Soutien aux raisins de table

Partager sur : TwitterFacebook

C’est une opération d’agit-prop que mène actuellement l’association anti-pesticides de François Veillerette (le MDRGF).

On s’en souvient, cette association avait publié une enquête en novembre 2008 en déclarant que « la contamination des raisins par des substances préoccupantes est massive ».

En réaction, la Fédération Nationale des Producteurs de Raisin de table (FNRPT) a assigné en justice le MDRGF et réclame 500 000 euros de dédommagement pour dénigrement estimant que l’association a jeté l’anathème sur toute une profession, a détourné le consommateur et a créé un préjudice financier.

Le MDRGF, pris à la gorge financièrement et après sans doute quelques tentatives de conciliation comme cela se pratique habituellement entre avocats, le MDRGF donc, crie au loup et appelle à la rescousse les Jean-Marie Pelt, Alain Dugrain Dubourg, le WWF… et lance une pétition. Au secours, « c’est la liberté d’expression des contre-pouvoirs qui est aujourd’hui attaquée » !! Rien de moins.

Quelques commentaires :
Les victimes dans l’affaire sont les producteurs de raisin qui ont vu leur vente s’effondrer à cause de l’association écologiste. Mais le MDRGF, par un tour de passe-passe médiatique prend la place de la victime.
-Le MDRGF a compris que les procès se gagnent dans la rue avant d’être remportés dans le prétoire.
– La réaction du MDRGF n’est-elle pas au contraire la marque d’une certaine « tyrannie intellectuelle » : « je peux tout faire, tirer des conclusions à la hachette d’études sur les pesticides, interpeler les médias, jeter le discrédit sur des produits. Tandis que vous, producteurs vous n’avez le droit que de vous taire et de subir notre rouleau compresseur médiatique ». Cela ne s’appelle-t-il pas de l’intimidation ? Subtile, mais  intimidation quand même.

17 commentaires sur “Soutien aux raisins de table

  1. « Pour la France, avait indiqué l’association (MDRGF), les 25 échantillons testés s’étaient tous révélés contaminés. 4 d’entre eux (un français et trois italiens importés) dépassaient les nouvelles limites maximales résiduelles (LMR) et 3 échantillons de raisin italien contenaient des pesticides interdits. » (source La France Agricole)

    Les « nouvelles LMR » sont certainement encore un peu plus basses que les « anciennes »…
    3 en Italie et 1 en France, mais que fout le MDRGF?
    Allez un p’tit effort, foutre la zone en Italie! où bizarement de nombreux produits bio (https://alerte-environnement.fr/?p=1888) y sont importés!!!
    Quelques craintes de la mafia?…

  2. Tout mon soutien au MDRGF, qui, de par son combat contre les pesticides, est une association d’utilité publique.

    Nous consommateurs avons le droit de connaître la qualité des produits que nous proposent les commerçants et supermarchés.

    N’aurions-nous que le droit de payer sans savoir que les produits de consommation courante sont envahis de pesticides tous plus dangereux les uns que les autres pour la survie de l’espèce humaine.

    Heureusement que les lanceurs d’alerte étaient là pour nous informer.

    http://sylviejamet.over-blog.com/article-32248900.html

    Sylvie Jamet, l’Accordéonaute Bio
    http://sylviejamet.over-blog.com
    AccordionSpace : http://www.myspace.com/blogaccordeonmusique

  3. Ah…. tu va voir des films d’horreur et tu appelle cela de « l’information »???
    Les lanceurs d’alerte sont la pour faire peur… et surtout pas pour « informer »

    Mais bon… la bonne nouvelle c’est que quand on joue à se faire peur, c’est que la vie est plutôt facile…
    … mais cela changera si les marchands de peur arrivent à leur fin et se mettent à contrôler la barque.
    … là, il y aura de bonnes raison d’avoir peur.. 😉

  4. Sylvie, tu peux arrêter de spammer le forum avec ton blog qui, en plus d’être laid à souhait, n’intéresse personne ? Quant aux lanceurs d’alerte, je constate qu’ils n’ont pas su rester garants de la survie de ton cerveau. N’oublie pas de voter pour le pédophile Bandit ce weekend !

  5. @ Sylvie Jamet:

    « sont envahis de pesticides tous plus dangereux les uns que les autres pour la survie de l’espèce humaine. »
    Quelles sont vos preuves que ses produits sont dangereux. En tant qu’écologue je recherche des articles épidémiologiques et des articles de médecines portant sur la dangerosité de tous ses produits, et je n’en trouve aucun.
    Je parle d’articles scientifiques, pubiés dans des revues scientifiques et ou médicales, comme The Lancet, International Journal of Oncology, New England Journal of Medicine, etc etc…

    Puisque vous semblez avoir des informations que je n’ai pas, il serait bien de les transmettre à tous, au lieu de les garder pour vous. C’est le principe de base de la recherche, faire partager ses découvertes avec les autres citoyens.

    Quand à la réflexion de Laurent sur les « Lanceurs d’Alerte », en tant que scientifique, je ne peux qui adhérer. Je trouve même que ce terme de lanceur d’alerte n’a aucune signification en soit, sur le plan sociétal. Mais juste un intérêt pour celui qui « le porte » de vouloir une reconnaissance par la société de sa personne (et non pas de son travail). Reconnaissance qui passe par une couverture médiatique, bien en tant du faussée par l’incompétence des média.

    Enfin sur votre Blog vous faite référence à Voltaire avec cette citation:
    « Le droit de dire et d’imprimer ce que nous pensons est le droit de tout homme libre, dont on ne saurait le priver sans exercer la tyrannie la plus odieuse ».
    Mais vous avez oublié (volontairement, je ne sais pas) la suite de la citation:
    « Ce privilège nous est aussi essentiel que celui de nommer nos auditeurs et nos syndics, d’imposer des tributs, de décider de la guerre et de la paix ; et il serait déplaisant que ceux en qui réside la souveraineté ne pussent pas dire leur avis par écrit. » Ici, Voltaire fait démonstration du principe de démocratie avec le droit et l’obligation de nommer les « sources », les dirigeants, de créer des impôts et de donner le droit de paroles aux dirigeants. est-ce que cela vous gène, que vous l’ayez enlevé de votre site? C’est cette possibilité par le pouvoir du peuple de nommer ceux qui vont servir l’état qui vous gène? Car dans cette nomination il y a obligation morale de donner des informations fiables et vérifiables?
    La démocratie que Voltaire appelait de ces vœux était une démocratie de respect, de liberté, d’égalité, une démocratie qui luttait contre les invraisemblances, les absurdités (cf Le philosophe Ignorant , pamphlet contre les religions établies). Il voulait un monde social et humain où les hommes échangeraient leurs savoirs. Ce qui veut dire avoir des sources, des preuves de ce que l’on avance.
    Vous détournez Voltaire sur votre blog. Car vous n’informez pas, vous ne donnez aucune référence médicale pouvant confirmer vos allégations.

    La liberté d’expression existe, mais la liberté de diffamer n’existe pas. Et c’est pour cela que le MDRGF est poursuivit devant les tribunaux.

  6. Bonjour @ Tous:

    De l’art et de la manière de mentir du MDRGF:
    http://www.mdrgf.org/news/news241108_raisin_supermarche_pesticides.html

    Le but de l’étude du MDRGF est « afin de rechercher d’éventuels résidus de pesticides. »
    Rechercher d’éventuels résidus de pesticides. Autant dire que le MDRGF va trouver du sable dans le désert. Puisque les résidus sont forcément présents après un traitement. Tout comme nous trouverions des traces de shampoing dans les cheveux de 100 % des français, ou de traces de dentifrices sur leur dents, ou de savon sur leur peau…
    La manipulation commence ici. Avec la recherche de traces de résidus, au lieu de rechercher des produits non-conformes.

    Ensuite, de l’art de faire peur. 4.8 % des produits dépassaient les nouvelles LMR. Alors qu’il aurait fallut dire que 95.2% des produits étaient conformes au nouvelles LMR. Il faut savoir que les LMR étaient harmonisées depuis septembre 2008 et que l’étude MRGF a été faite en octobre 2008. Ce qui signifie en fait que les agriculteurs se sont adaptés et ont anticipé les modifications de LMR pour avoir des produits conformes à la réglementation.
    L’europe venait d’harmoniser 5000 LMR pour les 27 pays de l’union. Et nombre de ces LMR sont en fait les limites de détections scientifiques (principe de base quand un produit n’a pas encore été suffisamment étudié).
    « Paoli Testori-Coggi, adjointe à la DG Sanco à Bruxelles (direction santé des consommateurs), a dressé un tableau global (voir dans nos prochaines lettres) de la réglementation pesticides, en pleine évolution où elle a développé la question des LMR, souvent mal traitée dans les médias, estime-t-elle. « Nous venons d’harmoniser près de 5 000 LMR, pour chaque molécule et chaque pays dans toute l’Union européenne, en intégrant les dernières connaissances scientifiques. Lorsque les données n’existaient pas, ce sont les seuils de détection qui ont été retenus». La représentante de la DG Sanco a insisté sur le fait que les LMR sont inférieures à des seuils toxicologiques, les deux étant parfaitement différents. La présence de résidus, en substance, n’est pas synomyme de danger pour la santé.
    Plus directement interpellé sur cette question, Jean-Marc Bournigal, directeur général de l’Alimentation au ministère de l’Agriculture, a rappelé que l’ensemble des denrées sur le territoire national faisait l’objet d’un plan de surveillance, incluant les phytosanitaires. « L’important n’est pas en soi la présence de résidus, mais le dépassement de seuil, a-t-il argumenté, lequel n’est observé que dans 5 % des prélèvements. Et il est important d’observer les évolutions sur plusieurs années. Or, la présence de résidus est en baisse, ce qui prouve l’intérêt des bonnes pratiques agricoles ». »

    Etc etc etc…

    Petit plus:
    « Un échantillon dépassait la dose de référence pour la toxicité aiguë de l’Organisation mondiale de la santé! Le dépassement de cette dose de référence, même une seule fois, peut endommager la santé humaine, en particulier la santé des enfants. » Ce qui est faux!!!

  7. J’était mort de rire en lisant l’article d’alerte environnement! Mort de rire… dire que les producteurs ont été victimes de l’efffondrement de la vente de leurs raisins à cause de cette étude WAHOU!!! quelle puissance de feu a cette association pour arriver à ça! trop forte! en plus j’ai été vérifer ce que dit cette asso et bien figurez vous que justement les ventes on été meilleures qu’en 2007 pour la fin de saison et en plus l’étude est parue fin novembre quand y aplus de raisin dans les supermarchés…
    Euh question c koi la tyrannie intellectuelle? parce que tyrannie bon je vois à peu près…il s’agit d’un pouvoir totalitaire conquis par la force et illégalement après un coup d’état… heu je crois pas que cette association ait fait ça à mon intellect ni celui des journalistes mais je me trompe peut-être… ah lalala tant de termes galvaudés et utilisés sur ce site
    bon allez salut les passéistes et réac! (là c deux termes sont bien plus appropriés!)
    Tchô
    Le poisson

  8. Le MDRGF n’est qu’un vulgaire morveux faux-cul qui, après avoir fait sa connerie, chiale de voir arriver la punition. Apparemment, il manque chez François Veillerette la notion de responsabilité civile, c’est sans doute pour se laver de toute poursuite qu’il a monté son association. Manque de bol, le vent tourne.

  9. @ Martin:

    Les producteurs assigne le MDRGF pour mensonges: En effet, alors que l’étude montre d’une manière factuelle que les producteurs respectent la réglementation, les auteurs assènent des « vérités » de dosages de pesticides et de dangerosité alors que les analyses statistiques sont non significatives (dixit l’étude elle même « NB : les moyennes présentées dans les deux figures ci-dessus sont indicatives et n’ont pas de réelle valeur statistique stricte en raison du petit nombre d’échantillons prélevés par enseigne »).
    Si cela n’est pas de l’imposture et du mensonge, comment cela s’appelle-t-il selon vous?

    Et pour finir la cerise sur le gâteau de Mr Veillerette,:
    « « Cette situation est inacceptable. La contamination des raisins par des substances préoccupantes est massive. » déclare F. Veillerette, Président du MDRGF et administrateur du réseau PAN-Europe. »
    MASSIVE???? Alors que 95.2 % des échantillons analysés respectaient la réglementation????

    Les médias ont bien repris in extenso « l’étude » du MDRGF sans vérifier les info, sans les analyser, ni même en faire une lecture approfondie et sans mettre les lecteurs en garde contre les erreurs statistiques flagrantes… Bref en tout complaisance avec l’ONG.
    Tyrannie intellectuelle = Interdiction d’émettre des avis contraires à ceux imposés par un minorité agissante.
    http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/pesticides-les-raisins-de-la-colere_719150.html
    http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1060000

  10. @daniel: et devinez qui sera l’avocat pour les défendre.. non? si ! madame criigen/cap21 ! Que le monde écologiste est petit…

  11. Au sujet des LMR ( limites maximales de résidus )et de leur application pratique :
    Comme vous pouvez l’imaginer, ces mesures de LMR se pratiquent sur le produit récolté, c’est donc une mesure à postériori de la bonne utilisation des produits phytosanitaires.
    Dans la pratique, le seul moyen dont dispose l’agriculteur ou le viticulteur pour s’assurer au mieux du respect des LMR est de respecter les délais avant récolte (DAR) indiqués pour chaque produit utilisé.
    Cela implique donc, avant l’application d’un produit phytosanitaire, d’estimer avec une certaine précision la date de récolte probable afin de savoir si on respecte ou non ce DAR.
    Dans l’affirmative, on peut réglementairement appliquer le produit aux doses homologuées, sans pour autant être certain qu’au bout du compte la LMR sera respectée pour diverses raisons (maturité plus précoce, conditions météos ou de croissance différentes de celles qui on servies à la détermination du DAR, …)
    Dans la négative, deux solutions, soit on utilise un produit dont le DAR est moins important s’il existe, soit on ne fait rien avec les conséquences que cela impose (salissement par les adventices, pertes de récolte dues aux ravageurs et/ou aux maladies cryptogamiques)

    Pour résumer, le producteur n’a aucun moyen fiable à 100% de s’assurer du respect des LMR et le législateur n’a rien d’autre de plus précis à lui proposer que les DAR comme solution !

    C’est pour cela qu’il aurait également été honnête de préciser de façon claire l’importance du dépassement des LMR. Un faible ( j’ai bien dit un FAIBLE ) dépassement n’est pas forcément du à une utilisation mauvaise ou illégale d’un produit phyto.

    Pour ce qui est des produits interdits, la encore le flou est total et surement volontaire. Un fruit ou un légume cultivé dans un pays tiers peut tout à fait être légalement porteur de traces d’un produit interdit à l’utilisation en France, il suffit qu’il soit autorisé dans le pays d’origine, et autorisé en tant que tel à l’importation ( Ce n’est pas très logique, mais cela arrive couramment )

    Tout est bon pour affoler les gens et les « forcer » à abonder dans le sens des idées du MDRGF ….

  12. @Sylvie, Martin et adhérents du MDRGF,

    ne croyez vous pas que vos accusations perpétuelles envers le monde agricole a ses limites,que cherchez vous?,par qui êtes vous poussés?.
    L’Agriculture Française est certainement la plus controlée au monde et donc la plus sûr pour les consommateurs.
    Nous ,agriculteurs,faisons des efforts depuis déjà longtemps,pour coller à la demande sociétale.Demain,on sait qu’il va falloir produire plus avec des restrictions de produits phytosanitaires,il me semble que vous devez vous en satisfaire!.
    Par dessus le marché,l’€urope va réduire nos aides de manière importante et nous demander plus de production avec moins d’aides et produits phytopharmaceutiques,ce n’est pas tout,pour remplacer les énergies fossiles et le pétrole,principale base de l’industrie chimique,ce sont encore les agriculteurs qui vont être solicités.
    Il faut vous mettre rapidement dans la tête qu’une bonne part de l’avenir de l’humanité est et sera de plus en plus entre les mains des gens de la terre,agriculteurs pourtant dédaignés depuis des siècles.Au passage je vous informe que je n’ai rien contre mes collègues en agriculture biologique d’ailleurs très courageux,aimés je suppose par vous car ressemblant aux braves paysans d’avant,pas très riches et asservis à vos désirs écologiques.

    De nombreux scientifiques prédisent à l’avenir,changement climatique oblige,de nombreuses épidémies et ravageurs des cultures(maladies et insectes) encore inconnus sous nos latitudes,pourquoi pas des invasions de criquets (un essaim de 50 millions d’insectes de 5 à 7cm de long,concentré sur 1 km carré,peu parcourir 200km par jour et dévorer tout sur son passage soit environ 100 tonnes de cultures et autres végétaux).Si l’on peut réduire un peu la « chimie agricole »,elle restera le plus souvent incontournable.Il y a 100 ans l’espérance de vie était d’environ 45 ans (sans chimie!)et aujourd’hui à plus de 75 ans (avec chimie!),c’est surtout les précautions sanitaires à tous les niveaux qui ont permis cette performance.

    SANITAIRE OU BIOLOGIQUE? là est la question.

  13. @ME 51
    « De nombreux scientifiques prédisent à l’avenir,changement climatique oblige,de nombreuses épidémies et ravageurs des cultures(maladies et insectes) encore inconnus sous nos latitudes,pourquoi pas des invasions de criquets (un essaim de 50 millions d’insectes de 5 à 7cm de long,concentré sur 1 km carré,peu parcourir 200km par jour et dévorer tout sur son passage soit environ 100 tonnes de cultures et autres végétaux). »

    Ouh ! Enlève ton masque, ME51, on t’a reconnu ! Catastrophiste ! Khmer vert ! Et cite tes études, pour commencer ! Des invasions de criquets ? Et pourquoi pas des pluies de sang ? C’est pas du champagne que tu fais, mais du mousseux qui tape ! Va agiter ton épouvantail de la peur ailleurs !

  14. @ Danielle

    Comment définissez vous  » khmer vert ?.je ne suis pas vigneron mais agriculteur en conventionel.Et vous ,que faites vous dans la vie ?
    Que connaissez vous de l’agriculture? Ce ne sont pas des études tirées d’internet qui vous renseignerons le mieux!
    Vous faites apparemment parti des gens qui ont voté « Europe Ecologie »,belle performance gagnée grâce à l’ignorance et la peur des consommateurs et téléspectateurs, orchestrée par les nombreuses associations anti chimie et relayé par les médias,vous êtes plus efficace que vos cousins socialistes.
    Pour les criquets,je vous conseille de chercher mes sources vous même et de demander à certains africains s’il préfère en cas d’invasion la famine aux insecticides.
    Pour finir je vous dirais que les écolos en général me font peur car la plupart du temps,ils ne savent de quoi ils parlent et n’ont surtout aucunes idées sur des alternatives efficaces et durables à la chimie permettant de nourrir la planète et de conserver un bon état sanitaire.

  15. à daniel.
    Je n’accorde AUCUNE confiance aux dires et écrits de quelqu’un qui n’a pas été capable d’assimiler les règles d’orthographe, meme les plus élémentaires!

  16. Pauvre Louise il ne vous en faut pas beaucoup… Post inutile et sans intérêt! Rien sur le fond comme d’hab…
    D’ailleurs vous avez oublié le circonflexe à même…

Les commentaires sont fermés.