You are here: Home » Politique » PS/EELV : un accord sur une feuille blanche

PS/EELV : un accord sur une feuille blanche

Pour renforcer la fracture entre les politiques et les citoyens, on ne s’y prendrait pas autrement. L’accord conclu entre le PS et EELV est en effet un modèle dans le genre « arrangement politicien à visée électoraliste » !

Les deux formations n’ont en effet pas trouvé d’accord sur l’avenir du futur EPR de Flamanville ni sur la construction de l’aéroport Notre-Dame des Landes mais officiellement un accord a été trouvé. Il doit même être adopté ce soir par le bureau politique du PS avant d’être validé le week-end prochain par le Conseil fédéral d’EELV. Et que prévoit cet « accord » qui met en lumière les divergences entre les deux partis ? Les Verts devrait récupérer l’investiture dans une soixantaine de circonscriptions lors des prochaines législatives (10 et 17 juin 2012) ce qui devrait leur assurer entre 15 et 30 députés, de quoi pouvoir avoir un groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale ce qui leur permettra d’être beaucoup plus présent dans le débat. Les ONG se frottent également les mains. Elles pourront à coup sûr bénéficier du soutien des parlementaires EELV pour organiser leurs opérations de lobbying. Pas sûr que la démocratie y gagne vu le goût pour la transparence de certaines ONG comme Greenpeace (voir ici).

12 commentaires

  1. Les élections législatives sont considérées comme des élections locales (d’ailleurs le PS veux faire voter les étrangers hors Europe aux élections locales).

    Le problème, c’est que les élus siège à l’Assemblée Nationale (pas l’assemblée locale, mais Nationale) pour voter des lois qui s’appliqueront à tous les citoyens.

    C’est donc une porte ouverte à toutes les compromissions, surtout à gauche, pour obtenir la manne de l’état ( pour chaque élu, le parti reçoit une dotation de l’état).
    C’est ainsi que le PS et le PC se sont arrangés pendant des décennies. Le PC avait toujours un nombre d’élus aux alentours de la vingtaine. Ce qui représentait 10 % des électeurs, alors que le PC aux élections nationales ne dépassait pas les 5 % depuis belle lurette.

    Maintenant c’est au tour de EELV d’avoir droit à ses sièges au Parlement.

    Je crois qu’il serait temps de modifier l’élection législative:
    Tout les partis devraient présenter un candidat dans chaque circonscription. Ainsi les partis prouveraient qu’ils ont une représentativité nationale. Et ne serait qualifier que les deux meilleurs au second tour (ou selon une proportionnelle).
    Et cela aurait pour effet d’en finir avec ces mascarades électoralistes.

    • Faut se méfier de la « proportionnelle », ce genre de chose donnerait certes une quasi inexistance aux Verts, à Mélenchon, à besancenot. Mais par contre le FN ferait quasi jeu égal avec le PS ou l’UMP ! Du fait de ses gros scores dans le Sud-Est.
      C’est assez dangereux en fait.
      De plus rien ne prouve que cela stopperait les tractations de couloir. Si le PS présente des illustres inconnus dans certaines circonscriptions pour favoriser un tel ou tel d’une autre étiquette, le résultat est le même.
      De plus la proportionnelle crée une « dilution » des voix et un vote à « l’étiquette » plus que sur la personne.

      • Je suis d’accord avec la proportionnelle si elle est calculée au niveau régional ou local… Ce n’est pas une idée que je souhaite… Même si le FN a tout à fait le droit d’avoir des élus à l’Assemblée Nationale, c’est un parti légal en France. A chacun ses idées…

        Ensuite, même si le PS présente des quasi-inconnus dans certaines circonscriptions, je pense que les électeurs sont assez intelligents pour faire leur choix.
        Les électeurs votent pour un parti car il représente leurs idées. Donc ils voteront pour le quasi-inconnu s’il présente leurs idées.

        Honnêtement, vous iriez voter pour un autre parti si vous ne connaissez pas votre candidat?
        Moi, Non!!!

        D’ailleurs, dans la majorité des cas, les gens ne connaissent même pas vraiment le nom de leur candidat…

  2. Tout est dit: il faut absolument que Sarko passe en 2012.

  3. @Daniel,
    Les français de l’étranger voterons aux législatives de 2012 pour la première fois.

    • Et comment cela sera possible.
      Il faut quand même que vous connaissiez un peu notre système législatif:

      Une loi est votée à l’Assemblée Nationale, puis elle est ratifiée par le Sénat (ou amendée et retourne au vote à l’AN).
      Une fois la ratification fait, Le texte est ensuite promulgué par le président de la République dans les 15 jours. Pendant ce délai, le président peut demander un nouvel examen du texte et le Conseil constitutionnel peut être saisi pour vérifier qu’il n’est pas contraire à la Constitution. La loi promulguée entre en vigueur après sa publication au Journal Officiel et des décrets d’application permettent sa mise en œuvre.

      Conclusion:
      Les étrangers ne voteront pas pour les législatives de 2012… Et cherchez donc pourquoi???

      • Et bien parce que ça a changé et que les consulats l’affichent en gros sur leur page d’accueil: http://www.gouvernement.fr/gouvernement/elections-legislatives-2012-les-francais-de-l-etranger-appeles-aux-urnes

        • Bob, je crois qu’il y a un GROS, TRES GROS MALENTENDUS.

          Je ne parlais pas des Français vivant à l’étranger.
          Mais des étrangers (hors Union Européenne) vivant en France (Marocains, tunisiens, algériens, kurde, Congolais, afghans etc etc etc). Et même les immigrants illégaux.
          Le PS avait fait voter une loi du temps de Jospin, mais qui a été enterré par l’UMP après.
          Le Sénat qui vient de basculer à gauche va ressortir cette loi là.

          En gros le PS s’accorde le droit de faire voter des non-français aux élections locales. Des non-citoyens, des gens vivant en France mais refusant d’être Français.

          • En pratique ça sera quasi impossible, il faudrait que le Sénat valide le texte tel quel, hors la moindre virgules qui change ou n° d’article de loi rapporté modifié, retour à la case assemblé. C’est impossible qu’un texte laissé presque dix ans en suspend puisse repasser sans modification.

          • @ Karg.

            Tout à fait d’accord.

            En plus, cette loi enfreindrait la Constitution Française, et serait retoquée par le Conseil Constitutionnel.
            En effet l’Article 3, alinéa 4 de la constitution stipule:
            « Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques. »

            Donc les citoyens!!!

  4. Bravo pour le choix de la photo ! Leur rictus, ça donne vraiment envie de les embrasser-baiser-élire !

  5. Aux dernières nouvelles le PS a, suite à l’intervention d’Areva, supprimer l’arrêt de la production et l’utilisation de Mox. Areva est sauvé et les écolo ragent, ça fait plaisir. Il ne faut pas oublier que les mouvements antinucléaires sont fortement lié au lobby pentagono-pétrolier, ils veulent avant tout le chute de la filière française.

Comments are closed.