You are here: Home » L'œil agricole » Le dircom de Biocoop se prend les pieds dans le tapis

Le dircom de Biocoop se prend les pieds dans le tapis

BiocoopOn le sait, le TGI de Paris a condamné la chaine de supermarché Biocoop pour dénigrement envers les producteurs de pommes réunis au sein de l’Association Nationale Pommes Poires.

Commentaire du dircom des supermarchés Biocoop, Patrick Marguerie : « nous regrettons la forme, mais pas le fond ».

Une affirmation d’autant plus vide de sens que « la forme, c’est le fond qui remonte à la surface » comme le disait Victor Hugo.

Rappelons que Biocoop n’est pas là pour faire de la littérature mais du chiffre !

Source : Les Echos du 27 novembre 2016.

11 commentaires

  1. Bioccop atteint presque le milliard € de chiffre d’affaire. c’est une très grosse structure ( des centaines de magasins) et une forte progression.Ce ne serait pas en soi un problème, bien au contraire, si une partie de ce chiffre ne provenait pas des mensonges et des aides inadmissibles ( via la propagande du bio et les lois pour imposer sa progression) et déloyales des pouvoirs publics. Cela dit, il semble que Bioccop négocie intelligemment le virage pour ne pas être prisonnier à 100 % de l’idéologie bio. Ils misent pas mal sur la qualité et le portfolio ( en offrant des produits introuvables ailleurs). Ils ont un marketing agressif qui se soucie peu de la moralité et du respect de la concurrence.

  2. C’est certains il vaut mieux faire 15 milliard de chiffre d’affaire en empoisonnant les gens avec des produits hautement toxique comme le fait monsanto et l’agrochimie plutot que faire 1 milliard en nourrissant les gens sainement comme le fait biocoop!! le bio dérange, c’est compréhensible, c’est désormais 1 milliard de moins dans les poches des empoisonneurs de l’agrochimie! Mais les gens ont compris, c’est la raison pour laquelle le bio est en augmentation! la priorité désormais pour la population c’est la santé de chacun et non pas s’apitoyer sur le manque à gagner des empoisonneurs et de l’agrochimie! méditez la dessus

    • Biocoop n’est pas en concurrence avec Monsanto et les firmes d’agrochimie!! Les ventes de Bioccop ne sont pas 1 milliard € de moins pour ces firmes!! Vous partez de faits erronés et d’analyses approximatives.
      Biocoop vend des produits alimentaires alors que les autres vendent des facteurs de production aux agriculteurs. Monsanto est un nain en agrochimie ( vous semblez l’ignorer) : il ne vend pratiquement qu’une seule molécule depuis plus de 30 ans ( sur les plus de 300 ) et celle ci est bien sûr dans le domaine public. Par contre Monsanto est le n° 1 des sociétés de semences dans le monde. Les sociétés d’agrochimie vendent ce que le marché demande! Si le marché bio se développait ( c’est 1% des surfaces dans le monde actuellement!!) elles vendraient les pesticides bio ou autres insectes utiles.Elles n’ont pas de religion, autre que le marché, elles.

    • Bonjour, je pense que les personnes qui dénigrent le bio feraient bien d’aller faire un tour dans les campagnes avant de dire des âneries…

  3. « Monsanto est un nain en agrochimie ( vous semblez l’ignorer) » C’est peut être un nain en agrochimie, mais cependant il est clair que pour empoisonner, intoxiquer, contaminer par contre c’est un géant en la matière! et ce blog titre « 50% des Francais ignorent que le bio utilise des pesticides » alors que monsanto depuis le début du xxe siècle a commercialisé des produits hautement toxiques! si ça ce n’est pas se foutre du monde!

  4. bioman vous dites:
    « monsanto depuis le début du xxe siècle a commercialisé des produits hautement toxiques »
    c’est quoi hautement toxique comme évaluation/appréciation des risques??
    Carrefour qui à un chiffre d’affaire 10 fois plus gros que Monsanto à vendu et continu de vendre plein de produit super toxique (super toxique c’est plus ou moins que hautement toxique??) On trouve dans ses rayons du destop pour les éviers, des huiles moteur de synthèse(malheur),des décapants four, et plein d’autre produit hautement toxique que le consommateur met dans son cadi avec ses achats alimentaires.
    La honte non pour une entreprise qui met le bio et son anti ogm en avant.
    Pour résumer des affirmations/fausses vérités, sorties de leurs contexte et qui ne serve à rien sauf a contenter les esprits limités bloqués idéologiquement pour réfléchir objectivement, on peu en inventer à l’infini.
    Petit rappel pour le bio:
    Cela ne représente toujours pas plus de 3% de part de marché de l’alimentation total en France (en 2015).En augmentation (chiffre préférer des croyants du bio pour se rassurer)cela fait 300% d’augmentation depuis 2000 (1% en 2000 pour passer à 3% en 2015 = 300% d’augmentation).
    Effectivement l’ITAB peu se gargariser d’une augmentation des conversions (sans parler des arrêts…biensur) annoncer une hausse de 20% en 2016, mais cela ne change pas le fait que 97% de l’alimentation en France est toujours en provenance de l’agriculture conventionnel.
    Et seulement 3% de part de marché en 15 ans, malgré la malhonnêteté de lobbyiste du bio qui ont bien compris sur quelles ficelle tirer avec facilité.
    le bio et certain « croyant du bio » deviennent vraiment d’un ridicule sans nom qui va forcement apparaitre au grand jour en France comme cela commence a se voir dans d’autre pays.

  5. longue vie au bio et a bas l’agrochimie qui nous empoisonne!!!!!!

    • Les communistes ont comme emblème la faucille et le marteau , pour les ecolos , j hésite encore entre deux binettes en forme de croix de St André et entre deux paumes de main avec un gros poil dans leur milieu
      Qu en penses tu Bio bio. ….

    • Le bio ne vivra sans doute pas bien longtemps pour 3 raisons majeures:
      1; la raison d’acheter ( meilleur pour la santé, meilleur pour l’environnement, pas de pesticides) sont fausses. Un jour ou l’autre le consommateur se rendra compte qu’il a été trompé et cela sera une onde de choc pour ce type de produits
      2; il y a déjà un gros écart de rendement entre bio et non bio ( ex: France blé 25 qtx / ha vs 75 qtx/ha , soit 3 fois plus en conventionnel !!!) mais cet écart va fortement augmenter car l’agriculture dite conventionnelle continue à progresser inexorablement.
      3 : Le niveau de vie des Français va baisser de 20 % environ ( conséquences de l’endettement massif et de l’incapacité à sortir de la crise par le haut en attirant les investisseurs créateurs d’emplois).Les subventions étatiques baisseront et peu de Français auront les moyens de payer un surcoût pour l’alimentation.

    • Le bio ce n’est pas pour la France qui est en climat tempéré ( donc champignons, mauvaises herbes, insectes etc… ). Le créneau du bio c’est les zones désertiques ( Australie, Argentine, Espagne..) mais pas la France. Il est illusoire et mensonger de prétendre que la France serait capable de couvrir 20 % de ses besoins alimentaires en bio produit en France. Développer le bio c’est externaliser notre agriculture et dépendre d’autres pays.

Comments are closed.