22 commentaires sur “Pourquoi les campagnes françaises ne veulent plus des éoliennes

  1. Je ne connaissais pas « brut nature », j’ai donc cherché un peu et trouvé cela.
    https://www.facebook.com/brutnatureFR/videos/la-nature-rena%C3%AEt-dans-la-zone-la-plus-contamin%C3%A9e-par-la-catastrophe-de-tchernoby/1067775613371128/
    Brut nature FR
    7 juillet 2018 ·
    30 ans après la catastrophe, la nature reprend ses droits… dans la zone la plus contaminée.
    Effectivement c’est brut même c’est du brutal, une catastrophe comme Tchernobyl présentée comme très bonne pour la biodiversité, il fallait oser, ils l’ont fait.
    On sait désormais qui mène la campagne contre l’éolien terrestre, je vous laisse deviner!

    Indépendamment de cela les éoliennes de trop grande taille sont une erreur pour l’acceptabilité de cette source d’énergie.

    Cette campagne anti éolienne est éventuellement la conséquence de cet avis de l’ANSES:http://www.lefigaro.fr/flash-actu/lignes-a-haute-tension-un-risque-possible-pour-la-sante-des-enfants-20190621

    Voici l’après « Tchernobyl » vu par le journal « le Figaro »
    Tchernobyl : la désolation, 33 ans après la catastrophe.
    Certes il y a une forme de tourisme morbide qui s’est développé mais pour de courts séjours .

    Nous avons ici une tentative de manipulation de l’information.

    1. @ Alzine
      pas très convaincant votre argumentaire, vs été d’habitude plus clair.
      Franchement je ne vois pas le rapport avec l’avis de l’ANSES sur les lignes électriques.
      Enfin, même si la vidéo de Brut est par endroits caricaturale. Je n’ai pas besoin de Brut pour voir que les énergies renouvelables imposées nous amènent à une catastrophe économique et environnementale.

    2. Par Kwh fourni et sur la totalite du cycle (construction, etc) , le nucleaire reste le plus sur de tous.

  2. A quand la production hydroélectrique !
    Une rivière de 3 à 15 mètres de large , des roues en bois traversé par un axe bois ou inox
    le tout posé sur 2 panneaux en liège de chaque coté de la rive , une génératrice , un câble
    qui monte juste qu’à la ligne électrique la plus proche et en avant la production de milliers de mégawatts 24h/24 , 100% écolo et ceci sans défigurer le paysage .

      1. Mon idée qui n’est qu’une transposition de la bonne vieille roue d’un moulin à eau c’est à dire de poser plusieurs roues de 3 mètres de diamètre espacés de quelques
        mètres chacune et qui pénétrerai dans l’eau de 20 à 30 cm .
        il n’est pas question de chute d’eau ici .
        Pour être propriétaire d’un moulin à eau je peux vous dire que l’eau à une force
        très importante et j’aimerai bien voir ce qu’est capable de produire 5 roues comparé
        à la production d’une éolienne (avis aux investisseurs) .

        1. Le calcul (approximatif) est facile à faire. Le résultat sera : pas grand chose.

          1. A mon avis vous seriez surpris du résultat !
            L’eau à beaucoup plus de force que du vent et surtout sa force est constante
            24/7 .
            C’est similaire à un courant de baïne mais multiplié par……. car nettement plus large .

        2. Vos joli moulin a eau ne rapporte pas assez par apport aux éolienne! le fric fait par certain est la seul et vraie raison du développement de cette énorme gabjie que sont les éoliennes . l’allemagne à déjà 50 000 pales au sol entassées dont ils ne savent que faire. Mais pour les religieux les faits n’ont aucune importances.
          la rentabilité de c’est truc est une catastrophe mais pour les décroissant rien que le mot rentabilité les fait se tordre et ne peut rentrer dans leurs disque dur de 100 ko

      1. « Mon » idée n’est pas d’utiliser cette technique mais de transposer une roue de moulin
        sur le courant d’une rivière .
        Aucun impact sur la rivière mais obligation d’avoir des berges propres .

