Soutenez le vin!

Partager sur : TwitterFacebook

Ce n’est plus l’abus  d’alcool mais le vin lui même qui risque d’être considéré comme dangereux par le gouvernement d’ici quelques mois. Pour souvenir les professionnels de la filière, rdv sur http://www.cequivavraimentsaoulerlesfrancais.fr/

 

119 commentaires sur “Soutenez le vin!

  1. Eh bien oui le vin contient de l’alcool qui est carcinogène .

    Il faut arbitrer entre le coût sanitaire de la consommation de vins et autres breuvages contenant de l’alcool et le bénéfice économique de l’activité viticole.
    Je crois que c’est sans appel …….sans parler des désastres familiaux qui en résultent.

    3000 enfants naissent chaque année en France avec des troubles neurologiques en raison de la consommation d’alcool par leur parents.
    Accident de la route , accident du travail , violence conjugal , violence sur les enfants.

    Le vin est la boisson la plus consommée en France .
    Un soda est plus cher qu’un ballon de rouge.

    1. « Il faut arbitrer entre le coût sanitaire de la consommation de vins et autres breuvages contenant de l’alcool et le bénéfice économique de l’activité viticole.
      Je crois que c’est sans appel  »

      Justement, ce n’est pas très clair ce « sans appel ».
      Que préconisez vous?
      plus ou moins de contraintes sur le vin ?

      1. ça coûte plus au pays que ça ne rapporte.

        C’est vrai qu’il faut faire un distingo entre les consommations de vins.

        On peut supposer que ce qui est consommé est plutôt du bas de gamme.
        On ne s’enfile pas un gros rouge qui tache comme un Pomerol.

        Ce n’est pas une question d’ordre moral , c’est une question de santé publique et économique.

        Mais les chiffres sont là et les victimes aussi , c’est indéniable.

          1. A l’évidence, vous n’avez pas encore reçu de réponse à votre question bien que le ernst ait prétendu que: » Mais les chiffres sont là et les victimes aussi , c’est indéniable ».

          2. Ils sont vraiment très rigolos
            A Paris les petits Pierrots
            Qu’on voit dans les prom’nades
            Chantant des sérénades
            En grignotant des morceaux d’pain
            Ils ont l’air d’s’en fiche du prochain
            S’inquiètant guère,
            D’ces militaires
            Qu’on verra d’main

            Mais les dimanches
            De branche en branche
            Passant dans l’existance
            Avec insouciance
            Que leur importe
            La rente rapporte
            Ils aiment mieux chaque jour
            A leur Pierrette faire un brin de cour
            Car on peut dire qu’les p’tits Pierrots
            En amour ne sont pas manchots
            Personne ne les dérange
            Ils rendent leur p’tite Pierrette heureuse
            Sans s’faire de bile aucune
            De l’aube au clair de lune
            Il ne rêvent que de rigolade
            De bambochade
            Et de cascade
            Qu’il tonne ou pleuve ou vente
            Rien ne les épouvante
            Ce sont les petits voyous de Paris

        1. Vous pouvez vous les trouvez vous même , je pense .
          A voir les différents rapport de l’académie des sciences , INVS , AA , etc….

    2. Ami remplis mon verre
      Encore un et je vas
      Encore un et je vais
      Non je ne pleure pas
      Je chante et je suis gai
      Mais j’ai mal d’être moi
      Ami remplis mon verre
      Ami remplis mon verre

      Buvons à ta santé
      Toi qui sais si bien dire
      Que tout peut s’arranger
      Qu’elle va revenir
      Tant pis si tu es menteur
      Tavernier sans tendresse
      Je serai saoul dans une heure
      Je serai sans tristesse

      Buvons à la santé
      Des amis et des rires
      Que je vais retrouver
      Qui vont me revenir
      Tant pis si ces seigneurs
      Me laissent à terre
      Je serai saoul dans une heure
      Je serai sans colère

      Ami remplis mon verre
      Encore un et je vas
      Encore un et je vais
      Non je ne pleure pas
      Je chante et je suis gai
      Mais j’ai mal d’être moi
      Ami remplis mon verre
      Ami remplis mon verre

      Buvons à ma santé
      Que l’on boive avec moi
      Que l’on vienne danser
      Qu’on partage ma joie
      Tant pis si les danseurs
      Me laissent sous la lune
      Je serai saoul dans une heure
      Je serai sans rancune

      Buvons aux jeunes filles
      Qu’il me reste à aimer
      Buvons déjà aux filles
      Que je vais faire pleurer
      Et tant pis pour les fleurs
      Qu’elles me refuseront
      Je serai saoul dans une heure
      Je serai sans passion

      Ami remplis mon verre
      Encore un et je vas
      Encore un et je vais
      Non je ne pleure pas
      Je chante et je suis gai
      Mais j’ai mal d’être moi
      Ami remplis mon verre
      Ami remplis mon verre

      Buvons à la putain
      Qui m’a tordu le coeur
      Buvons à plein chagrin
      Buvons à pleines pleurs
      Et tant pis pour les pleurs
      Qui me pleuvent ce soir
      Je serai saoul dans une heure
      Je serai sans mémoire

      Buvons nuit après nuit
      Puisque je serai trop laid
      Pour la moindre Sylvie
      Pour le moindre regret
      Buvons puisqu’il est l’heure
      Buvons rien que pour boire
      Je serai bien dans une heure
      Je serai sans espoir

      Ami remplis mon verre
      Encore un et je vas
      Encore un et je vais
      Non je ne pleure pas
      Je chante et je suis gai
      Tout s’arrange déjà
      Ami remplis mon verre
      Ami remplis mon verre
      Ami remplis mon verre

    3. C’était un facteur de campagne
      Qui plein d’ardeur dans la montagne
      S’en allait distribuer l’courrier
      Quand on voulait le remercier
      Il demandait :

      Refrain 1:

      Donnez moi donc un p’tit coup d’rouge
      C’est bon c’est doux et ça gliss’ bien dans le gosier
      Donnez moi donc un p’tit coup d’rouge
      Et il continuait sa tournée
      Il avait chaud, il était rouge
      Tous les fermiers lui demandaient : Quoiqu’ vous prendrez ?
      Donnez moi donc un p’tit coup d’rouge
      Et le facteur dev’nait timbré !

      Arrivé dans la capitale
      Il d’vint livreur d’eau minérale
      Il refusait dans les cafés
      Tous les pourboir’s qu’on lui offrait
      Et demandait:

      Refrain 2:

      Donnez moi donc un p’tit coup d’rouge
      C’est bon c’est doux et ça gliss’ bien dans le gosier
      Donnez moi donc un p’tit coup d’rouge
      Et il continuait sa tournée
      Dans tous les bars dans tous les bouges
      Quoiqu’ vous prendrez ? lui disaient les patrons d’bistros
      Donnez moi donc un p’tit coup d’rouge
      Et l’livreur d’eau dev’nait saoulot !

      Puis un soir pour le grand voyage
      Il est parti sur un nuage
      C’était la fin de la tournée
      Mais le Bon Dieu qui l’attendait
      A commandé

      Refrain 3

      Donnez lui donc un p’tit coup d’rouge
      C’est bon c’est doux et ça glissa’ bien dans le gosier
      Donnez lui donc un p’tit coup d’rouge
      Alors tout le ciel a trinqué
      Il compris qu’si la lune était rouge
      C’est qu’certains soirs ell’ en a un p’tit coup dans l’nez
      Donnez lui donc un p’tit coup d’rouge
      On va fêté l’Éternité !

  2. C’est vrai que les muflées au Cheval Blanc et au Petrus ainsi que les cirrhoses et les delirium tremens au Dom Pérignon font des dégâts énormes dans cette population française fragilisée et irresponsable. Il était temps de mettre un terme à ces horreurs.

  3. @ernst

    Grosse erreur :
    C’est au mini 5000 enfants qui naissent avec des problèmes de santé en raison de l’alcoolisme de leur parents.

    En France : 1 enfant sur 3000 .

    1. Toujours plus…

      A ma droite 3000
      A ma gauche 5000

      Qui dit mieux?

      http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/435.pdf

      Comité français d’éducation pour la santé – 2, rue Auguste Comte – BP 51 – 92174 Vanves cedex – France

      Alcoolisation fœtale

      Au cours des vingt-cinq dernières
      années, des études ont montré
      qu’une consommation d’alcool
      pendant la grossesse pouvait être
      à l’origine, chez l’embryon, le foetus
      ou l’enfant, de retards psychomoteurs,
      de retards de croissance,
      de dysmorphie faciale et d’autres
      malformations.

      ===> L’incidence de ce
      syndrome d’alcoolisation foetale
      serait d’environ 1 000 cas par an
      en France.

      La recommandation actuelle des
      experts est de ne pas consommer
      d’alcool en cas de projet de
      conception et pendant la grossesse,
      même si les données manquent
      pour apprécier l’effet d’une
      consommation de faible importance
      (1 verre par jour ou moins).

      1. @alzine

        ça ne veut rien « consommation modérée  » .

        Vous imaginez dans un TP de chimie :
        Le Prof :
        Mettez une dose modérée de produit X dans une dose modérée de produit X , chauffer modérément .Agiter modérément ,Déduisez-en le bilan .
        Je ramasse les copies dans une demi-heure.

        Un élève : « j’espère que vous noterez modérément ! »

        1. L’article cité par Zygomar ne parle pas de consommation modérée mais d’une consommation d’un verre par jour ou moins. Bon, il y des verres de différentes tailles, OK, mais en général on ne boit pas du vin dans un verre à liqueur ni dans un verre à bière. Dans les conseils nutritionnels on associe généralement un verre de vin à 10 cl.

          En outre l’objet du message de Zygomar ne portait pas sur cette question mais sur le nombre de cas, apparemment surévalué dans les messages d’autres intervenants.

          1. Merci Berthod de votre soutien!

            Quant à moi, j’ai renoncé à perdre mon temps à me colter avec quelques uns des beaufs incultes frustrés et d’une évidente grossière mauvaise foi qui sévissent ici.

          2. Cà me fait penser à la blague du gars qui a décidé que depuis qu’il avait appris qu’il ne fallait pas dépasser deux verres de vin par jour s’était mis à boire son pinard dans des verres à bière…..

          3. Laurel et Hardy !!
            moi c’est Laurel , avec votre corpulence vous c’est plutôt Hardy

            merci pour ce compliment !

            NB : c’est Stan Laurel qui écrivait les textes et scenarii , O.Hardy était plus limité…….

      2. En fait, il faut bien lire tout le texte, hic !

        Euh non ! Ce n’est ce que je voulais écrire, mais : « Il y a un hic.» Euh non ! Des hic.

        « …des études ont montré qu’une consommation d’alcool… » ? D’accord ! Mais c’est « pouvait ».

        Et on a une liste d’effets plutôt vague. Un retard psychomoteur, par exemple, peut être léger ou grave.

        « L’incidence de ce syndrome d’alcoolisation foetale serait d’environ 1 000 cas par an en France » ?
        Oui, « serait ».

        Ce texte n’est nullement ridicule, mais au contraire très bien rédigé. Il reflète les difficultés associées aux différentes évaluations.

        Pour revenir sur un commentaire précédent, en 2011, il est né 827.000 enfants en France. Un enfant sur 3000, ça fait 276… Là il y a un sérieux hic !

        1. Un retard psychomoteur, par exemple, peut être léger ou grave

          ::::: Et çà peut être dû à une autre cause ou à une association de plusieurs facteurs (dont évidemment l’alcoolisation maternelle et/ou paternelle d’ailleurs….. Ce qui comme vous le faites à juste titre remarquer, montre la difficulté de faire ce genre d’étude et surtout d’en tirer des conclusions fiables et/ou pertinentes.

  4. Il n’y a pas photo que l’alcool, le tabac (pas le passif), le manque d’activité physique et le trop manger (pas la malbouffe) sont le gros des carcinogènes…

    les phytosanitaires et autres polluant environnementaux, plus la pollution athmosphérique (dont en ville le plus gros est le bois de chauffage ;-> ), sont négligeable (genre 1-2%).

    maintenant la nature a horreur du vide et là ou on rejete l’alcool on trouve le canabis, qui même si moins adictif en théorie, l’est autant en fait, et désingue le développement mental des ados…

    il faut apprendre la modération…
    il y en a besoin, car comme le montre diverses affaires de violence familiale cette semaine, l’alcool ou la drogue sont a peu près derrière toutes les violences non crapuleuses. Ma douce qui aidait des femmes victimes ou coupables de violences familiales (hors de france, dans un coin ou l’alcool est mal vu, et les drogues condamnées a mort) me l’a expliqué… il n’y a pas que l’alcool, mais avec les drogues c’est presque tout. Comme la vitesses, pas forcément la cause, mais le facteur aggravant et déclencheur.

    par contre il faut s’attaquer aux alcools forts et renforcée…

    les bieres à plus de 6 degrés devraient être taxées à mort, comme le vin à plus de 12.
    tout le monde sait que c’est pour l’ivresse et pas le gout qu’on monte a des degrés élévés.

    pas d’interdictions, des taxes… au lieu de le mettre sur la (mal)bouffe qui elle est vitale aux gens pauvres.

    Quand a la malbouffe, si on poussait des subventions aux plats préparés, pas bio, simples mais bien équilibrés, car étrangement les gens pauvres manquent de temps car ils travaillent, et a des horaires inhabituels souvent… plutot que de leur mettre la double peine avec des taxes sur les trucs pas cher et bons pour le moral (mais pas les arthères).

    mais bon, j’y crois pas… si les politiques avaient un cerveau, comprenaient les horaires de foilie d’une famille moderne, ils n’auraient pas fait les réformes scolaires actuelles…

    1. Aujourd’hui tous les vins de qualité titrent au moins 13°. Pourquoi les surtaxer ? Ces vins coûtent cher et je ne pense pas que ce soient ceux que biberonnent les alcooliques au vin. Il y en a marre de ces gouvernants pour qui, au nom de notre bonheur et de notre santé, tout est prétexte à nous soutirer des taxes pour résorber le déficit d’un État qui se livre à la gabegie

      1. Surtout qu’il faut protéger les dealers « Français  » d’obédience viticole , non ?

        Ah le corporatisme !

    2. @ AlainCo,

      Si je vous rejoins sur l’ensemble de vos remarques, il y a un point sur lequel je suis en désaccord avec vous :

      « Les bières à plus de 6 degrés devraient être taxées à mort, comme le vin à plus de 12.
      Tout le monde sait que c’est pour l’ivresse et pas le gout qu’on monte à des degrés élevés. »

      Aujourd’hui, si les vins de qualités font plus de 12 degrés c’est surtout lié à la culture de la vigne (recherche de petit rendement) qui vise la concentration des éléments du vin (tanin, anthocyanes, esters aromatiques et par conséquent la teneur alcoolique au final). Peut-être aussi que le changement climatique des 20 dernières années n’y est pas étranger non plus ? Le millésime 2013, année tardive pour la vigne, devrait radoucir les degrés du vin en France (sauf si ajustement avec la chaptalisation). En Charente, le millerandage des Merlots se traduit par de petites vendanges (en terme de quantité) avec de petits degrés et à ce jour encore de fortes acidités. Pour la fabrication du Pineau, il nous faut récolter à un TAV potentiel de 10°, on est encore loin des 11 à 12° habituellement. Le botrytis menaçant la qualité de la récolte, les vendanges ont commencé… Il arrive que dans certaines régions ensoleillées avec des cépages à forte production alcoolique, des vins soient vinifiés avec des degrés de 14 à 15 degrés ! Ce n’est pas l’objectif du vigneron et c’est même problématique, car les consommateurs peuvent se détourner de ces vins forts (législation et plaisir). Des consommateurs sont de plus en plus demandeurs de vins à faible teneur alcoolique, des vins plaisir et facile à boire…

      Pourquoi le Pineau des Charentes est-il élaboré à 17 % d’alcool (mélange de jus de raisin et de cognac) ? Car à ce niveau d’alcool, les levures présentes dans le mout sont annihilées, bloquant ainsi le risque de fermentation alcoolique. La quantité d’alcool pour ce produit n’a donc pas été fixée de façon arbitraire…

      1. Et les fabricants de Rhum dans nos belles colonies (oups pardon !! nos départements d’outre -mer !!) vous voulez tuer la seule industrie qui reste dans ses paradis tropicaux ??

        Allez le Rhum Charrette à 100 € la bouteille comme ça les prolétaires se souleront à la vinasse du Languedoc à 2 €.

        Non à la taxation de l’alcool , faut que les pauvres aient le choix pour se saouler la gueule , non ?

  5. Rassurez-vous Berthod, tout n’est pas perdu!

    Le produit suivant n’est pas taxé et il est bien moins dangereux que le pinard!
    D’ailleurs, depuis qu’on a lu l’article, ma femme et moi on a laissé tomber nos côtes du Rhône et notre champagne favoris et on s’est mis à l’héro… On n’est jamais trop prudents, pas vrai! Heureusement qu’on a nos politiciens et nos ayatollahs hygiénistes militants pour prendre soin de nous et nous dire ce qui est bon pour nous, pauvres cons qu’on est tous…..

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/846741-alcoolisation-f-tale-l-alcool-pendant-la-grossesse-plus-dangereux-que-l-heroine.html

    =====> Alcoolisation fœtale : l’alcool pendant la grossesse, plus dangereux que l’héroïne

    Publié le 24-04-2013 à 14h35 – Modifié le 24-04-2013 à 16h04

    LE PLUS. Un peu d’alcool pendant la grossesse, ce ne serait pas si dangereux que ça pour le bébé à naître ? C’est en substance ce que révèle une étude menée sur plus de 10.000 enfants dont les mères ont bu modérément de l’alcool alors qu’elles étaient enceintes. Denis Lamblin, président de l’association Syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) France, rappelle les dangers d’une telle consommation.

    1. Il y en a qui pensent que c’est en surtaxant le vin qu’on dissuadera ne serait-ce qu’une seule femme enceinte de voir un verre de vin par jour ou un verre par ci par là ? Faudra me les présenter, que je leur explique !

  6. Revenons sur l’article du nouvel obs, effectivement nous sommes fin septembre et le nouvel observateur nous trouve des bons docteurs Séralini en herbe, bonne herbe, shit que du bon.

    En 2012 cela donnait cela :
    « Le Nouvel Observateur nous indique que la revue scientifique « Food and Chemical Toxicology », revue que l’on peut qualifier de sérieuse, publie dans son édition du 19 septembre un article de l’équipe du professeur Gilles-Éric Séralini, qui démontre la toxicité de variétés de maïs OGM tolérantes à un herbicide. Celui-ci est accompagné de photos inquiétantes et réalistes de rats nourris de rations constituées de maïs OGM tolérant au glyphosate, et dans certains cas d’eau additionnée de glyphosate. Ceux-ci sont affectés de tumeurs volumineuses généreusement mis en évidence. »

    En 2013, le même nouvel observateur nous gratifie d’un article de même qualité d’un certain Denis Lamblin, Pédiatre, qui cite une étude « Light drinking versus abstinence in pregnancy – behavioural and cognitive outcomes in 7-year-old children: a longitudinal cohort study »

    « Certes, les chercheurs soulignent qu’à l’âge de 7 ans les enfants dont les mères ont bu jusqu’à deux unités d’alcool, soit 20 grammes d’alcool, par semaine ne présentent pas de difficultés comportementales ni cognitives. Mais ce n’est pas pour autant que la consommation d’alcool, même modérée, par une femme enceinte est sans danger ».
    « Dire que les enfants de 7 ans dont les mères ont eu une consommation modérée ne présentent pas de retard cognitif est rassurant. Mais les tests menés pour cette étude sont trop académiques et trop imprécis. Ils ciblent les compétences en mathématiques et en lecture alors que le quotient de développement et d’adaptation sociale des enfants atteints par les troubles causés par l’alcoolisation fœtale est plus atteint que leur QI. ».
    « Consommer de l’alcool pendant la grossesse est plus dangereux pour le fœtus que de fumer une cigarette, voire de prendre de l’héroïne ou de la cocaïne ». « Sinon, dans le contexte actuel de crise et de recrudescence des accès d’ivresse chez les jeunes, ce sont de plus en plus d’enfants atteints que la société va devoir porter. ».
    « Constatant le retard de croissance de son bébé au deuxième trimestre de grossesse, une maman, malade alcoolique, a arrêté de boire subitement …». « Mon message : préconise aux femmes enceintes de suivre le principe de précaution et de s’abstenir d’alcool pendant la grossesse. »

    Effectivement nous avons ici un clone de Séralini. Et le nouvel observateur a un faible pour les sujets scientifico-cons, certainement le stress de la fin de l’été.

    Une enquête sur le comportement du fameux Denis Lamblin certainement adepte de la cigarette, voire de de l’héroïne ou de la cocaïne vaudrait la peine. Il justifie dans son article débile son comportement très vraisemblablement déviant. Une piste pour les stups .

    On notera que les teintures mères de médicaments homéopathiques, le cidre, la bière contiennent toutes de l’alcool. Des études sur l’usage normal des médicaments donneraient des résultats autrement plus inquiétants puisque l’étude en référence ne montre rien pour une consommation normale d’alcool et seule l’imagination sans limite de Denis Lamblin,et la complicité de la rédaction du nouvel obs fait d’un non évènement une information anxiogène: Une future mère alcoolique fait prendre des risques au fœtus et au futur enfant,ce qui est connu de longue date mais une consommation modérée d’alcool est sans risque sauf preuve du contraire et l’article en référence constate l’absence de différence. On ne peut assimiler les deux expositons.

    Année après année, le nouvel obs nous fait le même coup…tordu.

    Le Figaro en revanche donne accès à une information plus sérieuse car dans ce cas les résultats sont probants et sans effet de seuil contrairement à l’alcool :
    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/07/09/20907-baisse-spermatozoides-tabac-cause

    L’article du Dr Lamblin ne serait -il qu’un autre rideau de fumée qui n’est pas sans rappeler MMR s’attaquant aux OGM la clope à la main.

  7. Un lien entre les deux Lamblins ?

    http://24heuresactu.com/2012/10/15/trafic-de-drogue-florence-lamblin-elue-des-verts-mise-en-examen/

    « Au total, 17 personnes, dont Florence Lamblin, ont été interpellées la semaine dernière pour cette affaire. La membre des Verts a été ensuite mise en examen, avec 9 autres suspects, pour « blanchiment en bande organisée et association de malfaiteurs en vue de blanchiment en bande organisée ».

    Europe1 précise que la maire adjointe aurait subi une perquisition à son domicile, mercredi, et que les policiers y auraient trouvé des liasses de billets pour un montant proche de 400.000 euros. Selon les journalistes d’Europe1, « lorsqu’elle avait besoin de liquide, la maire adjointe du 13e arrondissement appelait sa banque localisée en Suisse et tenue par une famille spécialisée dans le blanchiment. Quelques heures plus tard, un livreur apportait la somme, en cash, dans un café. »

    L’argent trouvé chez l’écologiste proviendrait d’un réseau de trafic de cannabis importé du Maroc et destiné à la région parisienne. Un réseau important qui aurait écoulé 8 tonnes de drogue en 6 mois, pour un bénéfice estimé à 400 millions d’euros. L’argent serait blanchie par un circuit sophistiqué impliquant de nombreux « cols blancs » parisiens (avocats, chefs d’entreprise, publicitaires…) disposant de comptes bancaires en Suisse. »

    Cela expliquerait la postiion sur l’alcool. Fumez jeunes gens, du bon shit, de l’héroïne mais pas un goutte d’alcool pour les femmes enceintes! On croirait du MMR sur les OGM.

  8. Associer le Vin et l’alcoolisme en France est un exercice périlleux , y aurait -il des intérêts particuliers qui se sentiraient en danger. ?

  9. Mesure N°1
    Interdiction de parler du vin sur Internet
    Quid des milliers de sites, blogs et pages Facebook des vignerons et négociants ? Des commentaires sur le vin échangés dans les réseaux sociaux ?
    –> ATTEINTE A LA LIBERTÉ D’EXPRESSION !!!

    Mesure n°2 : Interdiction de parlez positivement du vin dans les médias.
    Les journalistes qui parlent et écrivent librement sur le vin peuvent être condamnés pour publicité.
    –> Mais pas que les journalistes. Cette mesure à pour but aussi de faire taire les recherches actuelles de santé publiques qui montrent que la consommation modérée de vin (1 à 2 verres par jour) réduit les risque de cancer colorectal et gastrique; les risques d’Alzheimer aussi.
    C’est exactement comme les lois « mémorielles » qui ont pour but d’arrêter la recherche sur l’esclavage (origine, parties prenantes, moderne…).

    Mesure N°3
    Taxation du vin au nom de la santé publique
    Ce projet de fiscalité dite comportementale vise à taxer le vin car il sera mauvais pour la santé. La distinction entre consommation mesurée et consommation excessive disparaît, la taxe s’applique dès le premier verre.
    –> Ici on voit parfaitement la dérive fiscale et la mentalité des socialistes : l’impôt n’est plus une obligation de chaque citoyen pour assurer le fonctionnement de l’état mais une machine de « redistribution sociale » et d’orientation des choix. UNE ATTEINTE AU LIBRE ARBITRE DE CHACUN N’EST RIEN D’AUTRE QU’UNE DICTATURE !!!

    Mesure n° 4 : Radicalisation du message sanitaire
    Le message sanitaire « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » est remplacé par « L’alcool est dangereux pour la santé ». Il est désormais interdit de marquer « A consommer avec modération ».
    –> Gros problème : notre corps fabrique naturellement de l’alcool. Et cet alcool sert dans les mécanismes biochimiques des cellules et dans le système immunitaire !!! En outre comme écrit en mesure N°2, le vin en faible quantité peut-être positif pour la santé !

    Mesure N°5
    Durcissement des mentions sanitaires sur les étiquettes
    En plus du degré d’alcool, obligation de mentionner les unités d’alcool sur les étiquettes des bouteilles
    –> Les unités d’alcool sotn incompréhensible pour le commun des mortels; qui confond déjà allègrement % d’alcool et degré d’alcool !!!
    Une unité d’alcool est la quantité d’alcool dans un volume donné (en gramme), pour obtenir l’unité d’alcool il faut donc faire un petit calcul : 0,8 x degré d’alcool x volume en ml / 100 = nombre de grammes d’alcool…
    Perso je doute que quiconque fasse ce calcul. Vu déjà que les gens ne savent même pas calculer la volume d’alcool d’un vin à 10 % dans une bouteille de 75 cl !!!

    http://fcorpet.free.fr/Denis/W/Vin-alcool-wine-alcohol-dementia-alzheimer-demence-senile.pdf
    http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-vin-rouge-vert-benefiques-cancers-cest-prouve-24043/

  10. Associer Alcoolisme et Vins est bien un exercice périlleux qui déclenche tout de suite des passions !
    C’est ce que je dis et après avoir lu les commentaires : c’est évident !
    C’est tout de suite le drame ………..
    Surtout auprès des viticulteurs .

    1. Où voyez-vous un drame ?Je pense que c’est plutôt « tout de suite les grands mots ». Toujours aucun argument de fond. Que des procès d’intention.

  11. Natacha
    C’est un site de défense et de promotion de l’agriculture ici .
    On ne dit pas de mal de la profession.
    Tout ce qu’ils font c’est pour le bien de la France.
    Faut le dire merci et fermer sa gueule…….!

    1. On vous a demandé de fermer votre gueule ? Vous avez été censuré par le webmestre ? La mauvaise foi se porte toujours bien chez certains intervenants.

  12. Non, ce site dit quelques vérités que les bobos citadins ne veulent pas entendre.

    L’alimentation est plus importante pour les populations que les voyages touristiques. Il est vrai que ce truisme passe mal auprès des bobos du marais.
    Ce type de hiérarchie n’a pas de sens pour le bobo parisien, il veut tout d’où la réaction de Natacha qui ne comprennais pas pourquoi opposer deux biens qui lui paraissent aussi essentiels. Cette vision traduit bien le décalage des bobos moyens qui fréquentent le site.
    Un bon coup de crise argentine version 2001 permettra de remettre les idées à leur place, cela vient et cela commence par un bail-in généralisé.

    La richesse d’une nation est par nature finie, lorsque l’on s’endette comme en Grèce cela finit très mal. Saborder l’agriculture, ici la viticulture, c’est accéler le processus qui conduit à la situation des Grecs.

    Bonne mère Nature est une tueuse en série, sans le génie humain nous serions tous morts à 40 ans, en moyenne.

    etc, etc, etc

    Il se trouve que l’agriculture produit l’un des biens les plus essentiel avec l’eau qui est gratuite dans nos pays, du moins l’eau de boisson, viennent ensuite les vêtements mais les secours populaire et catholique ou Emmaus pourvoient à cela, enfin un toit, mais là on touche à un bien suprême dans les grandes agglos depuis que les promoteurs donc les banques ont décidé d’en faire une valeur spéculative.

    Désolé pas de place dans les voyages autour de la planète à force CO2 dans cet ensemble de biens essentiels, ni pour la culure et les musées qui seront les premiers sacrifiés en cas de crise grave, celle qui vient. Vendre les oeuvres du Louvre permettra de remplir les caisse de l’Etat.
    Je doute qu’il y ait beaucoup d’acheteurs pour celle du centre Pompidou en cas de déroute économique, le contemporain voit en général sa cote s’effondrer, comme en 1929.

      1. LB sait utiliser le signe + et quelques chiffres , pas si inculte que ça !

        C’est vrai qu’il a fait le travail des milliers de scientifiques et que tout seul il n’arrive pas au même résultat : et c’est les autres qui se trompent.

        Le séralini de l’effet serre : Mr Berthod !

        1. Vous n’avez lu aucun des climatologues éminents qui contestent les thèses du Giec. Donc, d’ici que vous l’ayez fait, vous feriez mieux de la fermer, vous seriez moins catégoriques et vous diriez moins de sottises.

  13. Mheu non , on va a l’essentiel!
    On aura identifie ou confirme 3 trolls.
    On les reconnait a leur hostilité au pinard pour mieux justifier la consommation d’herbe ou de poudre!
    Classique!

    1. Est ce que le fait de dire que l’Alcool est mauvais pour la santé signifie obligatoirement que l’on est favorable à la fumette ? OUI ou NON ?
      PROUVEZ-MOI dans mes propos que je suis favorable au canabis et autres .

      L’alcool et le tabac sont les tueurs en séries les plus efficaces dans notre pays .

      Mais peut-être que le fond du problème est que l’alcool est une source de revenus pour une partie de la population et forcément ça crée des tensions que de vouloir en réduire la consommation.

      Comme je l’ai dit précédemment , j’apprécie le vin mais je suis lucide quant aux dégâts qu’il fait .

      LB comme à son habitude : pas d’arguments seulement du hors sujet .

      1. ernst

        « ….j’apprécie le vin mais je suis lucide quant aux dégâts qu’il fait . »

        ::::: A lire la plupart de vos interventions (je n’ai pas dit « vos argumentations ») ici, on en arrive à sérieusement penser que contrairement à ce que vous affirmez, votre lucidité est souvent prise en défaut.

    2. Trois trolls, oui.

      Enfin, on pourrait apporter une distinction.

      Deux sont des nullités absolues.

      Un autre, Ernst, quand il en fait l’effort, rarement (une fois sur dix ?) contribue au débat. C’est donc qu’il en est capable. Encourageons-le.

  14. + 10 000

    PS: j’aime aussi le vin mais pas le cannabis..

    On dirait que c’est un blasphème de dire que le vin contient de l’alcool.

  15. Tout l’art d’un webmestre est trouver un sujet qui attire le chaland !

    Je crois que ce sujet est bien trouvé .

    Félicitations.

    PS : Aucune insulte ! pas de grossièretés ! avec un sujet sur la vinasse ,c’est champion.!

    1. @ Natacha
      Vous n’avez pas encore réalisé que la France est un pays riche en terroirs viticoles!?!
      Alors oui, à chaque fois qu’un gouvernement tente une approche sur le problème de l’alcoolisme faut qu’il comprenne que la production de vin ne peut souffrir d’en être responsable.
      L’alcoolisme des jeunes c’est d’abord les cocktails d’alcools forts avec des sirops ou les apéros qui titrent à 40°, sinon la bière, rarement le vin!
      Le vin n’est pas une boisson ciblée, la preuve pour leur faire consommer du rosé obligés d’y ajouter du pamplemousse…
      Enfin ça fait chier que pour une poignée de gens irresponsables (les futures mères qui picolent entre autres) on soit obligé d’en arriver à réglementer, interdire, cadrer, taxer encore et toujours les producteurs!

      1. L’alcoolisme des jeunes c’est d’abord les cocktails d’alcools forts avec des sirops ou les apéros qui titrent à 40°, sinon la bière, rarement le vin!

        ::::: Et les mélanges boissons soit disant énergisantes + force vodka??

        Boissons soit disant énergisantes dont l’un des effets est de supprimer la perception des effets de l’alcool permettant ainsi d’ingurgiter des quantités de vodka (essentiellement) très importantes d’où le nombre croissant de comas éthyliques enregistrés dans les services d’urgence!

        Une précision à ce sujet: aucune étude toxicologique utile n’est disponible sur la taurine pas plus que d’études sur le rôle et le mécanisme d’action de cette taurine au niveau cérébral! Les effets du mélange taurine+caféine (constituants principaux de ces saloperies) n’ont pas été étudiés (ce qui aurait pu être fait en administrant le produit à des rats par l’intermédiaire de l’eau de boisson, procédé classique en toxico).

        Le comité de l’ANSES qui a étudié une de ces boissons en question avait donné un avis défavorable (en attendant que des études soient fournies) à l’époque, avis sur lequel le ministère des finances avait passé outre pour éviter que le fabriquant ne porte plainte à Bruxelles et à Strasbourg pour entrave au commerce transfrontière, ce qui aurait coûté à la France plusieurs millions d’euros.

        1. @Zygomar
          ***L’alcoolisme des jeunes c’est d’abord les cocktails d’alcools forts avec des sirops ou les apéros qui titrent à 40°, sinon la bière, rarement le vin! -***

          Merci de m’indiquez vos sources , je suis preneur , avez vous aussi la répartition sociale , svp ?

      2. «  »Enfin ça fait chier que pour une poignée de gens irresponsables (les futures mères qui picolent entre autres) -«  »…………

        L’alcoolisme est une maladie pas un choix !
        Faites un tour aux A A , vous verrez !

        C’est assez révoltant de porter la responsabilité sur les victimes.
        De plus , il n’y a pas que la mère qui soit susceptible d’être à l’origine des problèmes du nouveau-né , l’alcoolisme du père sans que la mère boive peut générer se genre de pathologie.

  16. @ Natacha

    PS : Aucune insulte ! pas de grossièretés ! avec un sujet sur la vinasse ,c’est champion.!

    ::::: Le sujet de cette discussion n’est pas, à lire vos nombreuses remarques ici, ce qui semble être votre élixir favori , c’est à dire la « vinasse », mais le vin, c’est à dire un breuvage de qualité. Si vous ne connaissez que la « vinasse », c’est très dommage pour vous.

  17. même vinasse , faut pas le dire !

    Merde ! on est chez les talibans de la viticulture !

  18. Bientôt les viticulteurs vont nous dire qu’il n’y a pas d’alcool dans leur produit.
    Y aura même des chercheurs (du Sud-ouest ou de Bourgogne ) pour dire que c’est vrai !

  19. Comme disent les boulangers : SOUTENEZ LEVAIN ! hic !

    C’est à boire , à boire , qu’il nous faut , oh oh oh !

    Amis, buvons ! Mes chers amis, buvons !
    Mais n’y perdons jamais la raison
    A force de boire, l’on perd la mémoire
    L’on va titubant le soir à tâtons
    Et l’on court les rues à sauts de moutons.

    J’en ai tant bu de ce vin nouveau
    Qu’il m’a troublé l’esprit du cerveau
    Avant que je meurs,
    Servez moi sur l’heure
    De ce bon vin clair
    Qui brille dans le verre
    Et qui fait chanter tous les amants sur terre.

    Ah ! si jamais je vais dedans les cieux,
    Je m’y battrai avec le bon Dieu
    A grand coups de lance
    Tapant sur les anges
    Je leur ferai voir
    Que c’est mon devoir
    De boire du vin du matin au soir.

    Ah ! Si jamais je vais dedans l’enfer
    Je m’y battrai avec Lucifer
    A grand coup de sabre
    Tapant sur les diables
    Je leur ferai voir
    Que c’est mon devoir
    De boire du vin du matin au soir.

  20. Non sur un blog rationnel, cela défrise le bobo parisien, n’est ce pas!

    d’ailleurs : http://www.viti-net.com/actualite/france/article/les-francais-boivent-moins-de-vin-et-plus-de-jus-de-fruits-et-sodas-11-85110.html

    et ce n’est pas forcement une bonne nouvelle, la consommation de vin ou même d’alcool n’est positive que si régulière et de faible quantité. Ce que la règlementation sur les 0.5 g /l de sang pour la conduite automobile tend à encadrer parfaitement. 0.5g/l c’est grosso modo, 2 verres de vin max pour une personne de 75 kg pendant un repas.

    Ce qui est valable pour les occidentaux sélectionnés par le pinard n’est pas valable pour un habitant de l’asie qui ne dispose pas de l’équipement enzymatique convenable, pas la même sélection des populaitons par le jus de vin fermenté.

    Concernant l’augmentation du degré du vin, au début du XXème siècle, les travailleurs consommaient 3 à 5 litres de vin par jour titrant 9 à 10 degrés. On consomme désormais couramment des vins à 13 degrés et plus, mais seulement 0.2 à 0.3 litres par jour. 30% d’alcool en plus mais 20 fois moins de liquide alcoolisé.

    Le débat actuel contre le vin est mené par des amateurs des paradis artificiels et des drogues dures, trafiquant à l’occasion ces produits, comme cité précédemment. Grande tolérance d’EELV pour ces produits et ceux qui les trafiquent qui appartiennent pour certains à leurs rangs.

    Cela dit c’est aussi un sale coup à l’agriculture bio car le vin est la première production bio en terme de surface, en % de la SAU consacrée à un produit.

    Le vin bio serait -il meilleur pour la santé, avec un alcool bio particulier, donc exempté de taxe ou de contrainte sur la communication?

    1. C’est le bordel sur la page maintenant !

      @Alzine :
      « Le débat actuel contre le vin est mené par des amateurs des paradis artificiels et des drogues dures, trafiquant à l’occasion ces produits, comme cité précédemment.  »
      >> Et la présomption d’innocence ?

      Pourquoi voulez absolument que ceux qui mettent en avant les méfaits de l’alcool soient forcément des amateurs de la fumette ?

      Vous avez un gros problème en France : Vous n’avez pas le courage de vos idées.
      Vous défendez une corporation , des intérêts économiques , est ce que c’est honteux. ?
      Pas besoin de s’abriter derrière des arguments pseudo-scientifiques , soyez clairs et fiers de votre profession .

      En France c’est honteux de gagner de l’argent , de dire pour qui ont vote.

  21. et pour roger, je préfère

    « Mon truc en plumes
    Plumes de zoiseaux
    De z’animaux
    Mon truc en plumes
    C’est très malin
    Rien dans les mains
    Tout dans l’coup d’reins.

    Mon truc en plumes
    Rien qu’en passant
    Ça fouette le sang
    Mon truc en plumes
    Ça vous caresse
    Avec ivresse
    Tout en finesse. »

    – See more at: https://alerte-environnement.fr/2013/07/09/interdiction-des-neonicotinoides-retour-en-arriere/#sthash.PTH1dv0R.dpuf

    Tout en ivresse, tout en finesse, enfin finesse lorsque l’on est ivre?

    Au lieu de se carrer un truc en plume dans l’oignon, la mode est désormais de s’inquiéter de la consommation d’alcool avec 2 verres de vin.

  22. Le webmestre n’aurait-il pas les moyens de bannir Roger de ce site, qui nous fait perdre à tous notre temps avec ses messages intempestifs et hors de propos. C’est un vrai troll qui pollue, chaque jour plus bruyant et plus encombrant

    1. Mr Berthod est droite mais pas Libéral pour un sous !
      Il est pour la Liberté d’expression (sa liberté d’expression)

  23. Techniquement Roger n’est pas hors sujet !
    mais bon !
    C’est des commentaires qui prennent de la place excessive!

  24. Ceux qui s’attaquent à la consommation modéré de vin, dont il est prouvée qu’elle a des effets bénéfiques sur la santé long terme chez les occidentaux sélectionné par le breuvage, voulaient certainement nous cacher cela pour le tabac,, effectivement Cicollela correspond à la description « dépression et anxiété et plus petit cortex frontal supérieur » idem pour Malaurie qui a du baigner dans la fumée de clope étant bébé :

    « Une étude du Centre médical Erasmus de Rotterdam (Pays-Bas) réalisée sur plus de 200 enfants a révélé que les bébés dont les mères étaient des fumeuses régulières pendant leur grossesse ont des cerveaux plus petits et sont plus stressés et anxieux que les autres. Ils seront aussi plus sujets à la dépression et aux troubles de l’humeur.

    Les chercheurs pensent que le tabac pourrait affecter le développement du cerveau en détruisant les neurones et en réduisant les vaisseaux sanguins, donc en diminuant l’apport d’oxygène au fœtus tout au long de la grossesse.
    Le docteur Hanan El Marroun et ses collègues ont analysé le cerveau et le fonctionnement émotif de 113 enfants de six à huit ans dont la mère a fumé une à neuf cigarettes par jour pendant la grossesse.
    17 d’entre elles ont arrêté quand elles ont découvert qu’elles étaient enceintes, tandis que les 96 autres ont continué tout au long.

    Les résultats ont été comparés à ceux un groupe témoin de 113 enfants non exposés à la cigarette pendant la grossesse.
    Les chercheurs ont découvert que « les bébés enfumés » avaient des cerveaux plus petits avec moins de matière grise et blanche. Et qu’ils présentaient plus de problèmes émotionnels – comme des symptômes de dépression et d’anxiété et un plus petit cortex frontal supérieur qui précisément contrôle l’humeur.
    En revanche, le développement du cerveau des enfants dont les mères ont arrêté de fumer pendant la grossesse ne présentait pas les mêmes troubles.

    Le docteur El Marroun a déclaré qu’« il est bien connu que fumer des cigarettes peut causer de graves problèmes de santé, notamment les maladies cardiovasculaires et le cancer. Mais fumer pendant la grossesse affecte la santé de la progéniture, sa croissance, déclenche des avortements spontanés, et les morts subites du nourrisson. Pourtant, 25% des femmes enceintes déclarent fumer pendant la grossesse». Il ajoute que « l’exposition aux cigarettes dans l’utérus modifie la structure du cerveau et est liée à des troubles psychiatriques pendant l’enfance et l’âge adulte».
    Les chercheurs ont conclu que le tabagisme pendant la grossesse peut avoir des effets à long terme sur la santé mentale des jeunes enfants.

    Sur les 700.000 bébés qui naissent chaque année en Angleterre et au Pays de Galles, environ 120.000 bébés sont nés de mamans fumeuses.
    L’étude a été publiée dans la revue scientifique spécialisée sur le cerveau et les comportements «Neuropsychopharmacology».
    « 

  25. Ce rapport http://opac.invs.sante.fr/doc_num.php?explnum_id=8913
    juste pour vérifier que la consommation quotidienne d’alcool: du vin, est inversement proportionnelle à
    Au moins 1 ivresse dans l’année
    Au moins 3 ivresses dans l’année
    API mensuelle (6 verres lors d’une même occasion)

    La consommation quotidienne d’alcool via le vin est le fait d’une population plus agée, l’alcoolisation massive, consommation dangereuse pour ses effets immédiats comme ses effets long terme, sur le foie, l’augmentation du risque de cancer…est le fait de jeunes gens, signe d’immaturité.

    Faire porter le risque de la consommation excessive d’alcool et de ses conséquence sur le vin tient de la supercherie et de lobbies qui veulent dédouaner les drogues ou la consommation de tabac, ou de nigauds qui ne savent pas lire les courbes même lorsqu’elles sont évidentes et sans appel.

  26. @alzine

    Rengaine habituelle des marchands de vins ……. Votre corporatisme vous aveugle .
    ils perdent des part de marchés car ils ne savent pas s’adapter , encore heureux que des investisseurs étrangers achètent des vignobles français.

    Vous parlez de lobbies quand c’est des concurrents et juste concurrence quand c’est votre corporation qui écrase les autres.
    Faudrait que les français arrêtent ses hypochrisies .

    On sait que le vin est mauvais pour la santé et alors ? si les gens consomment en connaissance de cause c’est leur problème. Le dire ne va les empêcher de boire.
    Vous avez peur de quoi ?
    Si vous savez vendre votre produit , il n’y a pas de problème .
    Les gens sont assez grands pour savoir ce qu’ils ont à faire .

    1. . dit :

      On sait que le vin est mauvais pour la santé et alors ?

      :::::: NON! C’est l’excès de vin donc d’alcool, qui est mauvais comme d’hab’ d’ailleurs! L’excès d’oxygène ou d’eau par exemple, est également mauvais……

      1. vous avez tout à fait raison :
        l’excès d’alcool nuit à la santé ( donc le vin ,la bière ,….etc )

        Pardonnez moi d’avoir écrit plus vite que ma pensée ….

        NB: on est surveillé ici !

        1. @ dit :

          vous avez tout à fait raison :
          l’excès d’alcool nuit à la santé ( donc le vin ,la bière ,….etc )

          :::: J’ai aussi mentionné d’autres substances à titre d’exemple! Mais la liste est beaucoup plus longue

          NB: on est surveillé ici !

          ::: Non, on n’est pas « surveillé », on fait seulement attention à ce que les commentaires qui sont faits et les informations avancées soient simplement corrects et autant que possible exacts.

  27. « ou de nigauds qui ne savent pas lire les courbes même lorsqu’elles sont évidentes et sans appel. »

    C’est bien ce qui était mentionné dans l’avant dernier post, « . » ne sait visiblement pas lire les graphique, il rappelle par certain coté notre ami Ernst mais en moins subtil, plus bobo à gros sabots. Éventuellement une autre facette plus trollesque mais moins drôle, trop lourdingue!

    « On sait que le vin est mauvais pour la santé « , ce on là en est un, et un sacré, il n’a jamais entendu parler du French paradox qui conduit les étrangers y compris et surtout ceux qui ont banni le tabac de leur normalité, de prôner une consommation modérée mais régulière de vin.

    On lira sur les positions d’un grand nom de la lutte contre le tabac :
    http://www.lepoint.fr/politique/tabac-claude-evin-denonce-l-absence-de-volonte-politique-13-10-2013-1743529_20.php

    http://www.lejdd.fr/Societe/Sante/Claude-Evin-A-terme-la-France-vivra-sans-tabac-633607

    http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/Claude-Evin—%C2%AB-Il-faut-aller-vers-l-eradication-totale-du-tabac-%C2%BB-3941.html

    On notera que l’Irlande, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la Finlande ont déclaré la guerre au tabac jusqu’à l’éradication mais éradication du fait de la volonté des fumeurs d’arrêter leur vice, pas obligés à le faire mais sensibilisés aux risques pour eux et leur entourage.

    Toutes nations qui produisent du vin ou de la bière et ont une politique de tempérance mais pas d’interdiction de l’alcool:
    Max 15 verres de vin pour les femmes par semaine et max 21 verres pour les hommes et pas plus de 4 verres de vin par jour pour les hommes et 3 pour les femmes en situation festive.
    La consommation restant déconseillée pour les femmes enceintes même si la consommation très modérée, ne serait ce que via les teintures mère homéopathiques, n’a pas prouvé sa nocivité.

    « . » peut pester, grogner, bloguer, ces valeurs sont partagées au niveau international, par les meilleurs dans le monde médical, certes on trouve des Denis Lamblin, grand inconnu avant sa prise de position, pour poser des positions extrêmes, mais qui retournera dans le néant d’où il est issu, très rapidement.

  28. « ou de nigauds qui ne savent pas lire les courbes même lorsqu’elles sont évidentes et sans appel. »
    Le portrait de L.Berthod avec le GIEC?

  29. Vous oubliez souvent et surtout que l’alcool a des effets désastreux sur la vie sociale :

    Accident de la route
    Violence intra-conjugale
    violence sur les enfants
    Accident du travail .

    C’est vrai ou c’est faux ?

    1. Quand il est bu en excès certes ou quand on prend le volant après avoir dépassé la dose. Mais il a aussi des effets sociaux extrêmement positif en aidant « à briser la glace » et en favorisant la convivialité, l’humour, l’esprit voire une certaine exubérance pas toujours malvenue.

      1. C’est vrai que les dommages sont ponctuels :

        Sanitaires:

        49 000 morts en 2009 :
        30% par cancer . ( Qu’est ce qu’on s’éclate en chimio… , j’ai une amie qui en sort , elle était ravie !)
        25% maladie cardiovasculaire. (quel humour ce cardiologue !)
        17% accident ou suicide ( rien ne vaut un suicide pour briser la glace …)
        16% maladies digestives (sympa on rencontre des gens : gastro-entérologue , oncologue ,urgentistes )
        11% autres .
        les hommes plus touchés que les femmes ( 21 décès pour 1 ) ,
        Délinquance :
        75 000 personnes interpellées pour ivresse . ( charmant le mec qui vomit sur ton uniforme !)

        Sur 700 affaires de violence conjugale à Paris en 2008
        (Perez-Diaz C., « Alcool et délinquance )
        28% des auteurs étaient sous l’empire de l’alcool. (rien ne vaut l’alcool pour rapprocher les gens)

        >http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/produits/alcool/consequ.html

        1. Vous pratiquez ce que vous reprochez à d’autres. Qui a dit que les dégâts étaient ponctuels ? Personne. Si vous êtes libéral vous, comme vous le prétendez – je suis de plus en plus persuadé mensongèrement – vous devriez respecter la responsabilité des individus. L’alcool c’est comme la langue d’Ésope. Selon l’usage qu’on en fait…

          Vous n’avez pas proposé explicitement l’interdiction de l’alcool, je le reconnais, mais votre discours est dangereusement semblable à celui des prohibitionnistes. Cela peut excuser certains de vos interlocuteurs d’avoir pu penser que vous la prôniez.

          NB Ma position personnelle sur les drogues est différente. L’alcool n’est addictif que pour une minorité. Les drogues le sont pour une majorité quand ce n’est pas pour la totalité de ceux qui y ont touché, ne serait-ce qu’une ou deux fois – comme c’est le cas de l’héroïne – ce qui justifie leur interdiction.

          1. 49 000 morts : une minorité ?

            2 millions de personnes alcooliques en France , une minorité ?

            «  »Si vous êtes libéral vous, comme vous le prétendez – je suis de plus en plus persuadé mensongèrement – vous devriez respecter la responsabilité des individus «  »
            Qui êtes vous pour juger qui je suis ?

            Parlez de l’alcoolisme est tabou ?
            J’énonce des faits , ensuite chacun en tire les conclusions .

            Quand une activité nuit à d’autres activités et que le bilan économique est négatif , il est utile de remettre en cause certaines pratiques. Ce n’est contraire à l’esprit libéral !

          2. Ce n’est pas moi qui vous qualifie de libéral, c’est vous même qui l’avez fait dans un de vos post. J’ai bien le droit de constater des contradiction entre cette affirmation et certaines autres qu vous nous assénez du haut de votre autorité d’être supérieur.

          3. « Parlez de l’alcoolisme est tabou ? »

            Est-ce que j’ai exprimé ça une seule fois ? Toujours la même méthode, enseignée par Schopenhauer, faire dire à un contradicteur ce qu’il n’a pas dit pour le discréditer.

          4. *****
            « Parlez de l’alcoolisme est tabou ? »

            Est-ce que j’ai exprimé ça une seule fois ? Toujours la même méthode, enseignée par Schopenhauer, faire dire à un contradicteur ce qu’il n’a pas dit pour le discréditer.

            Est ce que j’ai écrit que c’est vous qu’il l’aviez dit ?? non .

            C’est un sentiment sur l’ambiance en France sur ce sujet , il n’y a a rien de péjoratif , c’est culturel et on y peut rien.

            Le fait de faire qu’on a été offensé est aussi une manière de détourner le débat , aussi.

            Le sujet c’est l’alcoolisme , pas vos états d’âme .

          1. Alcoolo !
            Quel terme péjoratif !

            Employé de cette façon , il laisse transparaitre un certain dédain à l’encontre de ceux qui sont drogués à l’alcool.

            L’alcoolisme n’est pas un choix , c’est une maladie.

        2. Comment faire dire tout et son contraire aux chiffres.

          Version 1)
          L’alcool pousse à la violence, la preuve : sur 700 affaires de violence conjugale à Paris en 2008, 28% des auteurs étaient sous l’empire de l’alcool.

          Version2)
          L’abstinence pousse à la violence, la preuve : sur 700 affaires de violence conjugale à Paris en 2008, 72% des auteurs étaient abstinents.

          1. Comment manipuler les chiffres ! c’est assez fort et assez douteux comme humour !

            Sauf que sans l’alcool il y aurait eu (peut être) 28% de victimes en moins , est ce négligeable ?

            Cela me rappelle une histoire « drôle » de la m^me veine , une blague de comptoir :

            La preuve que ne pas boire d’alcool est dangereux : 40% des accidents de la route sont causés par des gens qui boivent …(hip ! ) ça veut donc dire que 60% sont causés par des buveurs de flotte……..c’est qui qu’est plus dangereux ! , tu nous en remets une , Bruno , c’est ma tournée !!

          2. C’est vous qui manipulez les chiffres. Ces 28 % ne veulent pas dire que sans alcool il y aurait 28 % de cas en moins. Car rien ne prouve que l’alcool soit à l’origine de ces violences. Il est même probable que c’est faux. Pour exercer une violence il faut d’abord être de caractère violent.

          3. ben tiens ! , pourquoi n’allez vous jusqu’a dire que les 72% (non-alcooliques ) si ils avaient bu n’auraient pas été violent ? , en suivant votre raisonnement ……….

            Mais je ne vous entends pas sur les 49 000 morts , c’est anecdotique ?
            Vous allez me dire aussi que le tabac avec ses 75 000 morts c’est anecdotique.

          4. « …en suivant votre raisonnement. Non justement pas du tout en suivant mon raisonnement, plutôt exactement le contraire. Votre mauvaise foi commence à me faire monter la moutarde au nez.

          5. Les 49 000 morts par an en raison de l’alcoolisme , c’est une anecdote ou quoi , Mr Berthod ?
            Vous insistez sur les détails , mais par contre les faits importants vous importune. ?

            C’est vrai ou c’est faux , que l’alcoolisme tue presque 50 000 personnes par an ?

            Vous souhaitez pas répondre ?

            Qu’est ce qui vous gêne de l’accepter au lieu de le minimiser comme vous minimiser les 2 millions d’alcooliques ( avec toute les conséquences sur leur famille ) .
            On dirait que cela vous est égal , que ce sont des dégats ponctuels , des dégats colattéraux .
            Tout va très bien madame la marquise !!!
            Il faut vraiment être bas de plafond pour sortir ce genre de chose.

    2. La France est un pays de tradition viticole : malgré une chute importante du volume de vin consommé au cours des 50 dernières années, elle reste en 2011 le plus grand consommateur mondial (46 litres par habitant) et le deuxième producteur, derrière l’Italie [1]. En 2011, la consommation, mesurée à partir des ventes (hors exportation), s’établit à 12 litres d’alcool pur par habitant âgé de 15 ans et plus. Cette quantité équivaut à une moyenne de 2,6 verres standard (contenant 10 g d’alcool pur, soit approximativement la quantité contenue dans n’importe quel verre de boisson alcoolisée servi dans un débit de boisson) par jour. Sur ce total, un peu plus de 58 % ont été consommés sous forme de vin (y compris vins mousseux), 22 % sous forme de spiritueux, près de 17,5 % sous forme de bière, le reste (2,5 %) en tant que cidre et produits intermédiaires [2]. Depuis le début des années 2000, la part du vin a légèrement régressé (– 3 points), principalement au profit des spiritueux (+ 2,5 points).

      Par rapport au début des années 1960, la consommation de boissons alcoolisées (en équivalent alcool pur) a été réduite de plus de moitié en France, cette diminution étant essentiellement imputable à la baisse de la consommation de vin [2]. Néanmoins, le choix des Français se porte de plus en plus sur les vins de meilleure qualité dont les prix, poussés par la demande étrangère, sont en hausse. Ainsi, le chiffre d’affaires des boissons alcoolisées vendues sur le marché intérieur représente 10,7 milliards d’euros, auxquels il faut rajouter les 11,4 milliards réalisés à l’export, soit un montant total de 22,1 milliards d’euros.

      Le poids économique de la filière alcool en France

      La filière vitivinicole représenterait, selon les syndicats professionnels et le ministère de l’Agriculture, 250 000 emplois directs, dont 142 000 dans la viticulture et près de 70 000 dans la distribution et la vente du vin (coopératives viticoles, courtage et négoce, grande distribution et cavistes, etc.). Le nombre d’emplois indirects est évalué à 300 000 (tonnelage, chaudronnerie, verre, logistique, etc.). En ce qui concerne la bière, l’Association des brasseurs de France revendique un peu plus de 71 000 emplois, dont 6 000 emplois directs. La Fédération française des spiritueux indique de son côté 100 000 emplois générés dans cette branche [3].

      Les importations d’alcool sont globalement bien inférieures aux exportations : elles s’élèvent à 2,4 milliards d’euros en 2011 (contre un chiffre d’affaires à l’export de 11,4 milliards d’euros). La consommation d’alcool est aussi à l’origine de recettes fiscales pour l’État et la Sécurité sociale, par le biais de la TVA (comme pour n’importe quel bien de consommation), mais également grâce aux droits sur les volumes consommés. Sur les 16,7 milliards d’euros de dépenses des ménages pour les boissons alcoolisées en 2011, le montant des droits indirects perçus sur l’alcool (hors TVA) s’élève à 3,2 milliards d’euros [4]. La consommation de spiritueux est à l’origine de 82 % des recettes fiscales sur les alcools. Les bières représentent 11 % des recettes, les vins 4 % et les produits intermédiaires 3 %. Cette répartition est très différente de celle des volumes consommés exprimés en équivalent alcool pur (22 % de spiritueux, 17 % de bières et 58 % de vins).

      Vu le poids économique , on comprend l’effort de certain pour minimiser les effets de l’Alcool souvent associer au tabagisme :

  30. Claude Evin : « A terme, la France vivra sans tabac…..

    Mais d’ici là on a aura eu le temps de remplacer le tabac par autre chose dans le même genre, pas vrai? Comme d’hab’….

  31. Zéro pointé a dit à propos de l’usage de l’alcool : « Quand une activité nuit à d’autres activités et que le bilan économique est négatif, il est utile de remettre en cause certaines pratiques. »

    Ben, on aimerait savoir ce qu’il préconise au juste. Parce que jusqu’ici il n’a pas arrêté de taper sur l’alcool et sur le vin, mais il n’a pas dit quelles mesures il préconisait.

    NB Il n’a pas démontré que le bilan économique est négatif. Il n’a fait que l’affirmer. Mais enfin, passons.

    1. Zéro pointé !!!!
      Qui êtes vous pour donner des bons points et des mauvais points ?

      Restez dans vos énoncés argumentaires , vos appréciations superflues n’ajoutent en rien au débat.
      Vos arguments doivent suffirent sans le besoins d’ attaques sournoises .

      Au lieu de dire : « Zéro pointé  » de manière abrupte et vexante : dites plutôt :  » ne faites vous pas erreur sur ce point ?  » .

      **Ben, on aimerait savoir ce qu’il préconise au juste. Parce que jusqu’ici il n’a pas arrêté de taper sur l’alcool et sur le vin, mais il n’a pas dit quelles mesures il préconisait. **

      Merci de préciser votre pensée : le « il  » de « il préconisait  » désigne qui ? , j’avoue ne pas comprendre le sens de cette phrase .

      1. Votre pseudo c’est rien suivi d’un point, non. Quand on veut s’adresser à vous ou parler de vous comment un lecteur peut-il comprendre « À . »ou « . a dit que » ? Ce n’est pas de ma faute si vous avez choisi un pseudo illisible.

  32. Dans un café parisien, un homme est en train de s’enivrer en buvant cognac sur cognac.

    Une dame qui se trouve à la table voisine lui dit :

    – Monsieur, vous devriez arrêter. Songez que chaque année, l’alcool tue plus de quarante mille Français…

    Et l’autre répond :

    – Je m’en fous, je suis belge !

    Une blague qui plaira à .. . ne serait-il pas le professeur Got ? Il en a l’intransigeance et les excès.

    1. «  »Une blague qui plaira à .. . ne serait-il pas le professeur Got ? Il en a l’intransigeance et les excès. » »

      c’est bête comme remarque .

  33. Trouvé cela très bon sur un site très officiel.
    http://www.science.gouv.fr/fr/actualites/bdd/res/3471/le-french-paradox-enfin-devoile/
    Une consommation modérée de vin, notamment de vin rouge, est associée à une réduction du risque de maladies cardiovasculaires. Cette forte suggestion ne reposait jusqu’à présent que sur des études épidémiologiques, bien que très nombreuses.

    L’ensemble des résultats sur la pharmacologie des polyphénols fournit une base scientifique aux hypothèses issues d’études épidémiologiques sur les effets protecteurs vasculaires de la consommation modérée de vin et d’autres végétaux, probablement par leur capacité à activer le récepteur œstrogène ERα.

    On a bien dit « consommation modérée de vin  » max 3 verres par jour pour l’homme et 2 pour la femme.

Les commentaires sont fermés.