Justice : les militants anti-élevage se prennent pour Jean Moulin…

Ces 14 extrémistes membres du groupuscule « Boucherie Abolition » s’étaient introduits illégalement et avaient commis des dégradations dans trois élevages à Beaulieu (Orne), Goussainville (Eure-et-Loir) et Jumelles (Eure) entre décembre 2018 et avril 2019, causant au passage la mort par étouffement de 1 400 dindes…

Ils ont dû s’expliquer devant le tribunal correctionnel d’Evreux (Eure) le 20 septembre dernier. « Nous ne sommes pas là pour juger des idéaux, mais des infractions pénales », a tenu à rappeler Madame le procureur de la République, regrettant « l’indécence » des délinquants qui « comparent l’élevage à la dictature nazie » et ne pouvant que constater un « risque évident de récidive, car les prévenus ne se remettent pas du tout en cause ».

Le parquet a requis dix-huit mois de prison dont six fermes contre les deux porte-parole de l’association, et du sursis pour les autres. Jugement le 5 novembre prochain.

email

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *