Environnement ou bien-être animal, il faut choisir

Environnement et bien-être animal ? Ces « attentes sociétales ne sont pas compatibles entre elles », avance dans La France Agricole du 20 septembre 2019 Sandrine Espagnol, ingénieur d’études en environnement à l’Ifip, l’Institut du porc. Elle développe : « Un éleveur porcin ne peut pas répondre, à l’heure actuelle, aux demandes de la société en matière d’environnement et de bien-être animal. Il existe une contradiction entre ces deux attentes. » Sandrine Espagnol prend l’exemple éclairant du logement des bêtes : « sur le volet environnemental, plus les déjections se font dans un endroit que l’on peut maîtriser, traiter, évacuer, etc., plus les impacts environnementaux sont réduits. De son côté, le bien-être animal dit ‘On ouvre tout’ et défend quelque chose de non maîtrisable. Les animaux se retrouvent dehors, leurs déjections se font à l’extérieur également, et ils émettent de l’ammoniac et du gaz à effet de serre. Nous n’avons aucun moyen d’agir. Des élevages sur litière sont aussi attendus par le consommateur, mais cela signifie aussi plus de gaz à effet de serre et d’émissions de particules. » Ce constat posé et devant être diffusé au plus grand nombre (abusé par une propagande quotidienne dirigée contre le monde agricole), Sandrine Espagnol et bien d’autres travaillent pour qu’environnement et bien-être animal soient compatibles dans un futur proche. « Nous réfléchissons (…) à des systèmes d’élevage où l’on inciterait, par exemple, les animaux à faire leurs déjections à l’intérieur tout en leur laissant un espace de liberté à l’extérieur. » Affaire à suivre, donc !

email
Commentaires
  1. Marc
    • douar
      • Alzine
    • Zygomar
    • max
      • Visor
        • max
    • JG2433
  2. Zygomar
  3. Visor
  4. BE68
    • Ernst
    • Visor
  5. y

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *