You are here: Home » Lobbying » Virus Zika : quand les anti-phytos propagent un hoax

Virus Zika : quand les anti-phytos propagent un hoax

Sans titreDepuis quelques semaines, le virus ZIKA fait la une de l’actualité ! Et depuis quelques jours, sa responsabilité supposée dans l’apparition de nombreux cas de microcéphalies est de moins en moins évidente…du moins pour les media. Le grand coupable, le coupable idéal, est Monsanto évidemment…qui serait le fabricant du larvicide pyriproxyfène, utilisé dans la lutte contre les espèces de moustiques vecteurs du virus ZIKA. Et qui est à l’origine de cette nouvelle thèse ? Selon Seppi, il s’agit de « la Red Universitaria de Ambiente y Salud – Medicos de pueblos fumigados (réseau universitaire de l’environnement et de la santé – Médecins des agglomérations aspergés de pesticides) », qui était déjà à l’origine du hoax sur la présence de glyphosate dans les tampons hygiéniques. En clair : un association militante anti-phytos.

Le Monde, repris par l’Express reprend cette thèse et pour une fois appelle à prendre du recul, beaucoup de recul…y compris sur le lien entre le virus ZIKA et les cas de microcéphalies. Quant à Monsanto, l’entreprise a démenti avoir un quelconque lien avec la société « Sumitomo », fabricant du pyriproxyfène.

En bref, nous avons à faire à une vaste opération de com’ profitant de la confusion autour de cette épidémie, sauf que cette-fois ci, les media ne s’y laissent pas tous prendre, la preuve avec cette vidéo de 20minutes.fr.

 

 

10 commentaires

  1. En fait, il y a aussi une association brésilienne qui tient le même discours, Abtasca.

    Mais comme son papier n’a pas été traduit en anglais (du moins à ma connaissance), c’est le REDUAS argentin qui a pris le devant de la scène.

  2. A priori les choses sont entendues pour l’association de médecins argentins qui n’est pas sans rappeler la notre dans le Limousin, association miroir, association soeur qui milite contre la protection des pommiers par les agriculteurs.
    Voyons ce l’association « Alerte des médecins limousins sur les pesticides » dit du zika:
    Rien !!!! Zika connait pas, ils vont réagir certainement sur le pyriproxyphène, MONSANTO, toujours Monsanto.
    On trouve cependant sur leur site :effets sur la faune sauvage,dès 1962…..on rappelle l’action bénéfique de Rachel Carson et on passe en pertes obligatoires les 60 millions de morts liés à silent spring.
    Des médecins peut -être, mais qui en veulent à votre santé…et votre porte monnaie avant.

    On pourra revenir sur l’histoire du round up dans le coton servant à produire les serviette hygiéniques, présence de glyphosate à l’état d’infimes traces dans ce coton possible, comme les radioéléments liés à l’accident de Fukushima dans le coton du Brésil, le vent et des outils efficaces pour détecter l’infime trace.

    La presse antillaise donne enfin la parole aux antillais qui ont compris le message du ministère de la santé (INPES) à propos du zika : INSECTICIDES d’abord et INSECTICIDES surtout, INSECTICIDES sur tout ou presque ( pas la peau nue laissée aux répulsifs).
    http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/sante/zika-entre-inquietude-et-mesures-du-quotidien-361682.php

    • l’ordre des médecins protège ses adhérents même si ce sont des brebis galeuses. On l’a déjà vu dans d’autres affaires. C’est d’ailleurs la même chose pour l’ordre des avocats.Ces institutions sont incapables de se réformer en développant une vraie gouvernance visant à satisfaire leurs clients.

      • toutes les corporations font cela et dans toutes les professions , si vous voyez ce que je veux dire.

        NB : je tiens à féliciter l’administrateur pour le nouveau design du site .

  3. Et du 20 au 30 mars ce sera la semaine sans pesticides:http://www.semaine-sans-pesticides.fr/bio/nouveaux-partenaires-cash-investigation-outils-de-com-la-1eme-edition-se-prepare/

    Qui préconise le visionnage de Cash investigation, donc sans pesticides mais avec Kérosène, vu le nombre de km parcourus pour ce bobo reportage.

    Les vecteurs du Zika, les punaises de lits, les puces, les poux, la gale n’ont qu’à bien se tenir.
    Le plus rigolo avec Cash investigation c’est que tout commence avec les risques de malformation chez l’enfant. Quel manque de chance pour Elise Lucet, l’année du Zika et des microcéphalie qui éclate.
    En outre dans les cheveux que retrouve t-on le plus : la permethrine justement préconisée par l’OMS et les différentes agences sanitaires, le ministère de la santé pour une imprégnation des vêtements.
    Quand on dit qu’Elise Lucet n’a pas eu le nez creux en prenant ce sujet et France 2 itou, en stage en Guyane avec de l’essence de citronnelle et d’Eucalyptus, toute la rédaction, à poil sous les palmiers pour nous montrer comment ils s’en sortent ….

  4. Contre le Zika la presse des DOM parle d’une semaine de sensibilisation:
    « http://martinique.la1ere.fr/2016/02/19/une-semaine-de-lutte-se-prepare-contre-le-zika-332691.html »

    Ils feraient mieux de pulvériser des insecticides plutôt que de sensibiliser une population très sensible depuis le passage du Chik et ses dizaines de milliers de malades qui ont encore des séquelles articulaires dans l’indifférence totale des journalistes sauf ceux qui aussi en souffrent. il y a aussi une justice naturelle. Les journalistes qui militent contre les phytos devraient se voir refuser la vente de permethrine, que du naturel pour eux, et du zika et du chik et de la dengue, enfin dingue ils le sont déjà!

    On remarquera l’emphase de nombreux journaux à souligner que le lien entre Zika et microcéphalie n’est pas totalement fait… »c’est pas nous, c’est pas nous, les journaleux bobos qui sommes responsables de cette nouvelle catastrophe! ».

  5. Bel article de France Antilles mais il ne s’agit pas d’appliquer le principe de précaution qui n’a désormais plus rien à voir dans la relation Zika et microcéphalie, le principe de précaution c’était avant le constat fait au Brésil, on est désormais au niveau de la plus élémentaire PRUDENCE vu l’accumulation d’éléments de preuve, reste à ce que l’OMS ait le courage de dire le vrai et de remettre en cause la stratégie anti-insecticide de certains pays ou régions du monde, dont la Polynésie française qui a négligé les maladies vectorielles et la lutte contre les moustiques en refusant l’utilisation de malathion.

    On vérifiera ici que le principe de précaution est mis à toutes les sauces, nous sommes au stade de la prudence, la précaution c’était au moment des premiers constats en Polynésie, qui n’ont pas fait l’objet de la communication qui convenait, bien enfouis parce que politiquement incorrects pour les autorités de ce territoire , totalement en cause dans de mauvais choix de gestion. On attend un procès public.

    http://martinique.la1ere.fr/2016/02/19/une-semaine-de-lutte-se-prepare-contre-le-zika-332691.html

    « Miser sur les mesures de prévention
    – Supprimer les gîtes larvaires dans et autour de chez vous (pots de fleurs, gouttières etc).
    – Porter, en particulier en début et fin de journée, des vêtements amples et longs couvrant les bras jusqu’aux poignets et les jambes jusqu’aux chevilles.
    – Utiliser de préférence des vêtements imprégnés avec un produit insecticide spécial pour tissu, dans les zones de prolifération intense des moustiques ou en cas de contre-indication aux répulsifs (nouveaunés, nourrisson jusqu’à trois mois).
    – Utiliser des répulsifs sur les zones découvertes de la peau. Des précautions sont à respecter chez la femme enceinte et l’enfant.
    – Utiliser des moustiquaires, répulsifs, bombes insecticides, diffuseurs électriques à l’intérieur des maisons, notamment dans les pièces sombres non ventilées en permanence (wc, cuisine, etc).
    – En cas d’absence de climatisation, mettre un ventilateur sur pied dont le flux d’air est dirigé vers le lit.
    – Les couples dont la femme est enceinte devraient utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels en attendant que le risque de transmission sexuelle du virus soit confirmé scientifiquement. »

  6. Comment les journaleux minimisent le nombre de microcéphalies liées au virus Zika:

    « Cette anomalie congénitale est en recrudescence au Brésil où au moins 17 cas confirmés de bébés souffrant de microcéphalie, c’est-à-dire naissant avec une tête plus petite que la normale ou un arrêt de la croissance de la tête après la naissance, ont été observés par l’OMS. »http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/02/19/l-oms-doit-encore-prouver-les-liens-entre-zika-et-les-cas-de-microcephalie_4868759_1651302.html

    alors que les chiffres donnent :
    « The growing evidence that the emerging Zika virus is linked with a rare developmental disorder is disturbing. In Brazil, the worst-hit country of the climbing epidemic, almost 4,000 babies have been born with abnormally small heads since investigations began in October, the Associated Press reports. That’s almost a 2,500 percent increase on the figure for all of 2014, which was 150 babies. »
    http://www.iflscience.com/health-and-medicine/almost-4000-babies-born-malformed-heads-amid-zika-epidemic

    L’augmentation est bien de 2500 % et le chiffre de microcéphalies dont les bobo écolo portent l’entière responsabilité à force de remettre en question l’usage d’insecticides efficace dépassait déjà en janvier 4000 bébé et seulement au Brésil, en début d’épidémie.

    On est loin des 60 millions de morts du paludisme à mettre au « crédit » de Rachel Carson mais c’est pas mal quand même, et seulement un début.

  7. espérons que la grande presse mettra autant d’empressement à relayer ceci qui devrait mettre un point final à ce hoax :

    http://www.cdc.gov/media/releases/2016/s0413-zika-microcephaly.html

    http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMsr1604338?query=featured_home&

Comments are closed.