L’association L214 harcèle les députés en les bombardant d’emails signés d’« électeurs [qui] n’existent pas »

Saturation. Pendant l’examen d’une proposition de loi sur le bien-être animal portée par Cédric Villani, plusieurs députés ont dénoncé les envois massifs et récurrents de courriels saturant leurs messageries, envois orchestrés par l’association L214. « On installe une forme de dictature des réseaux sociaux qui regroupent des groupuscules », dénonce l’élu LREM Bruno Questel. Le député UDI Pascal Brindeau dénonce quant à lui un « lobby » qui intimide « les parlementaires en envoyant, par des robots, des dizaines et des dizaines de mails, soi-disant (…) de nos électeurs de nos circonscriptions » : « J’ai fait vérifier un certain nombre de noms qui étaient au bas des messages, évidemment toujours les mêmes, qui commencent par L214, etc. Ces électeurs n’existent pas, ils ne sont pas inscrits sur nos listes électorales ».

L’élu du Loir-et-Cher s’est intéressé de près à L214 qui dispose de « financements étrangers, d’entreprises américaines, qui ont pour seul objectif d’interdire la consommation demain de viande en France, de tuer notre agriculture, de tuer notre élevage ». Sans surprise, l’association a pris la mouche, affirmant que « ce sont bien de vraies personnes (et pas des robots) qui écrivent (aux députés) », sans répondre aux faits avancés par Pascal Brindeau. « Dommage que vous ne souhaitiez pas entendre les citoyens qui vous demandent, en tant que législateur, des avancées pour les animaux » a-t-elle insisté. Le député a menacé en retour de porter plainte pour « usurpation d’identité »… Ambiance !

« Je ne suis pas rassuré, je crains une action physique contre moi dans la rue si on me reconnaît »

Les envois massifs de courriels, « c’est embêtant, ça pollue la boîte mail, mais ça fait partie du jeu », tempère quant à lui Julien Dive, député LR. Harcelé sur Twitter par les militants de la Fondation Brigitte Bardot, François-Michel Lambert, député Libertés et Territoires des Bouches-du-Rhône, est moins serein : « Pour la première fois de mon action parlementaire, je ne suis pas rassuré, je crains une action physique contre moi dans la rue si on me reconnaît. » L’ex-LREM dit avoir reçu des menaces et des injures. Il affirme que sa permanence a reçu un « festival d’appels en numéro masqué », du jamais vu à cette dose d’après lui…

Ces envois massifs d’emails « (se développent) de plus en plus, dès qu’il y a un texte qui arrive sur un sujet sociétal clivant, et ça s’accélère vraiment depuis deux ans. (…) c’est avec la loi Villani que ça a été le plus invasif » explique Julien Dive qui cite aussi la pression ressentie lors du vote autour de la ré-autorisation des néonicotinoïdes, pression venant des antis donc des milieux écolos. Interrogée par BFM TV, la porte-parole et directrice de l’association L214 Brigitte Gothière croit s’exonérer en prétendant que les lobbies d’éleveurs adoptent des techniques militantes bien plus agressives. Bizarrement, aucun élu de la République ne veut bien confirmer. Une chose est certaine : ceux qui pensent qu’il n’y a que des lobbies agroindustriels n’ont jamais été députés !

email
Commentaires
  1. Zygomar
  2. un physicien
    • Zygomar
      • JG2433
      • un physicien
  3. JG2433
  4. Marco
    • JG2433
      • Zygomar
      • Zygomar
    • yann
      • Zygomar
  5. Zygomar
      • Zygomar
        • Seppi
  6. Alain Valeyrac
    • Zygomar
      • Zygomar
      • Alain Valeyrac
        • Zygomar
          • Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *