Une nouvelle pétition simpliste de Pollinis pour aspirer de nouveaux emails et susciter de nouveaux dons

L’association Pollinis vient de lancer une pétition contre le « retour des tueurs d’abeilles en France ». Simpliste à souhait, le texte parle, en vrac, « d’affranchir les agriculteurs de la dépendance chimique » (sans dire comment – cela devient une habitude – c’est tout simplement impossible pour l’instant), « de respecter les écosystèmes et de garantir la souveraineté alimentaire française » (sans phytos, donc). Bref, il ne propose aucune solution concrète et crédible. Tout simplement parce qu’il n’y en a pas. S’il y avait une alternative sérieuse permettant de sauver la filière sucrière française (46 000 emplois directs) donc la culture de la betterave (frappée cette année par la jaunisse) sans se mettre à dos les écolos, le gouvernement s’en saisirait sans hésiter. Mais ce n’est pas le cas, d’où le projet de loi autorisant des dérogations pour les néonicotinoïdes et par conséquent la pétition de Pollinis, signées par près de 70 000 personnes à l’heure où nous écrivons ces lignes. Difficile de vérifier si c’est vrai : il est possible de la signer plusieurs fois et l’on ne peut consulter la liste des signataires. Toutefois, ce chiffre est très possible si les signataires des nombreuses pétitions précédentes ont été re-sollicités, Pollinis espérant qu’ils partagent cette pétition avec des proches pas encore dans ses fichiers, ce qui permettra à l’association d’aspirer de nouvelles adresses, donc de solliciter de nouveaux dons, etc.  Les marchands de peur n’ont jamais aussi bien porté leur nom…

email

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *