6 commentaires sur “Le vrai plan de com’ du lobby du bio

  1. claude gruffat (président biocoop) lors des assises de l’élevage et de l’alimentation « terre 2018 » organisé par ouest France a Rennes le 10/09/2018, nous a appris que dès le moi de février prochain une grande partie des stockes « légume bio » congelé serait vide comme tous les ans. Les récoltes (même bio) devant respecter les dates imposées par la nature, il faudra comme d’habitude alimenter les rayons quand même , mais pas avec des productions française.
    Malgré l’emballement médiatique sur l’augmentation des conversions en bio la réalité est que trop peu d’agri partent dans cette filière « végétale bio » basé sur des contre vérités scientifiques/mensonge (qui ne passent pas sur le terrain dans la vraie vie) et préfèrent continuer en conventionnel. L’augmentation bio est surtout dans les élevages (beaucoup plus simple et moins contraignante) (plus réalistes).
    On va le prendre ou le bio pour les cantines ? supoer l’écologie a la « française ».
    dans la même journée à été avancé le chiffre d’une augmentation minimum de 30 cts par repas en cantine pour répondre a la lois (20%bio et 50% local). Chiffre fortement contesté car juger trop faible par beaucoup!!!!) Avec le pouvoir d’achat en baisse , même le seul repas « correcte » que pouvait avoir certains élèves va devenir impossible a financer pour certaines familles .On parle déjà de 19% de famille ayant du mal a fiancer les prix actuels pour leurs enfants!!!!
    Tous cela par pure idéologie ! Dramatique!
    Pour la journée ouest France…….malgré quelque bon intervenant, une journée a nous parler de la «  » »ferme France » » en ne mettant en avant que le bio et le commerce « a la ferme/amap:…. Le bio c’est 4% de part de marché de l’alimentation totale en France en 2018 et le commerce hors filière de la distribution classique approche les 2% de part de marché . 4%+2% = 6% Un journée a se gargariser pour moins de 6% de ce consomme en vérité les français (et encore les 6% sont surestimé puisque beaucoup de production bio sont dans les 2% de commerce « hors circuit classique »).
    Dichotomie total encore entre les discours et la réalité.

    1. A savoir : selon agence bio , acheter un melon bio ou une carotte bio une fois ds le mois est considere comme un achat regulier…..sans rire !

Les commentaires sont fermés.