You are here: Home » Médias » Pommes et pesticides : le délire n’a plus de limite !

Pommes et pesticides : le délire n’a plus de limite !

Sans titreNous sommes tombés ce matin sur cet article pour le moins alarmiste sinon totalement dépourvu de nuance. Son titre est déjà tout un programme : Perturbateurs endocriniens : pourquoi manger une pomme quand vous prenez la pilule contraceptive peut vous mettre en danger de mort.

Et le pire, c’est que c’est un scientifique qui s’exprime. Rappelez-vous il y a quelques mois, une équipe Inserm du Centre de biochimie structurale de Montpellier avait sorti une étude sur l’effet cocktail dont les associations anti-phytos nous rabâchent les oreilles depuis des années.

Après avoir passé au crible une cinquantaine de molécules (pesticides, médicaments…), en testant 780 combinaisons sur 1 seul récepteur (48 récepteurs hormonaux chez l’homme), celle-ci a observé une démultiplication des effets pour deux d’entre elles. Les deux substances en question étaient un œstrogène, l’éthinylestradiol (un des composants actifs des pilules contraceptives) et un pesticide organochlorés, le trans-nonachlor (molécule interdite depuis 1981 en Europe!).

Et c’est maintenant un chercheur de cette équipe ayant conduit l’étude qui s’exprime avec toute la rigueur scientifique requise. Exemple : « Pour un adulte, le fait de manger une pomme avec un petit peu de pesticides dessus ne sera pas très grave pour la santé, sauf si les pesticides sont associés à une autre molécule avec la même pomme, ce qui est possible si la personne en question est une femme qui prend la pilule contraceptive par exemple »…sauf que sa propre expérience ne le prouve en rien !

Volonté de faire sa pub par du sensationnalisme ? militantisme ? Nous n’avons pas (encore) de réponse mais ce qui est inquiétant, c’est qu’un chercheur de l’Inserm tienne ce type de propos ou du moins ne prenne pas le temps de se relire.

13 commentaires

  1. Question:
    Concernant les recherches de pesticides dans les fruits et légumes, les analyses se font sur produits bruts ou lavés ?

  2. A priori non lavés et non pelés comme au Quebec, selon un standard international.
    Pour le melon, les oranges, ou les kiwi l’analyse de fait avec la peau, les autres fruits aussi évidemment.
    https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Publications/Synthese_rapport_pesticidesWEB.pdf
    Si l’on recherchait des contaminants ubiquitaires, on serait certainement bien plus inquiet que pour les pesticides mais les contaminants ubiquitaires n’intéressent pas les ONG, comme les métaux lourds , comme les mycotoxines, car ces contaminants c’est nous et les métaux lourds et les mycotoxines c’est en partie naturel ( fifty-fifty naturel -artificiel ancien pour les métaux lourds et même historiquement pesticides pour l’AS et le Pb mais avant la chimie de synthèse, le bon vieux temps!)

  3. Information rappelée dans les très intéressants articles de C Regnault Roger dans la revue Pseudo science de janvier 2016 déjà citée:

    « Les dossiers d’homologation pour obtenir une AMM (autorisation de mise sur le marché) de la substance active se basaient au départ sur des produits bruts (par ex. : fruits ou légumes ni lavés ni épluchés) »

  4. « Pour un adulte, le fait de manger une pomme avec un petit peu de pesticides dessus ne sera pas très grave pour la santé, sauf si les pesticides sont associés à une autre molécule avec la même pomme, ce qui est possible si la personne en question est une femme qui prend la pilule contraceptive par exemple » – See more at: https://alerte-environnement.fr/2016/02/24/pommes-et-pesticides-le-delire-na-plus-de-limite/comment-page-1/#comment-189607

    Bonne remarque, comme en plus la pilule contraceptive est reconnue cancérigène , cancer du poumon, cancer du foie entre autres, il n’y a qu’à suivre les recommandations de François, la pilule seulement en cas d’épidémie de Zika.
    Hors épidémie de Zika : que du naturel!
    D’ailleurs les féministe écolos bobo qui se gavent de perturbateurs endocriniens en premier lieu desquels l’ethynil oestradiol, terrible analogue d’œstrogène ont de quoi faire sourire comme de prendre l’avion à 5 litre de kérosène au 100 km, un aller retour Bordeaux Paris libère bien plus d’imbrulés cancérigènes, de HAP et de microparticules, toutes substance cancérigène que le traitement de 20 ha de vigne durant toute une saison , d’ailleurs principalement du fait de la pollution liée au gas oil agricole du tracteur infiniment plus nocive que le pesticide épandu: les mêmes HAP et microparticules que le kérosène du réacteur de l’avion, les imbrulés en moins.

    Voila d’ailleurs une étude intéressante, dans le traitement d’une vigne, qu’est ce qui est le plus dangereux et présente le plus de risque pour la santé des riverains:

    – le pesticide épandu ?

    – les polluants dégagés par le moteur diesel du tracteur qui assure la pulvérisation ?

    La réponse en surprendra plus d’un qui conclura qu’il faut revenir à la traction hippomobile !

    « Et le camion qui circule sur la route en face de l’école Ducon!!!! »

    Ducon c’est Veillerette, vous vous en doutiez un peu.

    • et si le mec il fume , en plus !

  5. D’ailleurs pourquoi les résidus de pesticides sur une pomme …qui sont sans effet … même pour potentialiser l’effet du terrible ethynil oestradiol, cancerigène certain selon le CIRC , il suffit d’y associer la cigarette du matin qui multiplie par 40 le risque de cancer et par 20 le risque cardiovasculaire ou d’accident cérébral, 20 c’est 2000 % pas négligeable.
    http://www.stop-tabac.ch/fr/les-effets-du-tabagisme-sur-la-sante/pilule-et-tabac-attention-danger
    « L’étude MEGA a ainsi montré que les femmes fumeuses qui prenaient la pilule avaient un taux de risque de thrombose 8,8 fois plus élevé que les femmes non fumeuses qui ne prenaient pas la pilule. (10) Il a été montré que le risque d’accident vasculaire cérébral était significativement plus élevé chez les femmes qui fumaient et qui avaient une contraception orale estro-progestative (odd ratio 7,20) par rapport aux femmes qui ne fumaient pas et qui ne prenaient pas de contraception orale estro-progestative ( odd ratio 1,24). (11) Une étude de l’OMS a montré que le risque d’infarctus du myocarde était multiplié par 11 en cas de tabagisme seul et par 87 lors de l’association tabac (>10 cigarettes par jour) et contraception orale. (12) »

    On a beau être sur des perturbateurs endocriniens, l’effet est heureusement proportionnel à la dose, plus de cigarettes fumées, plus de pilules bien dosées, plus de risque important, donc l’effet en n pas dans ce cas.
    et si j’ajoute du jus de pamplemousse … c’est la « cata » assurée car les furanocoumarines du pamplemousse bloquent la détoxification des toxiques du tabac et de l’ethynil oestradiol, donc ce cocktail tabac + pilule + pamplemousse reste le meilleur moyen d’abréger les souffrances du fumeur qui s’assure son infarctus ou son AVC avant le cancer du poumon mais si par malchance son cœur est solide et s’il échappe à l’AVC, il fera son cancer, qui n’est désormais plus réservé aux seuls hommes depuis que les femmes fument, des light ,vive l’égalité vraie , et avant de prendre sa retraite.

    • « ….. terrible ethynil oestradiol, cancerigène certain selon le CIRC , il suffit d’y associer la cigarette du matin qui multiplie par 40 le risque de cancer et par 20 le risque cardiovasculaire ou d’accident cérébral ….. »

      >>> Et si en plus elles picolent, j’te dis pas la Bérézina…..

      On en arrive à se demander à quoi çà sert de vivre!

  6. Un peu de littérature:

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8631189
    http://www.webmd.com/drugs/2/drug-8819/norgestimate-ethinyl-estradiol-oral/details/list-interaction-details/dmid-66/dmtitle-significant/intrtype-food

    extrait de Appendix to: Bailey DG, Dresser G, Arnold JMA. Grapefruit and medication interactions: forbidden fruit or avoidable consequences? CMAJ 2012; DOI:10.1503/cmaj.120951.2012 Canadian Medical Association or its licensors

    ethinylestradiol : intermediate risk : breast cancer risk, thrombosis – interaction risk intermediate

  7. Si c’est un article d’Atlantico ça fait beaucoup moins de dégâts que Cash investigation. En paraphrasant Staline, Atlantico, combien de lecteurs ?

    • Sauf que cet article sera repris sur les sites écolos.

      Qu’à cet article on rajoutera le magazine « la recherche » n° 509 de mars qui titre « Un dossier accablant : Pesticides et santé »

      Que l’on ajoutera que le médiateur européen a épinglé la Commission européenne sur une procédure utilisée pour autoriser des pesticides sans information sur leur toxicité. http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/14301-Pesticides-le-mediateur-europeen-denonce-des-autorisations-illegales

      • Vu le numéro de la recherche, le résumé est assez lapidaire et ça n’apporte rien à ce qu’on savait déjà, il y a de la comm à faire ??? Par ailleurs les études sont en cours et l’INSERM n’a jamais établi le lien de causalité, je lisais même dans le rapport du bio (IFOAM donc!) que les conditions manuelles de travail à la place des phytos peuvent provoquer de la même façon des problèmes de santé (Parkinson donc). Ce serait bien qu’un magazine scientifique un peu plus haut de gamme ne tombe pas dans ce qui fait vendre alors que le contenu reste spéculatif (notamment les expositions qui doivent être réelles et dont l’INVS n’a pas remarqué de différences sur les maladies infantiles suivant les zones viticoles).

  8. Tout le problème de l’agriculture bio c’est que cela coute plus cher au consommateur 50% en moyenne et terriblement au citoyen via les aides spécifiques accordées pour 3 % de la SAU , principalement des prairies et 1 à 2% de la production en valeur, un broutille.

    C’est avec les difficultés futures du transfert société civile exsangue -> agriculture , le problème de la bio, la PAC est quasiment morte et le marché va être le seul support de l’agriculture. On fera ensuite la différence entre les régions réalistes qui misent sur une agriculture productrice de richesse et celles qui jouent la bobologie citadine.

    Attention cependant un citadin qui a faim devient particulièrement méchant, pour l’instant il nous joue l’indigné en regardant cash investigation ou la somme d’information bobo: le bio c’est bon , les pesticides, c’est ce qu’il y a de plus dangereux, aller voir des populations primitives à 5000 km en avion et discuter avec eux, c’est bien, Léodarno di Caprio, il est beau, il est bon et il cause bien….il ressemble en cela à Pamela Anderson…même moule, même produit, c’est rose et ça à la consistance de la guimauve, génération star chamallow.
    Bref toutes les mièvreries que nous servent les médias à longueur de journal télévisé.
    Maintenant privons le citadin de pain et de viande parce que leur prix sera exorbitant ou que la production ne sera pas suffisante pour tous … certains ont essayé en Égypte, simplement le pain, mauvais temps, citoyens affamés au sens premier, même submergés de mièvreries télévisuelles, n’ont pas d’yeux , n’a pas d’oreilles, il y a simplement faim, la faim lancinante et deviennent méchants, pour peu que les chinois en cours d’implantation en France ou les russes, de retour, les poussent …

Comments are closed.