Parfois, le bio tue… Qui l’eût cru ?

La pandémie du Covid-19 a été l’occasion pour de nombreux environnementalistes de s’attaquer une nouvelle fois à l’agriculture conventionnelle. De quoi agacer Claude Besnard, agriculture dans l’Orne, qui rappelle dans le courrier des lecteurs de La France Agricole du 29 mai 2020 que, « comme le répète l’Académie d’agriculture, les aliments bio ne sont meilleurs ni pour la nutrition ni pour la santé et présentent des risques supplémentaires de contaminations biologiques ». Il donne quelques exemples (parmi beaucoup d’autres) :

Des graines bio germées venant d’une ferme allemande ont fait 33 morts et 3 000 personnes intoxiquées (2011, sans doute la plus grande hécatombe alimentaire de la dernière décennie ; présence de Listeria monocytogenes dans le jambon Carrefour bio (2019) ; 400 écoliers intoxiqués après avoir consommé des betteraves râpées bio (2010) ; de la mélanine est retrouvée dans du tourteau de soja bio certifié (2008) ; farine de sarrasin bio contaminé par du datura (2018, 35 personnes admises au CHU de Martinique en 2019) ; son de blé bio avec présence de mycotoxine DON (2014), etc. Les consommateurs exposés à ces produits pensaient consommer des produits sains et savoureux…

A quand une soirée spéciale animée par Elise Lucet sur France Télévisions pour évoquer les ratés, les mensonges et, pourquoi, faire témoigner des victimes du bio ?

email
Commentaires
  1. Seppi
    • Alzine
  2. eric17
    • Visor
      • eric17
      • Zygomar
  3. Albert AMGAR
    • Zygomar
      • Albert AMGAR
  4. gattaca
    • max

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *