Ne pas confondre « sauvage » et « naturel » !

Voici quelques réflexions intéressantes, proposées par Pierre Julienne, agriculteur dans l’Orne, dans le courrier des lecteurs de La France Agricole du 6 décembre 2019 :

« La détresse du monde paysan est telle qu’on peut se demander comment va se terminer ce bras de fer avec les « anti-tout », qui prônent béatement le « naturel », sans savoir vraiment ce que c’est, et dénigrent l’être humain, c’est-à-dire eux-mêmes. Alors que 95% de ce que l’on appelle « la nature » sont justement l’oeuvre de l’homme.

La France a été façonnée par l’homme

‘Il n’y a pas de pain et de vin naturel. Le pain et le vin sont l’oeuvre de l’homme’, a dit Jean Jaurès. On confond le naturel et le sauvage. En France, de sauvage, il ne reste guère que les pays montagneux. Tout le reste a été façonné par la main de l’homme, y compris nos magnifiques marais, comme la Brière ou le Marais poitevin, nos belles forêts ‘cultivées’, nos chemins bordés de haies, nos beaux villages, ils ne sont pas venus tout seuls. C’est l’homme qui les a construits !

Vers une bitumisation accélérée ?

Quand on condamne une partie des paysans à disparaître, principalement les petits, à cause des normes qui les étouffent, on condamne ceux qui vous nourrissent et qui façonnent vos paysages. Avec la disparition souhaitée des désherbants, exit les trottoirs gravillonnés ou les beaux chemins sablés de nos cimetières et de nos parcs. Ils vont être progressivement bétonnés ou bitumés pour devenir plus faciles à entretenir. Le comble de la bêtise ! »

email

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *