La Conf’ part à la chasse aux OGM sauf chez Biocoop (qui vend des chips OGM en soutien aux faucheurs…)

Le cirque organisé par une centaine de militants de la Confédération paysanne autour du stand du semencier Vilmorin, mardi 14 janvier, lors du Salon des productions végétales à Angers, offre l’opportunité de constater le deux poids, deux mesures et les contradictions des anti-OGM :

 

Restons un instant à Angers. Voici les accusations de la Confédération paysanne…

« 85 % des endives cultivées sont issues de la technique de la fusion cellulaire entre un tournesol et une chicorée. Cette technique franchit la barrière des espèces et relève de la réglementation sur les OGM. Il y a fraude car Vilmorin s’abstient de demander l’autorisation aux pouvoirs publics, d’évaluer et d’étiqueter ces variétés », attaque Nicolas Girod, porte-parole national de la Confédération paysanne.

… et la réponse de l’Union française des semenciers :

« Les endives sont effectivement issues de la technique de la fusion cellulaire entre un tournesol et une chicorée. Mais cette technique n’entre pas dans le champ d’application de la directive OGM car le tournesol et la chicorée, deux espèces de la même famille botanique, peuvent se croiser dans la nature et donner des graines », argumente Emmanuel Lesprit, directeur du pôle amélioration des plantes de l’UFS.

Ouest-France conclut avec raison que « Vilmorin, semencier leader sur le marché des semences d’endive n’est pas astreint à demander l’autorisation, l’évaluation et l’étiquetage comme OGM de ses variétés ». CQFD.

Lire aussi :
> tous nos papiers sur Biocoop
> tous nos papiers sur les OGM

email
Commentaires
  1. un physicien
  2. douar
    • Zygomar
      • JG2433
  3. Zygomar