
          * le co2 est un critère mineur vs énergie solaire, position de la terre, vapeur d’eau etc..le co2 anthropique est encore plus mineur
          *l’augmentation du co2: cause ou conséquence de la variation de température?
          *une augmentation de température est en principe bénéfique
          * les prévisions n’ont aucun sens puisque basées sur des modèles faux.
          *… de toute façon l’homme sait s’adapter … surtout sur une centaine d’années.
          ( il vit déjà avec des variations de températures énormes)

  12. Saga du glyphosate: bonne surprise !
    L’agence américaine pour la protection de l’environnement (EPA) américaine vient de faire parvenir à la cour un mémoire d’amicus curiae, un témoignage écrit en soutien de Monsanto quant à la responsabilité qui incombe à l’entreprise par rapport à celle du régulateur.
    http://www.glyphosatelitigationfacts.com/main/wp-content/uploads/2019/12/32.-United-States-Amicus.pdf
    Monsanto a été condamné en première instance non pour avoir fabriqué un produit dangereux mais pour ne pas avoir informé l’utilisateur (le plaignant) des dangers du produit.
    Lire la suite…
    https://blog.mr-int.ch/?p=5944

    • Oui mais dans les faits chez nous en France il y a 36 spécialités commerciales qui sont retirés de la distribution à cause d’une énorme magouille de l’organisme qui se trouve en
      amont de l’ANSES et qui n’a pas délivré les autorisations en temps voulu .
      Ces 36 spécialités ont un point commun , leur date d’homologation .
      Renseignez-vous , c’est une magouille pas possible .

    • Il existe une agence américaine pour la protection de l’environnement ??
      Quelles sont ses activités ?

      • Non , ils ont bien mieux que ça .
        ils ont une agence contre la prévention des neuneunoïdes (espèce invasive en France)
        Elle est en charge d’éduquer le bas peuple car il trouve que cela leur coute moins cher de les remettre dans le chemin de la science et de la raison que de les laisser divaguer dans leur schizophrénie .

  13. @ valdor

    « Il existe une agence américaine pour la protection de l’environnement ??
    Quelles sont ses activités ? »

    >>> valdor, encore un gros malin, hein?….

Comments are closed.