« Urgence climatique » : les ONG veulent forcer l’État à racketer les Français

ONGcratie. Quatre ONG environnementalistes (Oxfam, Greenpeace, Notre Affaire à tous et la Fondation pour la nature et l’homme) ont décidé en mars d’attaquer l’État en justice pour son inaction face à « l’urgence climatique et environnementale ».

Comprendre : le gouvernement ayant provisoirement renoncé à accroître le racket fiscal dont sont victimes au quotidien les Français à cause de la crise des Gilets Jaunes, les ONG n’acceptent pas cette petite pause. Ils veulent le contraindre à nous faire passer davantage encore à la caisse… et sans tarder. Car l’État, ce sont les Français. L’argent public, c’est notre argent.

Faut-il y voir une tentative de détourner l’attention des médias, occupés ces derniers mois à faire la lumière sur un problème systémique de scandales sexuels les éclaboussant. Les ONG n’étant pas élues au suffrage universel donc n’ayant aucune légitimité pour décider au nom du peuple, elles n’auront pas à assumer les conséquences de ce racket. Qui ne résoudra de toute façon rien à un problème qui n’en est pas vraiment un et dont l’activité humaine n’est sans doute pas la seule cause si tant qu’elle en soit une.

Ces organisations extrémistes avaient adressé un courrier au gouvernement, lui donnant deux mois pour agir. De démocratie, la France est en train de devenir une ONGcratie :

email
Commentaires
  1. Marc
    • yann
    • Maltra
      • Visor
      • dan
      • Visor
  2. Pierre-Ernest
    • Astre Noir
      • Alzine
    • Ernst
  3. Daniel
  4. Zygomar
  5. Zygomar

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *