You are here: Home » Société » « Sivens : Voyage au cœur de la ZAD »

« Sivens : Voyage au cœur de la ZAD »

Ce reportage du Figaro daté de mercredi dernier sur les « zadistes » de Sivens est à lire et à diffuser. Il montre à quel point les opposants au barrage vivent dans un autre monde. Impossible évidemment de tout résumer ici. Juste un extrait édifiant  à propos des difficultés des « zadistes » à cultiver un potager : « Un paysan a bien promis de venir retourner la terre avec son tracteur mais certains militants sont contre les énergies fossiles. D’autres sont véganes : ils excluent la domination de l’homme sur l’animal. Ils ont refusé le labour par des bœufs de l’Aubrac ou des vaches gascognes. »
A lire cet article, on se met à penser que cette pub Volkswagen …était finalement plutôt réaliste.

334 commentaires

    • Oh il est en colère le chien de garde vas-y attaque Lolo, attaque !

      Eh la modération, il serait temps de donner un os à ronger à vos roquets, ils s’impatientent et sont prêts à commenter tout et n’importe quoi !

      • Véro, la vérole des zad !

      • Véro a dit :

        Oh il est en colère le chien de garde vas-y attaque Lolo, attaque ! Eh la modération, il serait temps de donner un os à ronger à vos roquets, ils s’impatientent et sont prêts à commenter tout et n’importe quoi !

        >>> Oh! Ben dis-donc, elle une bien mauvaise haleine la véro…. évidemment, çà devait arriver à force d’aboyer dans les égouts!

  1. [modéré] (copié-collé)

    • Le capitalisme c’est :
      @Nectar de J.Vabre
      Le capitalisme c’est la propriété privée des moyens de production .

      Le capitalisme est amoral .

      C’est comme un bâton :
      1*soit je m’en sers pour t’en mettre une !
      2*soit je m’en sers de tuteur pour mon plant de tomate !

      • @ roger

        « Le capitalisme c’est la propriété privée des moyens de production . »

        >>> Le collectivisme/communisme, c’est la production privée de moyens…..

        • privé de moyens ….
          très bon !
          😀

          exemple :Cuba , Corée du Nord..

  2. [modéré]

  3. 😀

  4. La vérole des zads n’apprécie pas l’image que les zads donnent d’elles-mêmes. ça la met en furie. Mais ça ne change rein à la réalité et la vérité reste la vérité.

  5. Les intervenants comme la Vérole des zads viennent sur des sites comme celui-ci avec quelle intention ? Convaincre les participants ? Il est clair que ce n’est pas en les insultant qu’elle les convaincra. Conclusion évidente : c’est du trollage pur et dur. Virons les, comme les forces de l’ordre les vireront un jour de leurs zads minables et dégueulasses, espaces qu’ils ont transformés en déchetteries sauvages.

    • @ Laurent Berthod

      ….. leurs zads minables et dégueulasses, espaces qu’ils ont transformés en déchetteries sauvages.  »

      >>> Quel que soit l’endroit où cette engeance s’installe, il devient immédiatement et par définition une déchetterie puisqu’ils y sont installés!

  6. En imposant leur dictature contre les décisions prises démocratiquement les zadistes conduisent inéluctablement à la guerre civile (sauf à ce que le gouvernement prenne ses responsabilités et leur envoie les forces de l’ordre au cul).

    => http://www.agrisalon.com/actualites/2014/12/18/les-agriculteurs-protestent-contre-la-suspension-des-travaux?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

  7. @ GV et Meria Hygson

    Sans parler des remarques grotesques de ceux qui sont tellement sclérosés dans leur attitude dogmatique, qu’ils pensent que la seule alternative au système actuel est le stalino-bolchevisme !! Ridicule ! Quelle cruelle incapacité à envisager ou même à imaginer d’autres solutions.

    Que de fariboles assénées comme des vérités absolues de l’idéologie de ceux qui veulent que rien ne change, que tout reste éternellement comme avant (un peu comme cette saloperie de développement durable quoi), vestiges d’une ère révolue. Le monde change, les institutions et la gouvernance doivent aussi changer.

    Je ne pensais avoir besoin de le faire mais puisque qu’apparemment tant d’intervenants ont la crédulité de croire qu’ils décident de choix de société réels et non pas juste du choix qu’on leur accorde de décider de la couleur de leur bagnole, il est nécessaire de rappeler que la démocratie représentative favorise les actes de corruption, le mensonge d’État, la tyrannie des groupes privés, l’apathie politique de la population ou encore l’élitisme des représentants. Car il faut bien voir que ce régime est une aliénation politique :
    – Les élections constituent une illusion de choix.
    – Les représentants sont difficilement contrôlables.
    – Les pouvoirs sont concentrés aux mains d’une oligarchie.
    – La population est dépolitisée.

    Quand on réalise l’analyse socio-professionnelle de la caste politicienne, que constate-t-on ?
    D’abord une grande homogénéité du recrutement (ENA, Polytechnique, Sciences Po, etc.) et des origines sociales (bourgeoisie aisée, aristocratie). Il s’agit d’une véritable « noblesse d’Etat », une sorte d’aristocratie marquée par une tendance à la professionnalisation : il faut apprendre la langue de bois, les trucs, les rapports de force, comment traiter avec les adversaires. Cette culture spécifique doit être maîtrisée sur le mode pratique. Il ne s’agit pas seulement d’une culture académique mais d’une culture qui s’apprend en partie à Sciences Po, mais aussi sur le tas, à travers des confrontations.

    On constate aussi qu’elle est privilégiée car hormis ce qui concerne les petites mairies, accéder au pouvoir permet un train de vie aisé : argent, facilités, logements, droits à vie, etc. Les salaires mensuels oscillent généralement entre 2 000 et 15 000 euros (député, sénateur, ministères, présidence, postes administratifs, etc.). Mais les « bénéfices » du rôle de représentant ne sont pas seulement matériels : honneurs, prestige…

    Dans ces conditions, la caste politicienne au pouvoir va, logiquement, avoir tendance à tout faire pour assurer sa réélection, préserver et reproduire ses intérêts. Pour parvenir à ces fins, tous les moyens offerts par les rênes du pouvoir sont possibles : tentative de contrôle des médias, de contrôle de la Justice, création d’un réseau relationnel économique et politique, contrôle des administrations, participation à des réseaux de pouvoir, etc.

    Pourfendons les partisans de l’ordre établi ! Ils sont la gangrène de l’équité sociale.

    • @ FabLab

      Ce que vous dites est très juste et pour compléter un peu, je dirais que comme l’a écrit le politologue Bernard Manin, nos systèmes politiques sont mixtes :ils comportent des dimensions démocratiques et d’autres qui ne le sont pas. D’une part, les élections s’y avèrent à peu près libres, les libertés de manifestation, de réunion, de presse et d’expression publique du désaccord sont garanties , et les prises de décision passent par certains moments de discussion publique mais dans lesquels les décisions sont déjà prises à l’avance. Et, d’autre part, le pouvoir est exercé par une élite finalement peu contrôlée, dont le mode de vie et la vision du monde diffèrent de celle de la masse des citoyens. De plus, l’élite politique est très proche de l’élite économique et beaucoup plus sensible aux pressions des lobbies que des mouvements citoyens.

      Le pire c’est qu’en confiant à des professionnels la gestion des affaires collectives, la démocratie représentative tend à « éduquer » les gens dans la conviction qu’ils sont incapables de gérer eux-mêmes les problèmes de la société, qu’il existe pour cela une catégorie spéciale d’hommes doués de la capacité spécifique de  »gouverner » . Cette professionnalisation de la politique contribue à l’apathie des citoyens, élargit dans leur esprit le fossé entre l’étendue et la complexité des problèmes sociaux et leur propre aptitude à s’y attaquer.

      PS : personnellement, je ne perds plus mon temps à répondre aux commentaires ineptes, quand ce ne sont pas des injures ou des posts aigris ou empreints de haine. Et il me semble que Meria Hygson adopte la même sage attitude. FabLAb, vous voulez rire ? Imaginez une seconde que nous ayons affaire à la quintessence des casseurs d’écolos-biobio ! 😀

      • Ca vous amuse de faire des copiés-collés? ce sera votre dernier commentaire.

        • Il est grand temps de fermer ce fil.

        • Pas de « copiés-collés », juste des extraits d’un texte que j’ai contribué à écrire au sein d’un collectif. Nul droit d’auteur en conséquence puisque la copyleft s’applique. De nombreux intervenants copient aussi des extraits de texte ou des liens vers des sites internet, ne l’auriez-vous pas remarqué ? Indiquer un simple lien vers un site internet est la manière facile. Si dans un long texte, un extrait seulement me paraît pertinent en fonction du contexte de la discussion, je fais l’effort de ne retenir que celui-ci. Cela permet aussi d’éviter le découragement des lecteurs. Certains se sont déjà d’ailleurs targué de ne pas lire le contenu des liens. Si vous n’appréciez pas que j’en fasse ici la synthèse pour les partager avec d’autres qui les apprécient, je le regrette profondément. Mais ne comptez pas sur moi pour garder le silence. J’ai déjà fait le constat que les idées qui déplaisent sur ce site sont censurées. Cela perdure hélas. Pourtant, pareille méthode ne suscite étonnamment aucune réaction, aucun rejet de ceux qui vitupèrent habituellement, de ceux qui crient au stalinisme et au bolchevisme… Le deux poids deux mesures…

          Les idées que nous sommes plusieurs à diffuser vous déplaisent ? En réponse, vous les censurez ! Après tout, c’est bien le meilleur moyen que la pensée unique propagée par ses apôtres perdure, et l’assurance d’avoir raison seuls contre le reste du monde. Le meilleur moyen aussi de ne pas se sentir trop chamboulé dans ses convictions. Si la liberté d’expression se résume aux idées qui vous conviennent, ce n’est plus la liberté d’expression.

          • @ FabLab GV et Meria Hygson

            « ….ceux qui sont tellement sclérosés dans leur attitude dogmatique… »

            >>> Mais regardez-vous, écoutez-vous, relisez-vous imbéciles prétentieux … Vous verrez que vous êtes aussi pas mal sclérosés dans votre catéchisme dogmatique (pléonasme…)!

          • Quand on cite un texte, la moindre des choses est de mettre des guillemets. En l’occurrence, vous ne l’avez pas fait. Vous aurez beau crier à la censure, à la pensée unique, etc., etc., la règle est la même pour tout le monde. On est là pour débattre et non pour « occuper » un forum avec des textes qui n’ont aucun sens dans les discussions.
            Et si j’étais un « affreux censeur » comme vous semblez le penser, je n’aurais pas modéré Berthod à plusieurs reprises.

      • @ GV

        Merci beaucoup pour ces éléments très instructifs. Comment s’appelle le collectif d’éducation populaire dans lequel vous intervenez ?

        Sur le Center parc prévu dans les Chambaran et contre lequel nous sommes de plus en plus nombreux et légitimes à nous opposer, et pour cause, il faut savoir que si l’on ramène le montant cumulé des subventions publiques, directes et indirectes, dont Pierre et Vacances pourra bénéficier pour cette seule usine à touristes, soit 114 millions € (37 pour les collectivités locales, 77 pour l’Etat) au nombre d’emplois créés (468 équivalents temps plein) ça donne un ratio de plus de 243 000 € par emploi !

        Le même traitement appliqué à l’ensemble des chômeurs de catégorie A en France représenterait une dépense totale de 779 MILLIARDS d’ €, soit presque la moitié de la dette totale du pays !!!
        Gabegie quand tu nous tiens…

        « Imaginez une seconde que nous ayons affaire à la quintessence des casseurs d’écolos-biobio ! 🙂 » 🙂 🙂 ! Il est évident qu’avec une telle engeance, les écolos-biobio ont de beaux jours devant eux !

        • @ Meria

          Intéressants ces éléments de comparaison qui permettent de mieux cerner l’ampleur du gaspillage d’argent public. Quand on pense que cet argent public pourrait permettre le développement et l’amélioration de l’éducation, de la santé, du logement, du transport, de la recherche…

          Quant au collectif, il se nomme les renseignements généreux.

          En vous souhaitant de joyeuses fêtes, bonsoir.

          • Témoignages des salariés des center parcs traités comme des esclaves : http://mncp71.fr/mouvement-de-greve-a-center-parcs/

            Le nouveau center parc aura les mêmes effets sur le tourisme doux et rural que les sites Amazon sur les librairies, que les hypermarchés sur les commerces de centre-ville et que le maïs OGM américain sur les petits paysans mexicains après les accords de libre-échange : loin des nombreux emplois promis, ils ont aggravé le chômage et la précarité au sein de la population.

          • @ GV
            « les renseignements généreux » le truc populeux et poisseux de l’ex-journaleux de la stasi pour bobo abonné à telerama?…
            Vous qui parlez toujours de « développement et l’amélioration de l’éducation, de la santé, du logement, du transport, de la recherche », ne faire cas que des emplois directs c’est faire preuve soit de mauvaise foi, soit de connaissances crasses en économie en oubliant les emplois indirects et induits d’un tel projet dans une localité qui accuse au dernier recensement 12,6 % de chômage, comme d’oublier les 3,2 millions d’euros de taxe locale d’équipement, les 950000 € de taxe de séjour, le milion d’€ de taxe foncière, etc.
            Et ce sont aussi ces taxes innombrables sur les activités qui alimentent les grosses feignasses aux grandes idées révolutionnaires!

          • @ rageous

            Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas eu droit à vos sorties acariâtres.
            A la lecture du niveau de vos arguments, qui n’a hélas pas évolué d’un iota, je remarque qu’ils sont toujours aussi consternants et naïfs. Comme l’a d’ailleurs fait remarquer Meria, si nous avons affaire sur ce site aux meilleurs des « casseurs de verts », les écolos-biobio ont encore de beaux jours devant eux !

            Les emplois induits ou taxes, s’appliquant, bien évidemment, aussi lorsque l’argent public n’est pas dilapidé pour des multinationales qui spéculent et maltraitent leurs salariés, mais utilisé à bon escient au niveau territorial pour soutenir les petits commerçants, les petites structures plus respectueuses du bien commun et de leurs salariés. Et je ne parle pas de sa méconnaissance du fonctionnement de séparation des pouvoirs qui sous-tend notre république ni de ses propos crasses au sujet d’un collectif dont elle n’a jamais entendu parler mais qu’elle prend plaisir à lyncher malgré tout. Berthod, rappelez-moi comment vous appeliez cette manière de procéder, le summum de la mesquinerie ou le stalinisme crapuleux ?

            Ou comment défendre l’indéfendable pour tenter à tout prix de ne pas perdre la face. Déplorable.

            Souvenons-nous que j’avais prévenu que je cesserai de perdre mon temps à communiquer avec vous tant vous recherchez avant tout la provocation stérile. Je m’y tiendrai donc.

            Non vraiment, je préfère définitivement en revenir à des discussions plus dignes au sujet desquelles les pro center parcs – qui parfois ne connaissent même pas le dossier comme nous en avons la triste illustration sur ce site – n’ont comme réponses que la mauvaise foi, les arguments façonnés par un enfumage et un conditionnement des médias, qui sont donc très aisément démontables, ou encore l’insulte. C’est tellement plus facile…

            Je reprends donc. Le principe des usines à touristes est le suivant : le groupe Pierre et Vacances propose un projet touristique reposant sur une activité attractive (montagne, bulle tropicale, mer, désert, etc…) à des collectivités à qui il est demandé des efforts pour accueillir ce programme notamment sur le prix d’achat du terrain constructible (à Roybon en Isère, le m² constructible a été acheté à 30 centimes d’euros, le prix officiel étant 60 fois plus élevé, soit 18€ le m²). L’illusion de P&V consiste à créer un projet, en limitant tout investissement financier, et donc tout risque, en dehors de l’investissement initial.
            La création de 468 emplois « équivalent temps plein » est financée par un apport massif d’argent public. Sur les 700 emplois annoncés, la moitié sera des temps partiels autour de 10 heures par semaine. Si l’on part du total des subventions accordées on arrive au coût exorbitant de 239 000 € par emploi créé ! Soit : 15 fois plus qu’un emploi d’avenir qui coûte à la collectivité 15 300 € !
            Je rappelle aussi que 239 000 € par emploi créé représentent environ 10 années de salaire payés d’avance par les contribuables, charges salariales et patronales incluses. Combien d’entreprises locales seraient prêtes à employer des personnes ou à investir pour pouvoir développer leur activité avec seulement la moitié de ce qui est offert au groupe P&V ?

            Avec ces données, même pas besoin de mettre en avant la démocratie biaisée et contournée ou les impacts environnementaux en s’appuyant sur l’étude scientifique qui souligne que « le massif des Chambaran a une conformation géologique particulière qui fait qu’il alimente et participe à la dynamique d’un grand bassin aquifère de grande valeur » (études hydrogéologiques commandées par le SEDIVE pour l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse) ou qu’« il s’agit d’une zone très vulnérable mais où les activités humaines sont faibles. Le risque est donc faible tant que cette zone reste peu anthropisée. Cette zone doit donc être conservée en l’état ».

          • Bien envoyé GV ! D’autant plus que leurs nouveaux commentaires sur ce fil démontrent s’il en était encore besoin que leur bêtise et leur ignorance sont sans limites.

            Vos arguments ont le mérite de prouver à qui ne veut pas faire l’autruche, qu’être favorable à ce projet relève soit de la naïveté la plus préjudiciable, soit de l’escroquerie intellectuelle.

            Je me permets juste de compléter car en février 2013, le magazine financier « Capital » publiait dans son n° 257 un article sur le grippage du modèle économique de Pierre & Vacances sous‐titré : « La
            martingale ne fonctionne plus ».

            (http://pcscp.org/IMG/CAPITAL%20N%C2%B0257%20f%C3%A9vrier%202013%
            20P&V.pdf )

            En voici un extrait : « …Car Pierre & Vacances, dont il possède 44 % du capital et qu’il continue de présider, a besoin de se renflouer, et vite.
            Sur l’exercice 2011-2012, le groupe, qui détient aussi les marques Center
            Parcs et Maeva, a perdu 27,4 millions d’euros. Une « première historique », martèle le président. Depuis 2007, son activité a été divisé par trois et il ne vaut plus que 150 millions d’euros, trois fois moins que le Club Med de taille pourtant équivalente. En fait, c’est le modèle économique de Pierre & Vacances qui est remis en cause. Le promoteur s’est retrouvé pris à son propre piège : celui de la défiscalisation. … Gavé par cet arsenal législatif, le groupe a cru que les arbres montaient au ciel. Il n’a pas hésité à gonfler les prix de ses biens de 20, voire 40% au-dessus du marché, sous prétexte qu’ils étaient défiscalisables.»

            Bien à vous

        • Meria Hygson a dit :

          @ GV Merci beaucoup pour ces éléments très instructifs. Comment s’appelle le collectif d’éducation populaire dans lequel vous intervenez ?

          >>> On commence à voir les minables commissaires du peuple sortir de leurs égouts!

  8. @ Meria Hygson

    « FabLab ne vous adresse plus la parole (il est d’ailleurs fort possible que je fasse de même), »

    >>> Si seulement çà pouvait être vrai!

  9. Il parait qu’il y a la journée mondiale des zones humides. Moi, je la laisse aux tarés de zadistes. Si la journée des toilettes est dédiée aux toilettes sèches, je leur laisse aussi volontiers cette véritable infection qui pue (moins qu’eux, cependant).

    Je préfère la journée de l’orgasme.

    « Ce dimanche 21 décembre, c’est la journée mondiale de l’orgasme. Y aurait-il un lien avec le fait que c’est la plus courte journée de l’année ? Y a-t-il également d’autres journées aussi étonnantes ? Petit tour d’horizon

    Elles visent souvent à sensibiliser le public à des causes et problèmes actuels, mais aussi parfois à rendre hommage à des institutions. Mais entre les journées dédiées à la maladie de Parkinson ou à l’action pour la santé des femmes, peuvent surgir de plus anecdotiques journée mondiale du Nutella ou celle du coloriage, sans qu’on sache comment elles ont pu acquérir cette place prestigieuse. On a donc recensé les journées les plus incongrues…

    21 janvier : journée internationale des câlins

    26 janvier : journée internationale de la douane

    2 février : journée mondiale des zones humides

    11 mars : journée mondiale de la plomberie

    20 mars : journée internationale du bonheur

    21 mars : journée mondiale de la marionnette

    16 avril : journée mondiale de la voix

    4 mai : Journée Star Wars

    6 mai : journée internationale sans régime

    12 mai : journée internationale de l’infirmière

    7 juin : journée mondiale de sécurité routière aux passages à niveau

    9 juin : journée internationale des archives

    11/19 juin : journée mondiale du tricot

    1er vendredi : journée internationale de la bière

    8 août : journée internationale du chat

    12 août: journée mondiale des éléphants

    11 octobre : journée internationale de la fille

    15 octobre : journée internationale de la femme rurale

    13 novembre : journée internationale de la gentillesse

    19 novembre : journée mondiale des toilettes »

    => http://www.ledauphine.com/france-monde/2014/12/21/a

  10. @ adminalerte a dit :

    >>>> Vous avez omis/oublié de préciser à qui s’adressait votre mise au point………

    Quand on cite un texte, la moindre des choses est de mettre des guillemets. En l’occurrence, vous ne l’avez pas fait. Vous aurez beau crier à la censure, à la pensée unique, etc., etc., .
    Et si j’étais un « affreux censeur » comme vous semblez le penser, je n’aurais pas modéré Berthod à plusieurs reprises.

    22 décembre 2014 à 8:33

    • @ Zygomar
      Adminalerte se paume comme nous pour répondre au bon endroit! 🙂
      Son message s’adresse bien à l’usurpateur GV.

      • @ rageous

        >>> Merci!

        Comme quoi Berthod, entre autres, a tout à fait raison de se plaindre à répétition et en vain de l’ergonomie du site……

      • Incontestablement, échanger ou confronter des points de vue à partir du seul bouton « Répondre », c’est plutôt coton ! Nonobstant le fait qu’il puisse être garanti… bio 🙄

        La chronologie est rapidement à la ramasse et l’on ne sait plus du tout qui s’adresse à qui – sauf à s’efforcer de citer l’auteur et de C/C la date et l’heure de son post.
        Procédure lourde et ch.ante – que je mets néanmoins en œuvre autant que possible, en toute logique et par politesse vi-à-vis des intéressés.

        Récemment, Laurent Berthod avez pris exemple sur le site Skyfall.fr et sa bonne ergonomie.
        Je suis tout à fait d’accord avec lui pour dire que ce blog est plutôt simple d’utilisation (après quelques hésitations avant de se familiariser), très clair pour les échanges et performant – enrichissements (italique, gras,…), images, etc…

        P.S. : À l’occasion, se pratiquera l’aide technique des « béotiens »par des contributeurs plus aguerris.
        N’est-ce-pas, rageous ? 😉

        • JG2433,
          C’est bien la seule contribution « technique » que j’ai pu à peu près transmettre! 🙄
          Sinon chez H16, c’est pas mal aussi, de plus les trolls y sont vite désintégrés!

  11. No passaran !
    Optimiste de nature malgré la pesanteur ambiante et le sectarisme manichéen exacerbé qui sévit, je pense que in fine le peuple (au sens noble du terme) à qui s’adresse cette manipulation bourrage de crâne permanente , le peuple dis-ai je , finira par s’apercevoir même de façon marginale que les verts et autres prêcheurs de bonne parole « faites ce que je dis mais regardez pas ce que je fais » sont de véritables escrocs … et ça suffira pour les ranger définitivement au rayon des imposteurs …. I have a dream

  12. Quand un flic se fait descendre dans le XIe, Légion d’Honneur, quand il défend sa peau à Sivens, garde à vue !

Comments are closed.