  3. Il existe encore en France un potentiel hydraulique non valorisé mais EDF a préféré investir dans le tout nucléaire.
    Question de monopole, les concurrents sur le marché de l’électricité plus renouvelable jouent les petites structures de production contre EDF.
    Les grosses structures de production (nucléaire en particulier) participaient au maintien du monopole sur la production.
    Clairement EDF participe à la résistance à l’éolien en France pour maintenir son monopole sur la production avec l’atout nucléaire, Brut Nature est une caricature en la matière.
    Avoir davantage d’hydraulique et d’éolien installé constituait une perte de maîtrise de la production.
    Total s’était un temps intéressé au nucléaire prêt à investir dans une ou deux centrale, puis après Fukushima, fin de partie pour cet intérêt remplacé par un investissement massif dans le solaire et l’éolien.
    On attend de voir ce que donneront Flamanville et Hinkley point, triomphe ou désastre, mais j’ai peur que la partie soit déjà jouée.
    Pour rejoindre Eric 17 mais en exploitant davantage de sites de conduites forcées, la France regorge encore de sites potentiels non exploités avec son relief bien distribué sur le territoire et une pluviométrie élevée sur ce relief mais de faible intérêt avec le plan nucléaire des années 70-80, tellement plus simple à mettre en œuvre.
    Les échanges sur différents sites web montrent qu’il faudra encore attendre l’accident majeur ou l’attentat majeur contre une centrale pour voir le citoyen électeur prendre peur, surtout les millions de déplacés d’urgence, alors et alors seulement, l’eau , l’air et le soleil retrouveront un intérêt aux yeux d’EDF si l’électricien national survit à un tel désastre mais dont le reportage de brut nature, il est dit que c’est très bon pour la biodiversité comme pour nous y préparer psychologiquement.
    Dommage, l’aventure nucléaire aurait pu être un bel outil mais à moins de 50% de nos besoins, comme dans les autres pays comparable qui ont investi raisonnablement dedans mais pas à 75% comme actuellement et avec des réacteur protégés correctement vis à vis des intrusions et du risque d’attentat. Le contexte et les moyens des terroristes ont fortement évolué depuis les années 70, pas la protection des centrales. Cela explique aussi en partie le désamour vis à vis de cette source d’énergie ailleurs dans le monde, trop risqué.

    1. Arrêtez de rêver Alzine, le potentiel hydraulique non valorisé n’existe pas sauf à la marge. Et s’il existait, serait-il encore possible de construire un barrage ? Et pour info, je vous signale que deux réacteurs EPR ont démarré à Taishan, en Chine.
      Les matraquages anti-nucléaire et anti-glyphosate sont similaires, proviennent des mêmes personnes et utilisent le même ressort de peur.

    2. Revenez à la réalité. Edf est le premier exploitant en énergies renouvelables avec l’hydraulique ( propriétaire à 80 %) et éolienne https://reporterre.net/EDF-est-un-champion-de-l-energie-eolienne. et photovoltaïque. Edf ne participe donc pas à la résistance à l’éolien pour maintenir son monopole, d’autant plus que c’est l’État (et, donc, les citoyens) qui est actionnaire majoritaire. Grâce à cette situation, la France est un des pays au monde qui pollue le moins (Co2 et autres polluants) par sa production d’électricité.

    3. @Alzine
      Si la crainte du nucléaire c’est l’accident catastrophique il faut en faire zéro comme les Allemands.
      Le fait que le nucléaire représenterait 50% au lieu de 75% ne change rien à la donne.
      Donc autant en faire le plus possible.
      Le  » renouvelable  » tue bien plus que le nucléaire puisqu’il faut lui adjoindre des centrales à charbon ( qui d’ailleurs libèrent plus de radioactivité qu’une centrale nucléaire) qui polluent l’air que nous respirons et induisent des sur mortalités.
      La nature tue aussi beaucoup ( on a parlé des quelques morts de Fukushima liés au nucléaire mais quid des 20 000 morts liés au tsunami, on semble avoir  » oublié « les 240 000 morts du tsunami de 2004 , puis il y a les volcans, les tremblements de terre , les inondations etc….).

      1. Visor
        Juste une petite rectification, le nombre de morts du à la centrale nucléaire de Fukushima est de 0.

  4. @ Visor,
    Le Tsunami a tué 20 000 personnes à Fukushima de façon immédiate mais le déplacement de population a concerné 200 000 personnes dont une bonne partie définitivement.
    Le sens des vents explique des conséquences très minorées, l’océan a reçu l’essentiel des éléments radioactifs et les a dilué.
    Certes la Chine est le seul pays a maintenir une capacité d’installation dans le nucléaire civil mais construit également davantage d’éoliennes, si les chinois sont rationnels pour le nucléaire, ils les sont tout autant pour l’éolien terrestre.
    Je n’imagine pas les anglais et les américains totalement en retrait sur le nucléaire si les affirmations sur l’absence de risque ( notamment suite à acte de malveillance) était aussi patentes que le prétendent les différentes communications d’EDF, très actif dans ce domaine, dont brut nature qui est caricatural de ce que peut produire un grand groupe, sous de faux drapeaux.
    La raison du moins 50% d’électricité issue du nucléaire est simple, si un pépin type Fukushima arrive, pas lié à un Tsunami en France, on est d’accord, la population exigera un arrêt immédiat des réacteurs, comme au Japon à partir du moment où le nombre de déplacés dépassera les 100 000 et des restrictions seront prises sur les aliments produits. Gérer un perte de production de 30% e l’électricité ou de 75 % de n’a pas les mêmes conséquences.
    Je vois aussi de nombreux arguments qui décrivent la situation de monopole strict d’EDF comme devant perdurer ad vitam, on peut en douter.
    Pour la production en propriété d’EDF en terme d’hydraulique lorsque l’on voit comment l’électricien national s’est comporté durant des dizaines d’années vis à vis des producteurs privés effectivement, n’a pas incité à voir se développer une concurrence, notamment pour du petit hydraulique.
    Pour la comparaison glyphosate ou OGM et nucléaire, effectivement les OGM auraient été sacrifiés sur l’autel du nucléaire mais des OGM sont cultivés partout dans le monde sauf en Europe et nous en mangeons de façon directe ou indirecte, pour le nucléaire c’est devenu une « culture » strictement française avec effectivement un intérêt pour la Chine qui développe tout azimut des énergies bas carbone.
    Les pays du golfe persique qui n’ont pas grand chose à perdre en cas d’accident nucléaire, polluer le désert, désert et qui restera désert, ne représente pas de gros risques ont aussi abandonné leur projet de centrale sauf effectivement les EAU et bien entendu l’Iran mais dans un autre contexte, mais toujours pas en service pour les EAU il me semble. Totalement différent pour la France, tout accident sur le territoire sera un catastrophe pour notre agriculture, champagne et céréales de la Marne, vin de Bordeaux et maïs, produits laitiers et céréales de Normandie….la liste est longue

    Enfin les chiffres sur la part du nucléaire dans la production de chaque pays sont mis à jour avec retard, notamment sur la communication officielle EDF et cela ne trompe pas, c’est une ressource en déclin.

    Trop risqué et trop cher pour le sécuriser correctement, trop centralisé aussi sur le territoire, l’objectif étant à la décentralisation de la production, plus près des consommateurs et à la gestion intelligente des différentes ressources via l’intelligence artificielle que permettent les outils informatiques actuels .
    La politique de communication anti éolien d’EDF sous faux drapeaux , parce que ressource donnant plus de pouvoir aux concurrents est de mon point de vue contre productive.

    Bien noter au demeurant que je n’ai pas une position de rejet du nucléaire mais je refuse de me prosterner devant une vérité qui ne serait que française et qui dans le monde de demain est sacrément risquée. Totalement en accord avec le rapport de la cour des compte sur le sujet et les inquiétudes exprimée par l’ASN, rien de plus.

    1. 50% de nucléaire est une de ces kolossales subtilités pondues par Hollande pour contenter à la fois les pro et antinucléaires de sa majorité d’alors. Soit de la pure politique politicienne.

Les commentaires sont fermés.