Glyphosate : les lobbies écolos font régner la terreur

Le 13 février à l’Assemblée nationale, Roger Genet, le directeur général de l’Anses, a révélé qu’aucun Etat européen n’avait souhaité être rapporteur du dossier de réévaluation en cours du glyphosate, rapporte La France Agricole. « Compte tenu des menaces qui sont exercées à l’encontre d’un certain nombre d’instances chargées de l’évaluation de cette substance [le glyphosate], personne en Europe n’a souhaité être membre rapporteur. C’est la raison pour laquelle nous avons fait un consortium » indique-t-il dans une vidéo diffusée par la chambre basse du Parlement. Il est constitué de la France, de la Hongrie, de la Suède ainsi que des Pays-Bas et devrait rendre un pré-rapport en juin 2021.

email