Abattoir Sobeval : faux témoignage chez les opposants à sa réouverture

Petit rappel des faits : le 20 février dernier, l’association antiviande L214 diffuse une vidéo qui épingle l’abattoir Sobeval, le plus grand de la la Dordogne (3 400 veaux abattus chaque semaine, 450 salariés). Quelques jours plus tard, son agrément est suspendu par le ministère de l’Agriculture. A la clef, des coûts supplémentaires en transports pour les éleveurs, qui doivent se rabattre sur des abattoirs éloignés, et des risques de déclassement si l’animal dépasse le poids autorisé en label. Le 29 février, une manifestation écologiste est organisée à Périgueux contre la réouverture de l’abattoir (alors que seules des corrections mineures étaient nécessaires, tous les prétextes sont bons pour chercher à discréditer les filières viandes), un homme se présentant comme un ex-salarié de Sobeval prend la parole devant les médias pour dénoncer les cadences de l’entreprise. Sauf qu’il n’y avait jamais travaillé, ce qu’il a depuis reconnu. La société annonce avoir déposé plainte contre lui, ainsi que contre L214.

email
Commentaires
  1. BZFK
    • Marc
  2. Marc
  3. Zygomar
  4. MP