You are here: Home » Lobbying » Avec Greenpeace, tous à poil… pour stabiliser le climat !

Avec Greenpeace, tous à poil… pour stabiliser le climat !

greenpeace_logo_.jpgDécidément, chez les écolos, on n’a pas peur du ridicule. La dernière trouvaille de Greenpeace, c’est de « vous [inviter] à une mobilisation artistique unique et originale pour symboliser les impacts des changements climatiques » le 3 et/ou le 4 octobre 2009 dans un vignoble du Sud de la Bourgogne. En langage normal, cela signifie, vous mettre à poil (feuille de vigne proscrite !) et poser devant l’objectif de Spencer Tunick. Car depuis 15 ans, l’homme s’illustre par « des mises en scène géantes de figurants nus » et ne s’en lasse pas.

En effet, « Il appartient à chacun d’entre nous de faire entendre sa voix -ou de faire parler son corps – pour presser les politiques d’agir. » Contre « les changements climatiques », bien sûr.

Greenpeace, consciente que l’organisation d’une telle manifestation va polluer, prévient quand même les participants :

« Pour que cet événement nuise le moins possible au climat, nous vous demanderons donc de privilégier un accès par les transports en commun. Une gare se trouve à proximité de l’installation. Sinon, pensez au covoiturage. »

Il est précisé, à l’intention des mineurs, qu’« une autorisation parentale écrite est obligatoire ». Même pour sauver la planète !

3 commentaires

  1. Selon Greenpeace (en cela appuyé par une étude INRA) les vignobles sont en risque de déplacement septentrional, ce qui rappelle les bons vieux temps du réchauffement climatique médiéval, lorsque la vigne croissait en grande abondance en Angleterre et même beaucoup plus au nord. Bref, il s’agirait donc de sauver les saveurs de terroir de la vigne Française.

    Question impertinente: est-il réellement important de sauver des vignobles en chimie dont les vins contiennent jusqu’à 5800 fois plus de pesticides que l’eau, ce qui n’est pas peu dire, vu l’état de nos eaux?

  2. Enguerand, grise mine, on se demande parfois quel jeu tu joues. Tu t’attaques avec un tel acharnement sur Greenpeace, WWF et les Amis de la Serre (en effet) que c’est à se demander si tu ne serais pas payé par eux pour leur faire une pub d’enfer. Des contre-feux tout cela, gros malin. Un peu suspect. Tu roules pour qui?

    T’es peut-être même pote avec Belpomme et Séralini, dans ce cas, on se serre la pince.

    Alerte-ronronnement, le blog des contre-feux, on ne sait plus à quel MalSaint se vouer.

    Fais enregistrer ta trombine à l’INPI, Enguerand, des fois que des écolos spammeurs veuillent te cloner!

Comments are closed.