You are here: Home » Médias » Carole Gaessler (France 2) : le documentaire salmigondis

Carole Gaessler (France 2) : le documentaire salmigondis

Après la télé réalité, France TV a innové en lançant un nouveau concept : le documentaire  salmigondis. Très simple : il s’agit de mettre bout à bout un ensemble de problématiques qui n’ont rien de commun.
Hier soir donc, le documentaire « La santé en France : Enquête sur les inégalités » présenté par Carole Gaessler a été le prototype de ce concept.

Une première partie du documentaire aborde d’une manière pertinente des exemple d’inégalités dans l’accès aux soins : les difficultés de trouver un médecin dans des zones rurales alors que certaines zones urbaines regorgent de personnel de santé, la performance technique de l’hôpital mais aussi son incapacité à s’intéresser aux malades, Le documentaire expose des inégalités générées par notre système de santé et les points de ruptures.

Dans un deuxième temps, le documentaire explique que les Français ne sont pas égaux devant la maladie notamment du fait de leurs activités professionnelles. C’est une évidence qui est connu depuis de nombreuses années : en terme d’espérance de durée de vie, il vaut mieux être cadre (les journalistes sont cadres) qu’ouvrier.
Il faut attendre la troisième partie pour que le documentaire parte totalement en vrille, avec une longue séquence anxiogène sur le lien entre pollution environnementale à la campagne et maladies : de la pure propagande anti pesticides intégralement cornaquée par « Génération Futures ». Musique angoissante en fond, commentaires tout droit sortis de l’ONG écolo, le téléspectateur se fait laver le cerveau proprement. Ben oui, les cheveux de vos enfants, chers mamans, sont bourrés de pesticides. Un reportage affligeant d’ENORMITES et de contre-vérité. Il y aurait tant à dire !

Pourquoi ce documentaire « mélange tout » ? L’explication est simple : le réalisateur de ce reportage est Eric Guéret, bien connu de nos lecteurs, qui avait déjà produit le film «La Mort est dans le pré».

Et dire que ce type de reportage passe sur une chaine de service public payé par nos impôts ! Au secours !!!

Pour voir le documentaire :
http://www.france3.fr/emissions/documentaires/videos/enquete_sur_les_inegalites_19-10-2015_957619

Le débat :
http://www.france3.fr/emission/debat

17 commentaires

  1. Le service public audiovisuel mène aujourd’hui, une campagne massive de sabotage de l’économie française. Et qui plus est, avec nos impôts!!
    Je savais que nous, les français, avions une tendance maso, mais à ce point…

  2. Merde ! une étude canadienne + des recherches de l’institut Pasteur semble prouver que le nombre toujours plus grand de personnes qui souffrent d’allergie serait le fait des recommandations des années 70 .
    En effet vous savez qu’on ne doit pas donner d’arachide à un enfant de moins de 3 ans ( Lait de vache , Soja ,etc…) .Hélas , nous avons créer toute une génération d’allergique. Après 5 mois , il vaut mieux donner de tout à son enfant sinon à 3 ans il est trop tard et son système imuno sera ignorant.
    Ce n’est pas en raison des phytosanitaires ou autre PE qu’il ya des allergies , va falloir trouver autre chose !

  3. Dommage, de si jolis yeux et un raisonnement aussi simpliste , en effet on prête trop souvent aux femmes au beau regard l’esprit qui leur fait défaut. l’air compte plus que le fond pour les journalistes, le fond que cette journaliste touche en constatant que le fond de l’air est chargé en pesticides. Les téléspectateurs qui auront suivi l’émission auront été subjugués par le regard sans prêter attention au salmigondis sur les pesticides.

    D’autant que l’air de Paris comme cancérigène, Y a pas mieux, ou bien si, celui de Bucarest, cela rend les parisiens idiots d’ailleurs.
    L’air « benzené » joue aussi sur l’augmentation de taux de cancer dans la capitale en particulier la leucémie chez les enfants en bas âge.

    2 fois plus pour les petits parisiens vivant à proximité des voies de communication.

    La prochaine fois, ils prendront une blonde pour présenter le sujet des pesticides, une blonde au regard aussi profond, cela permettra de faire passer des bobards encore plus gros: tout est dans le regard profond, le regard, pas le raisonnement et dans l’air, l’air de ne pas y toucher…pour l’air benzéné parisien, l’air chargé de fumée de cigarette des quais de RER, pas de pb, les journalistes comme MMR assument.

    • Carole Gaessler n’est que la présentatrice de l’émission .
      Elle est payée pour animer cette émission . C’est tout.
      Le réalisateur est le seul responsable son étron et France 2 est complice.

  4. http://jeanyvesnau.com/2015/10/12/tabac-voici-les-noms-des-deputes-socialistes-et-ecologistes-qui-avec-michele-delaunay-tentent-le-coup-de-poker-financier/

    Un commando anti-tabac ( 22 PS et 12 EELV) en lutte pour déposer une loi qui augmenterait le prix du tabac de façon efficace.

    Vous voyez Alzine , contrairement à ce que vous dites , il y a des politiques qui sont responsables …. je leur souhaite de réussir.

    • Si je ne m’abuse, la Suède a fortement augmenté les prix des cigarettes dans le passé.
      L’explosion du marché noir des cigarettes a forcé les autorités à revoir leur copie.
      Il est fort probable qu’une augmentation des taxes aura les mêmes effets. On estime déjà en France que 30% (30%!!)de la consommation des cigarettes provient des cigarettes de contrebande.
      La prohibition n’a jamais marché et permet le développement d’une économie souterraine tenue par des gens peu fréquentables.

  5. « « Il n’y aura pas de nouvelle taxe sur le tabac en 2016 », assure Michel Sapin »
    http://www.sudouest.fr/2015/10/22/il-n-y-aura-pas-de-nouvelle-taxe-sur-le-tabac-en-2016-assure-michel-sapin-2162470-4696.php

    Toute absence d’augmentation de taxe* en période pré-électorale ne serait évidemment que fortuite…

    * un « cadeau » en quelque sorte…

  6. J’ai enfin vu la totalité du reportage, même la première partie n’est pas correctement traitée, pour la pénurie de médecins dans certaines zones, il suffirait une garantie de revenu pour les médecins des zones avec peu d’attrait, ne pas en rajouter avec la fin du tiers payant qui va charger la mule, c’est une décision de l’Etat, inutile, et éventuellement prévoir des exonérations fiscales sur une partie des revenus et charges sociales et le pb serait réglé .

    L’étude comparant la mortalité précoce dans les XVIIIème et le VIème est un non sens total, le nombre de médecins joue à la marge vu la facilité de déplacement à Paris, c’est un simple pb de revenus, on fume plus, on boit plus , on a une alimentation moins variée , on pratique moins d’exercice physique dans le XVIIIème.
    Ce qui n’est pas dit c’est que la pollution urbaine est cancérigène, notamment la circulation automobile et les moyens de chauffages très concentrés sur une faible surface. Il suffit de vivre qque jours à Paris fin mars, en conditions anticycloniques pour ressentir les difficultés qu’il y a à respirer. Irritation des yeux et voies respiratoires. Ce n’est pas Pékin quand même mais cela coute en moyenne 7 mois d’espérance de vie aux parisiens, toutes pollutions confondues par rapport au reste de la population, y compris les habitants de Léognan qui ne risque pas grand chose de la proximité des vignes.

    La fol-dingue qui mène la danse à Léognan est clairement une hystérique ou une militante boboécolo ou certainement les deux.

    Pour l’affaire de Villeneuve de Blaye on renverra sur un post précédent qui faisait référence à l’exposition au soufre utilisé sur une vigne d’AB, un pesticide moderne n’aurait pas donné ce type de syndromes, composition voisine des crèmes contre les mycoses avec une exposition infiniment moindre à celle d’un Pévaryl ou équivalent.

    Enfin sur les sources de risque, le principal lié à la vigne reste l’alcool, principal cancérigène de l’environnement des population mais autant au travers des accidents de la route qu’au travers des risques de cancers lié à l’excès dans sa consommation, il s’agit bien d’excès car en quantité raisonnable, il augmente l’espérance de vie de ceux qui le boivent.

    Les viticulteurs qui n’ont pas bénéficié des multiples protection d’aujourd’hui ont certes eu des cancers plus spécifiques mais l’ensemble des études menées mettait en évidence une espérance de vie supérieure à celle du reste de la population en particulier des citadins… car fumant moins que le reste de la population…la cigarette restant, et de loin, la principale source de cancers ( une vingtaine différents), cela notre journaliste a bien omis de le rappeler mais est -elle, elle-même peut être addicte de la clope, fréquent dans cette profession, et ce reportage ne serait qu’un moyen de rejeter la faute sur d’autres qu’elle même et les siens.

    Les siens qui sont aussi exposés car les conjoints de fumeurs, plus encore les enfants de fumeurs, y compris les enfants à naitre sont tous exposés aux cancérigènes de la maman qui fume, de l’instit qui fume, du papa qui fume et des voitures qui passent dans la rue d’en face aussi.

  7. Il ne s’agit pas d’augmenter à l’infini les taxes sur le tabac, même si cela a une certaine efficacité démontrée, mais de consacrer le 1/10 ème des efforts sur la désinformation sur les pesticides en agriculture sur l’information du public sur les risques du tabac même en minimisant ces derniers, passant de 20 cancers bien identifiés par le CIRC tous certains à 10 par exemple, cela suffirait à couper l’envie de fumer à des nombreux suicidaires qui ignorent les risques qu’ils courent et font courir à leur entourage immédiat, y compris dans la rue ou sur le quai du RER.

    Imaginons le même reportage stigmatisant le voisin fumeur qui dégage des substances cancérigènes certaines sur le quai du RER ou celui du tram, une cinquantaine de substances cancérigènes avec la combustion de la cigarette, alors qu’aucune dans les pesticides autorisés.

    Imposer aux fumeurs de se placer à 200 mètres des non fumeurs pour tirer sur la clope et s’y tenir même si les autres se déplacent…

    C’est exactement ce que les règlementation américaines et australiennes sont en train de demander aux fumeurs et avec des arguments sanitaires pour le faire.

  8. et sur l’incident de Villeneuve de Blaye:
    On échangera sans modération :

    http://www.agriculture-environnement.fr/actualites,12/pesticide-segolene-royal,939

    « l’épandage responsable de l’incident serait bien un traitement fongique contre l’oïdium et le mildiou, à base de bouillie bordelaise et de soufre, effectué aux alentours de 13h30 sur la parcelle bio. En effet, l’orientation du vent, tout comme les symptômes décrits par les enfants (picotements oculaires et maux de gorge), confirment une intoxication à partir de soufre en provenance de cette parcelle. « Ma fille sentait le sulfate à plein nez, je connais l’odeur », confirme un parent qui travaille à la vigne depuis une vingtaine d’années. « Elle a été malade pendant deux jours, pourtant elle a l’habitude d’être dans la vigne », poursuit-il. »
    – See more at: https://alerte-environnement.fr/2015/10/14/quand-un-lanceur-dalerte-reconnait-la-toxicite-des-phytos-bio/#comments

  9. Il faut bien une diversion pour camoufler l’inertie des pouvoirs publics envers les vrais dangers de santé publique que sont le tabac et l’alcool.

  10. Modération sur l’anathème quant à la consommation d’alcool, comme pour la consommation d’alcool elle-même d’ailleurs, MODEREE!:

    L’auteur de ces lignes connait tous les méandres des sujets qu’il traite, belle carrière de médecin et d’universitaire dans le domaine médical puis conseiller des politiques dont le ministre Evin.

    http://www.claudeberaud.fr/?53-la-consommation-moderee-dalcool-un-risque-ou-une-assurance-vie#pnote-53-56
    « Pour prévenir diverses affections notamment cardiaques et vasculaires mais également cancéreuses et se donner les chances de vivre heureux et longtemps en bonne santé physique et morale, une alimentation méditerranéenne, une activité physique régulière, un peu d’alcool, une vie sociale enrichie par de nombreux contacts et diverses activités et bien évidemment pas de tabac, sont des moyens dont l’efficacité est indiscutable, probablement supérieure à celle de nombreux médicaments et certainement moins à risque. Malheureusement les conditions de vie d’une grande partie de la population française et plus encore mondiale ne permettent qu’à des privilégiés d’ accéder à ces modes de vie. Les déterminants socio économiques des modes de vie, y compris de l’alcoolisation excessive, sont insuffisamment pris en compte dans les politiques de santé publique alors qu’ils expliquent la plus grande partie des inégalités de santé. »
    « Si l’on analyse globalement les bénéfices et les risques d’une consommation modérée d’alcool, conseiller l’abstinence à l’ensemble de la population française n’est pas justifié par des données scientifiques. Jeter un interdit sur la consommation modérée d’alcool est une attitude autoritaire et paternaliste qui ne respecte pas les données cliniques et épidémiologiques, qui va à l’encontre d’une médecine fondée sur des preuves et qui est incompatible avec le respect de l’autonomie de personnes qui demandent une information. »

  11. VOUS VOUS TROMPEZ DE DOC……………http://pluzz.francetv.fr/videos/la_sante_en_france.html

    Il y a un quand même un,espoir à la fin de ce documentaire et notamment du côté de Fos sur mer avec Arcelor Mittal l’échec du modèle Goldman Sachs,Mittal Steel Company,propriété du Milliardaire indien Lakshmi,qui préside chez Goldman Sachs avec son ami BANKstère Lloyd Craig Blankfein aujourd’hui Milliardaire aussi à qui on doit la CRISE de 2008-UN CRIME CONTRE L’HUMANITE (M.Rocard- J.Stiglitz/prix nobel d’économie).Donc Arcelor prend en compte le risque chimique des ouvriers sous traitant, peut-être aussi grâce à ce collectif de médecins,qui depuis des années fait reconnaitre des maladies professionnelles.

    Si pour l’institut national du cancer,il est important de prendre en compte les RISQUES liés à la santé en toute connaissance de cause par sa hiérarchie Tabac-Alcool-Malbouffe/produits transformés,il est IMPORTANT de prendre en compte les RSQUES liés à notre ENVIRONNEMENT (Plan National Env. Santé 2015/2019) qui met sa priorité sur la qualité de l’AIR (intérieur&extérieur) avec les risques liés à l’Amiante-Radon-Produits ménagers/-Pesticides …
    ACHAT D’UNE PARCELLE DE VIGNE JOUXTANT LE MUR DE L’ECOLE AFIN DE FAIRE UNE ZONE TAMPON PAR UN PARKING QUI SERA CONSTRUIT http://www.francetvinfo.fr/sante/cancer/video-des-cas-de-cancers-d-enfants-inquietants-dans-le-village-de-preignac-en-gironde_1077909.html

  12. Asef-asso.fr une bande de nazes addicts à la clope qui ne savent pas lire les résultats du CIRC, ni ceux d’Agrican, certains sont médecins de petites bourgades qu’il vaut mieux ne pas consulter si l’on veut rester en bonne santé:

    http://www.cancer-environnement.fr/239-Pesticides.ce.aspx

    Pour les pesticides:

     » En milieu professionnel, certaines études ont montré une augmentation du risque de cancers, tels que des lymphomes non hodgkiniens, tumeurs cérébrales, cancers de la prostate, cancer de l’ovaire, cancer du poumon et mélanomes, pour des niveaux d’exposition professionnelle élevés et pendant de longues périodes.Mais un lien causal reste cependant à démontrer, car d’autres facteurs de risque présents en milieu agricole peuvent jouer un rôle dans les associations trouvées (exposition au soleil, à d’autres polluants, contact avec des virus du bétail…). »

    « Le CIRC a évalué et classé une soixantaine de pesticides : l’arsenic est classé cancérogène certain pour l’Homme (groupe 1) ; l’application d’insecticides non arsenicaux en milieu professionnel, le captafol et le dibromure d’éthylène sont classés comme cancérogènes probables (groupe 2A) et dix-neuf molécules classées comme cancérogènes possibles (groupe 2B). En mars 2015, le CIRC a classé le glyphosate (herbicide), le malathion et le diazinon (insecticides) cancérogènes probables pour l’homme (groupe 2A). Et les insecticides tétrachlorvinphos et parathion ont été classés cancérogènes possibles pour l’homme (groupe 2B). »

    et pour le tabac:

    « Le tabagisme est un cancérogène avéré pour l’homme (groupe 1 du CIRC) : c’est la principale cause de cancer dans le monde.
    Le tabac est le premier facteur de risque de cancer du poumon (risque multiplié par 10 à 15 pour un fumeur) et de cancer de la vessie. Il est également responsable des nombreux autres cancers (ORL, œsophage, estomac, colon, foie, pancréas, col de l’utérus, etc.).
    L’exposition à la fumée de tabac dans l’environnement (tabagisme passif) est aussi un cancérogène avéré. Il multiplie le risque de mortalité par cancer du poumon par 1,2. En revanche, le CIRC a conclu à des indications limitées concernant l’association entre tabagisme passif et cancer du sein.
    Les enfants nés de parents fumeurs (avant la conception et/ou pendant la grossesse) ont un risque plus élevé d’hépatoblastome (cancer rare). Un risque accru de leucémie infantile est également suggéré par les données de la littérature.
    La consommation de tabac non fumé, tel que la chique de bétel, avec ou sans tabac, et la noix d’arec, est classée cancérogène avéré pour l’homme (groupe 1 du CIRC).

    La dernière enquête du baromètre santé de l’Inpes montre une augmentation récente du tabagisme en France, en particulier chez les femmes.
    La lutte contre les cancers liés au tabac figure dans les objectifs prioritaires du 3ème plan cancer 2014-2019.http://www.cancer-environnement.fr/267-Tabac.ce.aspx »

    « Les buralistes à nouveau mobilisés contre le paquet neutre Par AFP le 02 novembre 2015
    Plusieurs milliers de buralistes se sont rassemblés lundi soir dans des salles de Paris, Lyon, Marseille, Toulouse et Nantes pour dire à nouveau « non » au paquet neutre voulu par le gouvernement et notamment la ministre de la Santé, Marisol Touraine. « Nous avons réussi à faire bouger les lignes au Sénat et maintenant, les députés de la majorité se posent beaucoup de questions sur ce paquet neutre. Il n’y a aucune raison que la France aille plus vite que les autres pays européens sur l’adoption du paquet sans logo et c’est un discours qui fait mouche auprès des parlementaires », assure Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes, réuni avec ses troupes à la maison de la Mutualité à Paris. Dans la capitale 1.500 personnes étaient attendues, et 6.000 au total dans l’Hexagone. On compte 25.000 débits de tabac dans le pays.A Paris, devant la maison de la Mutualité, les buralistes avaient amené pétards et sifflets pour se faire entendre.On pouvait lire des banderoles : « Supprimer les buralistes ne fera pas baisser le tabagisme » ou « Fiers d’être buralistes ». »

    Ce qui est surprenant c’est que personne ne trouve anormal cette manifestation des buralistes contre le paquet neutre, pour faire diminuer la mortalité liée au tabac, première cause de mortalité par cancer en France, première cause de mortalité évitable.

    25 000 bureaux de tabac, 75 000 morts à cause du tabac = 3 morts par an par bureau de tabac.

    40 ans de carrière = 3*40 = 120 morts par carrière de tenanciers.

    Et Greenpeace fait le siège d’un Leclerc à cause des pesticides …dans l’alimentation!

    Des bouffons, des bouffons qu’admirent les journalistes…quoique…entre bouffons, on ne se bouffe pas et on bouffe au même râtelier… celui des fondations américaines qui veulent beaucoup de fumeurs en Europe qui vivent pas longtemps et peu d’agriculteurs qui vivent plus longtemps et qui, malgré l’usage ancien et, durant longtemps, sans protection, des pesticides, ont moins de cancer que le reste de la population.
    ORTALITÉ PAR CANCER
    Le taux de mortalité par cancer est inférieur à celui de la
    population générale dans la cohorte Agrican-30% des décès chez les hommes et – 24% des décès chez les femmes.
    http://cancerspreventions.fr/wp-content/uploads/2014/12/AGRICAN.pdf

Comments are closed.