Les délinquants de retour dans nos campagnes

Partager sur : TwitterFacebook

Le printemps arrive…et avec lui son cortège de faucheurs…qui ont cette fois-ci sévi à La Pouëze dans le Maine-et-Loire. Ils ont saccagé dimanche dernier des essais de colza conduits par le GEVES (Groupe d’Etude et de Contrôle des Variétés et des Semences) dans le cadre de ses missions de service public. Bilan : plus d’un hectare saccagé et des centaines de variétés de colza détruites. Parmi les essais se trouvaient des VTH ou VrTH (variétés tolérants aux herbicides). Les Faucheurs qui n’ont plus d’OGM à saccager en France- et pour cause puisqu’il y a un moratoire – en inventent et en découvrent des « cachés » (Plus c’est gros, plus ça marche !!)

Le GEVES qui dépend du Ministère de l’agriculture a porté plainte.
De son côté, la section Europe Ecologie les Verts du département s’est empressée de publier un communiqué de soutien aux faucheurs… Il faut s’y reprendre à deux fois pour essayer de comprendre notamment le charabia : « L’objectif non avoué des VrTH est de capter l’alimentation en déposant des brevets sur le vivant avec toutes les conséquences mondiales sur l’ensemble des sociétés ». Moi pas comprendre !
Ce communiqué démontre encore une fois que les écolos soutiennent sans état d’âme des délinquants. Pas étonnant que le parti ait fait 2% aux dernières élections avec un tel discours fondamentalement coupé de toute réalité.

76 commentaires sur “Les délinquants de retour dans nos campagnes

  1. Ils vont bientôt comprendre que les techniques d’hybridation, croisement et sélection modifient les génômes, puis que tout être vivant est le résultat de la modification de son génôme par l’évolution.

    1. Si jamais ils apprennent que le blé est une fusion de 3 espèces…

      1. …et que leur très cher ‘Renan’ et leur bien-aimé triticale sont passés par une paillasse de laboratoire…

      2. Chipotons Karg… mais c’est une addition de 3 génomes différents.

        1. Trois génomes appartenant bien à trois espèces différentes ( un triticum et deux Aegilops).le blé tendre est hexaploide ( beurk!)

  2. Les faucheurs font des ravages dans les maïs et les colza quand ils sortent de terre, comme les loups font des ravages dans les troupeaux lorsqu’ils sortent des bergerie. On devrait autoriser les tirs défensifs contre les faucheurs comme ils le sont contre les loups !

    1. @L.Berthod

      Les faucheurs sortent de terre et les loups des bergeries ??? 😀

      je n’ai pas le bac mais je m’exprime mieux que ça !

          1. zut , vous vous sentez viser ??

            « j’au faire mal à votre complexe .. » J’AU FAIRE MAL , c’est quel dialecte ?

            En matière d’insulte j’ai du mal à vous surpasser.

          2. Laurent Berthod a dit :

            ça vous complexe tant que ça de ne pas avoir le bac ?

            roger a dit :

            Non , c’est un innocent petit rappel aux trous du cul , only .

            >>> Pas de chance Roger, ce genre de réaction puérile démontre exactement le contraire, mon vieux!!

    2. « les tirs défensifs contre les faucheurs  » seulement après la faillite de la France et le retour au franc ou à la devise « Euro sud », lorsque les populations auront faim, mais dans ce cas pas que les faucheurs, aussi les glaneurs et tous ceux qui essayeront de trouver leur pitance chez le voisin paysans. lire https://www.contrepoints.org/2014/02/25/157729-lettres-beninoises-de-nicolas-baverez

      Ce n’est pas tant ce qui est écrit qui fait peur mais le risque que Nicolas Baverez soit trop optimiste en situant l’action en 2040.

      Au fait qu’est devenu le téléfilm Anarchy pourtant terriblement intéressant au départ dans sa conception et son contenu, mais à viré au délire bobo, attendons la Grèce dans quelques mois pour savoir comment cela se passe vraiment
      http://anarchy.nouvelles-ecritures.francetv.fr/2014/12/19/anarchy-ce-que-vous-avez-rate.html

      L’accélération en Grèce expliquant éventuellement l’arrêt de l’émission, un exemple en live se réactivait avec l’arrivée d’un parti populiste dans ce pays, inutile de continuer dans la fiction.

        1. Je ne prétends nullement être un économiste émérite ni a forciori capable de donner des leçons en la matière…
          Néanmoins, je me souviens du livre de N. Baverez « La France qui tombe », paru en 2004, dans lequel il faisait le constat de la croissance en berne, des 10 % de chômeurs et autant de travailleurs précaires, du record de la fiscalité, etc.

          N’est-ce pas la triste réalité d’aujourd’hui ?

          Toutefois, on peut persister dans le déni.

          « Un jour, je me suis cassé un bras. Alors j’ai pris une aspirine.
          Mais ça ne guérissait toujours pas, alors j’ai pris trois aspirines.
          … et ainsi de suite, pendant deux mois.
          Puis je suis mort (la gangrène).
          J’aurais dû prendre plus d’aspirine. »

          1. Ce que déblatère le petit Nicolas arrive assez régulièrement et donc en sortant ses  » pré-Visions  » tout les ans il finit par avoir raison à un moment ou un autre.

          2. Surtout que N.Baverez n’a aucune compétence en économie , aucune publication .
            C’est un historien et un sociologue.

    3. Contre le loup on connait le chien « patou ».

      Est-ce qu’il y a une race d’animal (pas forcément un canidé) dressée pour repousser les copains de Joseph Bové?

  3. voir le site » marre des faucheurs » c’est une bonne info réalisée par des agris

  4. @un physicien, @Karg se et WS

    Ils ne savent manifestement rien de tout ça, comme ils ne se rendent même pas compte qu’ils remettent en question 10000 ans d’amélioration des plantes cultivées. Ils se disent agriculteurs et ne connaissent rien ni à la biologie végétale élémentaire, ni à l’agriculture !
    En fait ils même sont foncièrement fixistes et donc créationnistes, et ça non plus ils ne s’en rendent pas compte ! Je me permets de renvoyer à un article de mon blog :
    http://www.lespiedsdansleplat.me/ogm-caches-des-relents-ideologiques-alarmants/

    1. Les « faucheurs » ne sont pas, sauf exception peut-être, de sombres brutes épaisses. Beaucoup d’entre eux, et surtout ceux qui manipulent les suiveurs, savent très bien de quoi il en retourne.

      Ils ne veulent pas des OGM, en partie parce qu’ils contribuent au développement de l’agriculture et de la production agricole et alimentaire.

      Ils ne veulent pas non plus des « OGM » cachés. Pour la même raison. N’ayant plus d’OGM à se mettre sous la faux et profitant d’une législation européenne d’une grande indigence, ils s’attaquent aux « VrTH », en jouant sur la peur des « pesticides » (ici, des herbicides).

      Mais ce n’est qu’une étape. Si jamais ils obtiennent satisfaction, au niveau français ou européen, ils s’attaqueront à autre chose. Il faut entretenir le mouvement de contestation et de délinquance. Et il faut saper les bases de l’agriculture productive. Il faut aussi arrêter la marche du progrès (sauf pour les camping-cars, cela va de soi).

      Ils savent très bien. Ils savent aussi que les Français ne sont pas informés et jouent sans vergogne de la désinformation. Ils savent que les politiques sont des politiciens…

      1. ws :
        « ils savent aussi que les Français ne sont pas informés  »

        *les Français ne sont pas informés * Qu’en savez vous ?

        1. Faites un sondage et demandez-leur ce que sont les VTH et les VrTH…

          Cherchez s’il y a un « documentaire » sur Arte, Prance 5, etc. expliquant la question.

          Et si jamais vous en trouvez, vérifiez le pédigree des intervenants.

          1. les sondages , c’est comme le doigt mouillé on peut se le mettre dans le fion . (Attention ne pas faire l’inverse , se mouiller le doigt d’abord après c’est une question de goût )

  5. Pardon, une coquille dans la dernière phrase : « En fait, ils sont même foncièrement fixistes….. »

        1. Nous avons un expert en la personne de WS qui est un adepte de l’étron puant , je crois ?

          1. Hector,
            votre diarrhée verbale ne vous incommode pas trop? Ça doit être dur d’être en gastro en permanence…

          2. Hector

            On avait déjà compris l’intérêt de tes interventions l’hector!

            Aucun.

            Les lecteurs de ce site ont suivi tes échanges et tu ne rattraperas pas ton image de gros pénible inutile au débat que tu t’es collé de façon justifié et de façon indélébile.

            Tu confirmes par ce genre de remarque purement gratuite, ton niveau : celui du caniveau!

            Tout le monde se fou l’hector, que tu te sois fait remettre à la place que tu méritais par WS.

            On en est même plutôt satisfait.

            Ta rancœur apparente (qui doit justifier ton intervention gratuite de petit garçon vexé) ferait même plaisir si ce n’était pas pénible de te lire tellement tes commentaire ne servent à rien.

      1. @hanneton

        « Roger nous fait du pipi caca ces temps ci ! »

        >>>Les disciples de Freud appellent çà la « régression au stade anal »!

  6. L’objectif des VTH est surement tout autre que celui énoncé par ces adeptes de la faux. Toutes ces organisations tiennent sans doute à perdurer portées par un certain combat « idéologique ». Chaque camp mène en fait son combat idéologique, pour faire valoir sans doute le besoin de pouvoir et de contrôle de certains, et reste campé, de ce fait, sur ses positions. Sur quoi toute cette situation va t elle déboucher ?

    1. Je ne vois pas de « combat idéologique » dans le fait des tester des VTH. Les VTH, c’est du business, c’est tout, leurs impacts sur l’environnement va dépendre d’une foule de paramètre (toxicité comparé des herbicides classiques et nouveaux, effet sur le travail du sol, modification ou pas des assolements). Mais sans essais pratiques impossibles d’avoir des données. Je conçois tout à fait qu’une fois les données acquises on ouvre un débat en fonction des résultats, mais en amont c’est un problème de croyance, voir de psychopathologie.

      1. J’entends bien vos propos. Mais qq part, chacun est mu par son idéologie propre et croit bien faire en étant dans sa vérité.
        Grrr ce virtuel qui limite les échanges et leur approfondissement. Rien ne vaut de vrais échanges bien concrets.

        Je vais en fait quitter ce site car j’ai bien compris que ce site a été créé pour vous et vos amis. C’est le mot « environnement » lors d »une recherche à titre personnel qui m’y a guidé. Certes, toute rencontre n’est pas anodine, il y a surement un message à tirer de ma venue parmi vous.

        Je vous souhaite à tous une bonne continuation et de bons échanges. Pas évident de mettre des passerelles entre différents mondes.
        Bonne chance. Hélène.

        1. Ce site est un lieu d’échanges d’informations à caractère le plus souvent technique entre gens issus de milieux professionnels variés, et dont une longue expérience professionnelle à enrichi les connaissances et les réflexions. Les idéologue écolos y passent quelques fois y jouer les trolls. Ils se font sortir le plus vite possible. Il y en a qui s’accrochent, les zadistes par exemple. Ils nous font perdre notre temps et nous excèdent.

          Si les questions techniques ne vous passionnent pas il est compréhensible que vous abandonniez la fréquentation de ce site.

          1. Si vous souhaitez les éviter car vous dites perdre votre temps avec ces personnes, pourquoi ne pas changer le nom de ce site ? Ou créer un lieu alors à huis clos qui n’est pas ouvert au public.

          2. J’y ai atterri dimanche lors d’une quête personnelle, tout en ne souhaitant pas y mêler mon professionnel, lié au secteur agricole comme surement nombre d’entre vous ici. Je suis arrivée au moment où il y avait des échanges vifs, mêlant insultes et autres…et cela m’a interpellée. Surtout que certains d’entre vous font des développements riches et intéressants, même si je ne partage pas toutes les idées émises. Alors comment mettre à profit cette intelligence de l’esprit pour l’unir à celle du coeur et essayer d’ouvrir le dialogue au lieu de traiter l’autre d’idiot et d’âne ?
            C’est certes plus aisé à écrire qu’à faire face à des personnes arrivant sur votre site avec leurs croyances qu’elles prennent pour vérité à leur niveau. Mais, pour la plupart d’entre elles, ne sont-elles pas mues par des peurs qui sont toutefois justifiées dans certains cas ? On ne peut nier le revers de la médaille de l’agrochimie (comme de bien d’autres activités hors agricoles et les produits qui en découlent).
            Toutefois, les pratiques évoluent, les moyens de protection se développent (le niveau de sécurité de certains EPI prouvent d’ailleurs que les produits utilisés ne sont pas anodins), mais ces évolutions ne sont-elles pas masquées par les conséquences des manquements et des lacunes d’hier qui émergent depuis qq tps via les problèmes de santé des agriculteurs voire des salariés des entreprises agricoles ?
            La tache est énorme pour le secteur agricole pour démontrer qu’à ce jour une nouvelle voie se dessine d’autant plus que des échecs comme ecophyto 2018 ne jouent pas en sa faveur vis à vis du regard que portent toutes ces personnes qui ne font qu’un tour sur votre site et puis s’en vont.

            Un long débat compliqué à tenir uniquement ici en virtuel.

          3. Il est hors de question de faire de ce site un cercle fermé. De nouveaux contributeurs arrivent assez régulièrement. Il est toujours intéressant de les lire et d’élargir son cercle d’échanges.

            Quant à la dénomination « Alerte Environnement » je vous répondrai par ce que Baudrillard disait de « SOS Racisme » : « Il y a SOS Racisme et SOS Baleines. Le premier veut dire combattons le racisme et le deuxième sauvons les baleines. On peut de demander si subliminalement, SOS Racisme ne veut pas dire sauvons le racisme, car sans racisme nous n’aurions plus d’ennemi à combattre. »

            Eh bien la dénomination Alerte Environnement c’est comme le nom SOS Racisme, il y a un message subliminal mais en sens inverse de SOS Racisme. Et c’est très bien ainsi. Ce n’est pas détruisons l’environnement mais combattons l’idéologie environnementaliste, parce qu’elle est mortifère. Et le jour où l’idéologie environnementaliste sera vaincue nous serons très heureux de ne plus avoir d’ennemi à combattre.

          4. Ce site reste accessible aux non spécialistes!

            Je n’ai pas fait agrovéto, et pour tout dire cela ne m’intéresse pas plus que ça (je m’intéresse aux résultats pas aux détails techniques), mon niveau en biologie est celui du bac C, et ça suffit pour suivre à peu près les débats.

        2. Marie-Louise
          « J’entends bien vos propos. Mais qq part, chacun est mu par son idéologie propre et croit bien faire en étant dans sa vérité. »
          Quand les merdias télévisés (mais pas seulement) prendront soin de donner par soucis d’équilibre la parole à « l’autre camp » pour des citoyens en droit d’être informés de façon factuelle et non pas inondés de docucus où la course au plus tapageur prime, des sites* comme A-E ont tous cet intérêt considérable d’exister. Si ça ne vous plait guère, continuez à visiter ceux qui confortent vos convictions, il n’en manque pas!

          * http://www.agriculture-environnement.fr/
          http://www.pseudo-sciences.org/
          http://imposteurs.over-blog.com/
          http://www.lespiedsdansleplat.me/
          Que vous connaissez déjà… Merci JCB
          https://jacqueshenry.wordpress.com/
          Laurent Berthod himself 🙂
          http://laurent.berthod.over-blog.fr/
          http://ecologie-illusion.fr/index.html
          http://www.pensee-unique.fr/
          http://www.skyfall.fr/
          J’en oublie sûrement mais c’est déjà un bon début pour avoir une information scientifique et non pas militante…

          1. Je lis que cela cause dans les chaumières…sourire.

            Si vous souhaitez que votre site participe avec d’autres à l’information des citoyens, expliquez moi pourquoi depuis dimanche où j’ai pris connaissance de son contenu, la plupart des échanges avec des personnes extérieures à votre cercle contiennent propos méprisants et injurieux ? Même s’ils arrivent avec leurs idées toutes faites, n’y a t il pas une autre façon de leur parler que de les traiter d’idiots ou autres qualificatifs ?

          2. Marie-Louise

            Votre venue depuis dimanche sur ce site est une bonne chose !

            Par contre vous manquez « d’ancienneté » pour connaître les passifs de certaines interventions qui font que vous pouvez trouvé disproportionner les réactions de certains qui ne se trompent pas, en connaissance de causes, sur le réel double sens de certaine affirmation/allégation de gugusse connu pour ne pas être sympathique à notre égard.

            Quand vous entendez une affirmation, complétement à « l’envers » de ce que vous connaissez et manipuler tous les jours dans vos fonctions professionnel depuis 20 ans, vous avez tendance à vouloir signaler le problème !

            Même de façon polie pour rendre service !

            Et là, la première fois, vous êtes vite ramener à la réalité de ce que sont les « relations humaines »

            Un problème de COMMUNICATION.

            C’est ce que vous nous dites depuis quelque jour Marie louise, et vous avez raison.

            Mais :

            -Très dure de rester calme pour « communiquer » intelligemment lorsque dès votre premières intervention sur un site comme celui de green peace, par exemple (sacré exemple), vous vous faite aussitôt traiter : d’assassin de l’humanité, prêt à sacrifier nos enfant contre quelques fric donner par monsanto (ah oui, à chaque foi on se retrouve à être forcement des « salarier » de monsanto…) bref un type avec une morale de m…de près à n’importe quel ignominie juste pour le plaisir…

            Peut-être que le premier Pb est que dès que l’on aborde un domaine scientifique quel qu’il soit, on a systématiquement un problème de langue ??

            Pour un « scientifique » un risque qui se multiplie par deux après de nouvelles infos de recherche, c’est une info super importante mais pas obligatoirement inquiétante !

            Si le risque était de 1 sur 3 millions de milliard et qu’il double en devenant de 2 sur 3 millions de milliard, quelqu’un habitué a manipulé ce type de données ne vas surtout pas s’affolé .il sait que vous avez plus de chance de gagner deux fois de suite au loto avant que cela puisse arrivée. (En vrai langage scientifique on parlera plus de probabilités ou statistiques)

            Par contre ou les scientifique sont vraiment nul en communication, c’est quand plus, ils sont capable de rajouté à la fin de leurs phrases « même si c’est presque impossible cela peut arriver quand même (puisque le risque zéro n’existe pas. Et oui, 2 chances sur 300 million de milliard ce n’est pas dans l’absolue le chiffre zéro, mais proche de zéro…).

            Pour une majorité de personnes (qui n’ont pas a manipulé des probabilités ou des states dans leur vie de tous les jours) l’annonce de nouveaux résultats de recherche quel qu’il soit qui annonce un doublement du risque (prouvé d’après les médias/merdia) et la panique totale ce met en route. Ajouté un ou deux journaliste égocentrique qui se pose en sauveur de l’humanité et qui se mettent à attaquer se « doublement » de risque et la sauce est prise !

            Vous ajoutez aussi à la mayonnaise un peu de scientifique :

            -Soit « croyant » prêt a tout lui aussi pour sauver l’humanité et qui arrive vite à revendiquer que « la fin justifie les moyens » et là on peut devenir un « Séralini de concours » lanceur d’alerte pour beaucoup de désinformés.
            -Soit arriviste à but lucratif qui caché sous une morale verte n’a qu’un but « faire de l’argent » sur la vague du moment comme ils l’ont toujours fait (green whashing entre autre).

            Rajoutez aussi des personnes ne pouvant pas réfléchir sans quitter « l’émotionnel/passionnel » (souvent ceux que l’on nomme « les croyants »mais pas seulement) avec des personnes rationnel (trop aussi pour certaine peut être) et vous avez une « communication » très difficiles

            Tout cela pour confirmer que votre venue fait du bien à se site de toute évidence, car en relisant les échanges, si vous avez souffert de la réaction de défense /attaque automatique malheureusement devenu « reflexe », vous pouvez vous vanter d’avoir obtenu un « radoucissement » salutaire pour arriver à parler une langue commune (surement le plus dure).

            Pour info Marie louise, je travaille depuis vingt ans dans le monde agri (AC et AB en R et D ; formation ) et je me mets dans le panier de ceux qui doivent apprendre à communiquer pour « tout le monde » (et ‘tout le monde n’a rien de péjoratif dans la phrase).

            Au plaisir de vous relire

          3. Marie-Louise puis-je vous rappeler vos propos en arrivant ici?
            Comme la plupart des trolls biberonnés par des nicolino (entre autres) qui déboulent avec la conviction bien acquise que A-E est sponsorisé par le business agro-chimique par exemple. C’est bien la question que vous avez posée à plusieurs reprises, non? « Qui se cache derrière A-E », la grosse question!
            Ici on n’est pas comme chez Marie Monique à raconter des bobards, ce site est indépendant, pas à profiter d’une vitrine médiatique du service public pour faire ses promos!
            Une journaliste (pas une Marie Monique, hein, ni une Valérie Rouvière ou une Saporta!) qui ne sera de toute façon jamais en odeur de sainteté pour les atrophiés du bulbe sauf qu’elle fait son job, elle, les infos sont vérifiables et s’il arrive que le billet portent des erreurs ou ne soit pas très clair, c’est dit, c’est argumenté par des connaisseurs qui apportent toujours des compléments d’infos pertinents, souvent très bien écrit et toujours intéressants, on s’attarde pas trop avec des commentaires bisous qui s’auto-congratulent comme chez nico, ici il y a du « consistant »! :mrgreen:

            A part ça vous recherchiez votre pomme, c’est là en 7 épisodes 🙂
            Bonne lecture!
            http://www.daniel-sauvaitre.com/tag/ma%20pomme%20prise%20pour%20une%20poire/

          4. A Rageous,

            Ouf…tout cela ! Je comprends mieux… Si j’ai posé cette question, c’est que j’étais interpellée par la teneur de certains échanges et de leur verve. Si cela vous enchante de me mettre dans une boite où il est inscrit dessus « trolls écolos » ou autre diminutif, allez y ! De formation agricole (Isab Beauvais), j’exerce un métier lié au secteur agricole depuis plus de vingt ans…un métier fort proche de la personne qui alimente ce site, si j’ai bien compris vos propos.
            Si j’ai atterri ici, c’est au détour de recherches sur le web, afin de prendre du recul de plus en plus eu égard à nombre d’évènements et de situations que je rencontre dans l’exercice de ma profession et en dehors.
            Si vous m’aviez bien lu, j’ai surtout exprimé ma « surprise » à la lecture de certains échanges, trouvant dommage cette forme de communication particulière, tout en reconnaissant d’ailleurs la richesse de certains développements.

            Voilà. Merci pour la pomme mais ce n’est pas celle-là que je recherchais…Eve a du la croquer une nouvelle fois !

            Merci également pour votre procès. Quant à celui que j’ai réalisé concernant ce site, eu égard à mes interpellations, les explications de Yan m’ont mieux fait comprendre le comment du pourquoi…bien que je reste persuadée que l’ouverture reste la meilleure réponse. Bonne continuation Rageous.

          5. Merci Yan ; tout est une question de communication en fait. Comme je l’ai écrit dans ma réponse à Rageous, je comprends mieux le pourquoi du comment. Mais malgré tout, l’ouverture ne reste-t-elle pas la meilleure réponse ?
            Nous en reparlerons un peu plus en détail. Je suis également dans une profession en lien avec le secteur agricole depuis plus de vingt ans, et de formation agricole.
            A bientôt.

          6. A Yan,
            Merci à vous pour votre réponse apaisante 😉 . En effet comme vous le dite, tout est une question de communication. Ainsi que je l’ai écrit dans ma réponse à Rageous, je comprends mieux le pourquoi du comment. Mais malgré tout, l’ouverture ne reste-t-elle pas la meilleure réponse ?
            Nous en reparlerons un peu plus en détail. Je suis également dans une profession en lien avec le secteur agricole depuis plus de vingt ans, et de formation agricole.
            A bientôt.

          7. Marie louise

            Les causes, plus que probable, de la « communication difficile » que j’ai donnée ci-dessus ne sont que quelques briques qui composent du mur d’incompréhension qu’il peut exister entre les « scientifiques » et les « non scientifique ».

            Autre Pb que j’ai découvert,avec un couple d’amis proches :

            Ces amis qui me connaissent depuis l’enfance me font confiance sur les sujets agri et environnementaux et « m’attaquent »(Amicalement) sur tous les nouveaux sujet qui font la une sur les abeilles, PGM et autres.

            Généralement du fait du constat affligeant des divers résultats de discutions que j’ai pu avoir sur ces sujet avec des personnes ne les maitrisant pas du tout, j’évite systématiquement de les abordés.

            Mais avec ces amis-là, nous discutons régulièrement.

            Je mettais aperçu que depuis quelque temps, qu’ils écoutaient certaines explications mais ne semblais plus tout à fait les validé de façon aussi « persuadé qu’avant ».

            Lors d’un apéro le PB a éclaté de la part de mon copain d’enfance :
            « Yann, comment peux-tu affirmer qu’il y a moins de cancer qu’avant (ce que disent les spécialistes de la cancérologie).Il n’y a qu’à regarder autour de nous ! Tu ne vas pas me dire que lorsque nous étions jeunes (il y a 30 ans) il y avait autant de Pb de santé et de mort autours de nous. Regarde intel est décéder d’un cancer l’année passée et on connaît tous maintenant des personnes qui nous ont quittés trop tôt ou sont malades ».

            Problème de perception !!!

            Je pense que là se trouve le plus gros souci pour arriver à une communication constructive !

            Cette communication est bloqué par « l’émotionnel » qui fait que lorsque qu’on est jeune, son entourage directe (son cercle de vie) a environ le même âge que vous.
            Donc
            Jeune en bonne santé avec biensur logiquement moins de Pb que pour les personnes âgées.
            Les jeunes ont logiquement moins de malades dans leur entourage direct.

            30 ans après son cercle de vie, les gens « référent » autour de vous, ont vieillies aussi et on se retrouve automatiquement et naturellement avec beaucoup plus de personnes dans son entourage avec des problèmes de santé.
            Plus on vieilli, plus on a de malades autour de soi dans son cercle de référence (qui a vieilli aussi) !!

            Je reste persuadé que c’est ce fait que beaucoup analyse mal et qui amène beaucoup à valider très vite que les choses vont bien de pire en pire alors que la réalité est très simple : plus on est vieux plus les risque de PB augmente !

            Et c’est là que l’émotionnel bloque le rationnel.

          8. Toutes mes excuses pour les fautes.
            Envoi trop rapide sans relecture. Pas bon d’habitude mais très mauvais sur ce coup-là.

          9. Marie-Louise
            « un métier fort proche de la personne qui alimente ce site, si j’ai bien compris vos propos. »
            Journaliste?
            Je voulais simplement dire que vous n’êtes pas la première, ni sans doute la dernière à débouler après avoir lu la super enquête de nicolino sur les promoteurs de ce site, en principe ils arrivent avec leur bagage nauséabond pensant détourner ou convaincre les habitués de la face cachée d’A-E.
            Relisez vos posts (le 5 avril 2015 à 16:08) si certains vous sont tombés sur le râble c’est particulièrement pour cette raison.

            Je sais que ce n’est pas la pomme que vous recherchez, d’ailleurs elle n’a pas disparue…
            https://alerte-environnement.fr/2015/04/03/biocoop-oublie-que-ses-pommes-bio-sont-traitees-avec-des-pesticides/
            Mais pour faire connaissance avec un producteur qui sait donc de quoi il parle!

            Je ne vous fais pas de procès, mais quand je lis des niaiseries du genre « l’intelligence du coeur » et vous vois abonder avec les saluts « amis chimistes, bonjour » du petit rigolo de service qui parle quand même des traitements phytos comme de la chimio, faut l’faire!
            Ou celle-ci encore « pour mesurer le fond de la bêtise humaine, site où je peux échanger avec des gens qui ont tellement sniffé les pesticides que leur capacité de raisonnement sont à l’évidence totalement émoussées. Rien que vos raisonnement prouve la forte toxicité des biocides. »
            Excusez-moi mais celui-là a des connaissances très limitées sur le sujet!
            A défaut vous devriez vous renseigner sur les produits finis qui font état d’un retrait pour des raisons sanitaires, il ne s’est encore jamais vu des retraits pour des raisons de dépassement de phytos. Régulièrement des produits bio avec alerte teneur en mycotoxines parce que ça rend dingue quand ça ne tue pas…

          10. yan,
            A propos des cancers on peut se référer aux études et analyses du regretté Pr en biologie et cancérologie, Maurice Tubiana qui n’a cessé d’en démontrer leur essor dû au tabagisme et à l’alcool. Que l’arrivée du frigo a changé bien les choses sur la mortalité due aux conserves « maisons » et aux salaisons.
            Saine lecture :
            http://tinyurl.com/qf865f3

          11. Rageous,

            En quoi mes mots vous dérangent tant ? Derrière nos carapaces, nous avons tous une sensibilité que personne ne peut nier même si on veut s’en défendre.

            Et je n’ai jamais vu et lu ce rapport dont vous parlez. Vous lisez et retenez juste ce qui vous arrange dans mes propos pour épancher la rage qui vous habite. C’est dommage, non ?

            Si ce site est une chasse gardée comme vous semblez le faire entendre, fermez le au public. Si on dit un mot qui ne va pas dans votre sens, vous lynchez son auteur. En outre, j’ai exprimé un ressenti en observant ce qui se passait ici tout en restant des plus correctes, mais vous, vous me rentrez « dans le lard ».

            Et oui je suis journaliste et si cela se trouve, dans le même groupe que celle qui tient ce site. Mais bon je peux me tromper. Mais j’ai noté que plusieurs fois un même organe de presse agricole était cité. Si c’est vraiment elle, ne parlez pas de journaliste indépendante. Si ce n’est pas elle, et bien restons en à l’information que vous avez communiquée.

            Et pour me re-justifier à nouveau, si j’ai demandé qui était derrière ce site, c’était juste pour savoir si c’était une organisation en particulier, des agrochimistes ou autre. Où est le problème alors ? Vous mettez les gens dans des boites sur de fausses impressions et après, vous ne les en sortez plus.

            Vous dites qu’en face, ils ne sont pas ouverts au dialogue, obtus et autres. Mais bon sang, à lire vos réactions, vous êtes pareils. Non ? Et si on veut que les choses changent, c’est en fait, en changeant soi-même que l’on les fera bouger.

            Bonne journée.

          12. Yan,

            Oui c’est juste. L’émotionnel peut faire perdre tout discernement et amener à généraliser une situation qui ne mérite pas de l’être. Ce qui est intéressant c’est de discerner justement toutes ces peurs qui font que les personnes réagissent ainsi et comme vos amis. Ils sont peut être besoin d’être rassurés.
            Il est vrai que nombre de domaines notamment liés à l’agricole ont été diabolisés ces dernières années; que ce soit les pesticides, les OGM, les engrais etc.

            En même temps, n’est ce pas les aiguillons qui font parfois éviter d’aller trop loin dans certaines dérives qui pourraient être nuisibles à terme pour tous et toutes ?

            La vie est bien complexe, le relationnel aussi ; nous le voyons d’ailleurs sur ce site.

            Une question aux personnes aux bagages scientifiques plus aguerris que le mien car plus pointus dans les domaines souvent évoqués ici : où en serions nous à ce jour si l’idéologie environnementale n’existait pas ? Je parle d’idéologie et non de radicalisme ou d’extrémisme qui font que vous êtes tous plus ou moins à fleur de peau ici dès que l’on n’abonde pas dans votre sens, dès que l’on se positionne autrement ou dans une nouvelle ouverture.

            Belle fin de journée Yan.

          13. Marie Louise,
            re-je ne faisais que vous expliquer…

            Rapport? Sur les retraits? C’est actualisé chaque jour, à vous de vous faire une opinion.
            Remontez à l’an passé il y avait au moins un produit bio/mois
            http://www.rappelsproduits.fr/retour-securite/liste-produits.php?rech_pas=5&dep=110

            « Où est le problème alors ? »
            Oui c’est vrai ça! Et de quelle indépendance vous parlez, dès lors que l’info est avérée et surtout qu’il ya peu de chance de la trouver dans les merdias habituels?

            Rage = rageous on me la déjà faite…

          14. Rageous,

            Non je parlais de l’enquete de Nicolino que vous citiez.
            Cessons là cette partie de ping pong, non ? 0 partout et balle au centre. Ah mince non c’est du foot !
            Belle fin de journée.

          15. Marie Louise
            Pour une journaliste vous n’êtes pas très curieuse…Utilisez votre moteur de recherche! En tapant nicolino et A-E vous tomberez dessus à coup sûr!
            Qualifié de « site noir », de repère de Larouchistes et d’étranges amis de Jacques Cheminade et nous, de pauvres naïfs, dixit le journaleux pastèque 🙄
            Vous qui parliez de tolérance et de pouvoir débattre, voyez un peu comment ça part!
            https://alerte-environnement.fr/2009/03/13/exclu-itw-video-de-fabrice-nicolino/

            Suis à peu près sûre que vous n’avez pas fait l’effort d’aller sur le site qu’avait suggéré domino…
            http://marredesfaucheurs.fr/

          16. Rageous,

            Justement, c’est ma curiosité qui m’a amené jusqu’à vous, disons ce site. Mais là, j’ai jeté l’éponge, j’avoue, Rageous, et j’ai laissé ma curiosité légendaire de coté, ainsi que mon entêtement et ma persévérance, essentiels dans le métier de journaleuse. A la croisée des chemins dans ma vie, je vais me poser et attendre ce qui va venir.

            Je garde vos liens vers moi, j’irai les voir un peu plus tard. Mais, je n’agrée pas tous ces groupuscules et ces gourous qui font des gens des moutons prêts à se lancer dans le vide. Bien au contraire, je tiens trop à l’indépendance de mon âme, pour m’acoquiner avec une quelconque association ou pensée unique. A moins de créer la mienne un jour, si la vie m’y destine.

            Nous nous connaissons très peu voire pas du tout. Et ces échanges virtuels se déroulant dans des circonstances particulières ne permettent pas forcément cette véritable connaissance. Donc on s’arrête sur une réaction, des mots lancés ici et là et hop, on enferme la personne dans une boite. Ces propos sont aussi valables pour moi.

            Passez une belle soirée.

    2. Je vois un camp, avec un fatras idéologique (mêlant refus du progrès génétique et plus généralement progrès technologique tout court, avec bien sûr des exceptions ; anticapitalisme déguisé en « altermondialisme », pétainisme de la terre qui ne ment pas…) et, pointant derrière, quelques intérêts économiques inavoués. Mais où est l’autre ?

      Les VTH, ce ne sont ni plus ni moins que des outils de profuction.

    3. « Sur quoi toute cette situation va t elle déboucher ? »

      Mais sur un monde Orwelien, chère madame, c’est bien l’objectif de la valorisation par les médias des organisations écologistes et de faucheurs volontaires, pour obtenir l’adhésion de la population et l’embrigadement des jeunes couillons pensant sauver la planète et la biodiversité à la fois . Ces organisations « citoyennes » en apparence désorganisées mais qui agissent de façon convergente pour déstructurer nos sociétés, l’innovation , favoriser la concentration des populations dans les villes ( soit disant pour économiser l’énergie et les terres), investissement parallèle plus ou moins visible des financiers dans l’espace rural, moins en Europe de l’ouest pour l’instant mais poussons un peu plus les agriculteurs au désespoir et ce sera plus facile.

      Ce qui est commun et banal ne vaut rien même si c’est indispensable, l’air, l’eau, désormais la nourriture dans les pays d’Europe de l’ouest, il y a peu le pétrole, lorsqu’il coulait à flot entre 1985 et 2005.
      Que la biomasse devienne énergie pour les voitures et les avions et ce qui était commun et banal redeviendra, à terme, en relatif, rare donc cher. Même sans biocarburants en Europe ce sera le cas, l’Europe n’étant pas, n’étant plus le centre du monde.

      Indépendamment de cela lorsque la traction était exclusivement hippomobile ( hors chemin de fer qui a cependant démarré au bois pour alimenter les locos), jusque vers 1910 et lorsque le chauffage faisait exclusivement appel au bois, seule la biomasse fournissait l’énergie pour se déplacer et se chauffer. Les biocarburants, même de première génération ( pour alimenter le cheval, animal qui tracte le fourgon) sont donc un simple retour au monde d’avant, celui que les écologistes appellent pourtant de leurs vœux, tout en dénonçant les biocarburants pour les chevaux ( vapeur).

      Beaucoup d’incohérence dans le discours écolo bobos, des couillons joliment manipulés, du très très bel ouvrage, il faut le reconnaitre, on peut applaudir.

  7. Le post sur la pub de la pomme Biocoop s’est perdu dans les brumes du web ? le robot de ce site a eu une fringale subite ? ;:) je lui souhaite de ne pas en avoir fait une indigestion.

    1. Marie louise
      —-échecs comme Ecophyto 2018—-
      Un échec oui par rapport à un objectif chiffré fixé en dogme. Ce qu’il faut remettre en cause s’est la méthode politique qui a permis la fixation d’un objectif sorti du chapeau et la communication imbécile mise en place par les pouvoirs publics autour de ce chiffre.
      Un échec non. Il est indéniable que nombreuses actions et dispositifs pertinents se sont mis en place.
      Pour Ecophyto 2 ? La méthode a t elle réellement changée ? Non

      1. Je partage votre approche, mais de fait, c’est la facette « échec » qui est retenue dans la communication et les informations circulant notamment hors secteur agricole. Faire savoir (et faire comprendre) ce que l’on fait…un vrai boulot de titan hors du cercle agricole.

        1. Depuis l’époque des grecs anciens ont sait que l’issu d’un débat entre un sophiste et un savant dépend des connaissances du public et non pas du génie de l’un ou de l’autre. Un public averti soutiendra le savant, des ignares le sophiste. Le système scolaire s’orientant vers les idéologies relativistes, démissionnaires et maternantes, les sophistes ont de beau jour devant eux.

          1. Bon et bien, je vais me rhabiller avec mon intelligence du coeur qui ne relève ni de l’un ni de l’autre mais est à la portée de tous et toutes.
            Bonne continuation sur ce site.

          2. Ce n’est pas parce qu’un problème est très ancien qu’il ne peut être résolu. Le monde moderne offre de nombreuses opportunités de progrès. Je n’ai pas de stratégie globale toute faite, j’en suis à peine au stade du diagnostic, mais je sais qu’abandonner ne fait qu’accélérer le processus. Des revirements sont possibles, et ils font parfois très mal aux sophistes.

          3. …et peut-être aussi aux savants, non ? :); Je dis cela et j’ai pourtant suivi qq études scientifiques… Et des évènements, des situations nouvelles, des remises en question, des retours sur soi font qu’à un moment, bien des acquis, des croyances (qui ne sont pas propres aux ignares, car les érudits ont leurs propres croyances), des préjugés, des suppositions volent en éclat…

            Et hop, on se retrouve devant une nouvelle voie, une nouvelle porte qui s’ouvre, entre deux mondes, l’ancien dans lequel on crapahutait, assuré de nos connaissances et de nos certitudes, et le nouveau, rempli de questionnements mais plein d’un vide en fait qui ne demande qu’à se remplir d’une nouvelle façon d’avancer, de penser, de fonctionner, et d’aimer aussi.

            Voili, voilou.
            Très bon week end à vous tous et toutes si qq membres de la gente féminine posent un escarpin en ce lieu.

  8. hector a dit :

    L. berthod est habillé pour le Printemps , je crois

    >>> Y a l’hector qui bouge encore! Cà a la vie dure ces bestiaux là.

  9. Il y a un grand danger lorsque les services de l’état ( police et justice) sont incapables de protéger les biens et les personnes.Il semble même que les représentants de l’état ont une sympathie pour les destructeurs d’essais, ce qui serait encore bien pire que leur incompétence.Le citoyen peut accepter de payer des impôts et déléguer la violence légale ( police) tant que les services de l’état font leur job. Cette situation risque d’amener chacun à se faire justice soi même, ce qui serait une régression considérable et nuirait fortement au développement de la société.

    1. Ben non quand on détruit des biens il suffit de prévenir la police soi-même et on ne risque pas d’aller en GàV.

      Ah bon, ça marche pas si on s’attaque à des cultures bio?

Les commentaires sont fermés.