4 commentaires sur “Corinne Lepage, la deuxième personnalité écolo la plus populaire auprès des Français?

  1. |« Corinne Lepage vise le ministère de l’écologie de F. Hollande »|

    Tel était le titre du billet du 17 avril dernier.
    Les commentaires à son endroit tendaient à montrer son intention d’ «exister » — au moins dans les médias — par de multiples moyens.

    Celui-ci contribuera à ce qu’elle parvienne à ses fins.

  2. Sondage IFOP pour Cap21, la petite boutique politique de Mme Lepage. C’est un vrai sondage, pas de la propagande.

    Un sondage à prendre avec réalisme : les personnalités insignifiantes bénéficient toujours d’un bon matelas de bonnes opinions, venant de gens bien disposées envers leur prochain. D’où 52 % de bonnes opinions, mais seulement 3 % d’excellentes opinions parmi elles.

    Je pense que si on avait demandé aux gens qui ont une bonne opinion d’elle quelles sont ses orientations politiques, on serait surpris.

  3. Corinne Lepage, la deuxième personnalité écolo la plus populaire auprès des Français?
    Bah non, elle arrive 4eme!
    En termes de popularité
    Nicolas Hulot 74%
    François Bayrou 70%,
    Jean-Louis Borloo 60%
    Corinne Lepage 52%
    Nathalie Kosciusko-Morizet 44%
    Eva Joly 42%

    Alors un vrai sondage ou encore un peu de propagande ?
    Un sondage, bien-sur, de toute façon les écolos sont tous nauséeux, que ce soit Lepage ou un autre!

  4. Pour info:

    Corinne Lepage, elle s’y connaît en matière de conflits d’intérêts!!!

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/05/10/nouveau-scandale-a-l-autorite-europeenne-de-securite-des-aliments_1698887_3244.html

    Le Parlement européen inflige un camouflet à trois agences de l’Union européenne
    LE MONDE | 10.05.2012 à 11h11 • Mis à jour le 10.05.2012 à 17h05
    Le Parlement européen a voté, jeudi 10 mai en séance plénière, le report des « décharges budgétaires » de trois agences de l’Union : l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), l’Agence européenne du médicament (EMA) et l’Agence européenne de l’environnement (EEA).
    ………………
    Ce vote intervient au lendemain de la publication d’un communiqué de l’EFSA annonçant le départ de sa présidente, Diana Banati, pour « prendre un poste à l’International Life Science Institute [ILSI] », poste « non compatible avec son rôle de membre et de présidente du conseil d’administration de l’EFSA ». Mme Banati devient en effet directrice exécutive pour l’Europe de l’ILSI.
    …………………..
    CONFLITS D’INTÉRÊTS
    Cette nouvelle affaire remet sur le devant de la scène les accusations récurrentes de conflits d’intérêts portées par les ONG et certains parlementaires européens contre l’agence basée à Parme (Italie), chargée d’évaluer la sécurité des éléments entrant dans la chaîne alimentaire (pesticides, additifs, résidus d’emballage, etc.).
    ……………..
    Cela n’avait pas suffi à éteindre la méfiance. « Aujourd’hui, ce nouvel épisode montre que, au cours des deux années qui se sont écoulées, les liens de Mme Banati avec l’industrie sont demeurés intacts, dit M. Bové. C’est la preuve que nos protestations étaient fondées. »
    …………………….
    De son côté, la députée européenne Corinne Lepage (Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe) dit, dans un communiqué, se « féliciter » du départ de Mme Banati, « dont l’implication au sein de l’ILSI est dénoncée depuis deux ans comme un cas flagrant de conflit d’intérêts ». « J’encourage l’agence à prendre d’autres mesures pour mettre fin aux situations similaires de conflits d’intérêts impliquant l’ILSI au sein des panels scientifiques et des groupes d’experts », ajoute Mme Lepage.

Les commentaires sont fermés.