Des pesticides dans le bio à cause de l’UE ? C’est déjà le cas et l’UE n’y peut rien…

Nos lecteurs ne l’ignorent pas, « bio » ne signifie pas « absence de pesticides » ou même « absence de pesticides de synthèses ». Malheureusement, et les médias y sont pour quelque chose, les Français ne le savent pas (ça et d’autres choses, ou le fait que parfois, le bio tue). Pas encore tout du moins.

Depuis quelques jours, à l’image de 20 Minutes, des médias mal renseignés ou militants (comment savoir ?) affirment que « le Conseil européen agricole envisage d’assouplir les normes et même d’autoriser, dans certains cas, la présence de pesticides dans les productions issues de l’agriculture biologique ». Sauf que c’est déjà le cas, et pas par la faute de l’UE :

 

Derrière cette guerre de la communication, un enjeu, la confiance des consommateurs. Le lobby du bio ne s’y trompe pas. « Une baisse des contrôles abîmerait la confiance des consommateurs », explique le Synadis Bio.

Une confiance pourtant indispensable dans cette filière en plein boom qui vit et prospère sur le dénigrement trompeur du conventionnel dont les mérites sont trop souvent passés sous silence. Porté par une croissance de plus de 22 % en 2016, le marché du bio représente aujourd’hui plus de 7 milliards d’euros et fait le bonheur de la grande distribution. Informez les Français sur la réalité du bio et ces 7 milliards partiront en fumée. Tant mieux pour la planète (voir ici, et ), au passage. Un volontaire pour s’y coller ?

email
Commentaires
  1. Seppi
  2. Albatros
  3. Visor