You are here: Home » Politique » Perturbateurs endocriniens : les parlementaires montent au créneau

Perturbateurs endocriniens : les parlementaires montent au créneau

Les parlementaires viennent de faire monter la pression sur les perturbateurs endocriniens Un rapport rendu public hier propose un étiquetage des produits contenants des pesticides, des phtalates, du Bisphenol A…

C’est une nouvelle fois sur le désormais sacro-saint principe de précaution que les parlementaires se sont appuyés. La mesure phare des parlementaires serait l’introduction d’un pictogramme sur les produits concernés, à l’image du pictogramme qui figure depuis quelques mois sur les bouteilles d’alcool rappelant aux femmes enceintes les risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse sur leur bébé. Le lien entre perturbateurs endocriniens et maladies liées aux cancers et à la fertilité est donc jugé suffisamment crédible par les parlementaire. Pourtant, à ce jour, aucune étude ne confirme cette relation de cause à effet. Certaines en revanche, laissent planer le doute.

Précisons tout de même que la matériel médical utilisé en gynécologie-obstétrique et en néonatalogie est dans la ligne de mire des parlementaire compte tenu des matériaux utilisés pour leur fabrication. Les pratiques agricoles, souvent montrées du doigt et bien pratiques pour jouer aux « lanceurs d’alerte » sont donc pour le moment en arrière plan. On ne peut pas les utiliser à tous les coups.

3 commentaires

  1. Un reportage bidon de plus de la part de notre MMR, une audition chez les parlementaires, pas de victime, et un projet de loi en gestation !
    51 morts plus de 4000 hospitalisations, qui remet en cause les moyens sanitaires de l’agri-BIO ?
    Pas de « principe de précaution » nécessaire avec autant de victimes ?

    Bah! Où avais-je la tête ? La promotion du BIO est une cause Elyséenne !

  2. Non, non, mon cher, vous n’avez rien compris au film, ce n’est pas une cause élyséenne, c’est une cause nationale, comme les pièces jaunes et la lutte contre le cancer !

  3. Et pour ceux qui en veulent plus sur l’effet perturbateur endocrinien de la cigarette, un lien généraliste avec d’autres liens sur les conférences de consensus.

    http://www.perinat-france.org/portail-grand-public/prevention/tabac-et-grossesse/le-tabac-et-la-fecondite-374-790.html

    Je n’ai aucune inquiétude pour voir la majorité des parlementaires capables de hierachiser les risques, mais aussi identifier une population incapable de recevoir un message rationnel:

    Ce n’est pas les antennes relais qui sont dangereuses mais bien les téléphones portables.
    Ce ne sont pas les résidus de pesticides qui sont dangereux dans l’alimentation ou l’eau mais bien la fumée de cigarette et la pollution générée par la circulation automobile dans l’air que nous respirons.

    Allez expliquer cela, trop simple comme message, presque trop évident !.

Comments are closed.