Un agri s’amuse à donner des leçons… aux donneurs de leçons

S’adressant aux journalistes, aux écolos ou même à Monsieur et Madame tout le monde qui savent mieux que lui quand il doit irriguer pour ne pas gaspiller d’eau, le type d’engrais utiliser et si le glyphosate est dangereux, Mathieu Bourgeot, agriculteur dans l’Eure-et-Loir, s’amuse dans le courrier des lecteurs de La France Agricole du 6 septembre à les prendre à leur propre jeu. Drôle :

« Si j’applique leurs manières, de tous ces gens, je décide pour eux, alors ils doivent :
– ne plus se déplacer en voiture, mais à vélo (et pas électrique) pour ne plus polluer. C’est bon pour leur santé, et donc pour la Sécu.
– ne plus mettre de chauffage, ni de climatisation dans leur bureau, ni dans leur maison, de manière à ne plus polluer et ne plus produire de gaz à effet de serre.
– remplacer obligatoirement leur chaise de bureau par des ballons d’assise ergonomique, afin d’avoir moins mal au dos et coûter moins cher à la Sécu (je suis aussi docteur en médecine !)
– porter toute la journée des lunettes de protection pour les écrans d’ordinateur (puisque je vous dis que je suis docteur en médecine !)
– ne plus arroser les fleurs de leur balcon pour économiser l’eau, ni leur mettre d’engrais.
– ne plus posséder d’animaux domestiques (ni chien ni chat) sans avoir un espace extérieur ouvert suffisant chez soi.
– ne plus manger au restaurant, mais cuisiner soi-même son repas avec des ingrédients achetés à pied et au marché. Il y aura moins de problèmes de surpoids, je pense.
– écrire les articles à la main, sans ordinateur, pour retrouver le contact du papier et ne plus enrichir les multinationales américaines… »

Et de conclure avec justesse : « Il faut arrêter de croire que l’on sait ce que les autres doivent faire. »

email

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *