À cause de l’interdiction des phytos, Toulouse ressemble à une ville du tiers-monde

« Je n’ai jamais vu ça. C’est sale. Je suis choquée. C’est la première fois qu’on voit le cimetière de Toulouse dans cet état. » Cette habitante n’est pas la seule à exprimer son mécontentement devant les hautes herbes qui envahissent ce cimetière toulousain : le maire de la ville croule sous les lettres des habitants scandalisés, indique France 2. Lui explique que faute de phyto, entretenir correctement le cimetière et le reste de l’espace urbain nécessiterait de multiplier par… dix le nombre de cantonniers. Donc, il n’entretient presque plus : « tous les deux mois, des agents payés par la ville interviennent pour couper mécaniquement les herbes folles ». Idem dans les rues de la rue de Toulouse où prolifèrent chiendent et liseron. Certains habitants sont dubitatifs :

email
Commentaires
  1. Daniel
    • Zygomar
    • Visor
  2. un physicien
  3. Zygomar
    • Zygomar
      • Marc
        • Zygomar
  4. Marc
    • Zygomar
      • Zygomar
    • Daniel
      • dan
      • Zygomar
  5. BE68
  6. Maltra
    • yann
  7. Zygomar
    • Maltra
      • Zygomar
  8. Alzine
  9. Alzine
  10. Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *