Le jus de carotte, c’est du meurtre !

Partager sur : TwitterFacebook

Depuis plusieurs années, les écologistes nous culpabilisent à propos de notre consommation de viande. On mangerait trop de viande (même bio), et ce serait mauvais pour notre santé, pour le réchauffement de la planète, sans parler de la condition animale. Bref, leur solution est de promouvoir le végétarisme. En 2010, des parlementaires des ONG écologistes se sont rencontrés pour promouvoir l’instauration d’une journée végétarienne hebdomadaire dans la restauration collective. A cette occasion, le journaliste militant écolo Fabrice Nicolino avait déclaré : « L’élevage est un système amoral, qui cherche à produire de la bidoche en oubliant que les animaux sont des êtres qu’il faut respecter. La journée végétarienne est un premier pas. Ce n’est qu’un point de départ et je souhaiterais que la France redécouvre cette évidence que nous avons une dette envers les animaux d’élevage. » Et puis, un jour, pour caresser les écologistes dans le sens du pédoncule, on nous imposera de plus en plus le régime végétarien. Jusqu’au jour où des écologistes, encore plus radicaux, viendront nous expliquer qu’il ne faut pas non plus faire de mal aux légumes, comme dans cette vidéo de ce groupe canadien les Arrogant Worms. C’est évidemment une parodie amusante… mais pas si éloignée de la pensée de certains écolos. Ainsi, Jean-Louis Gueydon de Dives, responsable de la Fondation pour une Terre humaine et grand financeur de l’association Kokopelli et d’autres associations écologistes, écrivait récemment : « L’autre voie est celle du végétarisme, en considération du fait que la souffrance végétale n’existerait pas, du fait que les végétaux n’ont pas de système nerveux, et que si elle existe elle est de toutes façons moindre que la souffrance animale. (…) Mais la souffrance « végétale » est-elle réellement moindre que la souffrance « animale » ? Que sait-on au juste de la capacité des plantes à ressentir les intentions à leur égard ? Certains entendent bien les arbres « crier » lorsqu’ils sont abattus ! »

113 commentaires sur “Le jus de carotte, c’est du meurtre !

  1. Fabrice Nicolino avait déclaré : « L’élevage est un système amoral, […] »

    amoral : qui est moralement neutre (définition du « Petit Robert »)

    Je me disais bien qu’en tant qu’omnivore et consommateur de viande, je n’était pas critiquable sur ce plan-là. 😆

  2. > Depuis plusieurs années, les écologistes nous culpabilisent à propos de notre consommation de viande

    Pas que les écologistes : c’est aussi le consensus médical.

    > A cette occasion, le journaliste militant écolo Fabrice Nicolino avait déclaré : « L’élevage est un système amoral, qui cherche à produire de la bidoche en oubliant que les animaux sont des êtres qu’il faut respecter.

    Le fait est que l’élevage intensif traite les animaux de manière abominable, ce qui explique que les éleveurs n’acceptent pas de laisser filmer leur exploitation.

    Cependant, l’élevage non-intensif peut peut-être produire assez d’œufs et de lait pour apporter suffisamment de protéines animales à un coût raisonnable.

    1. « Pas que les écologistes : c’est aussi le consensus médical »
      N’importe quoi, c’est un consensus médiatique, à cause de travaux bidon qui compare des gens qui font attention à leur alimentation et leur mode de vie, et d’autre qui enchaine coca/burger.

      Forcément les premiers ont moins de problème. Je mange de la viande à tout les repas, toute ma famille aussi (plus de volaille que de boeuf il est vrai) et personne n’a eu de maladie cardiaque ni de cancer. Par contre on mange beaucoup plus de légumes et de fruits, aussi bien en quantité et variété que la plupart des gens.

      « Le fait est que l’élevage intensif traite les animaux de manière abominable, ce qui explique que les éleveurs n’acceptent pas de laisser filmer leur exploitation » Tu peux aller filmer les poulets, les canards et le pigeon de mon grand père. A oui détail, nous on accepte de manger de la volaille à 8-9 euro du kg. Interdire ou manger moins de viande parce qu’on refuse de se payer des produits de qualité c’est ridicule. Autre éléments la totalité de la viande bovine, ovine et caprine en France est issu d’élevage au fourrage, donc parler de traitement abominable c’est du pure mensonge.

      « Cependant, l’élevage non-intensif peut peut-être produire assez d’œufs et de lait pour apporter suffisamment de protéines animales à un coût raisonnable »
      Les oeufs c’est naze au plan nutritionnel.

      1. Vous avez l’air d »une grande sincérité, ce doit être merveilleux de vivre dans un monde de bisounours. La totalité des bovins nourris au fourrage, ouah !! et des soins vétérinaires pour tous tant que vous y êtes !! pas de viol de vaches pas de kidnapping de veaux et les veaux bien nourri au lait maternel aussi… Pas d’infection des mamelles, pas de boiteries ! Ouais et tous vivent longtemps, pas de transports entassés sans eaux sans nourriture, pas de blessures et une mort douce de vieillesse avec des sédatifs pour soulager les souffrances.

        Est ce qu’il y a des arc en ciel tous les jours chez vous ?

        La preuve, votre pépé a des canards qui sont heureux. Et comme votre pépé est l’exemple type du modèle agricole d’aujourd’hui ca prouve que les végétariens sont vraiments des cons de refuser de tuer les canards heureux de pépé .

        Mais, vous aussi vous avez l’air heureux… Ca ne vous gênerait donc pas si quelqu’un de beaucoup plus sensible et plus intelligents que vous, vous tue ?

        1. « …viol de vaches … kidnapping de veaux… » ?

          Expliquez-moi SVP.

          1. Introduire son bras dans un utérus pour y déposer du sperme tout en bloquant physiquement l’animal, c’est un viol.
            Retirer un nouveaux né alors que des liens affectifs forts sont déjà présents et nécessaires, c’est un kidnapping.

            Merci au responsable du blog de m’avoir retiré mon droit de rponse (heureusement que le net est une mine d’info pour échapper à votre censure)

          2. très bien c’est amusant.
            puisque la sensibilité ne semble pas être votre première qualité, faites fi de cette partie de la réponse de Servant et attachez vous à l’essentiel :
            « Pas d’infection des mamelles, pas de boiteries ! Ouais et tous vivent longtemps, pas de transports entassés sans eaux sans nourriture, pas de blessures et une mort douce de vieillesse avec des sédatifs pour soulager les souffrances.

            Est ce qu’il y a des arc en ciel tous les jours chez vous ?

            La preuve, votre pépé a des canards qui sont heureux. Et comme votre pépé est l’exemple type du modèle agricole d’aujourd’hui ca prouve que les végétariens sont vraiment des cons de refuser de tuer les canards heureux de pépé .

            Mais, vous aussi vous avez l’air heureux… Ca ne vous gênerait donc pas si quelqu’un de beaucoup plus sensible et plus intelligents que vous, vous tue ?
            « 

      2. « Je mange de la viande à tout les repas, toute ma famille aussi (plus de volaille que de boeuf il est vrai) et personne n’a eu de maladie cardiaque ni de cancer »

        ah ah elle est bien bonne
        et moi j’ai pris de l’homéopathie quand j’avais un rhume et le lendemain j’allais mieux ! L’homéopathie est donc un formidable remède !

        1. @ juan et consorts

          Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.

          Michel Audiard

  3. « Ainsi, Jean-Louis Gueydon de Dives, responsable de la Fondation pour une Terre humaine et grand financeur de l’association Kokopelli et d’autres associations écologistes » ? Et de l’illustrissime professeur Séralini. Voir par exemple :

    http://www.imposteurs.org/article-la-probite-scientifique-a-dose-homeopathique-par-wackes-seppi-77922370.html

    http://www.agriculture-environnement.fr/a-la-une,6/le-combat-solitaire-du-professeur-seralini,550.html

    .

    M. Vincent a écrit : « Pas que les écologistes : c’est aussi le consensus médical. » Ça, c’est un scoop. M. Vincent a sans nul doute une source faisant autorité à nous proposer.

    Il a aussi écrit : « Le fait est que l’élevage intensif traite les animaux de manière abominable, ce qui explique que les éleveurs n’acceptent pas de laisser filmer leur exploitation. » Oui, les éleveurs sont tellement idiots – pour ceux qui vivent dans l’altermonde – qu’ils n’ont pas compris que le bien-être animal est une composante essentielle de la productivité. Mais ils ne sont pas si idiots car ils savent bien que quand on veut « filmer », c’est pour dénigrer.

    Et il a écrit : « Cependant, l’élevage non-intensif peut peut-être produire… » Un éclair de lucidité tout de même : « peut peut-être » se démarque du catéchisme habituel, lequel est sans nuances.

    1. « le bien-être animal est une composante essentielle de la productivité. »

      J’ai retenu le leitmotiv du directeur d’une PME de charcuterie (rôle tenu par l’acteur Bernard Fresson dans un téléfilm) :

      « Cochon heureux, pâté fameux ! »

    2. Votre explication vaut certainement pour les journalistes, pratiquement tous malintentionnés puisque tous à le recherche du sensationnel. Si on en trouvait un qui parie sur la controverse et la polémique on pourrait lui proposer de montrer que les animaux dans les élevages « industriels » sont chouchoutés, en tout cas plus que dans les basses-cours de mon enfance.

      Hormis le cas des journalistes les visites sont rares car les risques sanitaires sont énormes.

      Ce sont les élevages avicoles et porcins qui sont principalement visés par les soi-disant amis des animaux, en vérité ennemis de l’humanité. Pourquoi ? Parce que, pour des raisons sanitaires, ils sont fermés. Si on ne peut pas voir c’est qu’ils ont quelque chose à cacher !

      L’élevage herbivore, dont une grande partie se déroule en plein air, ne subit pas de telles attaques. On voit les charolaises pâturer dans les prairies bourguignonnes depuis les TGV qu’empruntent fréquemment les bobos-biobios !

  4. « Pas que les écologistes : c’est aussi le consensus médical. – See more at: https://alerte-environnement.fr/2013/10/12/le-jus-de-carotte-cest-du-meurtre/#sthash.zFaHsyoU.dpuf »

    Alors si le consensus médical est de déclarer la viande peu conforme à la bonne santé que doit -on faire des producteurs de tabac, des buralistes et des fumeurs de clopes?

    Les bruler sur la place publique séance tenante ? cela dit cela leur évitera les innombrables cancers que cause la cigarette : Poumon, prostate, sein, foie, voies respiratoires…..en sus des autres pathologies liées au tabac!
    D’ailleurs avec ce type d’article le merdique journal le monde réhabilite une nouvelle fois le tabac : http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/12/le-tabac-et-les-abeilles_3494773_3232.html
    Pour avoir de bons chiffres : http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/478-tabac-statistiques-sur-les-fumeurs

    1. Hors sujet pour la tabac… désolé ici c’était la viande.

  5. Sans blague, vous vous souciez du cri de la carotte et vous dites ne pas vous faire manipuler ? (par ce que le cris de la carotte est tellement connu des végétariens qu’on se dit que les carnistes doivent se faire laver le cerveau en inculquant que les carottes crient)
    Plus sérieusement, la souffrance nécessite un système nerveux. A ce jour il n’ y en a pas dans la carotte.
    Manger de la viande nécessite de faire souffrir plus de végétaux pour nourrir les animaux qui nous nourriront ensuite. Alors, dans votre logique de cris de la carotte il faut arrêter la viande, non ?

    1. « Plus sérieusement, la souffrance nécessite un système nerveux. A ce jour il n’ y en a pas dans la carotte » ?

      On a vu récemment que les plantes appréciaient la musique. Enfin une certaine musique. Jean-Marie Pelt en parle dans un de ses livres. Et Jean-Marie Pelt, c’est sérieux, non ?

      Comment font-elles les plantes ?

    2. « Plus sérieusement, la souffrance nécessite un système nerveux. A ce jour il n’ y en a pas dans la carotte. »
      –> ANTHROPOMORPHISME… digne d’un ignorant !!! La souffrance n’est pas liée à la présence d’un système nerveux. La totalité des invertébrés unicellulaires (amibe, toxoplasmes…) ressentent la souffrance mais sont totalement dépourvue de système nerveux.
      Les plantes ressentent aussi la souffrance / douleur. Elles sont capables de réagir à des stimulus « douloureux » comme une brûlure, des piqures, des déchirures… Leur système de réponse n’est pas nerveux, il est hormonal (éthylène, acide abcsissique, salicylique, Système de résistance systématique acquise (SAR)…).

      Certaines plantes carnivores (comme la Dionée, ou la Droséra) ont des systèmes sensitifs capable de réagir immédiatement à un stimulus. La réponse est chimique et mécanique.

      Vous commettez l’erreur de beaucoup d’ignorant en science végétale de croire que le « ressentie » de la douleur est uniquement « nerveux » (c’est à dire par un système d’échange rapide d’influx électriques). Alors que la réalité est que le ressentie de la douleur est basé sur un système d’échange physico-chimique qui entraine une réaction (modification) mécanique ou chimique de l’individu !!!

      Cette définition plus large, mais aussi plus juste au regard des différents système de douleurs, permet de conclure que les plantes aussi ressentent la douleur!!!!

    1. Merci Monsieur pour ce lien très instructif et qui va dans l’analyse des choses.

    2. Même réponse que précédemment.
      Article d’un total ignare qui fait de l’anthropomorphisme (animalomorphisme… DSL pour le néologisme) de base…
      Un système nerveux doit actionner des muscles et don la mobilité. Donc seuls les animaux ont un système nerveux car seuls les animaux ont des muscles (simplification du texte de l’ignare Yves Bonnardel !!!)

      Alors que dire des plantes qui communiquent entres-elles (par éthylènes), qui sont capables de se retirer d’une zone brûlante, ou qui sont capables de réduire leur transpiration quand la température augmente, ou même capable de modifier la température autour du houppier (pour les arbres) par action chimiques…. Toutes ses actions qui sont des réponses à des stimulus externes…

      Le pire, c’est que cet ignare prétend que les chercheurs n’ont jamais mis en évidence la présence de système nerveux chez les insectes ou les araignées… S’il avait ouvert un livre de biologie une seule fois dans sa vie, il aurait éviter de dire de telles âneries !!!

      1. Personne ne vous accuse de raciste, il est dit que les ressort psychologique du racisme sont les même que ceux du spécisme, c’est tout. Vous ne pouvez justifier l’un sans reprendre les argument de l’autre. Les deux reposent sur la même argumentation.

  6. Bon, le webmestre il faut tout revoir de A jusqu’à Z. L’ergonomie du site rend totalement incompréhensible qui répond à qui. On vous l’a déjà dit. Plusieurs fois et plusieurs participants. Le manque de professionnalisme de ce site est inexcusable.

    1. Laurent Berthod… votre faiblesse dans l’argumentation et votre grossièreté semblent toutes deux indiquer que vous avez tort. Enfin bon, l’éthologie on lui fait dire ce qu’on veut, les sciences aussi, les vidéos aussi. Bref, rien est vrai que ce qui sort de votre bouche. Vous demandez souvent a ce qu’on vous appelle Dieu ?

      Renseignez vous sur les élevage avant de dire quoi que ce soit. Je suis allé dans un lycée agricole, j’ai vu les horreurs de l’élevage qu’on enseigne comme étant « normale et nécessaire ». Vous non manifestement.

    2. Ben, ma pauvre petite bille, l’élevage, c’était mon métier. Pas éleveur. Mais l’élevage. J’ai travaillé au service de l’élevage toute ma vie professionnelle.

  7. Est-il possible que le webmestre, s’il supprime des interventions, ce à quoi je suis personnellement opposé, sauf cas pénalement répréhensible, supprime aussi les réponses qui leur sont apportées ? Car celui qui répond, en l’occurrence récente moi, passe pour un cinglé.

    Je m’étonne que des messages d’antispécistes, dont je conteste le contenu, mais qui sont formulés apparemment sans intention de troller, soient supprimés, alors que des petits trolleurs sans intérêt, qui ne font que pourrir la lecture des fils, soient plus que tolérés.

    1. Il serait hautement souhaitable que le webmestre supprime certains comptes, celui de Laurent Berthot par exemple, qui n’apporte rien de constructif à ce site, tente apparemment de donner un sens à son existence en postant des commentaires d’une platitude ahurissante et des liens qui renvoient vers son blog désespérant de nullité.
      Merci de faire le nécessaire.

      1. @Juan

         » Il serait hautement souhaitable que le webmestre supprime certains comptes, celui de Laurent Berthot par exemple, qui n’apporte rien de constructif à ce site »

        === Depuis combien de temps intervenez-vous sur ce forum, vous? Combien de « contributions constructives » avez-vous apporté ici?

        Lorsque vous aurez contribué aux discussions aussi souvent et avec des interventions de qualité que Laurent Berthod, vous pourrez vous autoriser à l’ouvrir et à la ramener. En attendant ce moment là, vous ne faites que démontrer que vous n’êtes qu’un minuscule râleur.

  8. Mettez un humain dans les conditions d’élevage et vous irez directe en prison. Pourquoi accepte t’on aussi facilement quand ce sont des animaux dont on sait qu’ils éprouvent une souffrances à vivre dans ces conditions et qu’ils ont réellement la volonté de fuir leur souffrances.
    Manger des animaux n’est plus nécessaire, on sait très bien vivre sans cette violente industrie de la viande (ou pire, celle du lait).
    Ridiculiser les souffrances, nier leur souffrances alors qu’ils sont les héros des livres de nos enfants, ils étaient nos amis, que s’est il passé entre temps si ce n’est un lavage de cerveau « la viande c’est nécessaire pour faire du muscle être fort en bonne santé etc… » C’est cela le pouvoir de la propagande et vous devriez peut être ouvrir les yeux là dessus Mr le Webmaster.

    1. Pauvre ignorant !
      L’être humain est un « animal » prédateur omnivore. Consommer de la nourriture d’origine animale, entre autres, fait partie de notre nature, de nos besoins fondamentaux, il n’y a rien de honteux là-dessus. Bien sûr qu’il faut minimiser du mieux possible la souffrance animale, bien sûr qu’il est important de consommer de la nourriture d’origine végétale… mais affirmer (en gros…) que l’élevage ou la consommation de viande c’est de la merde, à cause d’une éventuelle souffrance animale (ou comme l’autre connard de nicolino qui affirme que c’est amoral… mais en quoi est-ce amoral puisque l’Homme, depuis ses origines, chasse et consomme de la viande ?) signifie simplement que vous êtes complètement déconnecté du monde réel. Sortez un peu de votre bulle de bobos-biobio !
      Je suppose également que le pastoralisme, à vos yeux, c’est aussi de la merde ?
      Un exemple parmi tant d’autres : les Saamis, peuple autochtone du nord de la Scandinavie, en Laponie, sont éleveurs de rennes depuis des siècles, oseriez-vous leur dire que l’élevage c’est pas bien, que manger de la viande c’est pas bien ? Idem concernant les Inuits avec les caribous dans le grand nord Canadien ! Chez ces peuples, par exemple, les animaux représentent quasiment la seule source de nourriture, leur permettant ainsi d’assurer leur survie.
      Parlons également des chasseurs-cueilleurs, d’hier et même d’aujourd’hui, car je sais que les escrolos radicaux aiment fantasmer sur la vie au paléolithique : la chasse, pour ces peuples, est tout simplement primordiale puisque l’animal est non seulement une excellente source de nourriture mais il est aussi utilisé pour confectionner des outils grâce aux os, des vêtements grâce à la peau, etc… le bien être animal, ils en ont un peu rien à foutre, vous ne croyiez pas ?
      J’avais lu, il y a quelques années, que l’écologisme – car il s’agit bien d’une idéologie – est un caprice de riches. Et c’est exactement ça !

      1. Clair de Lune : Grâce à vous j’ai rempli plein de case de mon Bingo de l’argumentation omnivore : Les inuits, elle est bonne celle là !
        Ce sont donc les inuits et les hommes préhistoriques qui vous disent comment agir dans votre vie…. Ce doit être un carnaval permanent.
        http://a396.idata.over-blog.com/2/27/92/67/3/bingo.jpg

        1. NiCOLAS a dit :

          @ NiCOLAS

          Clair de Lune : Grâce à vous j’ai rempli plein de case de mon Bingo de l’argumentation omnivore : Les inuits, elle est bonne celle là !
          Ce sont donc les inuits et les hommes préhistoriques qui vous disent comment agir dans votre vie…. Ce doit être un carnaval permanent.

          === Bravo l’argumentaire…..

          Renseignez-vous mon pauvre vieux avant de régurgiter un catéchisme mal digéré! Renseignez-vous pour comprendre un peu le pourquoi de la physiologie de l’espèce humaine et des autres espèces depuis la nuit des temps. Vous aurez l’air moins doctrinaire et moins sectaire, moins hargneux et moins stupide. Moi, je n’ai aucun bingo à remplir!

          1. De même en ce qui vos concerne mon cher, votre attitude dogmatique et sûre de vous à la malencontreuse conséquence de vous mettre des œillères

          2. Mais c’est pas vrai, ça fait 3 fois que j’acris « oui l’homme est omnivore » et vous prétendez me contredire en disant « pauvre ignard, l’homme est omnivore »… Vous lisez mon message ou non ?
            L’aveuglement a des limites alors lisez bien :
            L’homme est omnivore, c’est ce que disent la plupart des scientifiques !!!
            Maintenant l’homme a un cerveau, une éthique et s’il pense qu’enfermer des animaux, les mutiler et les égorger alors que ce n’est pas nécessaire,s’il pense que ce n’est pas souhaitable alors il faut arréter, non ? C’est très simple. Quelle partie vous ne comprenez pas ?

    2. «  »Des humains dans des conditions d’élevage ! » »

      Allez voir en prison où les gens sont à 4 ou 5 dans une cellule !
      Notre société se soucie plus de la surface nécessaire aux poulets qu’a celles des voleurs de mobylettes..

    1. Argumentation nullissime et en plus vous être prétentieux…
      Ce Berthod, un cuistre vous dis-je !

      1. @ Berthod, un cuistre vous dis-je !

        == Laurent, laissez tomber! Ne perdons pas plus de temps et d’énergie à discuter avec une bande de nullissimes bornés et sectaires (pléonasme!)

        Etre considéré comme des idiots par des imbéciles est un délice de gourmet (je ne sais plus qui a dit çà mail il ou elle me pardonnera…)

        Je ne sais pas si c’est l’approche du printemps mais les cons recommencent à voler en escadrilles sur ce forum…..

    1. Qu’est ce que c’est que cette attaque de cour de maternelle ?
      C’est donc là que s’est stoppé votre développement intellectuel ?

      1. Décidément, le minus habens est bouché à l’émeri et ne comprend rien à rien! Tout juste bon à régurgiter son catéchisme d’idées toutes faites et mal digéré….

        1. Zygomara, pouvez vous faire autre chose qu’insulter ? Comme reprendre un argument et le démonter ?

  9. Mon cher Clair de Lune, vous avez raison sur toute la ligne, mais avec les poulets il est inutile d’argumenter. Pour pouvez dire les choses les plus intelligentes et les plus solides ils n’entendent que cote cote codec !

    1. Vous avez parfaitement raison mon cher Laurent. Mon commentaire, c’était simplement pour me « défouler » et fêter l’arrivée du beau temps et du printemps (20°C cet après-midi !) 😉
      Excellent le mot poulet pour désigner tous les escrolos qui gambadent par ici !!

  10. Lé zanimo sont les héros des livres de nos enfants. Oui. Mais, justement, nous ne sommes plus des enfants. Nous avons grandi. Nicolas a oublié de grandir. Il est resté un grand enfant. Tant mieux pour lui. Mais pas de prosélytisme, please.

    1. Laurent vos commentaires transpirent le mépris, merci de montrer un peu plus de courtoisie et surtout plus de contre arguments (« poulet, écolo biobio, prosélyte » ne sont pas des arguments)
      Parce que lancer que votre blog est une argumentation rigoureuse et solide fait est très discutable mais ce n’est pas le sujet.
      Juan, les prisoniers sont coupables de crimes et délit que je sache, nos animaux d’élevage sont coupables de quoi ? Et comparer la suite d’un prisonier à la cage d’une truie ou d’une poule en batterie est juste indécent.

      « l’homme est omnivore » et vous avez raison mais l’alimentation est à la croisé de la culture et de l’évolution biologique (sujet passionnant). Maintenant l’homme sait réfléchir et prétend faire le bien, non ? (on dit que l’homme a une éthique).
      En vertu de l’éthique la plus simple : on ne fait pas souffrir si cela n’est pas nécessaire, donc on ne tue pas les animaux si cela n’est pas nécessaire. Vous comprenez, la réflexion est très simple.

      Laissez donc le choix aux enfants entre enfermer et tuer des animaux pour les manger ou s’alimenter a partir de végétaux uniquement. On verra bien ce qu’ils choisiront. A mais non, on les oblige a manger de la viande à la cantine, à la maison, aux restaurants, la viande c’est 1 à 2 fois /jour leur dit on à l’école, n’est pas de la propagande ?

  11. Pas faire mal, pas bobos… C’est le résultat d’une éducation bisous.
    Je ne vois qu’une solution, opération survie en zone hostile quelques semaines, sans moyens de com’ hein – pas question d’appeler pizza Hut!-pour connaître et comprendre la situation de nos ancêtres et l’idée de domestiquer quelques mammifères et volailles pour les faire se reproduire et cultiver la terre pour se nourrir tout en se préservant des grands prédateurs…
    Pour le reste, l’anthropomorphisme bisous qui veut que l’animal est naturellement « bon » vs l’homme (éleveur, chasseur) est un tortionnaire sans âme, je les invite à voir sur place comment se comporte les animaux d’élevage en conditions de plein-air intégral, ils pourront voir comment une volaille peut se faire étriper par ses congénères, il suffit d’un peu de sang, une blessure, une maladie, une malformation…
    Comment une brebis peut massacrer son nouveau-né à coup de patte parce qu’il tarde trop à se lever, ou sans foi ni loi elles peuvent s’agglutiner pour grappiller un reste de grain ou de luzerne et vous faire un remake du Heysel, et pour les vaches c’est bien pire, un moment d’inattention et c’est le drame, etc.
    Parce que ce n’est pas tant l’élevage intensif qui vous fait vomir, c’est la masse de gens à nourrir d’où ce concept propre à faire culpabiliser le consommateur.
    Là-dessus je m’en vais occire quelques poulets-coq qui passent leur temps à emmerder les poules, et parce que je les bouffe pas encore vivants comme les huîtres, je vais aussi les plumer parce que ça chatouille la gorge sinon ! 🙂

    1. Excellent commentaire. Entièrement d’accord avec vous.

  12. Autrement dit l’éthique vous vous en fichez (c’est pour les faible l’éthique). Il suffit de regarder la nature pour savoir comment agir, c’est cela votre réflexion. Mes chiens se disent bonjour en se sentant le derrière, je suis curieux de vous voir saluer vos congénères.

    Plus sérieusement et aussi de façon plus courtoise : observer la nature est essentielle, vous avez raison, mais cela ne doit pas se substituer à la réflexion éthique.( Sinon, on se sent le cul pour se dire bonjour…)

    1. @ Nicolas

      « ….Mes chiens se disent bonjour en se sentant le derrière… »

      === Et vous NiColas, comment dites-vous bonjour à vos chiens pour que vous soyez sûr qu’ils vous comprennent bien?

    2. « Il suffit de regarder la nature pour savoir comment agir » – See more at: https://alerte-environnement.fr/2013/10/12/le-jus-de-carotte-cest-du-meurtre/#comment-114248
      Observer la nature nous apprends pas mal de choses, ce n’est pas pour autant de l’imiter, je fais part juste de faits « bestiaux » de nos z’amis les bêtes!
      Se renifler le cul n’a, je pense, jamais été un signe de reconnaissance pour l’homme, il est vrai quand même qu’avec certains quand la tête me revient pas j’évite même les embrassades ou même toute forme de sympathie!
      Mon éthique me dit que j’aime élever mes bêtes et que j’aime tout autant les manger que de les voir manger la bouffe que je travaille à produire et à protéger des sangliers, des limaces, des rongeurs, la vie quoi.
      Pour la mise à mort, ce n’est rien d’autre que l’aboutissement; si je ne me régalais pas tant de la viande, je ferai des légumes et des céréales!
      Je me méfie des esprits tordus qui n’ont pas résolu leur problème de conscience et qui viennent l’imposer aux autres, je n’ai aucun problème avec ça, j’assume et quand vraiment ça passe pas, ça meurt de vieillesse mais ce n’est pas forcément plus « cool »…
      Je fais remarquer aussi que je préfère encore me faire plaisir avec des produits carnés plutôt que d’être obligée d’agrémenter mes menus de gélules et autres compléments alimentaire pour ne pas avoir une tronche de papier mâché.
      Pour ceux qui en arrivent même à imposer à leur compagnon chat un régime vegan avec complémentation en taurine ; « l’éthique » dans ce cas?
      Aller, ce soir c’est vols-au-vent avec crêtes de coqs! 🙂

      1. C’est marant, c’est toujours des éleveurs de bêtes en liberté et heureuse de vivre qui viennent me contredire. Vous êtes à mes yeux le moins pire des tueurs, évidemment et j’encouragerais l’élevage à suivre votre exemple qui me semble tout à fait nécessaire et louable (je suis sincère).
        Nécessaire mais pas suffisant, tuer fait partie de votre éthique ou du moins tuer ne contredit en rien votre éthique personnelle et vous assumez. Bon, essayez de le dire plus fort et en société, je me demande comment réagirait les autres.

        Justifier de tuer par ce que ça vous apporte du plaisir, n’est pas une éthique partagée par la plupart de vos concitoyens. Faites le test :
        si on dit :
        « tuer pour le plaisr » la plupart diront que c’est monstrueux
        « tuer un animal pour le plaisir de la viande » là ça devient de suite génial.
        Vous ne voyez pas d’incohérence de ce raisonnement qui est le votre il me semble ?
        J’essait d’être cohérent, j’essait de donner le moins possible a ceux qui tuent inutilement (ça passe par arréter de manger des animaux).

        On est en 2014, non seulement le végétalisme est reconnu comme possible mais il est conseillé pour la santé. Mais il subsiste la légende du végétalien balafard et carencé ou mangeur de pillule (au fait les pillules en supermarché, c’est pas pour les végétalien hein, c’est pour les mangeurs d’animaux sous vitaminés)

        Après l’argument massue : « je suis au sommet de la chaine alimentaire » : là encore c’est justifier de tuer parce qu’on peut le faire ou que ce qu’on croit être la nature nous permet de faire. Que dirions nous si un groupe d’humains plus fort, mieux armé, plus intelligent aussi et au dessus de nous dans la chaine alimentaire nous faisaient subir le même sort que vous faites subir aux animaux d’élevage. Si on était parquer dans des camps les uns avec les autres en attendant de partir dans un autre camp où nous serions abattus.

        1. @ Nicolas

          « On est en 2014, non seulement le végétalisme est reconnu comme possible mais il est conseillé pour la santé. Mais il subsiste la légende du végétalien balafard et carencé…. »

          ==== Essayez pour changer d’être un peu objectif et faire une bibliographie honnête et objective et vous vous rendrez compte (on peut toujours rêver…) que votre affirmation est l’objet de controverse sur la base d’études épidémiologiques sérieuses de grande envergure sur la santé des végétariens / végétaliens.

          1. « Essayez pour changer d’être un peu objectif et faire une bibliographie honnête et objective et vous vous rendrez compte (on peut toujours rêver…) que votre affirmation est l’objet de controverse »

            ==> Le rapport Campbell reprend une masse de plusieurs centaine d’articles scientifiques et méta analyse en faveur du végétalisme. Bien sur il a exclut celle qui n’allaient pas dans sons sens. Mais vous me demandiez une biblio en faveur du végétalisme, alors la voici : elle existe sous le nom de rapport Campbell.

            En bonus : Pas plus tard que la semaine dernière une étude largement médiatisée (curieux que vous ne la connaissiez pas, vous êtes si bien informé) si vous savez lire l’anglais : http://www.cell.com/cell-metabolism/abstract/S1550-4131%2814%2900062-X

            PS : ce serait bien que vous admettiez quand même que le titre du billet ci dessus est ridicul par ce que là on dirait juste que vous le défendez en partant toujours en hors sujet. Mais je répond, puisque vous semblez être honnête, mal informé, mais honnête.

        2. « Bon, essayez de le dire plus fort et en société, je me demande comment réagirait les autres. » – See more at: https://alerte-environnement.fr/2013/10/12/le-jus-de-carotte-cest-du-meurtre/#comment-114262
          Il me semble que c’est une évidence quand on voit ne serait-ce que des volailles dans une ferme!
          A part chez les bisous comme vous qui ignorez qu’à la campagne sont toujours exclues les bouches inutiles à nourrir…
          Vous aurez beau tourner à votre convenance ce que j’ai écris pour me faire dire ce que je n’ai pas dit, je ne vois aucune incohérence, désolée de vous décevoir.
          C’est sûr qu’en partant de constats faux -la viande est inutile pour notre organisme- tuer des animaux est donc inutile et personne ne vous oblige à vous arrêter devant l’étal d’un boucher!
          Vous aurez beau mettre le paquet sur les modes d’élevage qui vous horripilent, les animaux de rentes sont les mêmes depuis des lustres à part quelques tentatives avec de l’autruche ou du bison, qui sont demeurés anecdotique, ces animaux sont élevés pour cette finalité = nourrir.
          Comme l’avait signalé JG, les mauvais élevages coulent d’eux-mêmes!
          Et si ces élevages étaient aussi immondes que vous le dites faudra vous en prendre à l’Administration et ses corollaires codes de bonne conduite et pratique agricole avec leurs contrôles sanitaires et vétérinaires.
          Un exemple en passant, et pourtant ce n’est pas de l’intensif!
          http://www.midilibre.fr/2013/11/22/l-eleveur-de-la-malepere-face-a-ses-contradicteurs,787007.php

          Ceux qui tuent inutilement c’est ça!
          http://www.lindependant.fr/2014/01/07/des-moutons-victimes-d-actes-de-cruaute-et-de-zoophilie,1832195.php
          http://www.lindependant.fr/2014/02/28/des-chevres-torturees-et-ecornees-dans-les-vignes,1853517.php
          J’ose espérer que ça vous interpelle un peu plus que les élevages que vous qualifiez d’indignes!

          « on les oblige a manger de la viande à la cantine »
          Vous avez vu ça où ? Les menus sont plutôt bien équilibrés et tiennent compte des mômes des foyers qui n’ont pas forcément les moyens de s’en payer et personne ne les oblige à finir leur assiette!
          Ce qui est « obligé » c’est qu’elle soit halal…
          Il est vrai que la solution c’est l’AB, depuis peu les proteines sont fournies avec!

          1. J’ai beau avoir lu deux fois, votre post est vide de raisonnement, vous le saviez ?

            sauf la dernière partie où vous mettez un vrai contra argument (il faut le voir mais il est bien là)

            « on les oblige a manger de la viande à la cantine »
            Vous avez vu ça où ? Les menus sont plutôt bien équilibrés et tiennent compte des mômes des foyers qui n’ont pas forcément les moyens de s’en payer et personne ne les oblige à finir leur assiette! »
            ==>On est en 2014, la viande c’est pas chère. Vous allez nous faire croire que les pauvres sont tous végétaliens ? allons soyez sérieux.
            Quand à l’obligation pour les cantines de fournir un plat protidique d’origine animale c’est un décret. Un plat protidique d’origine végétale est donc illégale (sauf dérogation).
            Propagande ? bah oui, propagande.

        3. @ Nicolas

          « ….Vous ne voyez pas d’incohérence de ce raisonnement qui est le votre il me semble ?…. »

          === L’incohérence, c’est vous qui l’inventez en mettant en avant un raisonnement personnel que je considère comme tordu parce que si on vous comprend bien, vous avez votre « éthique » (que je considère moi comme un comportement qui vous est propre à vous et à vos
          coréligionnaires en végétarisme et qui n’a rien à voir avec ce qu’est une éthique ce qui aboutit à la conclusion selon laquelle à partir du moment où l’on ne partage pas votre « éthique » auto-proclamée et votre décision de ne plus manger de viande pour des raisons qui vous sont propres (et qui sont respectables dans la mesure où vous ne tentez pas de les imposer aux autres), on est dans l’erreur absolue….. Laissez un peu ceux qui ne partagent pas votre religion la liberté de pratiquer la leur……

          1. « Il n’est pas souhaitable de tuer quand cela n’est pas nécessaire » c’est effectivement très très tordu comme raisonnement.

          2. « votre décision de ne plus manger de viande pour des raisons qui vous sont propres (et qui sont respectables dans la mesure où vous ne tentez pas de les imposer aux autres) »
            Je ne peux rien vous imposer, vous me pensez plus puissant que je ne le suis.
            Par contre ce serait bien de ne pas imposer aux enfants de manger des animaux aussi, ca va dans les deux sens votre affirmation. Donc laissons le choix aux autres de ne pas manger des animaux, les autres c’est aussi nos enfants.

    3. Qu’est-ce que l’éthique vient faire dans cette histoire???
      Vous avez des valeurs morales de bon occidental avec le ventre bien rempli.
      Mais pour le reste, à savoir comment vivre et se nourrir de manière saine et rapide, vous n’en avez cure. Votre morale vous dit « les animaux sont nos égaux, alors traitons les de la même manière que nous-même »…
      Mais comme le dit Rageous, vos beaux idéaux et votre belle morale et votre belle éthique, vous allez vite vous asseoir dessus si vous vous retrouvez dans l’état de dénuement des humains du moyen-âge ou des nombreux africains actuellement…
      Vous allez très vite comprendre que trouvez de quoi se nourrir correctement chaque jour vous prendra 10 h en moyenne par JOUR. Et que sans viande, vous allez vite devenir un squelette ambulant… et mourir.

      Et là toute votre éthique… elle ne vous saura d’aucune utilité !!!

  13. Le petit Nicolas mélange un peu tout , on dirait !
    Dans sa sensiblerie fleur bleue , il en oublie la hiérarchie des choses de la vie !

    Bien sur la maltraitance envers les animaux est une chose condamnable mais quand tout les problèmes concernant les droits humains (liberté d’opinions et accès pour tous à la nourriture et aux soins ) sera résolus , on pourra se pencher sur les problèmes des animaux.

    1. Ah donc je peux mal traiter mon chien à partir du moment qu’il y a pire ailleurs ? Belle réflexion. Est ce que je peux vous couper un bras sous prétexte qu’ailleurs dans le monde il y en a qui se font couper les 2 bras ? L’argument y a pire ailleurs est assez nul.

      L’argument je suis en haut de la hiérarchie est assez nul aussi. Que dire des groupes humains qui ont penser eux aussi qu’ils étaient le sommet de la hiérarchie (les blanc, les aryens, les européens, les hommes etc.) Vous êtes certains que cette histoire de hiérarchie est un argument éthique ? Je suis plus fort que vous, ai je le droit de vous enfermer et de vous égorgez pour autant ? Ou l’inverse, si vous êtes plus fort que moi.

  14. @ NiCOlas

     » L’homme est omnivore, c’est ce que disent la plupart des scientifiques !!! »

    === Pourquoi « la plupart » des scientifiques? Il y aurait donc des « scientifiques » qui diraient que l’homme n’est PAS omnivore? Et sur quelles données scientifiques se baseraient-ils pour affirmer çà?

    1. Par ce que moi je répond et suis courtois je vais vous dire une petite partie : la plus simple des données c’est la longueur du tube digestif humain qui est plus celui d’un phytophage que d’un zoophage (mais je vous prierais de répondre aux commentaires avant de botter en touche, merci. L’ouverture de la gueule de l’humain (plus petites que celle de mon chat, ces muscles faciaux peu développés, ces canines plates, ces dent plates et émoussées, ces carnassières peu prononcées…Mais je penche personnllement sur un état omnivore de l’humain)

      Vous pourriez répondre à mon commentaire entièrement et pas à la partie qui vous permet de botter en touche ? J’ai été courtois en vous répondant, faites de même.

      1. Mais je penche personnllement sur un état omnivore de l’humain)

        ==== Savez vous seulement la signification du terme « omnivore »? J’en doute fort d’après votre diatribe…….

      2. Pour répondre à votre article montrant l’intérêt du végétalisme (vous ne savez donc pas lire l’anglais, car dans cet article il n’y a aucune référence au végétalisme).

        L’étude a porter sur des gens ayant au delà de 50 ans. Et sur une SUR-ALIMENTATION en protéines (donc nullement une alimentation normale).
        Les conclusions de l’article ne sont pas du tout celles que vous annoncez :
        « These results suggest that low protein intake during middle age followed by moderate to high protein consumption in old adults may optimize healthspan and longevity.
        « Ces résultats suggèrent qu’un apport faible en protéine durant l’age moyen suivi d’une consommation normale puis élevée en protéine en age avancé peut optimiser la durée en bonne santé et la longévité ».
        Donc une alimentation normale puis fortement protéinée en fin de vie pour lutter contre les cancers et améliorer la vie !!!

      3. Ce post montre que la biologie, voire la simple logique, vous sont étrangères. Il faut un intestin long pour digérer les végétaux, un intestin court suffit pour les produits carnés. Une espèce omnivore, qui mange des végétaux et dont la physiologie générale la conduit à manger aussi de la viande, pour digérer les végétaux, elle a besoin de quoi comme longueur d’intestin ?

  15. Le sieur Jean-Louis Gueydon de Dives écrivait récemment : « L’autre voie est celle du végétarisme, en considération du fait que la souffrance végétale n’existerait pas, du fait que les végétaux n’ont pas de système nerveux, et que si elle existe elle est de toutes façons moindre que la souffrance animale. (…) Mais la souffrance « végétale » est-elle réellement moindre que la souffrance « animale » ? Que sait-on au juste de la capacité des plantes à ressentir les intentions à leur égard ?

    Le sieur Dives me paraît être furieusement secoué du bulbe, non? Ne serait-ce pas un effet secondaire indésirable d’une masturbation corticale chronique d’une trop haute fréquence et d’une intensité exagérée?

    1. @ Nicolas

      « Donc vous ne répondrez pas… »

      === En règle générale, j’évite de répondre à des questions oiseuses sans m’être préalablement renseigné en faisant des recherches bibliographiques sur le sujet et en ayant réfléchit un peu…. Comme vous pouvez le voir je ne suis pas comme certains dont vous êtes qui pérorent à perte de vue sur des sujets dont ils n’ont pas la moindre idée simplement pour se donner l’impression d’exister un peu et de mettre un peu de couleur dans la grisaille de leur petite vie quotidienne. Bonjour chez vous.

  16. @ N1C0LAS

    « Il n’est pas souhaitable de tuer quand cela n’est pas nécessaire » c’est effectivement très très tordu comme raisonnement.

    === Qui a décrété « quand ce n’est pas nécessaire »? Moi je pense qu’il est nécessaire de tuer des animaux si je veux manger de la viande comme j’estime en avoir le droit, de la même façon que vous avez tout à fait le droit de décider de ne plus en manger…..

    1. « Moi je pense qu’il est nécessaire de tuer des animaux si je veux manger de la viande comme j’estime en avoir le droit, de la même façon que vous avez tout à fait le droit de décider de ne plus en manger »

      ==Et bien nous avons donc bien avancé. Ouf. Et au moins je pense qu’on sera d’accord qu’il est stupide de forcer un enfant à manger des animaux à son insu (en lui disant que c’est de la viande par exemple) et qu’on devrait montrer qu’il y a le choix de son alimentation.

      Une question sincère : Qu’est ce qui fait que votre plaisir gustatif prime sur la vie d’un animal ? Qu’est ce qui fait que ce même plaisir gustatif ne prime pas sur la vie de votre chien ou de vos amis ?
      Pourquoi les souffrances et la mort des autres animaux ne sont pas pris en compte (ou alors très très très peu) alors que celles des humains sont pris en compte (beaucoup beaucoup plus souvent) ?
      Si vous povez y répondre sans insultes et sans énervement je vous lirez avec une grande attention.

      1. « Si vous povez y répondre sans insultes et sans énervement »

        === Je n’ai jamais essayé de convaincre des curés que Dieu n’existait pas, que Marie n’avait pas conçu sans péché et que son fils Jésus n’était pas ressuscité… Alors ce n’est pas aujourd’hui que je vais commencer à perdre mon temps à essayer de convaincre un apôtre sectaire du végétarisme qui prône la privation de liberté de ceux qui ne pensent pas comme lui et ne pratiquent pas la même religion!

      2. Et au moins je pense qu’on sera d’accord qu’il est stupide de forcer un enfant à manger des animaux à son insu (en lui disant que c’est de la viande par exemple)

        === Qui vous parle de « forcer » les enfants à manger des animaux en leur cachant qu’il s’agit d’animaux? Vous vous faites du roman mon vieux! La grande majorité des enfants aujourd’hui savent que la viande c’est des animaux ou alors les parents qui prétendent le contraire sont de fieffés imbéciles.

         » et qu’on devrait montrer qu’il y a le choix de son alimentation.  »

        === Les enfants qui ont des parents normaux qui ne sont pas adeptes de sectes, s’efforcent d’éduquer leurs enfants en leur apprenant à manger de tout sans préjugés idiots, inutiles et sans fondements…. Mais il faut reconnaître qu’aujourd’hui certains jeunes parents ont leur cerveau pollué par les idées toutes faites répandues par des sectaires prosélytes ineptes dans votre genre…..

        1. D’Oh ! Le taux d’insultes grimpe en flèche ! Ce doit être une preuve de votre infini savoir rempli de sagesse et de respect.

          Là on tient un champion. Mr, chapeau bas, peu de personnes savent aller aussi bas.

          1. En même temps fallait pas s’attendre à autre chose de la part de personne qui défendent un titre d’article comme « le jus de carotte, c’est du meutre »

  17. @ N1C0LAS

    « Par contre ce serait bien de ne pas imposer aux enfants de manger des animaux aussi »

    === Désolé, mais j’ai tout à fait le droit d’élever mes enfants comme je l’entends dans la mesure où je les élève dans le respect de leur contemporains, de leurs droits et de leurs libertés…

    Mais il faut bien reconnaître que l’heure n’est pas au respect du droit des parents à élever leurs enfants comme ils l’entendent puisque les pédagogues (dans pédagogues il y a « gogues »…) bolcheviks ont décidé que dorénavant les petites filles et les petits garçons feraient pipi indifféremment assis ou contre les murs…. Alors vous pensez, manger de la viand oui ou non, n’

  18. @ N1C0LAS

    « Par contre ce serait bien de ne pas imposer aux enfants de manger des animaux aussi »

    === Désolé, mais j’ai tout à fait le droit d’élever mes enfants comme je l’entends dans la mesure où je les élève dans le respect de leurs contemporains et de leurs droits et de leurs libertés… Liberté que ce que certains dans votre genre me dénient!

    Mais il faut bien reconnaître que l’heure n’est pas au respect du droit des parents à élever leurs enfants comme ils l’entendent puisque les pédagogues (dans pédagogues il y a « gogues »…) bolcheviks ont décidé que dorénavant les petites filles et les petits garçons feraient pipi indifféremment assis sur le pot ou debout contre les murs…. Alors vous pensez, manger de la viande oui ou non, n’a plus guère d’importance!!

  19. N1C0LAS a dit :
    « J’ai beau avoir lu deux fois, votre post est vide de raisonnement, vous le saviez ? »

    => Je n’ai pas la prétention de résonner mieux qu’une caisse vide!
    D’ailleurs je ne sais plus vraiment à qui je m’adresse vu l’inconstance du pseudo…

    « sauf la dernière partie où vous mettez un vrai contra argument (il faut le voir mais il est bien là)

    « on les oblige a manger de la viande à la cantine »
    Vous avez vu ça où ? Les menus sont plutôt bien équilibrés et tiennent compte des mômes des foyers qui n’ont pas forcément les moyens de s’en payer et personne ne les oblige à finir leur assiette! »
    ==>On est en 2014, la viande c’est pas chère. Vous allez nous faire croire que les pauvres sont tous végétaliens ? allons soyez sérieux. »

    => non, et ce n’est absolument pas ce que j’ai dit! : Il en est qui n’en mange sûrement pas chaque jour!

    « Quand à l’obligation pour les cantines de fournir un plat protidique d’origine animale c’est un décret. Un plat protidique d’origine végétale est donc illégale (sauf dérogation).
    Propagande ? bah oui, propagande. »

    => Je ne vois pas où est le problème, vous devez sans doute faire le nécessaire pour que votre chère tête blonde suive vos recommandations, non?

    1. L’inconstance du pseudo c’est pour povoir poster car je suis censuré par le webmestre, ça vous étonne de la part d’un site qui met « le jus de carotte c’est du meurtre » comme titre d’article ?

      Vous ne voyez pas le problème d’imposer de la viande aux enfant en cantine ? Bah c’est donc que votre logique de « ne pas imposer un régime alimentaire » est à géométrie variable.
      Bon je parle à un mur ou quoi ?

      1. Le webmestre? Ou votre parano!
        Si votre enfant suit vos recommandation, il mangera toujours en quantité et qualité à la cantoche; la viande n’est pas en entrée, résistance et dans le fromage en même temps!
        Par contre celui qui refuse que son chiard mange du bio, il n’aura pas d’autre choix que de changer de cantine!

        1. De plus, les repas végétaliens sont moins chères ….

          === Vous ne prenez pas en compte le coût des compléments alimentaires (gélules, comprimés etc…) nécessaires pour remédier aux carences bien connues chez les végétaliens/végétariens stricts…..

  20. Bien sûr Zygomar a raison, c’est un puits de science (comme sont pote Berthod pas très futé mais gentil)
    Tous les végétariens sont malades à cause des carences en OGM et en pesticides !

  21. Avec cette nouvelle ergonomie du site, encore plus mauvaise que la précédente, il faudra que si quelqu’un comprend rétrospectivement qui répond à qui dans ce fil, il se signale au webmaster, ça ne pourra que lui remonter le moral…

  22. Zygomara, vous êtes au courant que les vitamines c’est essentiellement dans les fruits et légumes ?

    Les compléments alimentaires dans les supermarché, c’est pour les végétaliens ? Bien sûr que non, ce sont les mangeurs d’animaux pour qui ont fait des pub pour qu’ils prennent des complément alimentaires. D’ailleurs on rajoute des omega 3 dans leurs huiles, on met de la vitamine D dans leur lait, on supplémente leur cérélaes en vitamines etc.

    Bref, les carencés ne sont pas du coté des végé. La seule et unique carences alimentaire est la B12 que les mangeurs d’animaux ont emballé dans les cadavres et que les végétaliens ont emballé dans du verre. C’est mal Dr ?

    Bon après vu vos commentaires personne n’attend pas que vous fassiez preuve de logique ou de bonne foi mais si vous pouviez vous abstenir de répondre sans vous rensieigner aupravant nous en serions tous reconnaissant.

  23. Selon une étude de l’université de Graz, les végétariens sont en moins bonne santé et plus perturbés mentalement que les mangeurs de viande => http://notrickszone.com/2014/03/30/university-of-graz-study-finds-that-vegetarians-are-unhealthier-more-mentally-disturbed-than-meat-lovers/

    Cela ne m’étonne pas. Cependant, ce qu ne dit pas l’article c’est si les végétariens tombent malades parce que végétariens ou s’ils sont devenus végétariens parce qu’ils étaient malades et qu’ils espèrent en un remède imaginaire.

    1. Et encore une bourde de Mr Berthod !
      Il tend le baton celui là !

      Dites moi vous le faites exprès hein ? Vous faites partie du staff réac anti écolo de désinformateurs du site c’est ça ? Ou alors vous ne savez pas lire… Vu votre orthographe vous savez lire.
      Si vous aviez lu l’article, comme vous le prétendez, vous auriez lu ceci : « Our results have shown that vegetarians report chronic
      conditions and poorer subjective health more frequently. This
      might indicate that the vegetarians in our study consume this form
      of diet as a consequence of their disorders, since a vegetarian diet
      is often recommended as a method to manage weight [10] and
      health [46]. »

      Autrement dit vous avez encore trouvez le moyen de vous ridiculiser d’une part parce que vous prétendez avoir lu l’article, ce qui est manifestement faux, et d’autre part parce que l’article dit juste l’inverse de ce que vous voulez lui faire dire (l’alimentation végétarienne est recommandé pour la santé, c’est écrit)

  24. Nicolas est un imbécile ou un menteur. Chacun qui lira l’article pourra se rendre compte du contresens de sa traduction. Allez Nicolas, coucouche, à la niche…

    1. Et Laurent a une petite kikette… Là comme ça on est au même niveau d’argumentation.

      Plus sérieusement comment traduisez vous la citation de la publi. original (oui pas le torchon que vous lisez, je parle là de PLOS one) ?
      Montrez nous donc (essayez donc google trad si vous n’y parvenez pas)

      1. Que les gens en mauvaise santé et en surpoids soient végétariens car « un régime végétarien est souvent recommandé comme une méthode pour gérer le poids et la santé » ne veut pas dire que la recommandation soit bonne.

    2. Dans mon premier message j’avais moi-même évoqué que ce soit le fait d’être malade qui conduisait au régime végétarien et j’avais indiqué que l’article n’en disait rien.

      1. Traduction de la conclusion de l’étude (et non de l’article de presse qui en rapporte le contenu):

        « Notre étude a montré que les adultes autrichiens qui ont un régime végétarien sont en moins bonne santé (en termes de cancer, d’allergies, et de troubles de santé mentale), une baisse de la qualité de vie, et ont aussi plus de traitements médicaux. Par conséquent, la poursuite d’un programme de santé publique pour l’Autriche est nécessaire afin de réduire le risque lié à des facteurs nutritionnels de santé. De plus, nos résultats mettre l’accent sur la nécessité de nouvelles études en Autriche, pour une analyse plus approfondie des effets sur la santé des différentes habitudes alimentaires. »

        Cette conclusion, pas plus que l’article de presse, ne lève l’ambiguïté que j’avais relevée sur le sens de la relation de cause à effet : végétarianisme => mauvaise santé ou mauvaise santé => végétarianisme ?

        Nicolas, s’il avait évité de commencer par m’insulter, aurait évité mes insultes en juste retour.

Les commentaires sont fermés.