Chloroquine : nouvelle étape dans la science populiste ?

Loin de nous l’idée de rentrer dans un débat de fond sur l’efficacité de la chloroquine, ce médicament connu depuis plusieurs dizaines d’années comme antipaludique et pour lequel certains scientifiques, le plus connu d’entre eux étant le Professeur Raoult, reconnaissent une action bénéfique contre le covid19 à un stade précoce de la maladie. Ce n’est tout simplement pas dans nos compétences! Mais confinement et hystérie collective oblige, le débat a largement dépassé le cadre scientifique. Certains s’en réjouissent : les Français peuvent enfin jeter un coup d’œil dans les laboratoires ; et après tout, il en va de leur vie. Conséquence directe : les sondagiers se sont emparés de la question.

Début avril, l’Ifop a sondé les Français sur la chloroquine après avoir posé clairement le débat : « Vous savez que le professeur Didier Raoult, dans son Institut à Marseille, a mis un point un protocole à base de chloroquine (antipaludique) pour traiter les patients atteints du coronavirus. L’efficacité et les risques de ce traitement divisent la communauté scientifique et les responsables politiques partout dans le monde. En France, sa prescription reste soumise à un cadre très strict, réservée à certains médecins spécialistes. » Puis ils avaient le choix entre deux items. Selon vous, ce traitement à base de chloroquine… 1. « devrait être étendu à l’ensemble de la population car il représente actuellement une chance de guérir les malades du Covid-19 » 2. « ne devrait pas être étendu à l’ensemble de la population avant que tous les risques et les effets secondaires liés à ce traitement aient été évalués le contraire ». 55% des Français ont choisi la solution 1, contre 45% la solution 2.

Imaginez-vous maintenant que vous êtes à l’hôpital pour une méningite à méningocoque (un truc plutôt sérieux donc) et que le médecin vous sonde sur le traitement à prendre..vous fuiriez dans la minute vers un autre établissement pour trouver un médecin qui vous soigne…sans vous demander votre avis.

Tout proportion gardée, cette logique est la même appliquée par nombre d’associations « écologistes », anti pesticides,  aux allures scientifiques mais composées surtout de militants. « Sciences citoyennes, science participatives », tous ces dénominations recouvrent le même concept : intégrer dans une pseudo-recherche scientifique des personnes qui n’ont aucune faculté et connaissance pour cela…la plupart du temps pour leur faire endosser des positions politiques décidées à l’avance par quelques groupuscules.

Bref, une science « populiste » qui vous fait croire qu’elle progressera si l’on vous demande votre avis. Politique, scientifique, citoyen, militant : et si on évitait le mélange des genres ?

 

email
Commentaires
  1. Daniel
  2. Seppi
  3. yann
  4. JG2433
    • Visor
  5. Visor
    • Seppi
      • ernst
        • gus
          • un physicien
            • gus
          • Visor
            • yann
              • Visor
              • yann
            • gus
              • Visor
              • gus
              • Bugul Noz
              • gus
        • Bocaorne
          • Visor
          • yann
            • Bocaorne
              • JG2433
              • Bugul Noz
              • Daniel
              • Bugul Noz
      • douar
        • un physicien
          • yann
            • Bocaorne
              • Seppi
              • gus
              • yann
              • max
            • un physicien
              • yann
              • un physicien
              • yann
              • max
              • max
  6. Albatros
      • Visor
        • JG2433
          • Visor
  7. Alzine
  8. BMD
    • yann
      • un physicien
      • Dan
          • douar
          • un physicien
            • Seppi
              • yann
          • Alzine
  9. JG2433
    • Dan
      • JG2433
      • yann
      • Visor
        • Zygomar
    • max
      • Jacques DUMON
        • Seppi
          • Zygomar
          • Visor
            • Zygomar
  10. Alzine
    • Seppi
  11. Jacques DUMON
  12. Jacques DUMON

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *