22 commentaires sur “Stratégie nationale de transition écologique – consultation publique

  1. Il nous est demandé de donner notre avis sur le site gouvernemental (forum modéré a priori).

    http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=forum&id_article=354

    Après avoir parcouru le pdf présentant l’avant-projet SNTEDD,

    http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Avant_projet_SNTEDD_20_mars_2014.pdf

    j’ai du mal à ne pas voir en cette consultation qu’une pure et simple profession de foi de l’écologisme politique émanant d’EELV.
    Notamment sur le point suivant :

    AXE 9 | PRIORITÉ 30 | p. 79

    « Les signes d’un dérèglement climatique se multipliant, et les engagements actuels des différents pays étant incompatibles avec l’objectif de limiter l’augmentation de la température moyenne mondiale à 2°C, une action internationale concertée à la hauteur des enjeux est plus que jamais une nécessité. »

    Telle qu’elle est présentée, cette phrase corrèle dérèglement et réchauffement climatiques, alors que rien n’est scientifiquement établit.
    Alors que la température moyenne de la planète stagne depuis 15-17 ans, nonobstant les rejets de CO2 en augmentation et censés être la cause du réchauffement anthropique, nous sont rappelées l’urgence et la nécessité de l’action dans la lutte contre le RCA…

    1. Mes excuses…
      Je corrige cette partie de phrase :

      […] les rejets de CO2 en augmentation et censés être la cause du réchauffement anthropique […]

      par :

      […] les rejets de CO2 en augmentation et censés être la cause D’UN réchauffement anthropique […]

      1. Ben, même le Giec l’a reconnu et ils cherche des explications toutes plus alambiquées les unes que les autres : chaleur cachée dans les profondeurs de l’océan, émission de poussières filtrantes dans l’atmosphère, etc.

        1. et alors ça ne remet pas en cause le reste !
          Bon de toute façon c’est une discussion qui ne mène à rien .
          Comme la théorie du complot prédomine….

    2. Comme l’écologie qui a dérivé vers l’écologisme totalitaire la clim

  2. L’écologie a dérivé vers l’écologisme une idéologie totalitaire , la climatologie dérive également en une climatologie politique d’essence totalitaire.
    Il est demandé au bon peuple de sacrifier son niveau de vie pour soit disant « limiter l’augmentation de la température moyenne mondiale à 2°C  » calculé par des modèles informatiques.
    Le programme d’appauvrissement forcé des populations pour soit disant « sauver la planète » que prônent certains climatologues en dit long sur leur idéologie politique…

    1. Si j’ai bien compris, vous êtes apiculteur. Vous n’êtes pas un scientifique de profession. Vous avez du bon sens, de la perspicacité et vous vous renseignez. Vous avez tout compris. Merci à vous.

  3. C’était ma première de passer ici. Un ami m’a passé lien et sachez que c’était un petit bonheur. Tout d’abord, mes remerciements à l’administrateur. Bonne continuation à toutes et à tous.

  4. Bonjour

    Tout d’abord merci pour le partage. Tout ce qui touche l’environnement, l’écologie m’intéresse. Aujourd’hui, on rencontre une déséquilibre majeure de l’écosystème. Certes, le fait de programmer une transition écologique serait-elle la meilleure solution pour rééquilibrer l’écosystème d’après vous? Ou bien cela va empirer les choses?

    1. autant de connerie à la ligne !!

      😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  5. Je reprends votre phrase : « […] si l’écologie est avant tout une science […] »

    L’écologie (définition selon le Larousse) :

    « Science ayant pour objet les relations des êtres vivants (animaux, végétaux, micro-organismes) avec leur environnement, ainsi qu’avec les autres êtres vivants. »

    Donc, ou bien c’est de science qu’il s’agit… ou ce n’est pas le cas…
    Ce ne peut pas être « avant tout » – comme si c’était de la science, mais pas que…

    Il est alors impératif de distinguer l’écologie de… l’écologisme (selon le Larousse) :

    « Position dominée par le souci de protéger la nature et l’homme lui-même contre les pollutions, altérations et destructions diverses issues de l’activité des sociétés industrielles. »

    En ce cas, il est question de morale et de politique, qui se situent hors du domaine de la démarche scientifique.

    L’emploi à tort et à travers du même mot (l’écologie), indifféremment dans ces deux domaines pourtant distincts, est à l’origine de bien des déboires et restera pour longtemps une source d’erreurs qui aura bien du mal à disparaître.

    Comme en économie où « la mauvaise monnaie tend à chasser la bonne », l’écologisme (assimilable dans ses prétentions à de la pseudo-science) supplante dans les faits, aux yeux du grand public, la vraie science écologique.

    1. 😳

      Dans mon post ci-dessus, j’étais censé répondre à un commentaire dont je reprenais un extrait : « […] si l’écologie est avant tout une science […] » – See more at: https://alerte-environnement.fr/2014/03/28/strategie-nationale-de-transition-ecologique-consultation-publique/#comment-116788

      Je constate qu’il manque le décalage dans l’édition de mon post par rapport à celui qui se trouvait concerné
      … et la disparition ( ❓ ) du post auquel je me référais. 😯

  6. Merci d’avoir partagé ce site. L’environnement est menacée depuis maintenant quelques années. Effectivement, ceci est dû à l’exploitation massive de ce dernier par l’homme. Ainsi, il faut la préserver afin de prévenir la vie de générations futures.

  7. Où en est le projet de faire une transition écologique ? Avec ce qui se passe actuellement, je ne pense pas que celle-ci va être efficace ? Le problème, c’est qu’une transition écologique est très coûteuse.

  8. Tous les jours, on aborde un thème sur l’environnement. On n’arrête pas de répéter qu’il faut protéger la nature. On attend depuis un résultat positif mais c’est le contraire du but que nous vivons aujourd’hui. A mon avis, pour mieux protéger la nature, nous devons réfléchir ensemble.

  9. Je partage l’avis de l’un des précédents commentaires. Effectivement, la transition écologique est très coûteuse. Et il faut penser que le fait d’adopter de nouvelles sources d’énergies ne présente-t-il pas des risques pour l’environnement.

  10. Avant l’Eglise arrivait à vous vendre ses indulgences. Vous achetiez du vent mais vous sauviez votre âme. Aujourd’hui ont vous vend des produits pouraves ou très chers, mais c’est pour sauver l’environnement. Les fumisteries de l’écologisme alimentent l’escroquerie !

    1. les éoliennes , on devrait les mettre dans le cul des écolos et de leurs affidés , je vous dis pas le rendement (pas besoin de surtaxer les clients d’EDF pour financer leurs installations inutiles )

Les commentaires sont fermés.