You are here: Home » Société » Facteur OGM : nouvelle offensive russe contre les OGM

Facteur OGM : nouvelle offensive russe contre les OGM

Dans le bras de fer qui oppose la Russie à l’Occident sur la question ukrainienne, et en réponse aux sanctions économiques occidentales, les autorités russes ont multiplié ces derniers mois les offensives contre les OGM. En mars dernier, Le président russe Vladimir Poutine a exprimé son souhait de mettre en place un dispositif pour stopper les importations de produits OGM. En avril, Dmitri Medvedev a annoncé : « Nous n’envisageons pas de développer la fabrication des OGM ni de les importer. Nous sommes capables de nous approvisionner en produits normaux. Si les Américains se complaisent à se nourrir des OGM, qu’ils continuent, mais nous autres ; nous sommes bien lotis en terre nous voulons manger des produits bio. » En juin dernier, Valentina Matvienkola, présidente du conseil de la Fédération et proche de Poutine, a fait une requête aux Nations unies pour créer on organisme de surveillance international sur les OGM. De son côté, le 12 novembre, la Douma a décidé de renforcer les contraintes d’étiquetage des produits contenant des OGM.

Et comme le hasard fait bien les choses, l’association russe anti-OGM National Association for Genetic Safety (NAGS) vient d’annoncer le 11 novembre le lancement d’une nouvelle étude, baptisée Facteur OGM, « sur la toxicité à long terme d’un maïs GM résistant à un herbicide ». Dotée d’un budget de 25 millions de dollars, cette étude devrait démarrer au printemps 2015 et durer 2 à 3 ans. Côté transparence, il faudra encore attendre : les coordinateurs de l’étude n’ont pas communiqué la variété testée, ni le nombre d’animaux, ni le protocole suivi par les chercheurs, ni l’identité des financeurs. Quoi qu’il en soit, Gilles-Eric Séralini se félicite de « cette bonne nouvelle » et le CRIIGEN salue le lancement de la nouvelle étude « indépendante » russe. Il y a à parier que Medvedev et Poutine aussi…

Sources :
http://www.criigen.org/dossier/1133/display/FactorGMO-une-nouvelle-etude-independante-sur-les-OGM-et-le-Roundup-
http://factorgmo.com/fr/
http://www.russieinfo.com/interdiction-des-ogm-en-russie-2014-04-23
http://www.notre-planete.info/actualites/4112-Russie-interdiction-OGM
http://french.ruvr.ru/news/2014_04_06/Les-OGM-ne-seront-pas-importes-par-la-Russie-Medvedev-8585/
http://www.lejdd.fr/Economie/Vladimir-Poutine-fera-t-il-barrage-aux-OGM-660327
http://rt.com/politics/204851-russia-duma-gmo-fines/

53 commentaires

  1. Pour les producteurs de céréales, c’est une bonne nouvelle si les russes veulent manger des produits bio. Cela voudrait dire une chute importante de leur production, donc des cours mondiaux élevés à la clé.
    Mais entre la parole et les actes…
    En tout cas, une fois de plus, une alliance objective entre la Russie et les écologistes: après leur combat contre les gaz de schistes, produit qui chagrinait les russes, maintenant, combat contre les OGM.
    En fait, ce n’est un remake des années 80 où le bloc soviétique soutenait les pacifistes. rappelez vous: « plutôt rouge que mort ».

  2. Une étude « bidon » aux conclusions « prévisibles » ?
    Lyssenko, le retour ?

    Rappelez-vous aussi ce qui se disait, à propos des campagnes de production céréalière, dans l’Urss de Brejnev – en substance :
    « Le ministre de l’agriculture a été décoré pour avoir fait planter le blé en Ukraine et l’avoir récolté au Canada. »
    [en raison des contrats d’achats massifs de blé en Occident par le Soviétiques]

    En réalité, les excédents n’existaient que dans les rapports des apparatchiks, ceux-ci ne faisant qu’illusion auprès des populations pour qui la pénurie était évidente.

    Orwell, le retour ? avec son ministère de l’abondance qui doit gérer un état de pénurie perpétuel.

  3. @ Mops86 :

    Tiens tiens, l’étude met en cause la bouille bordelaise et les labours…Des pratiques de l’agriculture biologique et de la biodynamie

  4. Pauvre petit garçon, ça doit pas être très facile

    « L’analyse des changements de taux de sédimentation dans le lac, directement liés aux apports du bassin versant, met en évidence deux périodes clés de modification des pratiques qui ont pu être liées à une intensification de l’érosion des parcelles viticoles et à l’utilisation des herbicides dans les années 70 et 90. Par exemple, au début des années 90, la forte augmentation des apports dans le lac liée à l’érosion est synchrone de l’apparition d’herbicides de type post-émergence comme le glyphosate, molécule active du Roundup® de Monsanto et très largement utilisé au cours des 20 dernières années afin d’empêcher la croissance d’herbe entre les rangées de vigne. Les résultats de ce travail ont également permis de mettre en évidence l’effet de l’augmentation de l’érosion liée à cet herbicide sur la remobilisation d’insecticides stockés dans les sols. Ils observent en particulier la ré-émergence du DDT, polluant persistant et très toxique qui a été interdit depuis 1972 en France. »

    Aller aller les amis, Gilles Eric est sur France Inter, on attend le petit article

    • « synchrone de l’apparition d’herbicides de type post-émergence comme le glyphosate »

      N’importe quoi, le glyphosate est autorisé depuis les années 70. Il n’est pas apparu il y a 25 ans.

      La problème de ton approche écolo-moraliste c’est que tu ne veux pas comprendre pourquoi ils s’en servent, ni pourquoi ils labourent leur vignes. Ce genre d’étude ne permet non plus de tester l’effet de différente technique: on ignore si c’est le labour intensif ou les herbicides qui provoquent le plus d’érosion.

    • « Pauvre petit garçon, ça doit pas être très facile » ?

      Pauvre petit garçon, ça doit pas être très facile de comprendre que le glyphosate a été mis dans le commerce dans les années 1970 et qu’il a immédiatement connu un grand succès.

      Pauvre petit garçon, ça doit pas être facile de comprendre qu’une coïncidence chronologique ne signifie pas nécessairement une relation de cause à effet.

      Pauvre petit garçon, ça doit être difficile de comprendre que l’érosion est particulièrement liée aux opérations de travail du sol.

      Pauvre petit garçon, ça doit être difficile de comprendre qu’il y a deux opérations de travail du sol fragilisant le sol : le chaussage et le déchaussage.

      Pauvre petit garçon, ça doit pas être facile de comprendre que le glyphosate s’est substitué, le cas échéant, à d’autres méthodes de désherbage, y compris des opérations de travail du sol rendant celui-ci particulièrement vulnérable à l’érosion..

      Pauvre petit garçon, ça doit pas être facile de comprendre que si le glyphosate s’est substitué à des méthodes mécaniques, cela a dû plutôt ralentir l’érosion.

      Pauvre petit garçon, ça doit pas être facile de comprendre qu’il existe des équipes de « chercheurs » qui font passer leur militantisme avant la rationalité scientifique.

      Pauvre petit garçon, ça doit pas être facile de comprendre que, même si les équipes de chercheurs sont de bonne foi, il faut se méfier de ce que des « journalistes » font de leurs travaux de recherche.

      Pauvre petit garçon, ça doit pas être facile de comprendre que le glyphosate a plutôt été utilisé pour le désherbage SUR le rang, contrairement à ce qu’écrit le « journaliste ».

      Pauvre petit garçon, ça doit être difficile de comprendre que c’est précisément à partir de la fin des années 1980 que s’est développé l’enherbement permanent de l’interrang.

      Pauvre petit garçon, ça doit être difficile de comprendre que le glyphosate n’a pas été utilisé que dans les vignes (a-t-il, du reste, été utilisé dans les vignes du bassin versant du lac de Saint-André ?).

      • Anaphore ! WS : lis les études avant de t’exciter. Tu grandira

        • Et toi, t’as beau lire, t’es toujours aussi petit.

    • Si c’est Séléralini qui le dit on est certain que c’est un mensonge. Point barre. Qui a menti mentira, qui a truqué truquera, qui a fraudé fraudera.

  5. C’est drôle : vous faites du délit de « sale gueule » sélectif !
    Lorsque la Russie commande une étude sur la toxicité potentielle des OGM , elle est obligatoirement faussée. Vous aurez le même avis si l’étude démontre l’innocuité des OGM ?

    Par contre, dès qu’une étude ne trouve pas de risques à la consommation d’OGM, vous ne tolérez aucune critique sur son protocole ou ses financeurs.

    • Soit lucide, cette étude va forcément démontrer une toxicité, la Russie n’est pas une démocratie libérale et exempte de corruption.

      • @Karg

        « Soit lucide, cette étude va forcément démontrer une toxicité, la Russie n’est pas une démocratie libérale et exempte de corruption. »

        >>> Pourquoi pensez-vous que les initiateurs de cette « étude » aient choisi d’aller la faire faire en Russie qui n’est pas particulièrement connue dans la sphère scientifique toxicologique/évaluation des risques pour la santé humaine, ni pour la liberté de pensée et d’action de ses personnels de laboratoires? En outre, il est connu et admis que tout ce qui peut affaiblir et faire chier l’Occident est bienvenu en Russie (et ce étant d’autant plus vrai en ce moment…)

    • C’est effectivement drôle…

      « Lorsque la Russie commande une étude sur la toxicité potentielle des OGM… » ?

      Mais non ! Les promoteurs de cette étude – en supposant qu’elle soit réalisée – jurent la main sur le coeur qu’elle est indépendante et qu’elle est financée par des PARTICULIERS.

      Le FAQ en anglais est plus détaillé que le français :

      « Up to this stage private individuals from across Russia and the EU have put forward the full funds (to be disclosed next year). We cannot disclose the exact amount of funds collected until now due to contractual agreements with the funders, however we can say that a high percentage of the total needed has been secured, allowing us to start the experimental phase in Spring 2015.
      The close to $25 million in funding needed for this project has been/is being sourced from around the world. »

  6. Il est probable que la position anti-OGM affichée de la Russie ne soit qu’une des réactions de la Russie aux mesures anti-Russie prises par les USA et l’UE. Et il ne s’agit ni de plus ou moins de démocratie ni de corruption.

    • Si vous avez suivi les péripéties en Russie, vous avez dû voir qu’il y a encore peu de temps, on se préparait à autoriser la culture des PGM. Le dernier épisode est manifestement une mesurette de représailles doublée d’un guii-guili à une opinion publique qui y est également manipulée.

      • Un guili guili à l’opinion publique russe ou européenne ? J’opte pour les 2.

    • Pas faux, mais il ne faut pas sous estimer les agitation identitaires russes, les OGM sont un symbole de l’Amérique.

    • Cette année ,en représailles du soutien des US à l’Ukraine , il y a le patron de l’astronautique Russe qui menaçait d’arrêter de prendre des Etats-uniens en stop pour qu’ils accèdent à l’ISS et cela à partir de 2016 ou 2017 .
      Gesticulation ? : oui
      En effet en 2016 ou 2017 , les USA pourront envoyer eux-mêmes leurs gus.
      Et puis le prix du billet que les Russes font payer aux Etats-Uniens est assez important , donc l’idéologie s’arrête quand les carnets de chèques s’ouvrent !

  7. Tout le monde est contre les OGM car ils sont l’incarnation du Mal : le méchant ultra-urbo-néo-capitalo-libéralisme… Car ils sont vendus par des « méchantes entreprises capitalistes qui veulent absolument tous nous tuer »…

    Poutine et Medvedev n’ont jamais cachés leur intention de restaurer la « Grande Russie Soviétique » : La dissolution de l’URSS est la plus grande tragédie géopolitique du XXe siècle (dixit Poutine).
    Il faut être totalement attardé ou franchement Pro-Européen Etatiste pour ne pas comprendre la volonté profonde de Poutine : Recréer l’URSS !!!

    Et pour se faire, rien de tel que de taper sur le produit phare du méchant libéralisme. Et de prendre position pour le « gentil petit paysan local qui se meurt »…

    Les gens oublient juste que toute activité est liée immanquablement à du capitalisme : qu’il soit privé ou public, il faut un investissement (un capital) pour créer une activité économique.
    Ensuite, l’histoire a montré que les systèmes étatiques se sont tous effondrés… En laissant une population totalement démunie pour ne pas dire ruinée. Seule la Chine s’est sort car elle a ouvert son marché industriel au monde entier…

    • Mon post pourrait aussi avoir quelque lien avec le fil précédent :
      Alerte Environnement s’était déjà penché sur les surprenantes motivations philosophico-spirituelles de l’engagement écologiste de Dominique Guillet [et consorts (note perso] – See more at: https://alerte-environnement.fr/#sthash.5ZkUb1zF.dpuf

      « Il faut être totalement attardé ou franchement Pro-Européen Etatiste pour ne pas comprendre la volonté profonde de Poutine : Recréer l’URSS !!! » – See more at: https://alerte-environnement.fr/2014/11/26/facteur-ogm-nouvelle-offensive-russe-contre-les-ogm/#comments

      Je rapproche peut-être à tort votre idée de ce que disait Vaclav Klaus, ancien Président de la République tchèque – traduction française de l’intervention à Londres du Président Vaclav Klaus, le 19 octobre 2010 :

      http://blog.turgot.org/index.php?post/Klaus-in-London

      [Extrait]
      « Est-ce à cause du besoin de combler promptement le vide spirituel d’aujourd’hui, – en relation avec les théories de « fin de l’histoire » – par le recours à une nouvelle « noble cause », telle que sauver la Planète ?
      Les écologistes ont obtenu un succès, en trouvant cette nouvelle « noble cause ». Ils essaient de limiter la liberté de l’homme au nom de « quelque chose » de plus important et de plus noble que nos vies terre à terre. Pour quelqu’un qui a passé la plus grande partie de sa vie dans la « noble » époque du communisme, il est impossible de l’accepter. »

      Né en 1941, il avait donc, de mon point de vue, en toute connaissance de cause, une totale légitimité pour présenter de tels arguments contre un « écologisme socialo-étatiste. »

  8. J’ai comme un doute sur « l’indépendance » et la fiabilité de l’étude en question!

    1. Les toxicologues russes ne sont pas spécialement réputés pour leur passé en matière d’études de toxico à long terme et de cancéro.

    2. L’un des responsable de l’étude cité par l’article CRIIGEN est un certain Bruce Blumberg endocrinologue à UC Irvine et dont les positions ouvertement exprimées sont loin d’être favorables aux études existantes et à l’industrie

    3. Une autre responsable est Fiorella Belpoggi, patronne du service de pathologie, de l’Institut Ramazzini Cesare Maltoni Cancer Research Center
    , le dit Institut Ramazzini s’est rendu célebre il y a quelques années en publiant les résultats séralinesques d’une étude non moins séralinesque sur l’aspartame et qui a eu à ce propos et pour les mêmes raisons des démêlés avec l’EFSA. A noter également que la dottoressa Belpoggi a signé au moins une pétition défavorable aux GMOs…… Donc conflits d’intérêts potentiels ce qui, compte tenu du fait que la queue du poêlon soit tenue par le CRIIGEN et son « scientist of the year  » séralinien, n’est pas fait pour nous surprendre et nous étonner!

    Bruce Blumberg

    http://www.reuters.com/article/2014/11/11/us-gmo-science-idUSKCN0IV24C20141111

    « The science on these GMOs is not settled by a long shot, » said Bruce Blumberg, an endocrinology expert at the University of California, Irvine, who sits on the study review board. « Studies that were done by the manufacturers are the main ones showing safety, and those have an inherent conflict of interest. »

    Fiorella Belpoggi, de l’Institut Ramazzini Cesare Maltoni Cancer Research Center

    http://wiki.skeptiforum.org/wiki/Ensser_Petition_Signatures

    Signatories* No Scientific Consensus on GMO Safety as of 30 October 2013 Notification: All signatories sign in an individual capacity and this statement reflects their personal views. There is no suggestion that the views expressed in this statement represent the views or position of any institution or organization with which the individuals are affiliated.
    https://newmatilda.com/2013/11/21/scientists-speak-out-against-modified-foods

      • Allez voir sur :

        http://factorgmo.com/

        De préférence en anglais, plus complet.

        L’Institut Ramazzini… c’est aussi Malatesta…

        • Ben en Français, déjà, ça pue le « gros titre à la une ». Plus grossièrement encore que ne le font nos journaleux !

        • @ Wackes Seppi

          L’Institut Ramazzini… c’est aussi Malatesta…

          >>> Exact! Celui-là m’avait échappé mais il n’est pas mal non plus dans le registre séléralinesque!

          • >>> Exact! Celui-là m’avait échappé mais il n’est pas mal non plus dans le registre séléralinesque!

            >>> Désolé, mais pour éviter d’avoir des histoires avec les défenseurs/seuses – supporteurs/teuses de l’ânerie du genre, je rectifie! Malatesta n’est pas « celui-là » mais « celle-là »…..

  9. Deux points :

    1- « Les chercheurs ont observé en particulier la ré-émergence du DDT, polluant persistant et très toxique  » :
    ben non, le DDT n’est pas très toxique mais trés bioaccumulable et persistant , notamment dans les graisses. S’il était très toxique on en aurait moins utilisé.
    Les organophosphorés et les carbamates qui l’on remplacé étaient pour certains trés toxiques et l’arséniate de pb que le DDT a remplacé était encore plus toxique mais dans ce cas non issu de la chimie de synthèse, presque naturel.

    2- 25 à 30 % des maïs cultivés en Russie sont OGM et tolérant le glyphosate. On les reconnait à la propreté des parcelles peu infestées par les mauvaises herbes. Comme quoi les russes sont moins stupides qu’on le prétend en Europe de l’ouest.

  10. Au delà du refus des OGM les Russes ont les moyens de punir la France de ne pas honorer le contrat Vladivostok en étant plus actifs sur le marché export du blé ( on exporte la moitié de la production).La Russie importe pour 28 milliards € de produits agricoles dont une majorité de l’Europe et des USA. ce non respect de nos engagements alors que nous ne sommes pas en guerre va coûter très cher ( dédit+mesures en réaction). Les socialistes seront satisfaits puisqu’ils considéraient que nous n’avions pas vocation à exporter.

    • Poutine pour sa part ne respecte pas l’engagement de la Russie, consigné dans un traité international par elle signée, de respecter l’intégrité territoriale de l’Ukraine en échange de la récupération de l’armement nucléaire installé en Ukraine. Quand le contrat Mistral a été signé la Russie n’avait pas déchiré ce traité. La France a de bonnes raisons de ne pas tenir son engagement envers un pays qui ne tient pas les siens.

      • La politique expansionniste de Poutine et de sa clique est certes dangereuse pour la paix en Europe mais quid des emplois en France.
        A t on les moyens de hausser le ton quand ce client peut s’approvisionner ailleurs ?

        Difficile de gérer ce salopard d’ancien KGBiste, en tout cas !

        Dans les milieux médiatiques et politiques , on a toujours aimer craché sur les USA en oubliant que l’ex-URSS devenait un facteur de nuisance autrement plus insidieux….maintenant que la réalité éclate , ils ont l’air de tomber des nues.
        La Russie est gouvernée par une Mafia d’oligarques qui s’est partagé le bien publique (qui était détenue par un autre type de mafia avant 1990 )
        Cette caste vit aux dépens de la majorité des Russes .
        Poutine est à la tête de cette association de malfaiteurs et elle n’a que faire de la diplomatie , seul les rapports de force compte et le monde est un terrain de chasse pour ses affidés.

        • « Dans les milieux médiatiques et politiques , on a toujours aimer craché sur les USA » – See more at: https://alerte-environnement.fr/2014/11/26/facteur-ogm-nouvelle-offensive-russe-contre-les-ogm/#comment-139212
          En effet.
          La France politique, intellectuelle et médiatique a, de longue date, considéré les Américains avec jalousie, envie et mépris. L’antiaméricanisme – posture largement partagée de par le monde – avait été traité par Jean-François Revel dans « Ni Marx, ni Jésus » – livre paru en 1970 ; sujet qu’il avait repris et actualisé dans « L’obsession anti-américaine », livre paru en 2002.

  11. @roger et JG2433
    Si on observe les faits force est de constater que ce sont les USA qui veulent dominer le monde ( sous la pression des néocons) et non les Russes. Les USA dépensent environ 700 milliards $ / an dans le militaire et ils sont impliqués presque partout.Ce sont eux qui sont à l’origine du développement du terrorisme islamiste ( ils ont armés les talibans, les tchèchenes, al quaida…. pour gêner la Russie).Les USA mènent aussi la guerre sur le plan financier ( milliers de milliards de fausse monnaie en $).La Russie qui a failli être totalement absorbée par cette politique sous Eltsine ne cherche maintenant qu’à sauver sa peau grâce à Poutine.La France ferait mieux de regarder ses propres intérêts plutôt que de suivre aveuglément les ordres des guerriers dominateurs US.

    • Les USA mènent aussi la guerre sur le plan financier ( milliers de milliards de fausse monnaie en $).

      >>> Cà serait vachement bien si vous pouviez apporter quelques éléments de preuves vérifiables là-dessus! Merci d’avance pour votre aide éclairée!

  12. Lire l’analyse jointe sur qui cherche à dominer qui:

    http://www.geopolintel.fr/article884.html

    • J’ai lu le chapeau… et j’ai passé.

      Qui « veut dominer le monde » ? Personne.

      Il y a des manoeuvres géostratégiques dans toutes les directions, les unes librement décidées, les autres contraintes.

      M. Poutine a enfourché le cheval du nationalisme et de la nostalgie de la grandeur passée. Par conviction ou calcul (ou les deux), peu importe. Nous avons collectivement créé une situation électrique dans cette région du monde. Et nous devons collectivement nous en dépêtrer.

      M. Poutine doit faire face à des attentes intérieures. Les OGM offrent une occasion facile de flatter la fierté nationale.

      Regardez… M. Poutine et le gouvernement s’attaquent sans peur aux intérêts économiques du grand méchant Satan américain…

      • La meilleure analyse sur ce sujet de « qui veut dominer » où la propagande joue à plein : http://www.hebdo.ch/les-blogs/sorman-guy-le-futur-cest-tout-de-suite/poutine-et-linvasion-barbare
        « Poutine n’est pas l’héritier de Staline mais celui des czars. »

        • @ Bigudado

          « Poutine n’est pas l’héritier de Staline mais celui des czars. »

          >>> FAux! Poutine EST un OGM! Il est à la fois l’héritier de Sr

          • >>> Faux! Poutine EST lui-même un OGM! Il est à la fois l’héritier de Staline ET des Tsars……

          • Poutine : Ex colonel du KGB.
            Ça doit marquer son homme et laisser quelques traces, non ? 🙄

  13. Séralini a ses ronds de serviette à France Inter…

    émission du mercredi 26 novembre 2014

    « OGM, pesticides et poisons cachés

    Les photos de rats nourris aux OGM et aux pesticides, et atteints d’énormes tumeurs, ont fait le tour du monde. La controverse éclate sur l’étude. Retour sur la question avec son auteur, le Pr Séralini, pour qui nos assiettes sont remplies de poisons cachés.

    http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-ogm-pesticides-et-poisons-caches

    • C’était vendredi sur France Culture , Marc Voinchet accueillait Vandana Shiva : comment dire ? ………. ah oui !

      AFFLIGEANT

      • Merci pour le tuyau. J’ai écouté sur :

        http://blogs.mediapart.fr/edition/vert-tige/article/071214/vandana-shiva-aux-matins

        Un véritable concours d’âneries entre VS et Dominique Bourg, philosophe et professeur à la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’Université de Lausanne.

        Âneries ? C’est faire injure à Equus asinus…

        Le plus affligeant, c’est encore ces animateurs d’émissions, incapables du moindre esprit critique.

  14. À propos d’OGM…

    « La nouvelle étude [chinoise] qui établit que les OGM pourraient effectivement représenter un danger »

    Bien sûr, dans ce genre de publication, le titre est accrocheur.
    Mais le conditionnel est de rigueur !
    Ensuite… (par exemple)

    Marcel Kuntz : « Il est significatif du « précautionnisme » et du pessimisme contemporain d’y voir un « risque » et non des promesses ! »

    Read more at http://www.atlantico.fr/rdv/atlantico-green/nouvelle-etude-qui-etablit-que-ogm-pourraient-effectivement-representer-danger-marcel-kuntz-1916075.html#KrmgXVQ32lbObrXa.99

    • L’étude date de 2012. Elle a déjà été démontée.

      Le drame avec internet et les médias à quatre sous, c’est qu’il y a régulièrement quelqu’un qui fait les poubelles.

      Là, Atlantico a fait très fort : le titre ne correspond pas du tout à l’article.

      • @Wackes Seppi,

        Merci à vous, pour cette information – dont je n’avais pas connaissance. 🙁

        Efectivement, « Atlantico – Un vent nouveau sur l’info » – hum… 😥
        Cet article n’étant pas « réservé aux abonnés »… ce que je ne suis pas d’ailleurs, je suis allé voir.

        • 😳 Vieux moutarde*… Mieux vaut tard que jamais :

          Efectivement —> Effectivement
          Désolé 🙁

          • J’ai oublié de mentionner :
            *Vieux moutarde (que jamais) : C’est une citation du Bérurier de San Antonio.
            Eh oui. on a (ou a eu…) les lectures qu’on peut. 😉

        • A la lecture de l’article d’Atlantico, en écarquillant bien les yeux, on comprend que l’étude n’est pas d’hier.

  15. @ JG2433

    Poutine : Ex colonel du KGB. Ça doit marquer son homme et laisser quelques traces, non ?

    >>> Et c’est effectivement l’un des éléments que nos « experts » européens et otanesques en géopolitique et politique (la tristement célèbre et prodigieusement aussi incompétente et chère qu’inutile baroness Ashton…) ont ignoré ou méconnu et qui a amorcé la crise avec Putin, d’autres espérant se refaire des c… en or ont cru bon de le prendre de haut et pour un crétin épais en sodomisant les hyménoptères et agitant le mistral, et se sont pris le boomerang sur la tronche en retour/// Et voilà la raison pour laquelle votre fille est muette et maintenant qu’Est-ce qu’on fait pour se sortir du merdier?

    • KGB héritier de la Tchéka, créée en 1917 par Lénine. Dès sa création elle se saisit des archives de l’Okhrana, police politique du tsar, pour l’utiliser notamment contre les bolcheviques indésirables. Le KGB est don l’héritier de l’Okhrana et Poutine n’est donc pas un OGM, c’est un descendant en ligne directe de Staline et des Tsars.

      • @ Laurent Berthod

        « ….Poutine n’est donc pas un OGM, c’est un descendant en ligne directe de Staline et des Tsars. »

        >>> Staline étant un mâle de même que les tsars, il a fallu qu’une mère porteuse prête son concours (et pas que…) à l’opération. OGM peut être pas mais probablement bidouillage chromosomique genre Lyssenko avant l’heure?

        • Pour la mère porteuse, je ne conteste pas ! Pour Lyssenko, ne serait-ce pas plutôt une opération de vernalisation faisant appel au gel après le dégel ? 😉

Comments are closed.