Les députés ne sourcent toujours pas leurs amendements

Vous vous rappelez la tribune d’octobre 2019 où 322 députés de la majorité promettaient de révéler l’origine des amendements qu’ils déposaient ? Trois mois plus tard, force est de constater comme le cabinet de lobbying Communications et Institutions, qu’il ne s’agissait que de belles paroles… Ainsi, pour le projet de loi contre le gaspillage et pour l’économie circulaire présenté par Brune Poirson, 10% seulement des 4 283 amendements déposés en commission et en séance publique ont été « sourcés ». Les élus les plus vertueux ne sont d’ailleurs pas les signataires de la tribune mais des membres de Libertés et territoires, du Parti socialiste et de La France insoumise.

Les ONG championnes des amendements

« La plupart des amendements non sourcés sont rédigés de façon identique, comme par l’opération du Saint-Esprit, ou plutôt de WWF France, Zero Waste ou Surfrider », ironise le magazine Capital. « Au jeu pas très subtil des amendements, les ONG sont les championnes, les députés – du moins ceux de LREM – considérant qu’elles ont forcément raison. » Et Communications et Institutions d’affirmer que ce constat « tord le cou à l’idée reçue selon laquelle seules les entreprises riches de gros moyens financiers et humains peuvent se faire entendre ». Alors comme ça, les ONG ne sont pas « riches de gros moyens financiers et humains » ? A la bonne heure !

email
Commentaires
  1. Daniel
  2. Visor
    • gus
      • Daniel
      • Visor
        • Zygomar
          • Visor
            • Zygomar
        • Zygomar
          • Visor
            • Zygomar
            • Visor
              • Zygomar
              • Visor
  3. Zygomar
  4. Zygomar
  5. Zygomar
  6. Zygomar
    • Visor
  7. Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *