Europe écologie – Les Verts en a après le Tour de France…

Je suis habitué aux délires écologistes mais là, je n’en suis pas revenu. Ces grands défenseurs du vélo ont désormais un problème avec… le Tour de France, une compétition cycliste plus que centenaire, vraiment populaire, familiale et gratuite (10 à 12 millions de spectateurs chaque année, sans compter les téléspectateurs : plus d’un milliard dans le monde, imaginez les retombées en terme d’image et de tourisme, donc économiques pour la France !). En effet, les élus écolos de Rennes, s’opposent à ce que Rock’n Roll City accueille le départ de la Grande Boucle du 26 juin au 18 juillet 2021. « C’est une course qui a eu son temps, mais qui peine à se renouveler », lance, en guise d' »explication », Valérie Faucheux, coprésidente du groupe des élus écologistes de Rennes…

« Impact écologique désastreux »

Sont dénoncés en vrac une « gestion catastrophique des déchets par le Tour de France », son « impact écologique désastreux », les Khmers Verts l’assimilant à « l’argent roi », au « sponsoring », au « business télé » ou au « dopage » ! Le foot-business doit bien rigoler… De quoi faire sortir de ses gongs le Breton Bernard Hinault, quintuple vainqueur de l’épreuve. Dans Le Parisien – Aujourd’hui en France, il déclare : « Cela m’énerve d’entendre de telles conneries des écologistes […] Que ces élus réfléchissent avant d’ouvrir leur gueule ! »

Pas tous les écolos

Christian Prudhomme, le directeur du Tour, indique quant à lui dans Ouest France : « Nous avons des élus écologistes qui nous écrivent et nous appellent pour avoir le Tour de France. Le Tour va là où les gens souhaitent qu’il aille ». Exemple avec Brest qui a immédiatement répondu à l’appel. Peut-être parce que son maire (socialiste), François Cuillandre, n’a pas besoin, contrairement à sa collègue rennaise Nathalie Appéré, des élus écolos pour diriger sa ville…

Les efforts du Tour

Pourtant, jamais le Tour n’aura été aussi vert : « la vingtaine de véhicules officiels, les fameuses voitures rouges, rouleront en hybride » et « Covid oblige, il n’y aura, cette année, ‘que’ 110 voitures sur les routes de la Grande Boucle, au lieu de 180 habituellement et 3 500 personnes au total contre 5 000 habituellement » résume Le Parisien. Depuis quelques années, les tracts, dépliants, prospectus sont interdits et l’utilisation de plastique pour les goodies (47% des spectateurs viennent uniquement pour la caravane) est découragée : par exemple, les casquettes et t-shirts ne sont plus emballés. 100 000 sacs-poubelles (de couleurs différentes pour le tri) sont distribués aux villes étapes, aux départements, et auprès des équipes et des suiveurs, des zones de collecte de déchets sont mises en place. Bref, le Tour ne ménage pas ses efforts et certains font semblants de l’ignorer.

Cirque médiatique

Il semble en fait que les déclarations à l’emporte-pièce contre le Tour de France soient pour certains écolos l’occasion de faire parler d’eux et de rassurer une minorité d’intégristes verts. L’an dernier, Grenoble, dont l’écologiste Eric Piolle était déjà le maire, avait refusé de recevoir l’étape alors que le maillot jaune dont on fêtait le centenaire y avait été enfilé pour la première fois. Piolle, depuis, est revenu à de meilleures intentions, puisque la cité alpine accueillera, le 16 septembre, le départ de l’une des plus belles étapes du tour 2020… On a envie de dire : « Tout ça pour ça ».

email
Commentaires
  1. Zygomar
    • Zygomar
  2. Seppi
  3. Marco
  4. Zygomar
    • Zygomar
  5. Albatros
  6. un physicien
  7. zygrolar
  8. Zygomar
  9. Lucien
    • douar
  10. Zygomar
    • zygrolar
      • Zygomar
        • zygrolar
          • Zygomar
  11. Zygomar
  12. Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *