L’arrêté façon Pierre Dac d’un maire agri exaspéré

Pierre Dac, sors de ce corps ! Souhaitant alerter le grand public sur les suicides d’agris endettés et sur l’agri-bashing, Luc Jacquet, le jeune maire de Fouronnes (Yonne) a rendu public le 23 septembre dernier un arrêté municipal contre les zones non traitées (ZNT) et libérant les usagers de l’interdiction des produits phytosanitaires. « Je sais que cet arrêté sera annulé par la préfecture, car il va à l’encontre de la loi, mais mon objectif est de provoquer le débat autour de ces décisions irrationnelles prises par les politiques », explique-t-il au Point. Le voici :

ARRÊTÉ MUNICIPAL

Usage des pesticides et zone de non-traitement

Au vu des différents débats sur l’impact de l’agriculture à proximité des habitations.

À l’écoute des déclarations de certains élus, maires, ministres sur leur choix de légiférer sur le sujet.

À la lecture d’informations scientifiques, de statistique, sur la pollution ambiante, la santé de mes concitoyens,

Vu que :

Tabagisme : les études épidémiologiques montrent quasi 80 000 décès/an et 670 000 malades à cause du tabac en 2015… ;
Les maladies coronariennes, deuxième cause de décès en France… ;
Le diesel serait la cause de 38 000 morts par an lié au dépassement des normes ;
L’essence contribue au réchauffement climatique de manière plus importante que le diesel ;
La viande grillée, la charcuterie, l’eau chaude (60 °C), la friture (…), sont classées, au même titre que le glyphosate, substance cancérigène probable ;
La pilule contraceptive est par définition un perturbateur endocrinien et provoque 20 décès et 2 500 accidents thromboemboliques par an en France (source ANSM, en 2013) ;
Les médicaments à usage humain présentent la même dangerosité que les produits phytosanitaires, exemple du paracétamol ;
Les produits phytosanitaires sont la cause de 28 lymphomes en 2015 (source OMS) ;
Le principal produit phytosanitaire « bio » est un métal lourd (le cuivre) étant très toxique pour le sol et la faune ;
Les produits dits « bio » ne font pas tous des tests de dangerosité aussi exigeants que les produits de synthèse ;
Les produits tels que le fipronil et autres insecticides d’ambiance étant interdits en agriculture, mais autorisés pour les animaux de compagnie et l’usage domestique ;
Que l’urbanisation a prélevé 339 000 hectares à l’agriculture et 164 000 hectares aux espaces naturels entre 2006 et 2010 (source agreste) ;
Qu’il y a plus de 350 agriculteurs qui se suicident par an.

Considérant que

La profession agricole, principale population, exposé aux produits phytosanitaires est la population la moins impactée par les cancers (source : étude MSA) ;
L’étude sur 45 000 professionnels exposés au glyphosate aux États-Unis montre qu’il n’y a pas de lien entre l’intensité de l’exposition et le nombre de lymphomes ;(source : Catherine Hill, épidémiologiste, ancienne chercheuse à l’Institut de cancérologie Gustave-Roussy, qui a fait partie du conseil scientifique de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) ;
Les études épidémiologiques montrent qu’il y a moins de cancers dans les campagnes que dans les villes ! dus notamment aux particules en suspension dans l’air au-dessus des métropoles et agglomérations ;
L’alimentation et l’agriculture française sont les plus durables au classement mondial en 2018, (source : rapport publié mardi 27 novembre 2018 par The Economist Intelligence Unit (EIU) et le Barilla Center for Food & Nutrition Foundation (BCFN) ;
En 2005, la France était à la 36e place du classement Indice de performance environnementale des experts des universités américaines Yales et Columbia. En 2008, 10e puis en 2010, 7e et 2e en 2018. « La France, dauphine de la Suisse, se distingue sur l’objectif vitalité de l’écosystème, en particulier sur la qualité de l’air et sur la protection des espaces naturels et marins. » ;
L’épandage des produits phytosanitaires est déjà très réglementé : interdiction si trop de vent, ZNT le long des cours d’eau, périodes restrictives d’utilisation pour certains produits… ;
Les agriculteurs ont déjà diminué drastiquement l’usage de produits de synthèse, mesure écophyto 1 et 2 ;
Que les produits alimentaires importés ne respectent pas nos exigences sociétales et environnementales ;
Les données issues de la science montrent qu’il y a moins de danger pour un riverain d’une parcelle agricole à mourir d’un cancer, qu’un riverain d’une route fréquentée par des voitures ou d’une ruelle fréquentée par des fumeurs ;
Est-ce que les scientifiques sont-ils encore utiles si on ne les écoute pas ? ;
Les études épidémiologiques servent-elles à quelque chose ?

ARRÊTÉ

Article 1 : Par soucis de transparence, d’équité, par reconnaissance des efforts engagés, avant d’appliquer toute nouvelle réglementation pénalisant exclusivement l’agriculture, l’une des dernières économies de la ruralité et sa nécessité à l’alimentation saine de nos concitoyens.

Je devrais commencer d’interdire

Toutes cigarettes (traditionnelle ou électronique) dans les rues de mon village ;
Toutes festivités contenant des viandes grillées, boissons chaudes et autre malbouffe ;
Tous contraceptifs chimiques et médicaments pouvant être maladroitement utilisés ;
Tous véhicules à moteur (thermique et électrique) ;
Toute construction impactant la biodiversité.
Puisque ces éléments sont plus dangereux que les pratiques agricoles modernes.

Article 2 : Pour prémunir les habitants de toutes nuisances, il est nécessaire de retourner aux usages antérieurs au XVIIIe siècle. Nous ne serons plus en capacité de nourrir nos 67 millions d’habitants et l’espérance de vie devra décroître rapidement et cela réglera tous les problèmes !

Article 3 : Considérant l’absurdité des décisions politiques actuelles par cette présente démonstration,

J’autorise l’utilisation des produits phytosanitaires de synthèses et naturels sur l’ensemble du territoire communal de Fouronnes.

Fait à Fouronnes le 23 septembre 2019

Le Maire,

Luc JACQUET

email

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *