You are here: Home » L'œil agricole » « La forêt progresse en France, arrête de dire n’importe quoi ! » : Didier Giraud VS Olivier Truchot

« La forêt progresse en France, arrête de dire n’importe quoi ! » : Didier Giraud VS Olivier Truchot

Début septembre, Thomas Brail élisait domicile en haut d’un arbre en face du ministère de l’Ecologie. Il exigeait qu’Elisabeth Borne sauve 25 platanes menacés d’être abattus dans le Gers. Sur le plateau des « Grandes Gueules », le ton monte entre le journaliste Olivier Truchot et l’agriculteur Didier Giraud à propos du niveau de déforestation en France :

16 commentaires

  1. preuve qu’un journaliste peut être très con ! à ce niveau , sur une antenne nationale , in se doit de connaitre un minimum de chose ou si on ne sait pas on fait l’effort d’écouter !

    • Oui… il a bien essayé de se raccrocher aux branches… en disant qu’un arbre ce n’était pas une forêt, mais malheureusement sur le fond de la question il est resté complètement crasse.

    • @ dom

      « …..in se doit de connaitre un minimum de chose ou si on ne sait pas on fait l’effort d’écouter ! »

      >>>> Il s’en fout complètement! Pour ces gens là l’essentiel est d’être entendu par ce vain peuple qui se contente de gober leurs laïus approximatifs tirés non pas de leurs expériences personnelles mais de la lecture de vagues résumés de travaux fais par
      d’ autres, travaux auxquels ils ne comprennent évidemment pas grand chose . Bref du travail de sagouins…

  2. la forêt est passée de 5 à 7 millions d’hectares dans les années 1700/1800 à 17 millions d’hectares en métropole ( 30% du territoire).

  3. Entre 1830 et aujourd’hui, la surface de la forêt française a presque doublé.
    http://education.ign.fr/dossiers/foret-france-metropolitaine

  4. Comme d’habitude, des dialogues de sourds entre des gens de terrain qui connaissent les faits et des bobos urbains ignares !!!
    Oui, la forêt progresse en France, elle a doublé de surface depuis 1900. Elle croit de 0,7% par an depuis 20 ans. Et tout cela grâce à l’agriculture moderne qui consomme moins de surface pour produire plus à l’hectare !!!

    Ensuite, il y a une autre débat, que le journaliste n’arrive pas à formuler correctement, car il ne le comprend pas vraiment :
    Le fait de donner des leçons aux pays du monde sur leur déforestation, alors que l’Europe a déforesté largement son territoire au moyen-age et Renaissance pour assurer son développement économique !!!
    Il est insultant voir méprisant de vouloir interdire à un pays d’exploiter ses ressources naturelles pour développer son économie, alors que nous même l’avons fait !!!
    Ou alors, il y a une pensée sous-jacente : maintenir ces pays dans la pauvreté…

    • Tout comme leur interdire d’utiliser des ressources énergétiques d’origine fossile alors que nous les avons largement utilisées (et en utilisons encore une bonne partie, sauf le charbon) pour notre développement économique.

    • @ Daniel

      « Comme d’habitude, des dialogues de sourds entre des gens de terrain qui connaissent les faits et des bobos urbains ignares !!! »

      >>>> Belle illustration de votre remarque sur une rubrique voisine de celle-ci! Un habitué donneur de leçons redresseur de torts prétentieux mais creux comme une lanterne:

      Marc 26/09/2019 | 10:28

      C’est toute l’agriculture qui est à revoir, pas seulement quelques interdictions. Cultiver des céréales, de la betterave fourragères pour nourrir des animaux afin qu’ils soient tués et mangés par des humains, est un non sens incroyable. Consommation d’eau, de pesticides, d’engrais, d’antibiotiques, de compléments alimentaires pour le bétail, pollution des sols, de l’air….tout cela pour des aliments non indispensables à la bonne santé des êtres humains.
      Et l’espèce humaine se croit supérieure à toutes les autres espèces…

      Répondre
      Daniel 26/09/2019 | 1:28

      En 2018, la récolte de céréales (toutes espèces confondues) a été de 58.5 millions de tonnes. La consommation animale a été de 9,9 millions de tonnes de céréales.
      Ce qui veut dire que 17% seulement sert à l’alimentation animale !!!
      Le reste c’est pour l’homme (blé, orge, maïs…) !!!
      La betterave a de tout temps été utilisée car très productive à l’hectare. Bien plus qu’une prairie. Et surtout elle permet de passer l’hiver !!! Cependant c’est une culture qui est largement abandonnée, face au Maïs ensilage !!!
      Contrairement à vos idées, mais l’environnement est en bien meilleur état de nos jours en comparaison des années 50-70 !!!
      Sur la consommation d’eau : L’agriculture ne prélève que 4,5 milliards de m3 d’eau. Contre 6 milliards pour l’eau potable, et 35 milliards pour les centrales EDF !!!
      Diriez vous qu’il faut stopper les prélèvements d’eau potable car « non indispensables à la santé des êtres humains », idem pour les prélèvements pour EDF ?
      Les engrais, les pesticides sont nécessaires, sauf à revenir à l’agriculture des années 1900… avec à peine de quoi nourrir 15 millions de personnes, en utilisant toute la surface arable (il faudra donc raser les forêts puisque la forêt a doublé de taille depuis 1900 et drainer les zones humides…) !!! Ou alors il faudra importer notre nourriture d’Espagne ou de Chine…
      « des aliments non indispensables à la bonne santé des êtres humains. »
      Ah, bon, la viande, le poisson, les légumes, les fruits, les céréales… ne sont pas nécessaires à notre alimentation ???
      Vous vivez de quoi ??? » d’amour et d’eau fraiche » ??? C’est quoi pour vous des aliments indispensables ???

      • 35 milliards m3 pour EDF ? cela me paraît beaucoup. il pleut environ 50 milliards m3 en métropole par an. De toute façon, il n s’agit pas d’une consommation mais d’une simple utilisation: l’intégralité de l’eau utilisée est restituée.

        • Petite erreur de ma part : c’est 38,5 milliards de m3 au total qui sont prélévés, et 22 milliards pour EDF
          https://www.eaufrance.fr/sites/default/files/styles/bloc_editorial_slider_2078_x_996_1039_x_498_/public/2018-08/Volume-d-eau-preleve-en-fonction-des-usages.png?itok=RUgmxF58
          Dans le cas d’EDF, Oui, l’eau est « restituée »… Mais pas forcément au même endroit et pas forcément en bon « état écologique ».
          Moi qui vit en montagne, je vois bien les conduites forcées qui transportent l’eau sur des kilométres, ou carrément change de vallée !!! Celà induit une pression écologique forte sur les bassins versant aval. Sans parler du « Débit réservé » qui n’est jamais respecté !!!
          Et que dire des centrales nucléaires ou thermiques à flammes qui restitue à la rivière une eau 10 à 20°c plus chaude ???
          Sans parler de toute l’eau qui est vaporisées (je ne trouve aucun chiffre)

          • Il me semble que toutes les centrales qui utilisent une source de chaleur ont besoin d’eau pour le refroidissement. Remplacer une centrale nucléaire par une centrale à gaz (de même puissance) ? Bilan du point de vue de l’eau nul.

            Si la nucléaire est remplacée par un chapelet de centrales à gaz, le problème est simplement plus diffus.

        • il pleut environ 500 milliards m3 en métropole par an. (www.eaufrance.fr)

        • Informations sur la consommation en eau des réacteurs nucléaires : http://www.sfen.org/rgn/adapter-centrales-nucleaires-changement-climatique
          Daniel exagère un peu avec ses chiffres !

          • Je pense que vous n’avez pas vraiment compris le texte dont vous donnez le lien !!!
            Il est écrit qu’en circuit tertiaire ouvert, il faut « environ 50m3/s d’eau sont nécessaires pour un réacteur de 1300 MW. »
            Donc : 50 m3 * 3600 secondes dans une heure * 24 heures par jours * 365 jours par an = 1,5 MILLIARDS de m3 pour un seul réacteur de 1300 MW.
            Ce qui veut dire, grosso-modo, que pour les 63 GW de puissance installées ( 63 000 MW) il faut consommer (si tout était en circuit ouvert) 48 fois plus d’eau. Soit 72 milliards de M3.
            Sachant que les REP à circuit ouvert représentent 1/4 des centrales, le volume total prélevé avoisinent 18 milliards de m3…
            Donc, non je ne pense pas que mes chiffres soient « faux » !

            • En circuit ouvert, 50 m3 par réacteur de 1300 MW sont effectivement nécessaires mais RETOURNENT AU MILIEU. Cette eau n’est pas perdue mais légèrement réchauffée.

      • Dans les céréales la moitié de ce qui est produit est exporté ( brut ou transformé) et une partie va aussi nourrir les animaux. Il y a aussi environ 10 million de tonnes qui sont « stockées et consommées à la ferme « . Je ne sais pas exactement pourquoi mais je pense pour semer et aussi nourrir leurs animaux. En tout cas il y a plus que 10 millions de tonnes de céréales consommé par les animaux car ils correspondent seulement à l’utilisation nationale des céréales.

Comments are closed.