Le burger vegan réussit l’exploit de faire passer le bon vieux Big Mac pour « healthy » !

Alors que Buffalo Grill propose depuis le 16 octobre des « steaks » (mensonge) vegans, et que les fast food se sont convertis au « burger » vegan (Mc Donald’s, Burger King, Steak’n Shake) ou au « poulet » (que de guillemets !) végétal (KFC), et que Nestlé propose depuis le printemps dernier en Allemagne (et bientôt en France) son « Big Vegan », c’est l’occasion pour toute un secteur de redorer son blason à peu de frais. Car si notre pays a le coup de foudre (les médias y sont pour beaucoup) pour ces prétendues alternatives végétales à la viande, des voix commencent à s’élever outre-Atlantique où cette fable est moins nouvelle, rapporte L’Obs :

« Fake food »

Le coup est parti de Mark Bittman, iconique chroniqueur food du New York Times, auteur du best-seller Eat Vegan before 6 AM et infatigable pourfendeur de la junk food. Lassé d’entendre « Impossible Food » et « Beyond the Meat » affirmer partout que leurs produits sont bons pour la santé, il a publié sur son site personnel, heated.com, une longue enquête sur le sujet coécrite avec Danielle Laprise. Et le résultat est sans appel : les burgers vegan sont en réalité « plus proches de la chips que de la salade » ! Ils seraient mêmes « plus caloriques qu’un burger normal » et, au final, « moins bons pour la santé que ce qu’ils remplacent ».

« Plus proches de la chips que de la salade »

Ultra transformées, ces viandes végétales contiennent plus de 21 produits différents (pour « Impossible Food ») et 18 pour « Beyond Meat ». Et parmi eux, tout un tas de cochonneries comme des conservateurs, du sucre, de la methycellulose (aux vertus laxatives puissantes), des agents de saveurs, des colorants, des exhausteurs de goût… Un gloubi-boulga qui ferait passer le bon vieux Big Mac pour healthy. Et qui conduit Mark Bittman à dénoncer l’émergence d’une « fake food ».

Bourrés d’OGM

A cela s’ajoute la présence de léghémoglobine dans les burgers végétaux fabriqués par « Impossible Food ». C’est même leur ingrédient phare puisque c’est cet additif qui leur donne l’apparence, l’odeur et la saveur du bœuf. Or, cette substance provient d’une levure génétiquement modifiée, puisqu’il y faut y intégrer le gène du soja.

De quoi faire dire à L’Obs, dépité :

Ultra-transformé, et parfois bourré d’OGM, le burger vegan vendu en fast-food est donc plus toxique qu’un Big Mac. Et en plus, il est plus cher !

On résume la situation : des écolos s’empoisonnent… dans le but, justement, de ne pas s’empoisonner.

email
Commentaires
  1. douar
    • Marc
      • douar
  2. cdc
  3. Marc
    • Seppi
      • Ernst
        • Seppi
    • gus
      • Marc
        • Ernst
        • gus
        • yann
    • Zygomar
      • Marc
  4. Alzine
    • Marc
      • max
        • yann
  5. dan
    • Visor
      • Zygomar
        • Ernst
          • Zygomar
    • Marc
      • dan
      • gus
        • Visor
          • dan
            • Seppi
              • Visor
              • un physicien
              • Seppi
              • Visor
    • Seppi
      • Visor
  6. Cortisone
    • Visor
    • Visor

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *