Nouvelle illustration de l’incompétence de l’administration ou de l’efficacité du lobbying anti-pesticides ?

Partager sur : TwitterFacebook

C’est une nouvelle charge violente, une attaque en règle contre l’agriculture ! La semaine dernière, le Bureau fédéral allemand pour la nature et la conservation (BFN), le Bureau fédéral suisse pour l’environnement et l’agence autrichienne pour l’environnement ont publié un rapport sur les conséquences agronomiques et environnementales des OGM. Il s’agit pour les écologistes radicaux d’élever des barricades dans leurs pays en prévision de la possible décision de la Commission Européenne de renvoyer la question des OGM à chaque Etat membre.


Et les critiques formulées sont étonnantes : résistance des mauvaises herbes aux herbicides, effets toxiques des herbicides, perte de biodiversité… due aux herbicides (sic !) et absence de gain en terme de rendements. C’est à se demander quelle est la cible : les OGM ou les herbicides !
On ne peut donc que s’interroger sur un tel parti pris qui aboutit à des raisonnements totalement biaisés dont la raison d’être est avant tout politique et non technique ou scientifique. Pour les auteurs de ce rapport qui affiche clairement les logos des administrations allemande, suisse et autrichienne, les cultures résistantes aux herbicides sont avant tout un problème et certainement pas une solution pour une agriculture durable. Caricature, raccourcis, excès, manque de rigueur… ce rapport présenté à tort comme une étude scientifique contient tous les ingrédients habituels du lobbying vert et de la propagande qui le nourrit. Un modèle du genre en quelque sorte.

Lire le rapport

22 commentaires sur “Nouvelle illustration de l’incompétence de l’administration ou de l’efficacité du lobbying anti-pesticides ?

  1. Pour avoir travailler avec le FOEN, je peux dire qu’ils sont très sérieux.

    J’ai du mal à croire que le FOEN se soit enfargé dans cette « étude ».
    Il se peut que se soit un « rapport » militant avec un détournement des enseignes des organismes légaux. Comme dans le cas de la FAO et de l’agriculture Bio.

    D’ailleurs il suffit de lire la liste des publications analysées :

    Séralini G.- E., Clair E., Mesnage R., Gress S., Defarge N., Malatesta M., Hennequin D. & de Vendômois J.S. (2012 a ). Long term toxicity of a Roundup herbicide and a Roundup – tolerant genetically modified maize. Food Chem. Toxicol. http://dx.doi.org/10.1016/j.fct.2012.08.005 (retiré par le journal !!!)
    .
    Séralini G. – E., Mesnage R., Defarge N., Gress S., Hennequin D., Clair E., Malatesta M. & de Vendômois J.S. (2012 b ). Answers to critics: Why there is a long term toxicity due to a Roundup – tolerant genetically modified maize and to a Roundup herbicide. Food Chem. To xicol. http://dx.doi.org/10.1016/j.fct.2012.11.007 (retiré par le journal !!!)

    Je pense qu’il y aura très vite un démenti de la FOEN ou du BFN… qui ne sera jamais répercuté par les « auteurs ». Qui en plus crieront au scandale et à la pression des lobby industriels !!!

    1. Ce genre d’organisme publique peut subir des pressions politiques considérable. Honnêtement si l’état leur dit qu’ils doivent tirer telle conclusion s’ils veulent avoir des financements l’an prochain, ils plient. Ca marche comme ça. Il ne faut pas rêver, aujourd’hui on ne peut se fier à rien, que ce soit la recherche publique, les médias, les ONG ou les privées.

  2. J’ai lu seulement l’executive summary. On peut considérer qu’ avec un objectif premier de protection de la biodiversité, rien à dire tout est factuel et démontrable, plutôt bien rédigé, même solidement bien rédigé.

    On y insiste certes sur les problématiques de résistance mais avec un assez bon équilibre et des arguments solides.

    Reste à savoir si l’agriculture vise principalement à proteger la biodiversité y compris celle qui menance la production agricole ou la sécurité de l’aliment, plantes toxiques par exemple, plantes toxiques entre autre, mais c’est un autre débat.

    Reste à voir le reste du document et les dérives citées. On va s’y atteler.

    1. La biodiversité floristique dans un champ cultivé est elle un objectif louable? C’est ça la vrai question derrière les herbicides. Le problème c’est qu’on ne peut exiger cette biodiversité sans protéger nos agriculteurs contre les produits d’importations qui n’ont pas ces contraintes. Même remarque pour la ferme des milles vaches, je suis pas partisan de ce modèle dans l’absolu, mais il n’y a pas d’autre solution si on fait du libre échange avec des pays qui ont des fermes du même format.

    2. @Alzine
      Lisez tout le rapport et vous changerez eut être d’avis car il y a beaucoup d’affirmations non démontrées ( en particulier sur l’aspect positif de la biodiversité! ). Comme souvent, les auteurs insèrent des paragraphes bien réalisés et corrects …. ce qui donne une bonne impression et leur permet de faire passer des éléments faux ou non démontrés (on sait que ….). Il ne faut pas oublier qu’une bonne partie des espèces sont dans le sol ( bactéries, champignons etc..). L’usage des pesticides permet aussi à certaines espèces dans le sol de se développer.Il est quand même surprenant de regretter qu’il y ait moins d’espèces de mauvaises herbes à cause des herbicides!

  3. Alerte environnement est sponsorisé entre autres par BASF et Monsanto…

    Des amis qui veulent du bien pour leurs actionnaires.. pas pour notre santé …

    Viva révolution !

    1. Putain, sérieusement, un blog aussi cheap sponsorisé par des entreprises milliardaires? Ce qui est sidérant avec les pauvres moutons comme toi c’est votre incapacité à distinguer les éléments de réalité les plus flagrant. C’est le propre du fanatique.

    2. Viva quelle révolution ?

      La révolution ultra libérale des fonds de pensions qui financent les ONG écolo en Europe? ONG qui participent à écrouler les entreprises européennes via les contraintes multiples, entreprises qui seront rachetées une bouchée de pain par les commanditaires américains?

      Le jeu est simple, puisqu’il s’agit bien d’un jeu et aussi efficace que simple.

      Au final les prolétaires ouvriers européens se retrouveront le cul par terre, leurs yeux pour pleurer et les bénéfices de feu les entreprises qui les employaient aux iles caïmans, les bien nommées.

    3. Merde ça me fait penser que j’ai pas eu mon virement de 1 000 000€ ce mois ci !
      Faut que je téléphone à Monsanto !!

      Personne n’aurait un train de pneus pour Ferrari F400 , ils sont en rupture de stock depuis que L.Berthod et Alzine sont passés la semaine dernière chez notre concessionnaire favori.

      Je vais ce week-end à la chasse à la baleine avec mon Bel 407 :qui m’accompagne ?

  4. C’est n’est pas tant ce blog, cheap et indigent , qui doit coûter cher à Monsanto&Co, mais votre temps présentiel…
    Vu le nombre de posts, ça doit leur coûter bonbon!!

    On vous aura,la vérité vaincra!!

    1. Tu crois que ça prend tant de temps que ça de répondre à vos gros troll? Et puis certains sont retraités, ils ont du temps.

  5. Eh bien voilà au moins des accusations qui ne coutent pas cher à bricoler!
    On a les théories du complot qu’on peut…

    1. Effectivement Greenpeace est une gentille organisation écologiste qui ne cherche qu’a protéger notre environnement et à promouvoir le bonheur des populations dans un monde sans frontière et parsemé de fleurs.

      Ses dirigeants sont honnêtes, désintérés, surtout très frugaux, refusant, comme pour le WWF, toute contribution, tout avantage des grandes entreprises capitalistes qui chercheraient à utiliser leurs militants et leurs campagnes pour promouvoir une action qui leur donnerait un quelconque avantage. Seul l’intérêt collectif compte pour greenpeace, WWF, Génération future , c’est bien connu.

      Récemment pourtant  » Un ponte de Greenpeace haut en carbone : Le numéro 2 de Greenpeace International se moque-t-il du changement climatique et des émissions de carbone ? Pendant deux ans, Pascal Husting, directeur des campagnes de la grande ONG écologiste, s’est payé le luxe d’aller au travail en avion. Il a fait la navette tous les jours puis deux à quatre fois par mois entre le Luxembourg, son pays natal, et Amsterdam, où se trouve le siège de Greenpeace International. Cette entorse à la charte de l’organisationn’a pas manqué de faire scandale. Du coup, le passé de Pascal Husting est remonté à la surface, … » ( si quelqu’un à la suite on prend).
      http://www.liberation.fr/monde/2014/07/09/un-ponte-de-greenpeace-haut-en-carbone_1060750

      Mais pour le reste https://alerte-environnement.fr/la-face-cachee-des-ong/la-face-cachee-de-greenpeace/

      Cela dit sérieusement aucun complot derrière tout cela, une bonne et simple rationalité dans l’utilisation des moyens par des puissances financières occidentales , pas ou si peu de morts, pas de violence à l’excès, une version presque idéale de l’exploitation de la crédulité populaire, bref de la belle ouvrage et des couillons pour croire que c’est pour défendre « bonne Mère Nature ».

    2. Dans Pandora Promise Robert Stone avance des preuves irréfutables du financement des antinucléaires par des compagnies exploitant des énergies fossiles. On découvrira tôt ou tard la même chose sur les antipesticides et OGM. D’ailleurs c’est déjà le cas, suffit de voir les sponsors de Séralini.

  6. Il est pitoyable cet article, écrit au balai à chiottes…Change de métier mon vieux.

      1. On écrit : se faire traiter de sot par un imbécile est un met de fin gourmet »
        Inculte…
        C’est vrai que vos articles sont assez mal écrits.

        1. @ Rohan

          On écrit : se faire traiter de sot par un imbécile est un met de fin gourmet »
          Inculte…
          C’est vrai que vos articles sont assez mal écrits.

          >>>> Et quand on est intelligent et surtout honnête, on précise le nom de l’auteur de la citation…. Mais la boursouflure prétentieuse rend très souvent très sot…… Quant à la qualité des écrits de Laurent Berthod par rapport aux vôtres, il est bien évident qu’il difficile de juger puisqu’on ne voit jamais les vôtres. Mais à voir la qualité et le niveau minable de votre intervention on peut déjà se faire une idée! Petit bonhomme.

        2. La citation originale est : « Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet. »

          A inculte, inculte et demi. Mais lorsqu’en plus l’inculte et demi prétend corriger l’inculte, il se couvre de ridicule…,

    1. Commentaire écrit, sans nul doute, par un spécialiste de l’écriture au balai de chiottes.

      Très instructif. Mais nous restons sur notre faim. Pourriez-vous préciser les caractéristiques de l’article qui vous ont amené à votre conclusion ?

  7. @ Mézigues

    Pauvre type minable sorti de son trou à rats…C’est tout ce que vous avez comme vocabulaire et comme arguments? Pitoyable.

Les commentaires sont fermés.