Fabrice Nicolino : pourquoi tant de violence ?

Fabrice Nicolino se déclare non-violent.

Hitler

Toutefois, suite à de violents heurts en février 2014 lors d’une manifestation à Nantes contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, il a déclaré : « Que vous dire ? Que je condamne l’attaque contre un bureau de Vinci, les violences contre les CRS et les gendarmes ? Eh bien, non. (…) La violence, c’est eux. » Puis Fabrice Nicolino s’empresse de faire le parallèle… avec Hitler : « Fallait-il suivre le chancelier Hitler dans la destruction des valeurs humaines parce qu’il avait obtenu 44% des voix le 5 mars 1933 ? Et dites-moi, faut-il applaudir cette classe politique lamentable qui nous crie qu’il faut un nouvel aéroport à Nantes ? Je me répète : cela n’a rien à voir. Sauf que si. Nous sommes en guerre. Une guerre non déclarée contre la vie sur Terre. »

« Cogner contre les empoisonneurs »

La violence verbale de Fabrice Nicolino est donc factuelle. Vous allez le voir, cela ne s’arrête pas là. L’activiste ne rechigne pas aux appels à la violence physique, sans préciser exactement contre qui, ce qui lui permet d’échapper aux tribunaux. Ainsi, son mouvement Nous voulons des coquelicots n’hésite pas à appeler à « cogner contre les empoisonneurs » ou à « désarmer les tueurs ». Jamais les agriculteurs conventionnels ne sont clairement mentionnés mais ce sont bien eux qui sont visés. En mars 2019, quand un riverain a donné des coups de poing à un agriculteur épandant un pesticide sur ses champs, son association n’a pas condamné l’acte.

Plus jeune, il tabassait les fachos et les cocos

Physiquement violent, Fabrice Nicolino l’a été. C’est Libération qui le révèle, à l’occasion d’un de ses portraits : « Politisé au biberon grâce à toute cette liberté et de Mai 68, le gamin de prolos, devenu apprenti chaudronnier, n’a pas peur de la castagne. Plus de quatre décennies plus tard, ce féru d’histoire(s) a les yeux qui pétillent quand il raconte une descente contre un meeting du groupe d’extrême droite « Ordre nouveau ». On apprend plus loin qu’il « se battait volontiers contre les fascistes et les staliniens ». Ou tout du moins ceux qu’il considérait comme tels.

email
Commentaires
  1. JG2433
    • JG2433
    • Guillaume
      • yann
      • max
  2. Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *