Une assemblée de citoyens non-élus et noyautée par les écolos décide pour les agris

Face aux 150 citoyens de la convention citoyenne pour le climat, réunis lundi matin à l’Élysée, Emmanuel Macron s’est engagé à mener deux référendums sur l’environnement et a repris la plupart des propositions de cette assemblée non-élue, noyautée par les lobbies écolos et, disons-le, très radicalisée.

C’est pratique, cela permettra d’occuper les Français et de détourner leur attention des gros problèmes de ces prochaines années. Un premier référendum devrait avoir lieu « d’ici à 2021 » et portera sur l’introduction des notions de « biodiversité, d’environnement, de lutte contre le réchauffement climatique » dans l’article 1er de la Constitution.

Le chef de l’Etat s’est aussi engagé à « laisser ouverte la possibilité de conduire dès 2021 un référendum sur la base de l’article 11 de la Constitution, sur un ou plusieurs textes de lois » reprenant les propositions de la convention citoyenne. S’il n’a pas dit quelles mesures pourraient être soumises au vote des Français, un projet de loi spécifique intégrant plusieurs dispositions sera présenté « à la fin de l’été »… Bla bla bla…

S’il a laissé de côté certaines propositions grotesques (comme les 110 km/h sur l’autoroute), il fait siennes les suivantes :

– Atteindre 50% d’exploitations en agroécologie en 2040
– Développer l’agriculture biologique (maintenir l’aide à la conversion, restaurer l’aide au maintien de l’agriculture biologique, faire supporter le coût de certification annuelle du label par l’État)
– Engrais azotés : augmenter de la Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP)
– Diminution de l’usage des pesticides avec une interdiction des produits CMR, diminution de l’usage des produits phytopharmaceutiques de 50% d’ici 2025 et interdiction des pesticides les plus dommageable pour l’environnement en 2035

Comment ne pas y voir LE péché originel de Macron : ne pas écouter les corps intermédiaires ? Tout cela pour faire plaisir à une convention non élue et noyautée par les lobbies écolos… Il ne se rappelle déjà plus les Gilets jaunes ? S’il persiste à ignorer les organisations représentatives de l’agriculture, il ne faudra pas s’étonner ensuite que d’ici quelques mois, ça fasse des étincelles, voire que le feu soit rallumé !

email
Commentaires
  1. un physicien
    • Zygomar
    • Daniel
  2. Daniel