You are here: Home » Médias » Le fond de l’air effraye

Le fond de l’air effraye

Nous avions déjà eu droit aux unes « Manger de la viande tue » (Les Inrockuptibles) et à « Manger tue » (Télérama, VSD), maintenant c’est Politis qui fait fort avec « Respirer tue ». Pourquoi ne pas faire la une sur « L’hiver tue » ou « Le froid tue » ? En effet, dans une étude récente, des chercheurs ont montré que le temps froid tue 20 fois plus que le temps chaud. Ou peut-être « Nager tue », puisqu’on recense dans le monde près de 400.000 morts par noyade chaque année. Heureusement pour les journalistes catastrophistes, le ridicule, lui, ne tue pas !
Quant au fond, le journaliste Patrick Piro avance des chiffres alarmants dans son dossier : « La mauvaise qualité de l’air, dans 53 pays d’Europe et à proximité, a provoqué en 2012 quelque 600.000 décès prématurés par an (…). Le total atteint 7 millions de morts à l’échelle mondiale (…). La pollution de l’air est la première cause de morbidité d’origine environnementale, souligne l’OMS. » A partir de ce constat, l’ensemble du dossier cible les voitures et en particulier le diesel. Or ce que le journaliste omet de dire, c’est que la majorité des 7 millions de décès mentionnés ne proviennent pas du tout des voitures. En effet, l’OMS explique que « 4,3 millions de personnes meurent prématurément de maladies imputables à la pollution de l’air à l’intérieur des habitations, qui résulte d’une utilisation inefficace de combustibles solides ».
En outre, le dossier n’aborde pratiquement pas le problème du si naturel chauffage au bois. Pourtant, selon des statistiques de l’association de la surveillance de la qualité de l’air en Ile-de-France Airparif, le chauffage au bois en Ile-de-France a émis en 2010 presque autant de PM 10 (particules de taille inférieure à 10 micromètres, qui peuvent pénétrer dans l’appareil respiratoire) que le secteur du trafic routier.
Bref, ce dossier alarmiste procède davantage d’un a priori idéologique anti-bagnole plutôt que d’une volonté d’éclairer le lecteur sur un problème santé publique.

Sources :

6 commentaires

  1. « dans une étude récente, des chercheurs ont montré que le temps froid tue 20 fois plus que le temps chaud. »

    À en croire certaines explications (alambiquées, il va sans dire…), s’il s’avère faire froid, ce n’est de toutes façons que la conséquence du « dérèglement » climatique (d’origine anthropique, évidemment).
    Une éventuelle augmentation de la mortalité enregistrée sera donc in fine imputable au « réchauffement »… 🙄

    • le tort tue , aussi

  2. S’agissant de la pollution en ville, rien de surprenant, même si elle a diminué par tête d’habitant, véhicules plus propres, chauffage au charbon passé de mode, la concentration dans les villes augmente le volume global d’émissions et surtout l’exposition.

    Elle reste loin de la fumée de cigarette dans l’habitat intérieur non dénoncée par des journalistes eux mêmes fumeurs qui choisissent les sujets d’inquiétude.

    Que dire aussi de la petite bête qui monte, qui monte…non pas Caroline Fourest, je ne sais pas si elle est grande ou petite et bête ici est un nom pas un qualificatif, il s’agit bien de petite bêtes qui piquent, quoique la comparaison avec Caroline Fourest dans ce cas … de punaises de lits et des interventions avec des insecticides, répétées dans les maisons et tous les lieux où l’on dort.

    http://www.allodocteurs.fr/bien-etre-psycho/environnement-et-sante/animaux/se-debarrasser-des-punaises-de-lit-questions-pratiques_14422.html

    Mais là aussi les choix à France télévision limiteront les émissions sur ces sujets trop réels, les bobos écolos mao trotskystes sont désormais au faite du pouvoir et introduits partout, conséquence du vieillissement de la génération mai 68.

    On va pouvoir en mesurer les dégâts comme en Chine.
    Il ne reste qu’à passer au cycle suivant, comme en Chine. Une révolution intellectuelle et culturelle, par la force des choses et évènements, pour l’instant tout est guimauve, même l’économie, les problèmes sociaux et la sécurité des personnes et des biens. La Grèce teste une phase plus pimentée mais n’en a vu que les prémices.

    • « Elle reste loin de la fumée de cigarette dans l’habitat intérieur non dénoncée par des journalistes eux mêmes fumeurs qui choisissent les sujets d’inquiétude.  »
      Alzine connait exactement le nombre de journalistes qui fument ( c’est leur vie privé d’ailleurs) et mettre en corrélation leur consommation de cigarettes avec leurs idées politiques !!

  3. Plus rigolo encore:

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/2015/05/23/une-centaine-de-personnes-toulouse-pour-la-3e-marche-mondiale-contre-monsanto-730971.html
    « Toulouse: des manifestants anti Monsanto s’attaquent aux herbicides dans un hypermarché »

    pourtant avec de bien meilleures raisons http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/10718-Cigarette-la-mortalite-plus-importante-que-prevu

    « Etude de l’Institut Gustave Roussy – Tabac : la mortalité féminine multipliée par 6 en 30 ans »

    On pouvait s’attendre à voir les mêmes manifestants s’en prendre aux bureaux de tabac, non pour les dévaliser afin de consommer avidement leur contenu mais pour bruler leur contenu sur la place publique, rapidement pas à petit feu et pour leur profit ( financier pas en terme de santé).

    idem pour les voitures, terribles pollueurs des villes, car sans doute ne sont-ils pas allé sur la grande surface à pied, Greenpeace ne dit rien au sujet du mode de transport pour aller manifester mais devrait logiquement proscrire la bagnole vu son impact sur la santé des populations et l’environnement.

    On a identifié MMR comme fumeuse qui faisant même l’apologie de la clope contre le round up, Rachel Carson itou, on voudrait bien savoir sur Theo Colborn, à l’instar de Rachel Carson qui n’est qu’un prête nom, une figure mise en avant, pure invention des lobbies américains, dans cette vaste manipulation. Il serait intéressant de savoir si elle tâtait la clope ou le joint.

    On sait pour quelques ministres de l’écologie, ce serait bien de repréciser.
    Un point positif pour Ségolène, elle n’a pas le teint d’une addict du tabac, en général jaunâtre et défraichi.

  4. Puisque le fond de l’air effraye en France, je suis allé voir en Suisse.

    http://www.stop-tabac.ch/fr/les-effets-du-tabagisme-sur-la-sante/tabagisme-passif

    Ce site est remarquablement bien renseigné et particulièrement bien fait.
    Bravo les suisses, toujours aussi rationnels.

    Mais de ce sujet, dans les médias français, rien, ou si peu, nos journalistes n’en pipent pas une. Il est vrai que piper et cloper à la fois, trop compliqué avec les 35h.

Comments are closed.