L’écologisme, « une nouvelle religion » (Jérôme Fourquet)

Et si l’écologisme venait combler un vide apparu avec la déchristianisation ? C’est ce que pense Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop et auteur de L’Archipel français : « L’écologie joue le rôle d’une nouvelle religion » explique-t-il dans La France Agricole du 11 octobre 2019. Selon lui, « le discours écologiste suit le mode d’action du catholicisme et a les mêmes effets ». En effet, « seul (le) discours religieux était jusqu’ici capable d’avoir un impact sur les comportements quotidiens, notamment sur l’alimentation, avec les catholiques et le maigre du vendredi, les musulmans et le halal, et les juifs et le casher. Le discours écologique l’a rejoint, avec des préceptes alimentaires très précis, même s’il ne s’appuie pas, cependant, sur une foi mais sur des données scientifiques ». En fait prétendument scientifiques. Selon Jérôme Fourquet, « les références mobilisées par l’écologisme sont ainsi teintées de catholicisme » : les « sanctuaires » de la biodiversité, l’apocalypse, la « conversion » au bio… » Pour notre sondeur, « Greta Thunberg est une sorte d’hybride entre Jeanne d’Arc et Bernadette Soubirous ». Quant au discours tenu, il équivaut à celui-ci : « On vous a confié le jardin d’Eden, vous en avez fait n’importe quoi. Alors maintenant, il faut aller vers la rédemption. » « Le monde moderne est plein d’anciennes vertus chrétiennes devenues folles. Elles sont devenues folles, parce qu’isolées l’une de l’autre et parce qu’elles vagabondent toutes seules » écrivait Gilbert Keith Chesterton dans Orthodoxie. On pense notamment aux vertus de tempérance et de prudence ou à l’enseignement de Saint-François d’Assise relatif au respect du vivant. La religion relie l’homme à Dieu, et offre l’espérance de la Résurrection pour tous quand l’écologisme fait de l’homme un dieu qui décide de se sauver individuellement et matériellement fût-ce au prix de la négation des libertés individuelles de ses prochains. L’horizon n’est dans ce cas jamais que terrestre quand celui offert par la religion est céleste. Bref, cette nouvelle « religion » a ses (nombreuses) limites et pourrait rapidement décevoir ses propres adeptes.

email
Commentaires
  1. Ernst
    • Visor
      • Marc
          • Visor
      • Zygomar
      • VI79
  2. Dan
    • Visor
      • JG2433
      • Marc
    • VI79
  3. dan
  4. Marc
    • Zygomar
    • Climagol
  5. dan

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *