La violence des faucheurs volontaires doit être condamnée par le gouvernement !

« Les faucheurs volontaires d’OGM annoncent avoir procédé à une nouvelle destruction de parcelle de tournesols, dans la commune de Farret, en Aveyron. Ils dénoncent le non-respect de la décision de la cour de justice de l’Union Européenne concernant les plantes issues de mutagénèse. »
Cet article publié sur le site de France 3 Midi-Pyrénées illustre le savoir-faire des faucheurs volontaires dans leur communication. Ils parviennent à imposer leurs éléments de langage à des journalistes qui ne connaissent pas le fond du dossier. Et comment en vouloir à ces derniers qui se font balader par une bande d’activistes ayant la violence pour seul bagage.
Combien de fois faudra-t-il répéter que la culture de VTH est légale. Contrairement à ce que veulent faire croire les faucheurs volontaires, la CJUE  (cour de justice de l’union européenne) a estimé que ces productions ne rentraient pas dans le champ d’application de la directive OGM. Les agitations d’une poignée de militants n’y changeront rien. Heureusement.
En revanche, ces nervis portent un coup à l’agriculture française à chacune de leurs actions violentes. C’est déjà la troisième fois cet été ! Il faut que cela cesse.
La violence est toujours un échec. C’est aussi une attaque contre la démocratie. Nos élus et nos ministres doivent avoir le courage de le dire : ils doivent aujourd’hui condamner ces actes de destruction avec la même force que les violences qui visent depuis quelques semaines des parlementaires et leurs permanences.

email
Commentaires
  1. eric17
  2. Dan
  3. Ronaldkes
  4. Thallia
  5. yann

Envoyez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *