Publicité : quand Radio France offre des centaines de milliers d’euros aux lobbys bio et écologistes

Radio France l’a annoncé hier en fanfare : la chaîne de radios du service public met en place dès janvier de nouveaux «espaces publicitaires responsables», gratuits ou à tarifs préférentiels, en faveur des acteurs mobilisés pour la transition écologique.

Tout est précisé dans ce communiqué :

Radio France annonce ainsi la création d’une série de nouveaux espaces publicitaires responsables dès le 1er janvier 2021. Cette démarche s’appliquera à l’antenne comme sur le numérique pour les podcasts qui sont un espace de développement majeur de l’audio en France.

Le service public prend aujourd’hui un tournant important en faveur d’une publicité plus responsable. Radio France est engagée pour les grandes causes de notre temps comme la transition écologique. Cette responsabilité, je veux qu’elle soit désormais visible dans tous nos temps d’antenne : l’éditorial et la publicité. Nous avons choisi une démarche vertueuse, qui donne accès à nos antennes à des acteurs engagés et encourage l’ensemble des annonceurs à faire leur transition.Sibyle Veil, Présidente-directrice générale de Radio France

Au menu donc, la gratuité totale ou des rabais sur des espaces publicitaires », offerte par Radio France, donc par le contribuable français pour « des acteurs qui agissent activement en faveur de la transition écologique » (ONG, associations voire acteurs du privé qui y dédient leur action et n’ont de manière générale que très peu de budget publicitaire). Exit donc en théorie Greenpeace France qui consacre déjà 26 % de ses 26 millions de recettes à la collecte de fond. Mais quid en revanche d’associations comme Générations Futures, paravent du lobby bio, qui fonctionne avec quelques centaines de milliers d’euros par an?

« L’identification des acteurs et messages éligibles à ces plus de 10h d’antenne gratuite par an fera l’objet d’une procédure juste et équitable : une réflexion est engagée en ce sens avec différents acteurs dont l’expertise est reconnue (par exemple l’ADEME) . »

Quand on connaît la ligne éditoriale pro-écologiste de toutes les antennes de Radio France sur les sujets environnementaux : on se doute que la procédure n’aura pas grand chose de juste et équitable. Certaines associations comme Générations Futures ont déjà leur rond de serviette à la rédaction, sans contradicteur évidemment.

Au menu également de la nouvelle politique publicitaire de Radio France :

Un “Espace éco-responsable” qui consiste en des écrans publicitaires à des heures de grande écoute (sur les primes de la radio telles que les matinales) accessibles pour les produits-éco responsables à un tarif de – 40%. Les annonces éligibles seront sélectionnées sur la base des 100 labels environnementaux listés et recommandés par l’ADEME.

Autrement dit, les labels bio pourraient bénéficier de spots publicitaire à -40%. Quand on sait que le bio nécessite par exemple plus de terres arables et émet sans doute plus de CO2 à l’hectare que le conventionnel du fait de sa plus forte mécanisation, cela interroge. Biocoop (CA 2018, 1,21 milliard d’euros) et Cie se frotterait-il déjà les mains?

Ces mesures sont donc un véritable scandale financé avec notre propre argent et dont profiteront sans doute quelques lobbys ayant atteint le graal : la promotion gratuite de leur propagande! Reste la question de la légalité de tout ça : comment justifier les refus de tarifs préférentiels? Bon courage aux juristes…

email
Commentaires
  1. JG2433
  2. Ernst
  3. Albatros
    • Ernst
  4. Albatros
  5. Zygomar
    • un physicien
      • Ernst
  6. JG2433
    • JG2433
    • Ernst
  7. JP
  8. JG2433
    • Ernst
      • JG2433
  9. nate liv

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *