Pas de Wi Fi au Sénat pour le colloque des Robins des Toits

Partager sur : TwitterFacebook

L’information ci-dessous n’est pas une blague. L’association anti antennes relais a organisé un colloque « Technologie sans fil, un nouvel enjeu sanitaire », le 23 mars 2009 au Sénat.
L’événement a pris du retard pour débuter. La raison ? Les participants (pardon, les militants) ont demandé que le wi-fi soit arrêté ( !). Dare-dare, le Sénat a dépêché un technicien pour stopper le wi-fi. D’après les écologistes présents dans la salle (pour le coup, des vrais de chez vrais écolos!), « les ondes n’étaient pas bonnes ».
Pour la petite histoire, l’événement était organisé par les sénateurs socialistes Marie-Christine BLANDIN (Nord), et Jean DESESSARD (Paris), en partenariat avec SUPAP-FSU, Ecologie sans frontière et Robin des Toits.
Je vous rassure, l’événement n’est qu’une parenthèse dans la vie des sénateurs-organisateurs puisqu’ils continuent d’utiliser internet, le mail et autres téléphones portables.
La cohérence a des limites.

29 commentaires sur “Pas de Wi Fi au Sénat pour le colloque des Robins des Toits

  1. Bonjour.

    Vive la démocratie.
    Démocratie avez vous dis, pardon, la dictature. Où une « association » d’hurluberlus imposent ces diées et son idéologie au sein même des instances de l’état représentatives du peuple souverain.

    Quelle belle réussite de leur part, quelle publicité pour eux:
     » Vous voyez bien chers citoyens que les ondes wifi sont nocives, nous avons fait éteindre le wifi au sénat durant notre colloque. »

    Et tant pis si la majorité des sénateurs n’étaient ni d’accord, ni même informé de cette manipulation technique.

    Vive la démocratie participative, ou certains s’arrogent le droit d’imposer leur point de vue.
    Vive la nouvelle dictature…

    Bien cordialement à tous.

  2. Il n’y a pas d’accès Internet dans l’hémicycle à l’Assemblée, ça doit être pareil pour le Sénat.

  3. bonjour,membre de l’ AFIS et spécialisé en Toxicologie environnementale,
    tenté un instant par « la THEORIE du COMPLOT », la « Bible » de TOUTES les ONG environnementales(de WWWF à ………ROBIN des TOITS et d’autres à venir),
    je ne puis que récuser et condamner leurs outrances qui atteignent des sommets d’insanités et de nullité crasse ; avec les CEMs et les « RF » « ils confinent à l’insondable perversion de l’esprit:une volonté farouche de « refonder » une (pseudo)-SCIENCE validant leur architecture mentale: les « barbares entreprises du « Complot Mondial » visant à éradiquer les « pauvre peuple » intoxiqué par leurs propagande mercantile ; un échantillon caricatural de cette posture et poussé à l’extrême(argument faussement scientifiques , dévoyés, mensonges et trucages photos,ambiance morbide, chapardage et montage bidons de clips de TV, …), allez vous régaler avec le plus EXTRÊMISTE des Sites »ANTI-ONDES » et ses FAUX experts scientifiques auto-proclamés, avec des titres « possiblement » usurpés :
    http://www.next-up.org/ ,
    vidéos en ex. http://videos.next-up.org/Tsr/Ondes_vous_etes_tous_concernes_part2/14_04_2

    bonne exploration de ce Site qui requiert une bonnne maîtrise de soi et une cultute d’e bon sens scientifique minimale,
    à bientôt,
    Yves04

  4. Il est intéressant de voir dans la campagne anti antennes relais une forte similitude avec celle qui touche les OGM. Le risque est une illusion ou reste à démontrer mais le grand public ne perçoit pas le bénéfice de leur existence dans leur environnement.

    S’agissant de l’automobile, du téléphone portable lui même, l’attitude du public serait très différente, la liberté de se déplacer, de communiquer, liberté ancienne pour l’automobile, récente pour le GSM seraient fortement altérée. La position des « assoc à la con » serait intenable.

    Il est incroyable que le grand public soit incapable de faire le lien entre l’existence de l’antenne relais et la possibilité d’utiliser le téléphone GSM et surtout que personne ne le fasse savoir.

    Incapacité de la presse française actuelle de traiter le fond des dossiers, on reste à la surface des choses, on joue sur la partie animale du cerveau, la peur et pas l’intelligence. La masse des journalistes qui pondent des articles sont-ils encore capables d’un tel exercice? ou le choix n’est-il pas fait de ne donner la plume qu’aux plus mauvais d’entre eux?

    Nous ne reviendrons pas sur les risques avérés et très conséquents de l’utilisation de l’automobile dans les villes (benzène, HAP, COV, particules…) dont on peut postuler qu’ils participent à expliquer pourquoi un citadin court bien plus de risque de mourir d’un cancer qu’un agriculteur qui a manipulé des pesticides sans aucune précaution, pour nous intéresser spécifiquement au cas des antennes relais et des risques liés aux téléphones portables eux mêmes.

    Douar relevait à juste titre l’article de l’AFIS et les conclusions de 2003 de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire Environnementale qui concluait à l’application du principe d’attention en matière d’antennes relais de téléphonie mobile et au principe de précaution en matière de téléphonie mobile sur un risque avéré en matière de téléphonie mobile lié à l’usage du téléphone mobile au volant, que le conducteur ait recours ou non à un kit mains libres.

    Si précaution il doit y avoir, proposons à nos élus:

    1) De supprimer l’utilisation du GSM pour les conducteurs de véhicules, avec ou sans kit, pour suivre cette recommandation et de demander à la maréchaussée de faire respecter la règle.

    2) Vu l’exposition aux ondes essentiellement liée aux appareils eux-même et dans l’attente des conclusions définitives des études en cours, de réglementer fortement voir d’interdire l’utilisation des téléphones mobiles aux enfants de moins de 15 ans, les plus exposés car en phase de croissance, pour leur sécurité éventuelle, hors bridages qui limitent cette dernière à l’envoi de sms.

    On est curieux de voir l’embalement médiatique qui suivrait ces mesures élémentaires de bon sens.

    Chiche….

  5. @alzine

    « Il est incroyable que le grand public soit incapable de faire le lien entre l’existence de l’antenne relais et la possibilité d’utiliser le téléphone GSM »

    Euh non, ce n’est pas incroyable. Le grand public veut le téléphone portable (et manifesterait sa colère en cas de restrictions de ce coté), mais ne veut pas d’antenne relais GSM A COTE de chez lui.
    C’est comme pour le TGV, le grand public est pour, veut une gare pas trop loin de son domicile, mais ne veut surtout pas que la ligne passe sur sa commune ou a proximité de sa maison.
    … on peut trouver des milliers d’exemples du même style.

  6. Certes, une génération de bobos-Nimby , paradoxale et incapable de gérer ses nombreuses contradictions, exige du bio mais consomme surtout du conventionnel parce que moins cher, veut les bénéfices de la modernité, téléphone portables, voyage au long court, voiture individuelle mais en refuse les pollutions induites, fussent-elles psychologiques comme pour les antennes relais …. les OGM…. Génération qui a revendiqué le droit de fumer en tout lieu au nom de la liberté mais renacle à reconnaitre l’impact sur la santé et a freiné des quatres fers pour éviter les restrictions au droit d’intoxiquer son voisin. Trop égoiste pour faire des enfants et en prendre soin, elle revendique la décroissance en se posant comme exemple. Il est rassurant de penser que le malthusianisme de ces toujours « enfants gatés » les condamne à disparaitre sans postérité en moins de deux générations.

  7. En réaction au post N°2 sur l’AFIS pour les pseudo sciences :
    il faut savoir qu’ils ont pour parrain au niveau scientifique
    le dr Anrengo, membre du comité scientifique de Bouygues Télécom
    jusqu’à fin 2009, membre de l’académie de médecine, etc…
    Sans commentaire

    Des condamnations existent pourtant, qui reconnaissent en plus
    les effets pour des professionnels, y compris à des niveau non
    thermiques, ce que devrait savoir certains de nos experts officiels.

  8. @ Filterman:

    Des condamnations juridiques ne sont pas des preuves scientifiques!!!
    Les juges ne faisant qu’appliquer la loi et le principe de précaution, sans chercher à savoir si la requête des « ONG » est scientifiquement fondée ou non.

    Les « ONG » et autres associations doivent apporter la preuve de ce quelles avances. Hors elles demandent le contraire. Elles demandent que les fabricants apportent la preuve de innocuité de leurs produits. Cette méthode, qui est à la base du principe de précaution, est parfaitement rodée. Elle a pour effet d’inverser la charge de la preuve et de réduire à néant tout débat. Pour une raison simple, que ces gens savent pertinemment et c’est justement pour cela qu’ils l’utilisent:
    IL EST IMPOSSIBLE EN SCIENCE DE DÉMONTRER QU’UN PHÉNOMÈNE N’EXISTE PAS!!!
    On ne peut démontrer l’inexistence de dieu, ou de risques potentiels…

    Dans le même registre il faut faire un procès aux fabricants de presse citron électrique, car ses appareils peuvent s’enflammer et provoquer de graves incendies.
    Il faut faire un procès aux fabricants de télévisions car les ondes hyperpulsées des écrans plasma peuvent donner des cancers de la prostate et des testicules chez la femme enceinte!!!
    Il faut faire un procès aux sylviculteurs car le pin des landes peut attirer les martiens.

    Le principe de précaution est une connerie qui permet de matérialiser dans la société les peurs et les fantasmes de n’importe quel cinglé!!!

    Quand au Dr Aurengo (et non Anrengo), il est professeur de médecine nucléaire et chef des services centraux de médecine nucléaire du groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière (Paris). Donc c’est un praticien chevronné et un expert en oncologie. Ayez autant de connaissance que ce Mr et après vous pourrez revenir débattre sur des sujets que vous ne maitrisez pas!!!

    1. il a ecrit le document honteux pour venir en aide aux operateurs publié par l’académie de médecine le 4 mars 2009 qui n’a rien a voir avec la science mais avec de la la propagande de bas etages

  9. <Des condamnations juridiques ne sont pas des preuves scientifiques!!!
    <Les juges ne faisant qu'appliquer la loi et le principe de précaution, sans
    <chercher à savoir si la requête des "ONG" est scientifiquement fondée ou non.

    Ah ben ça c'est nouveau – Sauf que vous n'avez PAS DE BOL mon cher Daniel –
    Encore un pseudo-expert qui se prend pour un spécialiste !!!

    Le jugement qui a JUSTEMENT été rendu par la cour suprême d'Alaska, c'est JUSTEMENT appuyé sur un collège d'EXPERTS SCIENTIFIQUES, dont certains sont membre en plus de l'organisation IEEE, et qui ont en plus reconnu des effets nocifs avéré à un niveau en dessous du seuil thermique reconnus par toutes les instances officielles internationales.
    Les arguments de la FCC ont été rejetés par les magistrats et ces scientifiques "incompétents" pour VOUS, mais qui sont certainement plus compétents que VOUS, et qui en plus représentent le haut du panier, contrairement à VOUS. Vous avez perdu une bonne occasion de vous taire/

    Je vais d'ailleurs expédier ledit jugement à quelques dirigeants politiques,
    histoire que tout le monde soit un peu moins ignorant, et un peu plus au courant.

    En France nous sommes très loin de ce niveau car on n'a pas de scientifiques ni de labo parce qu'ils sont attaqués par des A.P.R (dont je vais parler un de ces 4 pour expliquer les méthodes et écoutes illégales) au service des lobbies, en dehors des pseudo-experts qui sont payés par l'industrie pour relire des expérimentations qu'ils ne font pas car ils n'ont pas une seule éprouvette, mais ils ont juste du papier pour descendre en flamme les vrais scientifiques ci-dessus qui ont eux des labos, pour faire des tests y compris sur des cobayes.

    < Les "ONG" et autres associations doivent apporter la preuve
    < de ce quelles avances.
    <Hors elles demandent le contraire.
    <Elles demandent que les fabricants apportent
    <la preuve de innocuité de leurs produits.

    Monsieur, les preuves il y en a plein comme le rapport REFLEX que visiblement vous n'entendez pas, et comme le rapport Interphone censuré, que vous ne publiez pas malgré l'exigence du Parlement Européen, et en plus votre lobby fait de la désinformation quotidienne en mettant en DANGER la vie des professionnels, et pire, vous interdisez en France toute recherche scientifique sur les risques avérés des micro-ondes depuis déjà les années 50.

    D'ailleurs dès 1959 déjà nous avons eu des techniciens radar – dont un que je
    connais – qui se sont fait esquintés et brûlés déjà à l'époque, comme le cocotier qu'on voit en première page de mon site, sans parler des photos des autres arbres que j'ai.
    D'ailleurs quelqu'un d'Angers me disait tout à l'heure qu'un fonctionnaire lui avait répondu qu'il ne voulait pas mettre d'antenne dans la réserve naturelle en face parce que c'était dangereux pour les oiseaux de passage, mais pas pour les humains, c'est drôle non.

    < IL EST IMPOSSIBLE EN SCIENCE DE DÉMONTRER QU'UN PHÉNOMÈNE N'EXISTE PAS!!!
    Par contre on peut démontrer les effets avérés des hyperfréquences.
    Ils suffit de mettre une borne wifi dans un pot de fleur ou une cage avec des canaris. EFFETS GARANTIS et avérés sans trucage en plus en quelques semaines.
    Nous verrons combien de temps ils résistent à vos bonnes ondes.
    Les rats de Dirk Adang ont beaucoup apprécié les ondes d'une pico-cellule GSM, 60 % ont crevé mon cher Daniel, même taux que pour les oeuf de Madeleine Bastide, et aussi lors des expériences de Delgado dès les années 70…

    <Dans le même registre il faut faire un procès aux fabricants de presse citron électrique
    <Il faut faire un procès aux sylviculteurs car le pin des landes peut attirer les martiens.
    <Le principe de précaution est une connerie qui permet de matérialiser

    Là vous commencez à vous ridiculiser, allez dire ça aux pilotes.
    Vous me rappeler un autre Daniel, vous ne seriez pas le même par hasard.
    Il était intervenu à la radio en 2000 pour affirmer qu'on pouvait utiliser un portable GSM dans le cockpit d'un avion, jusqu'à ce qu'un pilote de ligne en ROGNE téléphone pour déclarer que s'il avait un tel énergumène à bord il faisait demi-tour pour le débarquer, parce que les GSM pouvait planter les calculateurs de bord et aures.
    Le principe de précaution est une vraie connerie comme vous le dites si bien, n'empêche qu'il aurait pu faire l'objet de poursuites pour incitation à la violation des règles de sécurité aérienne, et quelques passagers se sont déjà retrouvés en taule pour avoir utilisé leur portable en avion.

    <Le principe de précaution est une connerie qui permet de matérialiser
    <dans la société les peurs et les fantasmes de n'importe quel cinglé !!!

    Le laxisme gouvernemental au profit des industriels est pour parler comme vous une connerie qui fait que les décès par cancer sont devenus la première cause de mortalité en France. Comme vous le dites si bien, il faut être cinglé pour vouloir mettre des portables GSM entre les mains des enfants qui n'ont même pas 5 ou 10 ans. Quand on voit certains membres du lobby français regretter qu'on a le taux d'utilisation de portable le plus bas d'Europe pour cette catégorie d'âge, sans parler des cas de SFC et d'addiction qui commencent à se multiplier, on ne peut s'empêcher de faire des comparaisons avec des films catastrophes américains où on a toujours un acteur qui interprète le rôle d'un individu démago avide de pouvoir d'argent et qui fait passer ses intérêts devant la survie d'une population.

    <Quand au Dr Aurengo (et non Anrengo), il est professeur de médecine nucléaire
    <et chef des services centraux de médecine nucléaire du groupe hospitalier de
    <la Pitié-Salpêtrière (Paris).
    <Vous avez oubliez de préciser qu'il est aussi polytechnicien.

    Oui, et polytechnicien je crois, vous avez raison j'ai tapé trop vite son nom, mais ce n'est certainement pas une référence en matière de CEM.
    Sans parler de la polémique sur l'affaire du groupe de travail sur Tchernobyl.

    <Donc c'est un praticien chevronné et un expert en oncologie. Ayez autant de connaissance que
    <ce Mr et après vous pourrez revenir débattre sur des sujets que vous ne maitrisez pas!!!

    Quand quelqu'un prétend être un spécialiste en CEM, cela me dérange beaucoup quand il ignore ce que sont les courants de blessure connus depuis Galvani, et qu'il ignore les méthodes de réduction des fractures par les CEM quand il me répond au sénat en janvier 2009 je le cite:
    "la réduction d'une fracture: il s'agit d'un effet thermique qui exclu ce dont nous parlons"
    Je suis très surpris qu'il ignore les travaux des Dr Becker et Marino (et des russes), comme je l'ai précisé au sénateur qui présidait la séance, d'autant que nous avons des dispositifs qui font l'objet de dépôts de brevet depuis les années 70, et qui sont utilisés en France dans les cliniques d'orthopédie. Si les CEM n'ont aucun effet, dans ce cas il faut enlever ces appareils des cliniques sportives et d'orthopédie car c'est du charlatanisme et une escroquerie remboursée légalement pas la sécurité sociale.

    Lors d'une réunion à l'assemblée nationale, le Dr Aurengo a parlé du niveau de 0,5 W/m² (0,6V/m) préconisé par le Dr Oberfeld de Salzbourg et du seuil utilisé dans l'étude Mann et Röschke. Il a ensuite déclaré :
    "Ils refont leur manip en 2000, et cette fois-ci ils montent jusqu'à 50.000 mW/m² et ils ne retrouvent pas non plus l'effet qu'ils avaient pu mettre en évidence en 1996. Donc conclusion, la limite à 0,6 V/m² est fondé sur un effet qui en réalité n'existe pas."

    Je confirme, c'est sûr, à 50 W/m² on ne risque pas de retrouver les mêmes effets," puisque lors de la restitution du rapport de l'AFSSET en octobre 2009 au ministère de la santé, en présences de son directeur et autres responsables, j'ai apporté les précisions ci-dessous :

    "je viens de refaire les calculs et de reconvertir les w/m² en V/m, or 50W/m² nous donne 137 V/m, or à ce niveau professionels recommandé par les institutions comme l'INERIS il y a eu deux accident avec une dizaine de techniciens dont certains se sont retrouvés en arrêt maladie et handicapé à vie, et ont stoppé leur métier"
    informations médicales que j'ai retransmises à tous les ministres concernés.
    D'ailleurs le Dr Aurengo, M. Veyret, et le Dr De Sèze sont parfaitement au courant, puisqu'ils étaient présents dans la salle lors de mon intervention.

    Je m'étonne que des prétendus experts CEM puissent dire, et en plus aller écrire une telle ineptie de 50 W/m² dans des rapports ministériels, car ces gens là ne savent pas de quoi ils parlent, et là nous en avons eu la preuve. On a des fours M-O qui fonctionnent en 900 MHz comme les antennes relais GSM, et on peut avoir des niveaux entre 1 et 4 kW et même plus en province, raison pour laquelle on voit de plus en plus de problèmes chez les professionnels.

    En ce qui me concerne, après avoir fait 10 ans de recherche sur les radars et y avoir été exposé comme d'autres, je crois savoir parfaitement à mon niveau de quoi je parle, contrairement A VOUS et à quelques prétendus experts qui n'ont jamais manipulé la moindre source micro-ondes, et qui se permettent de dire, qu'il n'y a aucun effet nocif.

    Ce que je trouve bizarre c'est qu'aucun des experts présents à l'assemblée nationale en avril 2009 ne se soient proposés comme cobaye aux seuils qu'ils préconisent quand j'en ai fait la demande pour mettre un terme à la polémique, ce qui aurait permis de prouver l'innocuité des antennes relais, c'est la preuve que ces experts officiels n'accordent pas la moindre crédibilité à leurs propres affirmations.

    J'en profite pour lancer un appel sur ce forum, nous recherchons toujours des volontaires du lobby des télécoms, pour être exposés aux seuils professionnels qu'ils préconisent, et auxquels se sont déjà retrouvés des techniciens. N'hésitez pas à nous proposer vos nom comme volontaires, je transmettrai.

    Mon cher Daniel, ayez autant de connaissances que d'autres qui eux ont travaillé sur les micro-ondes des relais et des radars que j'ai manipulé dès 1975 comme d'autres et qui en connaissent EUX les effets nocifs, contrairement à VOUS avant de revenir débattre sur des sujets que VOUS ne maitrisez VISIBLEMENT PAS DU TOUT !!!

    Marc Filterman

  10. Ah, oui, j’ai oublié, la photo du palmier fané à cause de l’émetteur, c’est le clou ! (C’est au début de la page, vous n’avez pas besoin d’aller très loin). C’est hilarant ! Il y a longtemps que je n’avais pas autant ri :-))

  11. Ma santé mentale est certainement meilleure que la vôtre, si c’est là tout ce que vous avez comme argument, c’est pas très relevé, c’est le même type de méthode utilisée par les officines pour discréditer les chercheurs.
    En attendant personne ne peut contredire mes propos, car contrairement à vous j’ai les documents techniques.

    Vous ne voulez pas vous proposez pas comme volontaire pour être exposés à des micro-ondes ? on cherche des volontaires pour des expositions aux seuils officiels.

  12. Oui, puis moi j’ai des preuves scientifiques absolument indiscutables prouvant que le GSM risque de nous faire tomber le ciel sur la tête…. 😉

    Juste pour relever un des nombreux arguments bidons de Filterman. Un GSM peut être problématique dans un avion (et pas uniquement dans le cockpit), non pas parce qu’il peut faire « planter » le calculateur de bord (il y en a plusieurs, ils sont redondés et ne craignent absolument pas le domaine fréquentiel des GSM, qui est le même que celui des appareils de radionavigation:ILS, transpondeur, VOR, etc…. ), mais parce que justement ils peuvent interférer avec ces appareils…

    Ne nous bassinez pas avec des affirmations sans fondement et des « études » sorties de je ne sais ou et non publiées dans des revues sérieuses… le charlatanisme de ce style, on en a trop vue.

    Le jour ou vous aurez les références d’une vraie étude publiée dans une vraie revue à comité de lecture, alors on pourra peut-être commencer à causer. D’ici-là, vous n’avez que du vent à proposer.

  13. Monsieur Laurent, c’est vous qui dites n’importe quoi, car
    en plus j’ai été dans l’aviation contrairement à vous.
    Sur le lien 70 de mon site vous avez quelques extraits d’un
    rapport transmis à Matignon sur les risques avioniques y
    compris plantage de PA, et redondance ou pas, on a des
    dérives sur les ILS/VOR/ADF, perturbation de TCAS, etc…

    Le jour ou vous aurez les références d’une vraie étude publiée dans une vraie revue à comité de lecture, oui sous contrôle des industriels on a compris…
    en attendant les compagnies aériennes étrangères ont renouvelé fin 2008 les interdictions de vos joujoux.

    D’ailleurs à partir du 1er juillet, certains type de wi-fi
    ne seront plus autorisé à la vente sans avoir une modif, car
    il brouillent des radars de la sécurité aérienne météo. Si vous voulez les directives, elles seront sur mon site dans quelques jours avec la photo d’un scope.
    on verra qui dit n’importe quoi

  14. Il est normal que Marc Filterman se sente en bonne santé mentale. Les fous ne se sentent jamais fous, les paranoïaques moins encore que les autres. D’ailleurs je n’ai pas dit ce que je pensais de sa santé mentale. J’ai dit qu’en allant sur son site chacun pourrait se faire son idée.

  15. Il est normal que Marc Filterman se sente en bonne santé mentale. Les fous ne se sentent jamais fous, les paranoïaques moins encore que les autres.

    Oui çà on connaît, ce sont les méthodes utilisées par les officines, y compris contre des scientifiques comme je l’ai dit tout à l’heure.
    Et dans ce cas les compagnies aériennes sont aussi paranoïaques comme moi pour interdire l’utilisation des portables en vol.

  16. @ Marc Filterman

    « En attendant personne ne peut contredire mes propos, car contrairement à vous j’ai les documents techniques. »

    C’est possible mais comme vous n’en donnez pas les références, il ne m’est pas possible de les lire moi-même et je ne suis pas obligé de vous croire sur parole et d’accepter sans broncher l’interprétation que vous en faites! Je ne crois que ce que je peux lire et interpréter moi-même. Alors, merci de bien vouloir fournir les références des documents sur lesquels vous appuyez, ce qui pour l’instant ne reste que vos propres affirmations.

  17. @ Marc Filterman

    «  »Le jour ou vous aurez les références d’une vraie étude publiée dans une vraie revue à comité de lecture, oui sous contrôle des industriels on a compris… »

    Toujours la même sempiternelle méthode!! La complotite chronique!! Tous ceux qui ne partagent pas mon avis sont vendus, achetés, compromis, corrompus, « sous le contrôle des industriels ». La même méthode est utilisée contre l’industrie chimique, l’industrie phramaceutique, les agriculteurs non bio, les climato-sceptiques, etc……Tous pourris!

  18. Mea culpa!! J’aurais dû commencer par aller consulter le site de Filterman avant de perdre mon temps à faire les deux commentaires ci-dessus sur ses élucubrations parce qu’on ne tire pas sur une ambulance ou un handicapé! Toutes mes excuses!

  19. La vie ne doit pas être drôle pour ce M.Filterman bombardé jour et nuit d’ondes maléfiques!!

  20. Robin des Toits n’a jamais été contre l’utilisation des mails et d’internet, cessez d’entretenir la confusion.
    Robin des Toits milite pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil et pour une utilisation performante des nouvelles technologies.
    Exemple, le Wifi et le Wimax ne permettent pas le déploiement du très haut débit (au delà de 8Mo/s descendant), il y a des problème de déconnexion fréquente et de confidentialité plus hasardeuse.
    En plus, c’est toxique, comme cela est très bien expliqué sur cette page :
    http://www.robindestoits.org/_a1055.html

    Si vous voulez continuer à faire les scientistes aveuglés par ce que vous croyez être le progrès, libre à vous. Mais le réveil risque d’être douloureux.

  21. « Pour la petite histoire, l’événement était organisé par les sénateurs socialistes Marie-Christine BLANDIN (Nord), et Jean DESESSARD (Paris), en partenariat avec SUPAP-FSU, Ecologie sans frontière et Robin des Toits ».

    C’est surtout la connerie qui est sans frontières ! (Et sans limite !)

  22. Très bien, cette connerie est pourtant la voix de ceux qui veulent vous protéger.

    Les ondes de la téléphonie mobile et du Wi-fi ont une structure composite : une porteuse micro-onde (hyperfréquence) et des extrêmement basses fréquences, dont l’ensemble est pulsé par saccades.

    Chacune des fréquences comporte une toxicité, par la production de protéines de stress et par
    résonance avec les fréquences cérébrales mais la plus forte est celle des saccades, qui désorganisent
    les processus physiologiques et détruisent des structures biochimiques, ayant pour conséquence quatre agressions physiologiques primaires : la perte d’étanchéité de la barrière hémato-encéphalique (entre le sang et le cerveau), la perturbation de production de la mélatonine, la déstabilisation des régulations membranaires et les dommages génétiques.

    Il en résulte des pathologies de niveau moyen à lourd, allant des maux de tête, nausées, pertes de concentration et de mémoire, troubles cardiaques et de l’humeur, jusqu’aux cancers (cerveau, thyroïde, glande parotide …) Cet ensemble de symptômes est appelé “syndrome des micro-ondes” par les scientifiques militaires depuis les années 1960. Aujourd’hui, il fait l’objet de travaux publiés par de nombreux spécialistes scientifiques indépendants.
    Voir : http://www.robindestoits.org/_a228.html et http://www.robindestoits.org/_r14.html

    Cependant, les défenseurs de l’innocuité sanitaire des ondes de la téléphonie mobile et du Wi-fi les amalgament à celles de la radio et de la télévision. Or, ces dernières ont des structures physiques totalement différentes car elles ont des fréquences inférieures (en deça des micro-ondes) et ne sont pas pulsées par saccades mais émises de façon continue.

    On entend dire que si c’était si dangereux ça se saurait et qu’il n’est pas possible qu’une technologie autant utilisée puisse continuer d’exister si elle occasionnait tous ces dommages… On l’a aussi dit pour l’amiante ! Qui a cessé d’être couverte par les assurances américaines dès 1913. Les ondes de la téléphonie mobile et du Wi-fi, elles, l’ont cessé de l’être depuis 2000. Si cela ne se sait pas c’est parce que les informations réelles sont étouffées ou déformées par la version officielle.
    Voir : http://www.robindestoits.org/_r93.html

    Cependant, plusieurs institutions européennes ont confirmé la toxicité de la téléphonie mobile et du
    Wi-fi : c’est le cas de l’Agence européenne de l’environnement et du Parlement européen. De
    nombreux médecins ont également validé les travaux scientifiques traitant de cette toxicité.
    Ainsi, en Angleterre, en Allemagne et en Autriche, le Wi-fi a été interdit dans les écoles et l’Allemagne recommande officiellement depuis 2007 de préférer les connexions filaires.
    Voir : http://www.robindestoits.org/_r27.html et http://www.robindestoits.org/_r92.html

    Mais le Wi-fi est presque toujours activé par défaut sur les Box Internet même si vous ne
    l’utilisez pas. C’est pourquoi, en attendant la reconnaissance officielle de sa toxicité, nous vous recommandons de désactiver le Wi-fi et d’utiliser un câble de connexion filaire (RJ45 ou USB).
    Vous vous protégerez et vous protégerez vos voisins, qui peuvent être atteint d’électrohypersensibilité (EHS). Une étude scientifique menée par l’ARTAC établit que l’EHS a une identité médicale sans lien avec des perturbations psychologiques. Elle sera prochainement publiée.
    Voir : http://www.robindestoits.org/_a731.html

    L’Afsset et l’OMS ont également reconnu l’électro-hypersensibilité.
    Voir : http://www.robindestoits.org/_a315.html et http://www.robindestoits.org/_a1014.html

    Mais si vous êtes un utilisateur de Wi-fi, vous n’aurez peut-être pas envie de croire à tout ça et préférerez continuer avec votre connexion sans fil, tellement pratique et en apparence si moderne !
    Quoi qu’il en soit, vous trouverez sur cette page les astuces pour désactiver votre Wi-fi et le remplacer aisément (même entre deux étages) par une connexion filaire, plus performante sur le plan technique, moins accessible aux pirates et surtout sans danger pour la santé.
    Voir : http://www.robindestoits.org/_a227.html

    1. au post précédent :

      D’autres sources …que les robins….

      – La conclusion de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et du Ministère de la santé indique que dans l’état actuel des connaissances, il n’y a pas de nocivité réelle de la proximité des antennes-relais près des habitations :
      « Les stations-relais sont généralement installées sur le toit d’immeubles ou sur des tours à des hauteurs de 15 à 50 mètres. Le niveau des transmissions à partir d’une station donnée est variable et il dépend du nombre d’appels et de la distance de l’utilisateur à la station. Les antennes émettent un faisceau très étroit d’ondes radioélectriques qui se propagent presque parallèlement au sol. Dans ces conditions, l’intensité du champ de radiofréquence au niveau du sol et dans les zones normalement accessibles au public ne représente qu’une fraction de la limite considérée comme dangereuse. Pour dépasser la valeur limite recommandée, il faudrait qu’une personne s’approche à moins d’un ou deux mètres de l’antenne en direction du faisceau… », extrait du site de l’OMS (paragraphe Les téléphones portables et leurs stations-relais, en bas de page)
      http://www.who.int/peh-emf/about/WhatisEMF/fr/index3.html

      – « Plusieurs groupes d’experts indépendants mandatés par l’OMS, par la Commission Européenne, ou par le gouvernement français se sont penchés sur les effets sur la santé des champs électromagnétiques, au niveau mondial, européen ou national. Tous ces groupes ont conclu qu’en l’état actuel des connaissances scientifiques, et compte tenu des faibles niveaux d’exposition aux champs électromagnétiques autour des stations relais, l’hypothèse d’un risque pour la santé des populations vivant à proximité de ces stations ne pouvait être retenue », extrait du site du Ministère de la santé
      http://www.sante-sports.gouv.fr/dossiers/sante/telephones-mobiles-leurs-stations-base-sante/effets-sante.html

      – La Fondation Santé et Radiofréquences, fondation de recherche, créée à l’initiative de l’Etat, en particulier du ministère chargé de la recherche, et à l’initiative d’industriels du secteur, propose également sur son site des questions-réponses sur l’incidence des antennes-relais sur la santé et répond aux inquiétudes sur les effets cancérigènes. Citons notamment la question « Sur le toit proche de l’école de mon enfant, il y a une antenne relais, quel est le risque ? » à laquelle il est répondu qu’ « l’heure actuelle, du fait du très faible niveau d’exposition lié aux antennes relais, la communauté scientifique considère qu’elles ne sont pas susceptibles d’induire d’effets néfastes pour la santé. »
      http://www.sante-radiofrequences.org/index.php?id=150&no_cache=1&sword_list%5b%5d=antennes&sword_list%5b%5d=relais#467#467

      – L’ANFR, l’Agence nationale des Fréquences, établissement public de l’Etat, a pour mission de gérer, planifier et contrôler les usages du spectre des fréquences radioélectriques. Voici la réponse apportée à la question suivante : « Je suis à moins de 300 m d’une antenne relais. Dois-je m’inquiéter pour la santé de mes enfants ? »
      http://www.anfr.fr/index.php?cat=sante&page=faq#imp_1_2

      Après oui, ces questions sont un véritable phénomène de société, bien plus qu’un simple malaise, malheureusement bien trop souvent à l’initiative de gens mals dans leur peau, frustrés, apeurés, revanchards et/ou insatisfaits. De plus le challenge sera de lancer une discussion « éclairé », calme ou chacun apporte son avis tout en étant prêt à évoluer sur le sien. La recherche du discernement. On peut toujours garder espoir !

    1. « des fumistes-zingueurs »

      … DÉzingueurs, pour en rajouter une couche (du même métal ! 😉 🙂

  23. Hello, Pas de Wi Fi au Sénat pour le colloque des Robins des Toits « Alerte Environnement – le lien que nous tenons à recommander. C’est votre article qui nous a particulièrement intéressé et votre site a été sélectionné dans le TOP 10 des sites recommandés à nos membres! https://alerte-environnement.fr/?p=1853 est en ce moment positionné en tête de notre classement sur : http://www.prix-maison-en-bois.fr/top-sites/.Constatez par vous-même.

Les commentaires sont fermés.